Presse écrite/Radio-Télévision Aiglanaise

Coralésie 104-105
Avatar de l’utilisateur
leraptopes
Messages : 793
Inscription : 06 févr. 2020 18:48

Re: Presse écrite/Radio-Télévision Aiglanaise

Message par leraptopes »

Image

█ █ █ ████████████ Télévision - Radiophonie - Presse ██████████ █ █ █
Médias privés et publics aiglantins

Avatar de l’utilisateur
leraptopes
Messages : 793
Inscription : 06 févr. 2020 18:48

Re: Presse écrite/Radio-Télévision Aiglanaise

Message par leraptopes »

██████ █ █ █ 28 mai 2042

Image

L'Aiglantine et Denshi Electronics signent un Partenariat Public-Privé sur les composants électronique.

Image

Basé à Balthazard, la société Chikkai travaillera de concert avec l'ENAA dans le cadre du développement conjoint de composant électroniques de dernières générations.


Le Secrétariat National des Transports a annoncé l'officialisation d'un Partenariat public-Privé (PPP) avec la société chikkai Denshi Electronics active dans l'électronique et les logiciels tout plublic. Le 18 avril dernier, une délégation aiglanaise composé de la Secrétaire Nationale des Affaires Etrangères Françoise Deschamps, le Secrétaire National de l'Education Hermann Büchelwaft, le directeur de l'Ecole Polytechnique Fédéral de Taïgha Saknama Azlénadé et le directeur de l'ENAA, l'Entreprise National de l'Aviation Aiglanaise, Franz Moldenhauer, avaient rencontré plusieurs haut responsables de Denshi Electronique à Sakawan au Chikkai sur invitation. Franz Moldenhauer a par ailleurs confirmé avoir été contacté par la firme chikkai après que l'ENAA ait annoncé publiquement vouloir rechercher des fournisseurs étrangers en composants électroniques de dernières générations nécessaires à la fabrication des instruments de mesures, de vol et de sécurité installés dans les cockpit des futurs avions de lignes électriques développé par l'entreprise public. Pourtant, Denshi électronics n'était et n'est pas aujourd'hui active dans ce secteur mais serait en passe de le devenir grace à d'important investissements et des partenariats. Pour Katrine Lecombe, la Secrétaire Nationale des Transport, la situation est gagnant-gagnant "Nous souhaitons à terme pouvoir développer et construire nos propres instruments de navigation en Aiglantine, ce qui constituerait pour notre pays un nouveau tissus industriel à forte valeur ajouté. C'est à dire des industries qui rapporteraient beaucoup d'argent à l'Etat. Dans le même temps, Denshi electronic a amorcé d'importante recherches et débloqué d'importants fonds pour rattraper son retard sur la concurrence internationale qui domine le marché. Et en travaillant de concert, nous avons tout à gagner. Denshi, tout d'abord, en accélérant ses recherches et en s'assurant un important client régulier, et l'ENAA en lui permettant de gagner plusieurs mois en recherches et développement!". L'ENAA s'était faites discrète sur les discutions en cours avec la firme chikkai en ne dévoilant aucun détail, Franz Moldenhauer a justifié son choix par la volonté de l'entreprise de ne pas créer de faux espoirs: "Nous étions en phase de discutions avec plusieurs multinationales étrangères actives dans le secteur, nous ne voulions pas inutilement nous donner de faux espoirs avant d'avoir conclu des accords. Mais a présent nous pouvons le dire haut et fort, oui, nous avons signé un partenariat de recherche avec Denshi Electronics! Et pour nous, c'est une excellente chose!".

Alors que l'ENAA a prévu dans son programme de faire décoller son premier prototype d'avion de ligne électrique pour fin 2042, début 2043, l'entreprise public et le Secrétariat National des transports s'étaient entendu sur le recours à des fournisseurs étrangers afin de permettre aux appareils d'être plus rapidement homologué auprès des différents organismes internationaux d'aviation civil. A ce jour, l'ENAA a annoncé avoir signé des accords pour se fournir auprès de diverses entreprises spécialisé uhmanéenes et du géant Jernlander Altek. Des discutions avec le leader valdaque COMAU seraient également en cours, une informations non commenté par l'ENAA pour les raisons énoncés précédemment. Outre les fournisseurs, l'ENAA et les Ecoles Polytechniques Fédérales aiglanaises associés ont signés des partenariats de recherches avec le leader chikkai Denshi Electronics pour le développement de composants électroniques de dernières générations, et avec les universités flaviennes pour le développement des technologies liés aux ordinateurs spécialisés, notamment dans le domaine de l'aéronautique.

Avatar de l’utilisateur
leraptopes
Messages : 793
Inscription : 06 févr. 2020 18:48

Re: Presse écrite/Radio-Télévision Aiglanaise

Message par leraptopes »

██████ █ █ █ 12 juin 2042

Image

[Harold Heure, présentateur, en français]
"L'actualité, en trois mots Valérie Birgen."

[Valérie Birgen, présentatrice, en français]
"Le cadeau, le retour, la question. "

[Harold Heure, présentateur, en français]
"Le cadeau?"

[Valérie Birgen, présentatrice, en français]
«Un cadeau de la part des Aiglantins pour à peu près tout le monde, pourvu qu'ils se rendent en Aiglantine. Les Aiglantins ont plébicité à 48% le projet de soutient du secteur touristique aiglantin qui proposait de subventionner les vols à destination et au départ de l'Aiglantine, pourvu que les dates entre les billets aller et retour soit espacé d'au minimum 7 jours. La Présidente de la République Adelheid Friedburg s'est vu confié les voix de 25% de la population, qu'elle a choisi de convertir en "Oui", portant la votation à 73% de votes favorables contre 26%. C'est la troisième fois de l'Histoire que les Aiglantins acceptent cette mesure après une importante période de crises, les dernières ayant été respectivement accepté par la population en 1998, en 2008, et en 2022. Le nombre d'Aiglantin ayant déclarer leur soutient à la mesure a légèrement augmenté par rapport à la votation de 2022, avec 48% de soutient direct, mais reste inférieurs aux votations de 1998 et 2008, avec respectivement 51 et 66% de soutient direct. Avec des billets en 2ème classe offert, les professionnels du tourisme s'attendent à "une explosion du tourisme" selon les terme d'Hedmund Göbel, Directeur de l'Office Fédéral du Tourisme. L'Aiglantine devrait pouvoir drainer pendant la saison touristique 2041-2042 une importante part des flux touristiques internationaux en rendant accessible la destination aiglanaise au même titre que les destinations locale ou régionale. En l'absence du coût du trajet, les voyageurs n'ayant jamais pu franchir le pas faute de moyens pourront faire le choix de l'Aiglantine pour des coûts similaires à une destinations habituellement proche."

[Harold Heure, présentateur, en français]
« Le retour? »

[Valérie Birgen, présentatrice, en français]
«Du PPP, le triple P, le fameux. Après l'annonce d'un nouveau Partenariat Public-Privé entre l'ENAA, l'Entreprise Nationale de l'Avation Aiglanaise, et le Chikkai Denshi Electronics dans les composants électroniques de dernières générations, Adelheid Friedburg a validé l'aide financière alloué par le Secrétariat National de l'Education via son budget recherches et développement destiné à soutenir le développement de l'intelligence artificiel au profit de la sécurité routière. La présidente a dû trancher sur ce sujet qui a divisé l'opinion public, avec une quasi égalité: 24% de votes favorable directs contre 24% de votes défavorable directs. Si l'objet fédéral en faveur d'un investissement de l'Etat dans le PPP conclu entre les Ecoles Polytechniques Fédérales et l'Alliance Automobile SUR regroupant les ROGRN aiglantins, le jernlander Uendeling et le karsai SIDI n'a pas trouvé grâce auprès de 5% des votants, 19% ont cependant soutenu l'idée de l'objet tout en rejetant sa forme actuelle. En cause probable, soulevé lors des débat: l'absence de cadre juridique en Aiglantine concernant l'Intelligence Artificielle. Un peu plus de la moitié des Aiglantins - 51% - ont choisis de déléguer leur vote à la présidente qui a choisi de trancher en faveur du soutient financier de la République. Adelheid Friedburg qui a explicité sont choix au lendemain des votations."

[Adelheid Friedburg, Présidente de la République, sérieuse et en allemand]

"La moitié des citoyens aiglantins ont choisis de me faire confiance et de me concéder leur vote. En d'autre terme, soit cet objet vous à laissé indifférent, soit il vous est apparu hors de porté, soit vous m'avez fait aveuglément confiance. Dans les deux premiers cas, je ne suis pas non plus la plus qualifié pour prendre ce type de décision parce qu'il ne s'agit pas de mon domaine de prédilection. Cependant, et après étude, puisque les finances publics sont saines, puisque les investissements portent sur de nouveau potentiels moyens de sauver des vies et puisque l'Intelligence Artificiel semble se dessiner comme un domaine stratégique d'avenir...investir dans ce domaine semble pertinent. A minima pour la sécurité routière, au delà, ce sera de nouveau à vous de trancher, pourvu que vous vous en donniez le choix. Au moins, notre pays aura déjà une griffe dans le domaine.

En revanche, je comprend les craintes de ceux qui se sont opposé à ce texte. Les craintes de dérives, les craintes d'un non-progrès, d'une technologie liberticide trouvant peu d'application au service du bien commun. Ces craintes, je les ais également. Quand le moment viendra, lorsque nos Ecoles et les constructeurs de l'Alliance SUR auront développé leur matériel, nous évalueront la suite à prendre. Peut-être choisirons-nous de nous éloigner de cette technologie pour toutes les craintes fondés qui sont avancés, ou bien peut-être choisirons nous de la dompter, à nos risques et périls. Ce choix nous appartiendra dans un avenir proche. Le monde évolue, en mal comme en bien. A nous de prendre les bonnes décisions et de nous adapter aux nouvelles menaces qui remettraient en cause notre mode de vie."


Des propos recueillit par Ariana Azler et Fabrice Dutruelle."

[Harold Heure, présentateur, en français]
"La question?"

[Valérie Birgen, présentatrice, en français]
«Sur un terrain Ô combien hostile et agité des Organismes Génétiquement Modifié. Le Secrétaire National de la Santé Claus Strausshart s'est essayé à poser la question suivante lors de la conférence de l'Aiglanischere Pharmazeutische Gruppe portant sur la Bioétique: Doit-on reconsidérer notre manière de travailler avec les OGM dans le domaine médical? La question d'est OGM est revenu à plusieurs reprises sur le devant de la scène au travers des votations populaires, dont la première sur la question en avait encadré son utilisation cantonné au domaine médical en 1982, cinq an après la création par des laboratoires dytoliens des premières molécule transgéniques capable de produire de l'insuline en quantité encore inégalé. L'accélération des recherche dans le domaine industriel et agricole en Olgarie et les études contradictoires sur les bienfaits et les impacts négatifs des OGM avait achevé toutes les chances de ces nouveaux procédés d'être développé en Aiglantine en 1987, avec un refus direct de 69%. En cause, les risques environnementaux inconnu mais potentiellement dévastateurs dans le cadre de la dissémination d'espèces génétiquement modifié dans la nature. Cependant, la question des OGM a été traité différemment selon les domaines, dont celui du médical justement. Pour Clauss Strausshart, il serait peut-être temps de revoir le cadre légal de l'emploi des OGM dans le domaine de la médecine."

[Claus Strausshart, Secrétaire National de la Santé, sérieux et en allemand]
"C'est une question très sérieuse. Il y a soixante ans, la communauté scientifique découvrait ce nouveau procédé et permettait de réaliser des avancés majeurs dans la synthétisation de molécules et d'enzyme extrêmement compliqué à produire. Les peurs, les craintes et les incertitudes de l'époque étaient justifié. Mais nous ne somme plus en 1987, nous sommes en 2042 et disposons de l'expérience et des donnés internationale sur les OGM médicaux avec soixante ans de recul justement. Nous avons eu le temps d'en évaluer les risques et les potentialités. Ainsi, plus que jamais, c'est une question éthique. Actuellement, lorsque des maladies génétiques sont décelés lors de la grossesse des femmes, celles-ci se font fortement recommander l'avortement, sans les y obliger. Ces situations sont très durs pour des parents. Alors si nous avions les moyens d'agir, dans un cadre légal propice, grâce au Génie-Génétique...je vous le demande, que devrions nous faire? Vis-à-vis de ces foetus, de ces enfants, de ces parents, de nous et de Balthazard?"

Des propos recueilli cette fois par Anne Aznalalé et Bétarice Lambert. La question n'engage que son auteur, mais l'auteur en question n'est autre que le Secrétaire National de la Santé. Ainsi, le sujet de l'emploi d'OGM en médecine fera-t-il subtilement son retour sur le devant de l'actualité médicale aiglanaise? Affaire à suivre!"

[Harold Heure, présentateur, en français]
"Merci Valérie. Et on redémarre cette heure tranquillement, au calme, dans la détente..."Les Prunes", Géralt Dapperton, c'est sur la troisième chaîne radiophonique! Une bonne écoute et une excellentes journée à tous et toutes!"

KRISTALL...DREI!
Troiiiiiiiiiiis!

Avatar de l’utilisateur
leraptopes
Messages : 793
Inscription : 06 févr. 2020 18:48

Re: Presse écrite/Radio-Télévision Aiglanaise

Message par leraptopes »

██████ █ █ █ 27 juin 2042

Image
Bravo et Merci!

Image
Les aiglantins peuvent être fiers pour avoir marqué un but lors de la Coupe du Monde de Valdaquie à l'Arena Națională d'Albarea!


"On s'est fait roulé dessus, mais on en garde de bons souvenirs. On ne jouait pas contre n'importe qui!" c'est ainsi que Fritz Köler, le capitaine de l'équipe nationale de foot aiglanaise a résumé le parcours de ses hommes lors de la Coupe du Monde de Foot de Valdaquie, épinglés pour ses scandales de corruption mais loué pour la gestion impeccable et irréprochable grâce au travail de la FIFA. Désormais hors course, les aiglantins n'auront certes pas su s'imposer lors des rencontres qui les ont opposés aux Westréens (5-1), les karsais (3-1) et les Chikkai (1-0), mais auront néanmoins décrochés deux buts, et ce n'est pas rien pour une petite équipe non professionnelle! Si l'on retiendra la faute du joueur karsais Ismail Tobji qui, par accident, à marqué un auto-goal sur un tir de Etienne Lématané, on se souviendra surtout du tir de Jérôme Jacquemin dans les buts westréens d'Anthony Barett! "Passer au travers de filets de la Red Army, c'est un exploit! Un honneur même!" avait déclaré le défenseur aiglantin. "Nous sommes une petite équipe, nous jouons après le travail et le week-end, moi je suis assureur à la base...alors réussir à marquer un but face à la crème des professionnels, ce n'est pas rien!". Pour Fritz Köler, le plus important a été fait "On n'était pas vraiment à l'aise vis à vis du groupe sur lequel on est tombé. Mais nous avons sauvé l'honneur en inscrivant au moins un but! L'Aiglantine n'est clairement pas une nation du foot, mais au moins nous avons fait notre maximum!". Les aiglantins ont globalement bien suivi les matchs opposants les aiglantins à leur adversaires, sans pour atteindre les mêmes niveaux d'audience que dans certains pays ou ceux habituellement rencontré pour les courses de Formule-E et les combats de boxe aiglanaise. Mais l'ambiance et le soutien ont été au rendez-vous, notamment dans les bars et sur les plages du pays!

Après 3 jours de matchs intenses, les aiglantins n'ont pas caché leur joie à l'idée de rentrer, à l'image du goal Marian Heisig "C'était intense, le moins qu'on puisse dire c'est qu'on a tout donné! On n'arrive pas encore à la cheville des grandes équipes mais on a quand même bien tenu face au Chikkai! Qui sait, à force de travail, on finira peut-être par se qualifier! Mais maintenant on va pouvoir enfin rentrer...c'est que nos femmes nous attendent et pour ma part, il y a aussi le petit!".

Les huitièmes de finales débuteront demain avec la Valdaquie face à l'Ölan, suivi le 27 de l'Anmayo et des îles-Unis. Les autres équipes qualifiées sont le Saog et la Byrsa, le Westrait et le Rumagnola, le Leonora et l'Eschaton, le Commonwealth et la Magyarie, la Saltarie et l'Ennis et enfin le Kars et l'Al-Aqsa.

Avatar de l’utilisateur
leraptopes
Messages : 793
Inscription : 06 févr. 2020 18:48

Re: Presse écrite/Radio-Télévision Aiglanaise

Message par leraptopes »

██████ █ █ █ 27 juin 2042

Image

Vol d'essai des Canadairs de l'ENAA annoncé pour le 27 août.

Image
Basé sur le modèle des bombardier d'eau Shnieretzéen, un Canadair de l'ENAA 100% électrique décollera pour la première fois du sol aiglantin.


Le premier avion électrique aiglantin prendra-t-il son envole le 27 août prochain? C'est en tout cas ce qu'a annoncé espérer l'ENAA, l'Entreprise Nationale de l'Aviation Aiglanaise lors d'une conférence de presse tenu dans ses locaux à l'aéroport International Girard Geld de Sablanset. L'information a été communiqué par la Secrétaire Nationale des Transports, Katrine Lecombe, et le directeur de l'entreprise public, Franz Moldenhauer, qui a annoncé que la coopération internationale entre les chercheurs aiglantins, magyar, cambrais et récemment flavien avait permit à l'ENAA de rebondir après l’interruption du partenariat avec le feu shnieretzéen Wundur qui a fait faillite en début d'année "C'est au nom de tous les ingénieurs travaillant sur le projet que je parle, nous remercions de tout notre cœur le travail formidable de nos homologues magyar, flaviens et des Îles-Unis de nous aider dans le développement d'un projet qui nous est cher. Les aiglantins ne l'oublieront pas, c'est une certitude!". Selon les annonces précédentes du constructeur aéronautique, un premier prototype de bombardier d'eau était en construction dans le hangar de l'ENAA, basé sur le modèle de bombardier Shnieretzéens qui ont équipé et équipe toujours les sapeurs-pompiers du pays pendant des décennies, et qui embarqueront les nouveaux réacteurs et batteries électrique développé au cours des cinq dernières années. "C'est un projet de longue haleine, il y a de l'impatience, de l'euphorie même à l'idée de voir près de six années de recherches se concrétiser dans le ciel. Nous avons longtemps attendu ce moment et nous prendront encore tous le temps qu'il faudra pour que nous concluons cette formidable histoire sur un succès retentissant. Nous pensons pouvoir honorer la date du 27 août. Nous ne le garantissons pas, mais nous affirmons que nous ferons décoller notre appareil au plus tôt à cette date". La Secrétaire Nationale des Transport, Katrine Lecombe, a elle pointé l'importance de ne pas se précipiter et de prendre le temps de bien faire les choses pour la bonne réussite du projet. "Ce qu'il faut voir dans ce premier vol d'essai, ce n'est pas uniquement le résultat du baptême en lui même, mais l'impact qu'il aura sur le développement de prototype d'avion de ligne. Voir notre premier appareil voler en toute sécurité et sans incident sera en soit une très grande réussite, mais ce sera avant tout un marqueur d'étape: celui de valider ou non la suite du programme.".

Si le vol d'essai du premier bombardier d'eau aiglantin, de conception magyar, cambraise, shnieretzéenne et flavienne venait à se solder par un succès, l'ENAA serait en mesure de lancer la construction de son premier prototype d'avion de ligne moyen courrier 100% électrique dans l'espoir d'atteindre un résultat similaire. Grace à l'aide des experts internationaux, le programme de l'ENAA prévoyant un décollage de ce nouveau futur appareil civil vert pour fin 2042, début 2043, pourrait être tenu.

Avatar de l’utilisateur
leraptopes
Messages : 793
Inscription : 06 févr. 2020 18:48

Re: Presse écrite/Radio-Télévision Aiglanaise

Message par leraptopes »

██████ █ █ █ 06 juillet 2042

Image
[Béatrice Amboise, Présentatrice, en français]
"[…] Les bonnes nouvelles se succèdent pour les constructeurs automobiles aiglantins et la super-alliance SUR composé des ROGRN aiglantin, du Jernlander Uendeling et du karsais SIDI. Alors que l'industrie automobile aiglanaise avait subit de plein fouet la crise dytolienne de 2041, les ventes de véhicules électriques sont repartis à la hausse dans le monde grâce à un contexte économique favorable et une période de stabilité géopolitique internationale. Avec de nouveaux accords bilatéraux et la réouverture diplomatique de nombreux pays à travers le monde, les ROGRN ont vu leur vente s'envoler à l'étranger. Dernière opportunité en date, la volonté politique affiché de la Flavie en Dytolie de promouvoir la voiture électrique dans le royaume! Amanda Lutweiller et Vincent Witmerschluss ont réalisé ce reportage."

[Voix off]
"Si l'industrie automobile aiglanaise a subit un revers en 2041, rien ne le laisse supposer près d'un an après la crise de Dytolie: Pour les cinq constructeurs aiglantins que sont ReiserBahn, Onyx, Greif, Raptor et Naga, tous les voyants sont aux rouges!* Et pourtant, malgré la robustesse historique des ROGRN aiglantins, le secteur industriel phare du pays revient de loin.

[Béatrice Amboise, Présentatrice, image d'archive d'avril 2041 en français]
"[...] Une "Catastrophe majeure semblable à celle de 2020", les observateurs internationaux sont sous le choc après l'effondrement de la Dytolie et le replis diplomatique de plus d'une vingtaine des pays à travers le monde..."

[Manua Burgmeister, présentateur, image d'archive d'avril 2041 en allemand]
"[...] La Guerre ouverte opposant la Valdaquie et la Ligue de Lébira, déjà très affaiblis par l'effondrement de son système économique imputé à un bug informatique a provoqué un cataclysme sur les places boursières du monde entier. Jamais une telle chose ne s'était produite depuis la fin de la Grande Hégémonie."

[Voix off]
"L'Aiglantine perd plus de 20 partenaires commerciaux en deux mois, portant un coup très dur aux multinationales aiglanaises implantée à l'étranger, à l'image des ROGRN. Or, alors que les nuages semblaient s'amonceler à l'horizon, les constructeurs automobiles aiglantin - et l'économie aiglanaise dans son ensemble - ont rebondit beaucoup mieux que prévu. Bonne santé financière, important fond propre épargnés, aides de l'Etat Aiglantin, contexte économique international paradoxalement favorable... l'industrie automobile aiglanaise a surprit par sa vigueur et a même acquit de nouveaux atouts pour sécuriser son ascension. En février, les ROGRN signent un partenariat historiques avec le karsais Sidi et le Jernlander Uendeling en entrant dans la super-alliance SUR qui a permit aux marques du groupe de s'implanter dans plus de 20 pays à travers le monde et d'électrifier les gammes de Uendeling et Sidi. Peu de temps après, les constructeurs aiglantins entreprennent d'importants investissements afin de renforcer leur compétitivité au côté de leur homologue Uendeling, notamment dans le domaine de la sécurité de leur véhicule via l'intelligence artificielle au travers d'un ambitieux Partenariat Public Privé entre les constructeurs et les Ecoles Polytechnique Fédérales Aiglanaises. Un mois plus tard, le groupe remporte l'appel d'offre de la FIFA et devient partenaire officiel de la Coupe du Monde de Foot de Valdaquie 2042, suivi d'une importante campagne de publicité.

Les véhicules aiglantins se vendent bien, très bien même selon les termes du groupe, grâce à des arguments solides qui concurrence directement les véhicules thermique: Impact environnemental neutre grâce aux matériaux recyclés et les technologies de batteries au Sodium, prix largement inférieurs sur la durée, grande autonomie permettant les long trajets, temps de recharge raccourcis grâce aux recharges rapides et aux stations de changement de batteries en stations services, préservation de la qualité de l'air dans les villes ou encore confort de conduite. Ce que nous venons de faire, ce n'est pas une publicité, mais l'énumération des arguments des ROGRN. Mais outre les arguments de vente au niveau des particuliers, les ROGRN avancent des arguments plus discret et pourtant non moins percutant auprès des états du monde en s'appuyant sur l'exemple aiglantin. Cet argument, c'est celui de l'indépendance au pétrole et plus largement l'indépendance énergétique. Un argument qui aurait séduit le Royaume de Flavie, pays de 30.8 millions d'habitant, qui aurait annoncer soutenir l’essor des véhicules électriques dans le pays. Une décision politique qui n'a pas manqué de faire réagir les ROGRN."

[Pauline Mengelberg, Directrice de Onyx et porte-parole des ROGRN, sérieuse et en français]
« Vous connaissez déjà la position de notre groupe et de l'Alliance SUR. Je suis la directrice de l'un des plus grands constructeur de véhicule électrique mondial, mon regard va forcément vous paraitre biaisé. Et il le sera certainement. Mais oui, l’Essor du véhicule électrique dans le monde est bien sûr une aubaine, aussi bien pour des raisons de valeurs que pour des raisons économique. Lorsqu'une nouvelle porte s'ouvre via des accords bilatéraux, c'est une formidable opportunité pour nos groupes qui s'ouvre. Mais quand en plus, le pays en question se lance dans une politique volontariste de transition de son parc vers l'électrique, ce n'est plus une opportunité, c'est un cadeau offert sur un plateau d'argent. Mais que ce soit en tant que directrice d'un constructeur de véhicule électrique ou en tant qu'Aiglanaise...je suis quand même surprise de voir qu'en 2042, si peu de pays ait mené de politique volontariste d'électrification de leur parc automobile. Ce sont systématiquement les groupes privés, dont les nôtres, qui avons électrifié une partie voir la totalité des parcs automobiles de nombreux pays du monde. Nous ne sommes plus dans les années 90, le véhicule électrique s'est imposé comme véritable alternative aux véhicules thermiques dans les villes et les campagnes et ce dès 2014. Cette réalité est triste d'un point de vue environnementale et sociétale, mais économiquement, cela signifie que nous ne manqueront pas de débouchées.»

[Vincent Witmerschluss, journaliste, en français]
"L'Alliance SUR va-t-elle implanter des usines en Flavie en connaissance de cause? Vis à vis de ce qu'il s'est passé en 2041?

[Pauline Mengelberg, Directrice de Onyx et porte-parole des ROGRN, sérieuse et en français]
« C'est une question qui devra être débattu. Actuellement, nous faisons fabriquer nos véhicules dans nos usines respectives: Uendeling au Jernland, Sidi au Kars et les ROGRN en Aiglantine. Des projets d'usines d'assemblage et de constructions commune sont prévu à travers le monde pour répondre à la demande croissante, cependant ces projet sont toujours à l'étude. Comme vous l'avez soulevé, la crise de 2041 qui a vu l'ensemble des accords bilatéraux avec notre pays sauter nous ont quelque peu refroidi. Cependant, puisque la Flavie se lance dans une politique de transition et de promotion du véhicule électrique, et puisque la Flavie a démontré sa stabilité durant la crise, ce pourrait être un excellent pays d'accueil pour des chaines de productions desservant toute la Dytolie Occidentale. Mais ce n'est que mon avis, ma voix compte pour un cinquième.»

[Vincent Witmerschluss, journaliste, en français]
"Merci beaucoup Madame Mengelberg.

[Béatrice Amboise, Présentatrice, en français]
"Et merci à Amanda Lutweiller et Vincent Witmerschluss pour ce reportage. Autre secteur économique particulièrement vigoureux, c'est celui de la construction. La Rex Corporex a annoncé avoir remporté l'appel d'offre pour la construction d'un nouvel éco-quartier à Adelis, la capitale Flavienne. L'entreprise publique s'est déclarée ravie et fier de voir l'ingénierie et le savoir-faire aiglantin plébiscité à l'étranger au travers d'important projets. Ce nouveau super-projet intervient un an après le début des activités de la Rex au Jernland au travers de nombreux appel d'offre nationaux concernant la rénovation énergétique de quartiers entiers des villes noroises. Alphonse Martial et Lakaâ Lalanané ont rencontré les ingénieurs de la Rex Corporex [...]"

*Le rouge en Aiglantine est une couleur très positive, à l'image du vert à l'international. A l'inverse, le bleu est une couleur négative.

Avatar de l’utilisateur
leraptopes
Messages : 793
Inscription : 06 févr. 2020 18:48

Re: Presse écrite/Radio-Télévision Aiglanaise

Message par leraptopes »

██████ █ █ █ 18 juillet 2042

Image

Hôtels complets jusqu'en 2042!

Image
Depuis le vote du 29 mai 2042, le nombre de réservation dans les hôtels a explosé.


"Nous sommes complets!"
Le phénomène n'épargne aucune région: Les hôtels aiglantins croulent sous les demandes de réservation depuis début juin pour la saison touristique 2041 et s'étendent même jusqu'à 2042. "C'est du jamais en vingt ans, nous recevons des appels du mondes entiers! nous sommes sollicité de toutes part par les agences de voyages!", les propos de Bernard Alimann, directeur de l'Hôtel "Les Cornettes" à Schlammingen est largement partagé à travers le pays, en témoigne les chiffres publiés par l'Office Fédéral du Tourisme. La fréquentation de l'Aéroport Girard Geld "a explosé" selon Evelyne Saucier, porte parole de Girard Geld Aéroport, parlant d'une croissance à trois chiffre (Mais relativisé au vu des mauvais chiffres sur l'année 2041 en raison de la crise dytolienne):"L'Aéroport Girard Geld a accueillit au mois de juin plus de touriste que sur la même période d'avant crise, nous avons été contraint d'augmenter la cadence de nos vols sur certaines grandes lignes, notamment provenant des principaux Hub aérien internationaux comme Fuxianji au Kaiyuan et Mahra au Kars. En même temps, avec des billets gratuits, c'est normal.". Hedmund Göbel, directeur de l'OFT, a apporté une explication au phénomène: "Trois vagues successives ont mit à rudes épreuves nos services en lignes et toute notre logistique hôtelière. La première vague de réservation était majoritairement aiglanaises, c'était juste la semaine précédant les votations populaire du 29 mai dernier lorsque le "oui" était largement donné gagnant dans les sondages. Les Aiglantins ont pris d'assaut les hôtels en prévision des deux vagues suivantes." Les deuxième et troisième vague, elles, ont concerné les touristes étrangers. "Quand on vous propose de passer une semaine à l'autre bout du monde dans un pays réputé - sans se vanter - pour sa qualité de vie, son attrait et son accueil touristique pour le même prix qu'une location d'une semaine dans une région de votre pays, beaucoup n'hésite pas. Nous le savons, parce que nous l'avons observé à trois reprises, et parce que c'est totalement humain". Si pour l'heure on ignore le profil des touristes qu’accueilleront les établissements hôteliers aiglantin pour cette année, plusieurs gérants ont rapporté leur expérience auprès des médias régionaux et de la télévision nationale, à l'instar d'Anaya Anadzalé, directrice du Village - Hôtel Taâva-sininâ de Griska "Dès le 1er juin, soit trois jours après les votations, nous avons reçu des salves d'appels et de mails de réservations de la part de clients réguliers qui ont prit leur réservation pour cet hivers et parfois même l'été prochain. Et maintenant, on a une nouvelle vague d'appel pour des réservations, principalement de Dytolie et d'Olgarie du nord parce que leur période de vacance vient de commencer. Nous avons vraiment de la peine à répondre à la demande, nous sommes complet jusqu'en mars 2042." Les professionnels du tourisme affichent désormais un optimisme fulgurant après une année en dent de scie marqué par la guerre en Dytolie et l'effondrement économique mondial de 2041. Les villes de tout le pays se préparent à recevoir un afflux de touristes inhabituellement élevé et ont renforcé leur offres de transports en commun. Françoise Deschamps, la Secrétaire Nationale de la Culture et des Affaires Etrangères, s'est déclarée ravie de l'enthousiasme des touristes étrangers "Nous mettons un point d'honneur sur la qualité des prestations que nous offrons à nos visiteurs. Plus que notre réputation, nous mettons en jeu nos valeurs d'accueil. Je ne peux pas parler au nom de tous mes concitoyens, mais personnellement, je suis tellement contente de pouvoir faire découvrir toutes la beauté de notre île!".

De nouvelles mesures ont été prises, notamment concernant la prévention à l'attention des touristes envers les règles à respecter. "Recevoir autant de monde, pour la plupart non habitué à nos règles, causera irrémédiablement des problèmes si nous ne les traitons pas en amonts. La politique touristique de l'Aiglantine est simple et ne saurait changer: Pas de tourisme de masse, tourisme raisonnée et respectueux, pour le plus grand confort de tous. Nous attendons des gens que nous accueillons - et plus spécialement en cette période où les Aiglantins ont contribué financièrement à leur séjour - que ces derniers agissent de manières respectueuse à l'égard de nos concitoyens, des autres visiteurs et de notre environnement naturel et construit. Nous ne tolèreront pas le littering, ni les dégradations, et encore moins les vols et les agressions. Ce serait très irrespectueux pour la générosité et le travail des aiglantins à rendre leur île belle et sereine. Nous mènerons toujours la même politique, elle a toujours fait ses preuves et a permit à tous de cohabiter dans l'harmonie, car c'est notre volonté.", des explications de Hedmund Göbel, directeur de l'Office Fédéral du Tourisme.

Répondre

Revenir à « Aiglantine »