National Media & National News

Olgarie 86-118-119
Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

15 Avril 2043
Image

FLASH INFOS

Image
Plusieurs attaques coordonnés qui laissent planer la piste terroriste

« Plusieurs attaques ont eu lieu à différent endroit de la capitale, par des groupes armés extrêmement coordonné. Si la situation reste confuse pour le moment, il semblerait que les personnes visées sont Loretta Patton, Audrey Grant ainsi que Ikna Omara. Cette dernière était entrain d'être transférée vers une prison de haute sécurité quand des coups de feux ont éclaté, non pas en provenance de la foule mais plutôt d'un des policiers qui menait l'escorte. Pour le moment nous ne pouvons pas affirmer ce qu'il s'est réellement produit, car la panique est assez grande. L'on sait également qu'un mitraillage au bord d'une voiture a visé Audrey Grant, mais que cette dernière serait vivante. Nous n'en savons pas davantage concernant Loretta Patton mais nous reviendront là dessus dès que de nouvelles informations nous serons transmises par le Commissariat du Peuple à la Sécurité Publique. En attendant, la capitale ainsi que les grandes villes sont en état d'urgence [...] »

« Nous pouvons dors et déjà affirmer plusieurs choses qui émergent et qui sont actuellement corroborer par plusieurs sources. L'attaque qui visait Ikna Omara a bel et bien réussi et cette dernière serait entre la vie et la mort, plusieurs coups de feu l'auraient atteinte. Nous savons également que le policier responsable de cet acte est un certain Dewey Boyer, qu'il a été maîtrisé après son acte et qu'il est actuellement placé en détention pour son geste. Du côté de l'attaque visant Audrey Grant, nous pouvons également affirmer que le mitraillage qui l'a visait ne l'a en fait pas touché du tout. Pire, il s'agirait d'un groupe de militants communistes tout à fait lambda qui aurait été visé alors qu'ils marchaient dans la rue. Le pronostic vital d'un des militants est engagé, les autres ne sont que partiellement blessé. En ce qui concerne Loretta Patton, il semblerait que l'attaque qui l'a visait aurait échoué avant d'avoir pu se faire. La milice de quartier aurait repéré le groupe de tireurs et aurait réussi à les désarmer avant qu'ils ne puissent passer à l'acte, une chance énorme dans une bien triste matinée...[...] »

« La nouvelle vient de tomber : En route vers l’hôpital, Ikna Omara est décédée suite à ses blessures. Les premiers éléments de l'enquête permettent à ce moment d'affirmer que le policier Dewey Boyer est un membre du Traditionalist Worker Party et qu'il a "exécuté" Ikna Omara après le violent éditorial du journal "The Voice of Dissent", qui appelait à "crever" plusieurs personnalités politiques ou publiques westréennes ou étrangères. Du côté du mitraillage visant Audrey Grant, aucune piste n'est pour le moment certaine et la recherche de la voiture ayant voulu commettre l'irréparable est encore entrain d'être cherché. Certaines sources penchent pour un coup de la Liberty or Death, tandis que d'autres affirment qu'il s'agit d'une vaste opération armée et planifiée par le Traditionalist Worker Party, en lien avec l'Etat du Jernland. Rien pour le moment ne permet d'affirmer cela, bien que les doutes sont nombreux. Nous apprenons à l'instant que les personnes arrêtés dans la tentative d'assassinat sur Loretta Patton sont membres à la fois du Traditionaliste Worker Party, mais également du groupe terroriste Insurrectionnal Samuel Blanch Movement. Plus de nouvelles dans un petit instant [...] »

« Le Commissariat du Peuple à la Sécurité Publique vient dans un communiqué diffusé nationalement d'expliquer que l'attentat ayant tué Ikna Omara mais ayant raté à la fois Audrey Grant et Loretta Patton, a été commandité très certainement par le Westrean Revolutionary Governorate, en lien avec le Traditionalist Worker Party ainsi que l'Insurrectionnal Samuel Blanch Movement. Des armes westréennes mais provenant également de Dytolie ont été trouvé, tandis que faux papiers ont également été découvert. Un mandat d'arrêt vient d'être lancé contre les leaders du Traditionalist Worker Party tandis que la SIB est sur le pied de guerre pour procéder aux arrestations et à la neutralisation des cellules terroristes à travers le pays. Nous faisons un bref récapitulatif des principales informations de cette matinée : Ikna Omara est décédée de ses blessures par balles administrée par un sympathisant du TWP. Les autres attentats visant Audrey Grant et Loretta Patton mais qui ont échoué, impliqueraient plusieurs organisations terroristes dont le Westrean Revolutionary Governorate ainsi que l'Insurrectionnal Samuel Blanch Movement. Le gouvernement a fait savoir qu'il répondrait de manière forte à cette nouvelle attaque et qu'il châtierait les ennemis de la révolution westréenne une fois pour toute. [...]
»

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

18 Avril 2043
Image

FLASH INFOS

Image
Des moyens importants ont été déployé pour neutraliser les menaces sur le territoire westréen

« Depuis maintenant quarante-huit heures, une véritable chasse à l'homme est lancé à travers le pays afin de trouver et de neutraliser la direction du Traditionalist Worker Party, responsable de l'attaque qui a coûté la vie à Ikna Omara et qui a tenté également de mettre un terme à la vie d'Audrey Grant ainsi que de Loretta Patton. Pour le moment, seul Diana Rich est introuvable tandis que les principaux cadres et membres de la direction ont rapidement été appréhendés. Bien que ces derniers clament entièrement être innocents, les preuves matérielles s'accumulent contre le Traditionalist Worker Party. Des armes, de l'argent en liquide ainsi que des itinéraires devant servir à quitter le pays ont été trouvé aux domiciles de plusieurs membres et sympathisants de l'organisation. Depuis peu, le TWP est officiellement considéré comme une organisation terroriste, dissoute et interdite sur le territoire westréen. Plusieurs milliers de membres et de sympathisants ont été arrêté et d'autres sont encore recherché pour leur participation de près ou de loin aux trois attentats qui ont eu lieu les jours précédents. Dewey Boyer lui, responsable de la mort de Ikna Omara, continue de clamer haut et fort qu'il ne regrette pas son geste et qu'il l'a fait selon les recommandations de l'aile la plus radicale du Traditionalist Worker Party. Une histoire macabre et qui laisse encore énormément de personnes sous le choc [...] »

« Une personne a été arrêtée non loin du siège du Congrès des Députés du Peuple. La personne a été signalée plusieurs fois comme voulant rencontrer le Citoyen Reed afin de lui livrer des informations importantes concernant la nouvelle vague d'attentat ayant frappé le pays. Depuis que la sécurité a été renforcée, l'insistance avec laquelle l'individu demandait à s'entretenir avec le Citoyen Reed paraissait plus que suspecte. Le doute ne pouvait plus être permis quand après une analyse minutieuse, ce dernier portait sur lui une carte de membre du SWPW, l'organisation politique à laquelle appartient le Secrétaire Général du CCCP, qui était en fait une vulgaire contrefaçon. Rapidement appréhendé, une arme a été découverte sur lui et bien qu'après avoir tenté de se débattre, le forcené a rapidement été maîtrisé. A l'heure actuelle, nous ne connaissons pas l'identité du suspect ainsi que sa motivation. Cette volonté affiché de vouloir frapper le Secrétaire Général du CCCP n'est en tout cas pas anodine et doit sans doute faire partie d'un autre attentat prévu de longues dates, sans doute en coordination avec la panique ambiante qui règne dans le pays. La vigilance a été renforcée et des unités supplémentaires de la SIB ont été déployée, ainsi que des brigades de la WFRA en renfort. La personne arrêtée n'a pour le moment donné aucun nom, ni même réussi à expliquer pourquoi il voulait attenter à la vie du Secrétaire Général du CCCP [...] »

« Selon les dernières informations qui nous parviennent, des coups de feux ont été tiré depuis le siège du Traditionalist Worker Party alors qu'une unité de la SIB se mettait en position afin de perquisitionner le bâtiment. Retranché à l'intérieur, environ une cinquantaine de membre de l'organisation aujourd'hui considérée comme terroriste ont fait savoir qu'ils se "battraient jusqu'à leur dernier souffle contre le totalitarisme communiste" et qu'ils n'accepterait jamais de se rendre. Plusieurs membres de la SIB ont été blessé, tandis que le quartier de la ville d'Ekridge où se trouve le siège du TWP a été entièrement bouclé et les habitants aux alentours évacués. C'est un véritable siège qui a commencé, tandis que des renforts doivent arriver d'un moment à un autre. Nous apprenons par la même occasion la capture de Diana Rich, dirigeante du Traditionalist Worker Party ainsi que de sa "garde rapprochée" alors qu'ils tentaient de forcer un barrage de police. Il semblerait bel et bien que désormais, les principales figures et têtes pensantes du TWP ont été arrêté et que l'organisation est sur le point de s'effondrer. Le Commissaire du Peuple à la Sécurité Publique Patrick Clay s'est félicité de voir "Une organisation qui était ouvertement le porte-parole d'une puissance étrangère, un cheval de Troie de l'Etat du Jernland dans notre patrie socialiste" être "entièrement détruite et bientôt effacée de l'histoire westréenne". Le siège du TWP lui continue d'être assiégé, sans que la situation n'évolue. [...] »

« Situation confuse à Ekridge. Il semblerait qu'une partie de la cinquantaine de membres du TWP qui s'étaient retranché dans le bâtiment ont commencé à se tirer dessus. Apparemment selon le dernier rapport de la SIB, la nouvelle de la capture de Diana Rich et les preuves fournies par plusieurs photos et vidéos ont provoqué la dissension au sein du groupe retranché dans le bâtiment. Une partie aurait voulue se rendre, contre l'avis du second. Une fusillade a éclaté, faisant plusieurs morts et blessés, tandis que la SIB a profité de la confusion pour donner l'assaut et liquider les terroristes qui refusaient de déposer les armes. De l'ensemble du groupe, il n'y aurait aucun survivant. Plusieurs agents de la SIB ont été blessé lors de l'intervention, mais aucune perte n'est à déplorée. Avec la liquidation totale du TWP, le Commissaire du Peuple à la Sécurité Publique Patrick Clay a déclaré qu'en accord avec le gouvernement ainsi que la Chambre Populaire Exécutive des Conseils, une prochaine loi portant sur la protection de la révolution allait bientôt être soumise à l'approbation de la Chambre Populaire ainsi que du Congrès des Députés du Peuple. Cette loi va très certainement être plus drastique que celles qui régissaient la légalité socialiste jusqu'ici, mais la situation actuelle va sans doute permettre de faire passer une partie importante des lois qui avaient été refusé il y a maintenant deux ans au Secrétaire Général du CCCP. Un tournant majeur à cinq mois des élections générales dans le pays [...]
»

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

24 Avril 2043

Image

LE WESTRAIT SONGE A RENFORCER SA PRÉSENCE AU ZUFRANA

Image
Une politique d'entraide qui s'inscrit dans le cadre de l'internationalisme prolétarien

La nouvelle du retrait unilatéral des forces gandhariennes présente en soutien au gouvernement de transition du Zufrana à partir de juin de cette année a surpris beaucoup de monde, à commencé par le Westrait lui-même. Face à cela, le choix a été fait d'entamer de nouvelles discussions bilatérales avec le gouvernement de transition afin de parvenir à un nouvel accord. Si le retrait gandharien est toujours actif à compter de juin 2043, alors cinq mille hommes supplémentaires de la WFRA seront déployé au Zufrana afin de renforcer l'assise du gouvernement de transition. « Nous respectons le choix souverain du Gandhari de vouloir retirer ses troupes du Zufrana. Nous ne sommes cependant pas d'accord quand il dit que cela vise à faire baisser les tensions en Algarbe ou encore à vouloir que tous les impérialismes se retirent du continent » a commenté la Commissaire du Peuple aux Affaires Etrangères Nora Franks. « Nous savons qui entretien la flamme des tensions en Algabe, tout comme nous savons que de nombreux impérialismes sont toujours présent, mais qu'ils préfèrent agiter le spectre du Pacte de Cewell pour justifier leur présence. Le Gandhari se trompe, mais encore une fois nous respectons son choix ».

Le choix du gouvernement de vouloir renforcer son aide technique et militaire s'insère dans le cadre des relations bilatérales qui unissent le Westrait au Zufrana, tout comme le Zufrana avait noué un accord bilatéral pour que des troupes gandhariennes vienne l'épauler dans sa lutte contre les différents seigneurs de guerre. Aucune trace donc du Pacte de Cewell dans l'équation, bien que cela devienne une rengaine dans de nombreuses chancelleries au cours de ces premiers mois de l'année 2043. « Tout a commencé depuis la percée historique du MSCR au Makengo. Incapable de voir le système Botamba s'écrouler par des contradictions tant internes qu'externes, il a fallut trouver un coupable. Cela ne pouvait être que les forces occultes pilotés par Cewell » raconte le politologue Mark Waters. « Si l'on prend la peine de réfléchir quelques instants, il suffit de voir que Felix Kompaoré est un social-démocrate tout à fait légaliste. Loin de l'image du "socialo-marxiste" qui veut affamer les enfants karsais parce que Cewell le lui ordonnerait. Quand l'impérialisme aboie contre une révolution qui n'existe pas, cela montre qu'il a peur qu'effectivement une autre révolution, bien réelle cette-fois ci, puisse éclater dans l'avenir contre lui... »

Le gouvernement westréen a également tenu à souligner le culot incroyable ainsi que la mauvaise foi caractérisée dont font preuves certaines pays d'Algarbe, quand il s'agit de parler d'indépendance, d'unité de l'Algarbe ou tout simplement de faire sortir du continent toute force étrangère : « Nous n'avons pas de leçon à recevoir de la part de la Byrsa, un pays qui a piétiné un accord bilatéral qui prévoyait la fin de la répression politique de l'opposition communiste. Nous savons pourquoi cela a repris, parce que derrière le pouvoir Byrsien, se cache l'impérialisme jernlander. Là subitement, silence radio. On veut bien que le soi-disant impérialisme westréen s'en aille, mais on se dépêche de faire rentrer l'impérialisme - réel celui-là - du Jernland ou du Kars par la grande porte. Nous ne sommes pas dupe, ni stupide » assène la Commissaire du Peuple aux Affaires Etrangères, apparemment particulièrement remontée à propos de toute cette affaire. La position générale du Westrait semble assez clair et elle pourrait rejoindre celle du Gandhari : Un retrait général de toute interférence extra-algarbienne pourrait se faire, si Ennis, la Valdaquie, le Jernland ainsi que le Kars plient également bagage.

Bien évidemment, une telle proposition n'est pas réaliste et ne rencontrerait de toute façon que du mépris. Il s'agit donc bel et bien d'attaquer le Westrait, tout en laissant les autres puissances impérialistes tranquillement en place. Une politique inacceptable que la Commissaire du Peuple aux Affaires Etrangères continuera de dénoncer publiquement. « Se retirer du Zufrana, c'est laisser les vautours faire revenir le CUZ, une organisation militariste et terroriste qui n'a jamais été capable de rien pour les zufranais, si ce n'est détruire davantage la légitimité d'un quelconque gouvernement à leurs yeux. Tant que le soutien au CUZ n'aura pas été formellement coupé, le Westrait continuera d'apporter son soutien au GTZ. Nous voyons donc qui veut maintenir les tensions et provoquer des crises : Les forces réactionnaires algarbienne, appuyé par l'impérialisme, lui aussi réactionnaire sur toute la ligne » conclut Nora Franks. Plus que jamais, l'Algarbe est devenu un terrain de chasse géant entre force impérialiste et force anti-impérialiste. Reste à déterminer qui gagnera la guerre de la communication.

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

27 Avril 2043

Image

LE STYLE "THREE STRIPES" GAGNE EN POPULARITÉ

Image
Jogging, t-shirt, pull... en allant des robes jusqu'aux chaussures

On parle rarement de la mode au Westrait, tout simplement parce qu'une grande majorité de la population n'en a pas grand chose à faire. Il en est de même pour le style vestimentaire, qui n'est plus tellement un marqueur social comme il pouvait l'être dans la société pré-révolutionnaire, bien que cela reste sujet à de nombreuses nuances. La standardisation d'une grande partie des biens de consommations se sont également retrouvé dans l'habillement. Géré le plus souvent par des coopératives de grandes tailles, l'industrie du textile est assez discrète et n'est clairement pas mise en avant comme d'autres secteurs de pointe. Peut-être cela vient avant tout du fait que de nombreuses futilités qui émanaient de la "société de consommation" ne trouvent plus une racine suffisante pour s'implanter dans la société westréenne. La rationalisation de la production, la fin de la publicité intempestive et la mise en place de la planification économique semble avoir transformé la relation qui pouvait exister entre offre et demande. Il serait faux cependant de croire qu'il n'existerait pas un secteur de la mode, où sont discutés les grandes tendances générales en matière vestimentaire. Il n'est tout simplement pas aussi important que dans d'autres pays ou tout autre système politique et économique, principalement parce que la quête du profit n'est pas la mesure mais la besoin de répondre avant tout à une demande aussi bien individuelle, mais surtout collective.

La renaissance depuis plusieurs mois d'un style populaire et sportswear peut s'inscrire dans cette tendance générale. Le style "Three Stripes" est réapparu et a fait tâche d'huile. Réapparu, car il semblerait que ce style ne portait pas ce nom avant la chute de la Grande Hégémonie : Selon certaines sources, il s'agirait d'une ancienne grande marque aujourd'hui disparue dans les limbes et dont les informations ne sont pas retrouvables. Qu'importe, la renaissance du "Three Stripes" se fait sous une égide nouvelle, populaire, socialiste et peu coûteuse. Que pouvait bien signifier les trois bandes ? Aujourd'hui, la réponse est toute trouvée. Elle a une signification révolutionnaire, directement lié à l'histoire du mouvement socialiste international. Les avis divergent cependant sur la nature à lui donner. Les trois bandes peuvent s'apparenter aux "trois flèches" utilisé tant par le Bund yiddish que par les mouvements sociaux-démocrates en Dytolie dans leur lutte contre le fascisme et le capitalisme. Nous avons demandé à nos "teen marxists" westréens ce qu'ils en pensaient, vu qu'ils sont les pionniers dans l'utilisation vestimentaire du "Three Stripes.

« Difficile d'expliquer concrètement ce que peut signifier les trois bandes, mais elles ont une valeur symbolique que nous souhaitions nous réapproprier » nous a affirmé Vera, la lycéenne que nous avions déjà interrogé il y a quelques mois à propos de la vague "teen marxists". « Pour certains, les trois bandes signifient "Parti - Front - Armée", c'est à dire la construction concentrique des trois instruments de la révolution selon la théorie marxiste-léniniste-urdzhariste. D'autres diront qu'il s'agit du triptyque contre le fascisme, contre le capitalisme et contre l'impérialisme. Dans la même logique, les trois bandes signifient tout simplement Marx - Lénine - Urdzhar. On tourne autour de la même symbolique révolutionnaire, d'où son utilisation et sa démocratisation dans notre propagande de tous les jours » Une réappropriation populaire et révolutionnaire qui semble s'étendre dans une grande partie de la population, surtout chez les plus jeunes. Une identification commune qui semble transcender la réelle signification de la marque de vêtement d'origine, définitivement perdue. Il est somme toute logique que les trois bandes ne signifiaient pas il y a un demi-siècle, ce qu'elles signifient aujourd'hui au Westrait. Mais les codes et les symboles sont fait pour être réapproprié le plus largement possible et par le plus grande nombre, non ?

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

29 Avril 2043

Image

AUGMENTATION PROCHAINE DES EFFECTIFS MILITAIRES

Image
Le renforcement de l'Armed Forces Militia est dans la ligne de mire

Coïncidant à quelques jours près avec l'adoption de la loi de protection de la révolution, la nouvelle du renforcement des effectifs militaires au sein de la Worker's and Farmer's Revolutionnary Army ainsi que de l'Armed Forces Militia semble s'inscrire dans une démarche globale importante. Hausse des tensions internationales, nouveaux drames internes, la situation semble parfaite pour voir à la hausse les effectifs militaires au sein du service actif. Il faut dire que les effectifs globaux de la WFRA font piète figure par rapport à d'autres forces militaires à travers le monde. Si notre pays a pu pendant longtemps se reposer sur un softpower assez conséquent, la mise en place de part le monde de "bloc idéologisé" semble remettre au goût du jour la nécessité de s'armer. Bien évidemment et en lien avec la doctrine générale westréenne depuis le début de la révolution, le rôle de la WFRA est essentiellement de protéger les gains de la révolution sur le terrain national et jamais cette dernière ne sera utilisé pour envahir un autre pays. Tout au plus, elle peut comme c'est le cas actuellement en Ölan ou au Zufrana, aider à la formation et l'encadrement des forces armées alliées.

Une posture donc exclusivement défensive, qui correspond surtout à la doctrine mise en place dans le pays pour sécuriser et sanctuariser le territoire national contre toute invasion étrangère. Dans ce domaine, de nombreux progrès restent à faire. « Les risques de conflits ouverts sont peu nombreux actuellement, mais les tensions sont nombreuses sur plusieurs points du globe » explique le Commissaire du Peuple à la Défense Populaire Earnest Gilliam. « La formation de différentes organisations internationales semble dessiner différents blocs qui vont se regarder en chien de faïence, chacun accusant l'autre d'ingérence ou de vouloir déstabiliser l'autre, ses alliés ainsi que son pré-carré. Nous disons depuis de nombreuses années que des conflits périphériques et de proxys peuvent éclater et ils éclateront » Il énumère ensuite ces points chauds : « Le Zufrana pour commencer, ensuite très certainement le Makengo ou encore le Karmalistan. Il y a l'augmentation des tensions entre le Jernland qui lorgne vers la Radanie ainsi que le Thorval. Les tensions entre le Chikkai et le Wakoku également pourrait fracturer les relations entre l'OCC et la nouvelle Ligue de Défense des Nations.

Tout ceci reste hypothétique, mais il faut se tenir prêt au cas où. C'est ce que nous voulons dire à l'ensemble des westréens et des westréennes »
L'appel à renforcer l'Armed Forces Militia avec 300 000 nouvelles recrues correspond donc à cela, "se tenir prêt au cas où". L'augmentation conséquente de l'Armed Forces Militia va continuer sur le long terme, jusqu'à avoir une force suffisante pour parer à toute éventualité et acter l'inviolabilité du territoire national. Les chiffres ne sont pour le moment pas donné bien que l'on puisse estimer que le chiffre du million sera très certainement atteint, voir dépassé. « Nous attendons que la situation se stabilise au Karmalistan car nous aimerions inviter au Westrait le très estimé général Akil Salimov, qui est pour nous un théoricien important de la guerre populaire après son passage par l'Aminavie, où il a organisé la résistance populaire. La proximité entre les vues du général Salimov et celles au sein de la WFRA du point de vue stratégique sont quasi équivalentes. Nous serions ravis de pouvoir approfondir ces vues communes, peut-être en organisant des Kriegsspiel entre la WFRA et nos homologues karmalis » a confirmé Rhys "No Smile" Stewart, le nouveau Chef d'Etat-Major de la Worker's and Farmer's Revolutionnary Army. Rien de plus pour le moment, puisque la situation interne au Karmalistan semble empêcher tout concrétisation de cette volonté de rapprochement commun. En attendant, l'approfondissement de la politique de défense territoriale reste une grande priorité pour les prochaines années jusqu'à ce que la "sanctuarisation" soit considérée comme totalement terminée.

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

03 Mai 2043

Image

L'OPPOSITION MARCHE SUR DES ŒUFS

Image
Au moins, personne ne nous rétorquera que Howard Hoover était un vil marxiste-léniniste-urdzhariste...

L'opposition est aux abonnées absent depuis la mort d'Omara et la tentative d'assassinat sur deux personnalités westréennes de haute importance. Son dernier coup d'éclat aura été cependant de s'abstenir massivement et dans sa totalité lors du vote concernant l'application de la loi pour la protection de la révolution. Une attitude étrange et quasi complaisante avec les forces réactionnaires, fascistes et terroristes qui ont une fois de tenté de semer la panique et de raviver les flammes de la Terreur Blanche. Si l'opposition aime tellement le Westrait comme elle le clame sans arrêt, elle se serait empressée de voter la loi de la protection de la révolution et aurait prouvé qu'elle se situe du bon côté de la barricade. Mais non, silence radio. Même lors du 1er Mai, l'opposition a été discrète. Point d'utilisation abusive et démonstrative des Wide Awakes comme il y a un an. Serait-elle entrain de comprendre que son attitude générale est entrain de la desservir grandement ? Rien n'est moins sûr. Le silence du Republican Party ainsi que du Westrait National People's Party ne peut signifier qu'une chose, c'est leur renforcement mutuel dans la bataille électorale à venir. L'objectif reste les élections générales de septembre et le mot d'ordre donné par Terry Holder en début d'année, le fameux "Tout plutôt que Grant".

C'est une conception politique simple, mais qui a le mérite de désigner qui doit être l'ennemi à combattre. Guère étonnant donc que l'on retrouve dans l'opposition la volonté de combattre Grant et dans ce qui formait son aile la plus radicale et terroriste, la volonté de l'assassiner. Il ne s'agit pas ici de dire que les Holder et compagnie sont ou soutiennent les terroristes, mais que leur positionnement peut laisser un passage pour passer à l'acte comme nous avons pu le voir. Qu'est-ce qui a empêché tout ce beau monde de simplement voter pour une loi qui leur garantie d'ailleurs basiquement de pouvoir continuer à exister sous la dictature du prolétariat ? Une mauvaise conscience sans doute, qu'il est difficile de pouvoir expliquer. Mais vu que le silence semble être la seule chose dont l'opposition soit capable de faire en ce moment, la suspicion ne peut que continuer à monter et à se faire plus importante. Il faut dire que tenir un discours agressif qui consiste à dire qu'il faut absolument tout lâcher dans les avancées au socialisme, revenir à une sorte de "pragmatisme" comme on peut le lire dans la presse étrangère à propos du Gandhari et son "ajustement révolutionnaire" n'est clairement pas reçu de la meilleure des façons dans l'opinion publique.

En refusant de s'attaquer au système des conseils mais en détournant ses attaques contre les syndicats de notre pays, l'opposition tente une fois de plus une manœuvre dangereuse. Il est évidemment compliqué d'expliquer à des millions de personnes qu'un système qui leur permet de diriger consciemment la vie politique et économique de leur pays n'est pas bon pour eux... Donc autant expliquer que tout pourrait aller encore mieux, si nous n'avions pas de syndicats qui perturberaient la bonne marche de la croissance et de la "vie en entreprise". La vie en entreprise... L'opposition parle comme durant la Vieille République, voilà la réalité ! Quand elle parle de revenir au constitutionnalisme, cela veut dire qu'elle souhaite tout simplement revenir à ce que nous avions avant, en intégrant partiellement les conseils comme organe représentatif et... ce sera tout. L'honnêteté dans tout ce vomi provient certainement de l'United Progressive Party, qui a fait le choix curieux mais audacieux d'accepter la transition socialiste, tout en voulant lui accoler du mutualisme. On peut ne pas partager cette vision générale, mais elle a le mérite de s'inscrire dans une réflexion plus générale sur la transition socialiste, ses buts et objectifs. A l'opposé, le Republican Party ainsi que le Westrait National People's Party ne souhaite qu'un rétablissement de la propriété privée dans son entièreté. A quoi servirait alors les conseils ? Simplement d'organe consultatif, qui ne disposerait d'aucun réel pouvoir. Sans compter la disparition totale et intégrale des syndicats, incorporé de manière verticale pour n'être plus qu'un simple relais de pouvoir qui apposera sa signature lors de prétendues négociations. Nous pouvons le dire à notre tour : Tout, plutôt que l'opposition !

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

06 Mai 2043

Image

ÉLECTION MAKENGAISE ET PYROMANIE KARSAISE

Image
Felix Kompaoré, futur président (in)contesté ?

Alors que ces lignes vont paraître dans la prochaine édition du People's Daily, nous apprenons qu'une trentaine de manifestants à Lunda ont de nouveau été massacré par la police du régime de Botamba. Leur souhait ? Que l'on arrête de leur mentir et que les résultats des élections paraissent afin de savoir qui est le vainqueur légitime. Une fois n'est pas coutume, nous n'avons pas entendu le Kars et son gouvernement condamner ces nouveaux actes de violence et cette tuerie... Mais nous l'avons entendu dans le sens inverse, demandant au candidat Kompaoré de devoir faire pénitence publique après l'assassinat d'un membre de l'UMD par un commando de l'APLM. Depuis maintenant de trop nombreuses semaines le Kars joue le rôle de pyromane au Makengo, accusant des puissances fantômes d'être derrière la candidature de Kompaoré tout en ne cachant pas son désir d'une potentielle intervention ennissoise dans le pays si jamais la situation ne lui convenait pas. Plus que jamais, les mots de Michel-André Kabeya semblent être d'une réalité effroyable : L'avenir du Makengo n'est pas entre ses mains. Ou plutôt si, il pourrait être entre ses mains. La candidature Kompaoré est la seule demandant le rétablissement de la dignité nationale des peuples makengais et la fin d'un système politique de domination d'une petite caste sur l'ensemble du pays. Pourtant, la farce ne semble pas s'arrêter. Firmin Botamba exulte en expliquant que quoi qu'il arrive, il a remporté le scrutin.

Les fraudes se multiplient, tandis que l'accès à internet a été coupé. En réponse, des millions de makengais et de makengaises ont une fois de plus décidé de prendre la rue pour se faire entendre et qu'on leur dise enfin la vérité. Nous pouvons l'affirmer ici, Felix Kompaoré ainsi que le MSCR ont gagné la campagne électorale et cela ne peut plus faire l'ombre d'un doute. Cette victoire pourtant inquiète, plus qu'elle ne devrait. Pour avoir interrogé moi-même le candidat Kompaoré, outre son aspect d'homme sympathique et soucieux de la destinée de son pays, il n'en reste pas moins un homme attaché à la légalité. Les scènes ubuesques qui se sont produites au Kars suite à l'annonce de sa possible victoire ont de quoi nous inquiéter sur la santé collective mentale d'une population à la solde de scribouillards (qu'on ne peut décemment pas appeler des journalistes) qui leur ont retourné le cerveau. La peur de la fin d'un approvisionnement en fruit, la menace d'une famine imaginaire crée par le sanguinaire Kompaoré sous les ordres de Cewell... Il suffit de lire la presse karsaise pour se rendre compte du degré de stupidité et de mensonge dont fait preuve le gouvernement, en utilisant ses chiens de garde médiatique. Le 21 Février 2043, le journal Al-Watan titrait "Makengo : Félix Kompaoré veut-il affamer le Kars en nationalisant la Soderag ?", dans un article mensonger expliquant que le "socialo-communiste" Felix Kompaoré allait absolument tout nationaliser et qu'il veuille affamer le peuple karsais.

Si l'on se reporte au programme du MSCR, l'on peut se rendre compte que la Soderag n'a jamais été visée par les renégociations voulu par Kompaoré s'il est élu. Dans l'interview réalisée avec ce dernier, il a d'ailleurs lui-même avoué que les relations avec le Kars sont excellentes et qu'il souhaite poursuivre la coopération entre les deux pays. Les diatribes visant ensuite à dire que Felix Kompaoré auraient comme volonté de livrer le pays et son économie au Pacte de Cewell sont nombreuses, a commencé par l'article du 19 février 2043, intitulé "Elections au Makengo : Alerte rouge en Algarbe noire", où l'on peut lire "Mais face aux dissensions internes à l’UMD, la menace rouge pointe le bout de son nez avec la candidature du socialo-marxiste Félix Kompaoré via son parti, le MSCR. De l’aveu unanime des experts en géopolitique, une victoire du candidat Kompaoré offrirait sur un plateau le Makengo et ses richesses minières et agricoles au Pacte de Cewell." L'aveu unanime des experts en géopolitique ? Pourrait-on nous citer des noms, ou s'agit-il simplement des scribouillards de Al-Watan se donnant une quelconque légitimité dans un domaine qu'ils ne semblent pas maîtriser ? Je pourrais citer d'autres articles, mais cela n'aurait aucun intérêt. Cette atmosphère anxiogène a fini par monter à la tête des karsais et karsaises, qui se sont rué il y a trois jours dans les supermarchés pour... s'arracher des fruits. Un ami proche de la communauté makengaise au Westrait me disait de manière ironique que tout ceci ressemblait à une vaste fumisterie mais plus que tout et je le cite « Le gouvernement karsais va certainement bafouiller en tojik quand Felix Kompaoré va expliquer qu'il n'a pas l'intention de toucher à l'accord Soderag et que tout continuera comme avant. Alors, le gouvernement karsais devra se justifier devant sa propre population pour avoir provoqué des troubles absolument délirants, alors que rien ne s'est produit. Il ne faudra rater cela pour rien au monde »

Un constat juste et qui ne peut souffrir d'aucune contradiction réelle... face au poids du réel. Le régime karsais s'est enfermé lui-même dans son propre monde et s'auto-persuade qu'il est victime d'un complot de Kompaoré, cet agent de Cewell. Nous espérons un prompt rétablissement à la santé mentale du Kars dans les prochaines semaines, car Kompaoré sera non seulement président mais il ne cherchera pas à affamer les pauvres petits enfants karsais en les privant de bananes. J'ai honte de ma profession en relisant les articles délirants d'une presse aux ordres, responsable comme son gouvernement d'un véritable délirium collectif, d'une peur panique ne reposant sur rien de tangible. Nous ne pouvons qu'espérer que les karsais auront à cœur de faire payer à leur gouvernement son incapacité et ses mensonges. Sans être originale et j'en pardonnerai mes lecteurs, habitué à d'autres choses dans le choix de mes mots, je ne peux que repenser à ce que nous disais le journal The Masses il y a plus de quatre ans : "[...] La passivité des peuples pour le moment, marque la victoire du capitalisme et de l'impérialisme. Ce dernier est fort, beaucoup plus fort que nous et il nous faut l'admettre. Cela cependant, ne sera pas toujours le cas. Quand les peuples opprimés d'aujourd'hui, refuseront demain de continuer à être le réservoir de la jouissance du premier monde, alors une déferlante se tournera contre eux : "Salopards ! Communistes ! Untermensch ! Vous êtes payés par l'Internationale Communiste et le Westrait ! Vive la Liberté !" Mais toute cette tragédie peut prendre fin, car l'espoir s'incarne en un homme qui veut donner de l'espoir à des millions de ces compatriotes. Cet homme, c'est Felix Kompaoré. Et je le dis ici sans m'en cacher, sans détour et sans fioriture : Je souhaite la victoire de Felix Kompaoré ainsi que du MSCR. Je souhaite la victoire des forces progressistes et démocratiques que le MSCR et le Gorille Kompaoré incarnent. Vive Felix Kompaoré, mais vive surtout les peuples makengais qui se sont lancés sur le chemin de la liberté et de l'auto-détermination.


Loretta Patton


Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

06 Mai 2043

Image

ELECTIONS AU MAKENGO : FELIX KOMPAORE VAINQUEUR SELON DEUX MEMBRES DE LA COMMISSION ÉLECTORALE

Image
Felix Komparé, vainqueur !

C'est le grand flou au Makengo. Depuis la tenue des élections présidentielles ce dimanche, impossible d'obtenir le moindre résultat alors que le neveu du président Youssouf Botamba. M. Firmin Botamba s'est déclaré vainqueur de l'élection. Profitant de la situation, le général Anacle M'Boku, Chef d'Etat Major des Forces Armées Makengaises s'est emparé du Palais présidentiel et du pouvoir et a déclaré la Loi martiale, tout en annulant les élections. Une telle rupture de l'Etat de droit, ne peut être tolérée. D'après des sources sûres que nous avons pu faire confirmer par deux membres de la Commission Electorale qui sont aujourd'hui en sécurité, la situation est en faite tout autre.

La Commission Electorale a évité de publier des résultats qui soient défavorable aux candidats du pouvoir en place. Notre source a pu nous confirmer des résultats temporaires qui sont sans équivoque et permettre d'affirmer que le vainqueur de la présidentielle est M. Félix Komparoé, candidat du Mouvement Socialiste pour le Changement et le Renouveau est le vainqueur de l'Election et le nouveau Président du Makengo. Notre journal fait parvenir ses plus sincères salutations au nouveau Président. Nous avons pu faire confirmer ses résultats par M. Zacharie Kashoba, proche du candidat Aboki Dieumerci et M. Hector N'tolo, proche de M. Komparoé, qui ont été membre de la Commission dissoute. Nos efforts n'ont pas permis de faire confirmer les résultats par un membre du camp de M. Botamba.

Les résultats qui nous sont parvenus sont les suivants :
  • M. Komparoé Félix : 33 à 40% des voix
  • M. Botamba Firmin : Score inconnu
  • M. Aboki Dieumerci : 15 à 20% des voix
  • M. Faty-Guano Pape : 8 à 12 % des voix
  • M. Mbusu Laurent : Score inconnu inférieur à 5%
  • M. Tshimembala Jacques Désiré : Score Inconnu inférieur à 5%
Les résultats ainsi obtenus, même en considérant un score inférieur à 1% pour MM. Mbusu et Tshimembala donnent un total qui empêchent M. Firmin Botamba d'être le vainqueur de l'élection est situe son score légèrement inférieur à 30% d'après nos calculs. Il est actuellement indéniable au vu de ses résultats que M. Félix Komparoé doit comme nous le disions être considéré comme le nouveau Président du Makengo.

Le Général M'boku doit proclamer prendre contact avec les membres de la Commission Electorale et procéder à la publication des résultats officiels qui permettront l'installation du nouveau Président du Makengo. Il doit également quitter le pouvoir dont il s'est injustement emparé. Nous avons pris la liberté de partager ses résultats avec les presses du monde entier pour qu'ils soient publier en date du 7 mai 2043 et connu aux yeux de tous.

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

09 Mai 2043

Image

UN AMIRAL, C'EST FAIT POUR... AMIRALER ?

Image
Roland Alexander, First Deputy du Revolutionary Navy Council et Amiral de la Worker's and Farmer's Revolutionnary Navy

« Qu'est-ce que vous aimeriez entendre ? Commencer une carrière de dictateur à quasi soixante-ans, pour être totalement honnête ce n'est pas dans mes priorités... » Roland Alexander ne mâche pas ses mots. Celui qui tient d'une main de fer la Worker's and Farmer's Revolutionnary Navy depuis maintenant plus d'une décennie n'est pas du genre à vouloir se mêler de politique. Il est de ceux qui ont accepté depuis longtemps maintenant que c'est le pouvoir civil qui doit diriger le pouvoir militaire. "Dans une république, le pouvoir militaire doit être le plus astreint", disait un jour un révolutionnaire dytolien. Un constant que l'Amiral partage entièrement. Alors que la mode est à la prise de pouvoir des militaires ou alors d'amiraux qui arborent leur veste militaire bardée de médailles, cette "mode" n'est pas du tout au gout de l'Amiral Alexandre, qui montre un mépris profond pour ceux qui confondent leur fonction militaire avec une quelconque fonction politique. « Chacun son rôle et un pays pourra fonctionner correctement. Si vous voulez mon avis, toute cette tripotée d'officiers qui se prennent pour des stratèges politiques méritent tout au plus la dégradation et si cela est de mise dans leur pays, d'être passé par les armes pour sédition. Mais ces propos n'engagent que moi » Des paroles qui n'ont rien de tendre et qui semblent dénoter une certaine exaspération, mêlée à une colère que l'on peut largement comprendre.

L'image des officiers et plus généralement des militaires est fortement dégradé par les prises de pouvoirs intempestives, qu'elles cherchent à briser une révolution ou alors à "l'ajuster". Un constant amer qui pousse aujourd'hui Roland Alexander à sortir de ses fonctions pour s'exprimer, comme pour dire que lui est un militaire, un homme qui a fait carrière dans la marine et qu'il n'a pas besoin de se montrer bien habillé pour gagner le respect des concitoyens de son pays. Un homme quasiment comme tout le monde. Il a d'ailleurs été de ceux qui ont appuyé fortement le mouvement cherchant à encadrer le corps des officiers dans l'armée westréenne, afin d'éviter toute sédition et renforcer le pouvoir de la république, ainsi que celui des conseils. « Je ne me considère pas comme un révolutionnaire » explique l'Amiral tout en buvant une tasse de café. « A vrai dire, j'éprouve une certaine fascination pour le modèle politique de mon pays mais c'est tout ce que je pourrai en dire. Ma tâche en lien avec le gouvernement est de doter mon pays d'une flotte capable de le profiter. Voilà en quoi j'excelle, le reste n'a que peu d'importance dans ma fonction. Ma loyauté va à mon pays et à son gouvernement légitime, c'est cela être un militaire responsable » dit-il calmement, un sourire aux lèvres.

Il est vrai que l'on ne pourra pas reprocher à Roland Alexander un quelconque écart de conduite et d'un point de vue militaire, sa carrière ne souffre d'aucune faute. S'il faut admettre qu'il est beaucoup moins connu que d'autres gradés de la WFRA/WFRN, sa réputation le précède. Au moment du déclenchement de la guerre civile, il est de ceux qui refusent de reconnaître comme légitime le gouvernement militaire de Warren Richmond et dans une dépêche devenue célèbre, ils annoncent leur défection afin de rejoindre le Gouvernement République Provisoire. Un choix que l'Amiral Alexandre ne regrette pas rétrospectivement. « Nous n'avons pas été beaucoup à faire ce choix à l'époque vous savez », dit-il d'un ton sec. « Je regrette personnellement que des personnes que je pouvais compter comme d'excellentes fréquentations ont décidé de trahir leur engagement à défendre leur pays, contre les menaces venant de l'extérieur comme de l'intérieur. On ne brise pas un serment, ou alors il faut en accepter les conséquences et passer pour un félon le restant de sa misérable vie » Son visage qui était crispé jusqu'ici, redevient jovial après sa violente tirade, comme s'il s'agissait d'expulser quelque chose qu'il avait sur le cœur depuis longtemps. Un amiral donc, c'est fait pour... amiraler ? C'est en tout cas ce que Roland Alexander semble confirmer par ses fonctions et sa loyauté. Tous les amiraux n'ont dont pas un mauvais fond, dans le fond...

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

20 Mai 2043

Image

LE CEZSP SÉCURISE L'AVENIR DE LA RÉVOLUTION ZUFRANIENNE

Image
Membres de l'Armée Nationale Républicaine du Zufrana entrant à Yeniguketema

Certains parlent d'ajustement révolutionnaires, d'autres de rectifications. En ce qui concerne le Zufrana, il s'agit d'une sanctuarisation. L'arrivée au pouvoir de Yihun Adugna à la tête du Conseil Extraordinaire Zufranien de Salut Public marque un nouveau tournant dans la période mouvementée du pays. L'opposition grandissante qui existait entre Yihun Adugna et Esra Mulugeta en coulisse paralysait grandement toute possibilité de faire fonctionner convenablement le Gouvernement de Transition du Zufrana. Il semblerait que les vues contradictoires sur l'avenir du pays, sa reconstruction ainsi que sa position du point de vue géopolitique a finalement conduit à une intervention des forces loyalistes soutenant Adugna contre Mulugeta. Ce dernier semblait peu enclin à s'intégrer davantage dans le Pacte d'Amitié, de Coopération et d'Assistance Mutuelle et semblait chercher à vouloir se rabibocher à l'extérieur avec les éléments terroristes du CUZ, aujourd'hui en exil à la Byrsa. Certaines rumeurs parlaient même d'un possible alignement de Mulugeta sur l'H3 - le groupe de Hoxa - afin de contrebalancer l'influence des pays socialistes dans le pays.

Conscient de ce danger, Yihun Adugna a mobilisé ses partisans et mené à l'actuelle sanctuarisation de la révolution zufranienne, en pouvant compter sur la présence des forces armées du Pacte d'Amitié, de Coopération et d'Assistance Mutuelle, respectivement westréennes et gandhariennes. Car il ne s'agit pas d'une initiative personnelle des deux pays, mais bel et bien une coordination au sein du Comité Militaire Révolutionnaire International qui régit le Pacte d'Amitié, de Coopération et d'Assistance Mutuelle. Il semblerait également que la volonté d'action rapide voulue par Adugna et le CEZSP réponde aussi et avant tout à des impératifs stratégiques dans la région. L'annonce récente d'un axe entre le Kars et le Khalouat ainsi que l'installation d'une base militaire le long de la frontière avec le Zufrana, peut laisser présager à une tentative de renversement des forces socialistes en place dans le pays. Il est fort probable que c'est cet argument que Yihun Adugna a du signifier au Comité Militaire Révolutionnaire International pour que ce dernier se décide à intervenir et soutenir l'action du CEZSP.

Fort de ce soutien, la sanctuarisation peut commencer. Une nouvelle étape importante dans le processus révolutionnaires zufranienne, chaotique jusque là. La déclaration émanant du Gandhari a aussi de quoi rassurer : Alors que le monde saluait de manière hypocrite un possible retrait des forces gandhariennes du Zufrana, le gouvernement de Panesar a finalement décidé de faire marche arrière et maintenir l'ensemble de ses forces sur place. Cette déclaration a eu de quoi surprendre, mais elle ne semble pas changer d'après nos informations le déploiement prochain d'un nouveau contingent de 5000 hommes de la WFRA au Zufrana, toujours dans le cadre de la sanctuarisation et de la défense de la révolution zufranienne. Le plus dur reste maintenant a faire. Les récentes saillis en provenance de l'Algarbe du Nord semble démontrer qu'il y a une volonté farouche de vouloir par tous les moyens, empêcher la révolution zufranienne de fleurir. Elle doit être protégée et pour le moment, se considérer comme étant un "camp militaire retranché" tant que les manœuvres de l'impérialisme ne seront pas définitivement écarté, notamment via leurs agents et bras armés au sein de la Ligue de Défense des Nations. Plus que jamais, défendre le processus de sanctuarisation au Zufrana, c'est défendre l'avenir de la révolution en Algarbe !

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

24 Mai 2043

Image

LE RETOUR DE "OMARA-CHRIST"

Image
La révolution n'est pas finie, elle vient à peine de commencer...

L'on peut aisément imaginer la surprise sur le visage des millions de gandhariens et gandhariennes qui ont écouté la dernière émission de Rediyo Gaandhaaree, quand la voix de Ikna Omara a retenti pour les appeler à lutter pour l'avenir de la révolution gandharienne et renverser le pouvoir détenu par le boucher Panesar. Il est naturel également de penser qu'avant de se donner la mort, le "Généralissime" Panesar a du se demander ce qui pouvait bien de passer et comment il avait pu se faire rouler de la sorte. A croire que vouloir prendre le pouvoir au Gandhari et détourner les buts de sa révolution, conduit toujours à des malheurs infinis, à commencer par la perte de sa propre vie. Le retour du gouvernement en exil ainsi que la mise en place d'un gouvernement de transition provisoire avec à sa tête Ikna Omara a provoqué des manifestations monstres dans le pays : La lutte sourde qui opposait la clique révisionniste de Panesar ainsi que le mouvement révolutionnaire de masse aura finalement penché du côté du deuxième, rendant possible la fin d'une aventure militariste et révisionniste à la tête du Gandhari. A la descente de son avion qui la ramenait à la maison après une histoire rocambolesque où sa mort n'était en fait qu'un leurre, celle qui est aujourd'hui Présidente du Gouvernement de Transition a voulue très clairement marquer un changement de ton.

L'heure de la stabilité arrive avec les prochaines élections... La stabilité ? Difficile de pouvoir y croire, compte tenu des soubresauts continuels que connait le pays depuis 2039. Il semblerait pourtant à mieux regarder, que la période de relative stabilité qu'à connu le pays se situait au moment où Ikna Omara occupait un poste important avant son renversement par un coup de force militaire. Peut-être qu'effectivement, Ikna Omara est l'antidote dont à désespérément besoin la révolution gandharienne pour enfin de stabiliser. D'un autre côté, l'on peut regretté que le criminel Panesar ainsi que la plupart de ses proches conseillers aient décidé de se donner la mort, plutôt que d'affronter la justice révolutionnaire. Ces derniers auraient du répondre de leurs crimes depuis le renversement légitime du pouvoir des conseils. Une situation compliquée pour le gouvernement Reed, qui a du faire des pieds et des mains pour éviter une rupture entre Cewell et Bunaghar, tout en connaissant la réalité du régime de Panesar. « Nous avons dû dire et écrire des choses qui nous révulsaient profondément. Je pense même que certains ont dû pleurer des larmes de rage en voyant ce que nous avons dû faire pour garantir la pérennité de la révolution gandharienne.

Que l'on cesse de parler de pragmatisme, le pragmatisme mène à regarder des peuples se faire découper en morceaux par leurs dirigeants. Le pragmatisme, c'est une position de dominant qui peut se permettre de ne pas prendre partie. Au diable le pragmatisme ! »
nous a signifié la Commissaire du Peuple aux Affaires Etrangères Nora Franks, néanmoins heureuse de savoir que Ikna Omara était de retour dans son pays. Rocambolesque toute cette affaire ? Effectivement. Il a fallut monté tout un plan pour cacher le fait que Ikna Omara n'a pas été tuée lors de sa tentative d'assassinat, la faire croire morte et acter la séparation de Cewell avec le gouvernement en exil. Des choix difficiles et douloureux, mais qui permettent aujourd'hui de pouvoir fêter une victoire décisive sur les bouchers militaristes et révisionnistes qui tenaient la barre du pays. « Dans cette lutte pour que tombe le gouvernement de l'infâme Panesar, nous devons saluer les masses gandhariennes mais également l’opiniâtreté de la part de Karagol et de Mamta Shakan, qui s'est placée immédiatement du côté du gouvernement en exil », raconte le Commissaire du Peuple à la Sécurité Publique Patrick Clay. « C'est grâce à la coopération entre les services westréens et karmalis que nous avons pu mettre à jour le trafic d'être humain à destination d'Ennis et que le début de la fin du régime de Panesar était possible. Nous devons à nos alliés karmalis une reconnaissance éternelle dans ce combat pour rétablir les forces révolutionnaires à la tête du Gandhari » Tout le monde maintenant a le regard fixé sur les élections qui vont se tenir le 27 Juin, afin de savoir si les gandhariens et les gandhariennes veulent tourner la page de l'épisode Panesar. Un triomphe révolutionnaire de plus à venir pour Ikna Omara ?

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

27 Mai 2043

Image

SI, LE CHOC DES IDÉOLOGIES EST INÉLUCTABLE

Image
La victoire des peuples ou la victoire de la réaction, un choix simple

L'art de la propagande consiste le plus souvent à répéter une chose inlassablement, jusqu'à ce qu'elle devienne vraie. Nous pouvons noter que du côté de la Ligue de Défense des Nations, l'on est plus dans la rhétorique victimaire et pleurnicharde que dans l'affirmation d'une tradition fait d'hommes virils et n'ayant peur de rien. Il y a indubitablement une montée des tensions internationales depuis au moins les élections makengaises, voir plus en amont si nous voulions réellement chercher un point clé. Jusqu'à présent, les traditionnistes et autres réactionnaires n'avaient pas frontalement besoin de se frotter au mouvement communiste international pour la simple et bonne raison que ce dernier était extrêmement faible, cumulant mauvaises opérations sur mauvaises opérations, de la lointaine Vasconie en passant par le Caskar, ou encore récemmpent le Tallböden. Mais la montée en puissance de la "locomotive" gandharienne et la puissance du "phare" westréen ne pouvait pas continuellement se faire sans que les tenants à la fois d'un hypothétique monde libre et d'une vision traditionnelle (De quelle tradition parle t-on d'ailleurs ? Je me permets de vous renvoyer à ce court article écrit par une dirigeante du Mouvement de Libération Owawa) ne cherchent à lui mettre des bâtons dans les roues.

Cela est de bonne guerre et nous devons l'assumer pleinement : Il existe des idées justes et des idées fausses, les idées justes devant triompher des idées et conceptions fausses. Nos ennemis déclarés pensent que la question de la coexistence pacifique consisterait à renoncer à la lutte des classes et uniquement se focaliser sur une "saine compétition" entre gentlemen, pour savoir qui devrait être le meilleur sur le plan économique ou sur le plan technologique. Nous disons de notre côté que la coexistence pacifique repose sur les relations entre Etats mais que dans l'arène mondiale que constitue la lutte des classes, il ne saurait y avoir aucune coexistence pacifique. Notons ici rapidement que la presse jernlander aime bien de manière inlassable expliquer qu'il y aurait une connivence entre d'un côté l'internationalisme marxiste et le mondialisme libéral. D'accord, acceptons cette grossièreté. Mais dans ce cas, nous pouvons également écrire qu'il y a de troublantes ressemblances et alliances tacites entre le monde libéral et traditionnel : Pseudo-défenseur de la culture norroise - qui cache en fait une statocratie technocratique avec des "caractéristiques norroises" national-capitaliste - en vantant la communauté populaire, mais en vantant surtout tous les trois articles la nécessité d'avoir l'esprit d'un start-uper ennissois. Aucune contradiction ? Peut-être.

Que dire alors du Royaume du Kars - qui peut se revendiquer pleinement comme le "Dar al-Islam" - qui passe son temps à nous expliquer que les valeurs cardinales de la civilisation sont le respect de la propriété privée... S'agirait-il d'un nouveau pilier de l'islam dont nous ne serions pas au courant ? Abu Dharr défendait-il la propriété privée comme source sacrée que nul ne bafouer ? La liste est longue mais elle tend surtout à montrer que lorsqu'il s'agit de mener une lutte tout azimuts contre le marxisme, qui reste aujourd'hui la seule théorie générale capable d'expliquer le capitalisme jusque dans ses fondements pour mieux le combattre, conservateurs et libéraux sont d'accord sur l'essentiel ! Simple observation, vis à vis de laquelle j'attend une quelconque objection sérieuse. Autre point évoqué de manière répétée, la paix. Les visées pacifiques et non-belliqueuses de quelques nations, contre les sournois marxistes du Pacte de Cewell. Est-ce par pacifisme que le Kars et la Byrsa ont tenté par tous les moyens de saboter l'élection de Felix Kompaoré, avant de subitement l'aimer pour sa "modération" ? Est-ce par préservation de la paix que le Jernland essaye par tous les moyens de vassaliser le Thorval, d'agir de manière trouble en Radanie et davantage en Yotvingie ? C'est très certainement par pacifisme que le Royaume du Kars vient d'installer plusieurs bases militaire au Khalouat, le long de la frontière zufranienne. Sans doute pour veiller à ce que les grains de sable ne se déplacent pas durant la nuit, sans doute...

L'objection émise à cela, est de dire que le Pacte de Cewell aurait violé la souveraineté du Zufrana en intervenant contre sa volonté. D'une part, le Zufrana a lui-même signé son intégration du Pacte de Cewell. Deuxièmement, il s'agit d'une demande émanant de plusieurs membres de l'ancien gouvernement de transition. Troisièmement, l'article 6 du Pacte de Cewell précise que les Etats membres [...]"se laissent la possibilité d'intervenir d'une manière ou d'une autre pour faire échec aux forces impérialistes qui asservissent des populations entières pour leurs propres intérêts". On ne peut pas être plus clair quand l'on sait que l'ancien président Mulutega voulait vendre son pays à des puissances impérialistes étrangères... Mais seul son prochain procès permettra de savoir ce qu'il en est. Somme toute, nous voyons très bien qu'un jeu intense de propagande et de contre-propagande est entrain de se jouer et qu'il s'inscrit dans une logique de choc des idéologies. Dire le contraire, c'est purement et simplement mentir au plus grand nombre. La Ligue de Défense des Nations se prépare à un prochain conflit en Algarbe et les forces du Pacte de Cewell feront tout pour s'opposer à elles. Face aux appels candides d'une prétendue paix mondiale ne reposant que sur une "Pax Jernlandica", nous répondons que nous luttons pour la victoire et non pas pour la paix, point d'équilibre entre divers conflits qui ne pourront qu'éclater dans l'avenir. Oui Citoyen Amundsen, le marxisme a "besoin de chars et de fusils mitrailleurs pour s’imposer", face à des entités et des Etats réactionnaires et impérialistes qui disposent tout autant de chars et de fusils mitrailleurs pour garantir le statu-quo. Nous sommes pour l'omnipotence de la guerre révolutionnaire, c'est cela être marxiste. Et comme nous le répétons inlassablement, lorsque le moment d'appliquer la Terreur viendra, nous ne ferons aucun cadeau et preuve d'aucune pitié.


Marvin Bowers


Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

31 Mai 2043

Image

LE PROCHAIN DLC DE FALL OF MANKIND INCLURA... LORETTA PATTON

Image
Du moins, c'est ce que le trailer vient de nous révéler

La notoriété de Loretta Patton est internationale. Depuis plusieurs années, ses articles provoquent des acclamations autant que de vives critiques. On aime ou on déteste la personne, peut-être pour de nombreuses personnes les deux sentiments sont indubitablement liés. Sorte d'hommage à une figure nationale ayant couvert la guerre civile et l'instauration du pouvoir des conseils, les studios de la Westrait Union for Gaming se sont mis d'accord avec l'éditeur Rockwell pour qu'un personnage directement inspirée de la reportrice figure dans le prochain DLC de Fall of Mankind "Road to Odmouth". La nouvelle a été longuement gardée secrète, avant qu'un trailer ne fasse irruption sur le net pour indiquer la sortie prochaine du DLC pour le 12 Juin. La surprise aura été totale et de nombreuses réactions enthousiastes ont suivi l'officialisation de la sortie du DLC. Le personnage directement inspiré de Loretta Patton se nommera June Keller et comme son alter-ego dans la vraie vie, elle est journaliste d'investigation. Le joueur aura possibilité de la rencontrer alors qu'elle cherche un moyen de couvrir les combats qui opposent les Red's Minutemen aux différentes factions cherchant à les évincer d'Odmouth. Bien que l'essentiel de l'action ne tournera pas autour du personnage de June Keller, elle sera d'une aide précieuse pour le protagoniste dans sa recherche d'un artefact de l'ancien monde capable de pouvoir apporter définitivement la paix à Odmouth.

Rowen Quinn, l'un des développeurs du jeu a déclaré « que nos studios ont eu l'accord de la Citoyenne Patton pour que l'on puisse s'inspirer d'elle afin de créer le personnage de June Keller, il ne s'agit pas d'une décision que nous avons prise sans la consulter », avant d'ajouter qu'il ne s'agira pas« d'un personnage potiche, bien au contraire le choix de se détourner du chemin de June Keller aura des répercutions sur le joueur. Mais pour en savoir davantage, il faudra jouer au jeu évidemment ! » Nous nous sommes empressés de recueillir l'avis de Loretta Patton, qui cumule sa notoriété de journaliste avec celle... d'inspiration pour des jeux vidéos : « Je ne vais pas vous mentir en vous disant qu'au départ, je trouvais cette idée un peu farfelue. Puis en y réfléchissant, je me suis dis que cela pourrait être une bonne expérience » nous a t-elle dit lors d'un entretien téléphonique qu'elle a accordée à notre rédaction. Il faut aussi rappeler que dans le prochain film jernlander Le rêve de fer, la journaliste dans le film du nom de Abbie Gibson peut également nous faire penser à notre Loretta Patton nationale. Jeux-vidéo, film...Bientôt des statues dans les rues ? Magnanime, l'intéressée a fait savoir qu'elle ne courrait de toute manière pas après la gloire et que la possible utilisation de son image ne devait en aucun cas servir à la nuire, ou vouloir lui donner un rôle négatif.

« Lorsque nous avons discuté avec la Westrait Union of Gaming à propos du personnage de June, nous nous sommes mis d'accord sur plusieurs points importants » a expliquée Loretta Patton. « Notamment sur le fait que le ou la protagoniste n'aura aucune récompense particulière si son seul et unique but consiste à vouloir... comment dire... séduire June. Trop cliché et trop réducteur, autant jouer à un jeu de simulation de yandere chikkai » En gros, vous pouvez oublier de vouloir jouer en mode full romance en mettant à fond vos caractéristiques de charisme ou de dialogue pour "tenter le coup" avec le personnage de June Keller. Un choix qui va très probablement provoquer l'ire de bon nombres de "gamers", mais qui est assumé tant par l'équipe de développement que par l'éditeur. « Fall of Mankind est un jeu d'Action-RPG, pas un simulateur de rencontre ou de drague comme il en existe des centaines dans les RPG récent » assène Rowen Quinn : « C'est un choix assumé et les critiques n'y changeront rien » On ne plaindra pas les "gamers" qui s'attendaient à pouvoir se palucher sur une reproduction en 3D de Loretta Patton de toute manière dans notre rédaction. Nous sommes seulement impatients de voir ce que ce futur DLC donnera et si la guest-star sera aussi incisive qu'elle l'est dans notre réalité.

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

03 Juin 2043

Image

TENTATIVE D'AGRESSION PHYSIQUE SUR LA DÉLÉGUÉE SOKANON

Image
Cette dernière n'aurait cependant aucune atteinte physique grave

Les faits se sont déroulés en fin de matinée, alors que la déléguée de l'ONC à la Chambre Populaire Exécutive des Conseils était entrain de déambuler dans les rues de la capitale avec un groupe d'amis. Reconnue par un groupe de plusieurs personnes apparemment cagoulées qui l'ont rapidement invectivée, la tension est rapidement montée jusqu'au moment où les flots d'insultes ont laissé place au contact physique. Une mêlée rapide qui a vu s'affronter les deux groupes, jusqu'à l'intervention d'une dizaine d'ouvriers du bâtiment qui étaient non loin de là et dont l'un depuis son échafaudage a reconnu la déléguée Sokanon. Ils se sont alors à leur tour rapidement jeté dans la mêlée et ont réussi à faire reculer les assaillants, jusqu'à ce qu'ils décident de prendre purement et simplement la fuite. « Tout s'est passé très vite » explique Finlay Dawson, l'un des ouvriers présent sur place. « J'ai vu l'attroupement, j'ai entendu les insultes puis le début de la baston. C'est là que j'ai reconnu la déléguée Sokanon et j'ai appelé le reste des gars pour qu'ils viennent voir. On a pas cherché à comprendre ensuite, on est descendu aussi vite que possible pour venir leur apporter de l'aide, ils en avaient réellement besoin »

Quelques heures plus tard, l'attaque a été revendiquée de manière anonyme sur le net par un groupe baptisé "New Order". Dans la revendication de l'attaque, il s'agirait de "faire payer" à la déléguée Sokanon son discours visant à "débritonniser" le Westrait, concept qui viserait à vouloir "génocider les blancs". Le reste du communiqué explique qu'il s'agit d'un premier avertissement et que d'autres actions de la sorte pourraient advenir dans le futur, tant que la déléguée continuerait elle et son organisation à tenir ce discours. « Franchement, je ne vais pas me taire parce que des tarés pensent que jouer des muscles peut m'impressionner. Si c'est tout ce que le WNPP a trouvé pour essayer de nous intimider je peux vous le dire tout net : C'est raté et nous n'en resterons pas là » L'accusation portée contre le WNPP a été peu de temps après démentie par l'organisation elle-même, n'ayant aucune connaissance d'un groupe baptisé "New Order" et qu'elle ne se lancerait pas dans une telle vendetta contre une personne ne partageant pas les opinions politiques du Westrait National People's Party. L'accusation portée par la délégué Sokanon fait sans doute référence au début agité de la campagne pour les élections générales westréennes qui se tiendront en septembre, qui ont vu s'opposer d'un côté le Westrait Communist Party au Farmer-Labor Party et surtout de l'autre, l'Oshiwax National Congress et le Westrait National People's Party.

Les nombreuses saillis et provocations entre les deux organisations sont en ce moment à leur paroxysme mais pour les enquêteurs en charge de l'affaire, il semblerait peu probable que le groupe "New Order" responsable de l'agression puisse avoir quelque chose à voir avec le WNPP. Selon les premiers éléments, il s'agirait plutôt d'un groupe qui se serait détaché du Traditionalist Worker Party suite à son interdiction et sa reconnaissance comme organisation terroriste par le gouvernement. Si cette piste semble viable, elle ne peut que néanmoins servir dans la campagne électorale en faveur de l'ONC pour attaquer de manière encore plus véhémente l'opposition et principalement le WNPP. « Je ne porte d'accusation contre personne en particulier, mais je maintiens ce que j'ai pu dire il y a maintenant plus d'un mis : Ceux qui ont peur de la nécessaire débritionnisation du Westrait savent qu'ils en sont les premières cibles. Merci de me donner raison en voulant m'attaquer et m'agresser physiquement en pleine rue » s'est contentée de conclure la déléguée de l'ONC, après avoir fait sa déposition. La plupart des organisations politiques et syndicales westréennes ont condamnée cette agression, envoyant des messages de soutiens en direction de l'ONC ainsi que de la déléguée Sokanon. Cette affaire risque en tout cas d'occuper prochainement la campagne électorale westréenne et de focaliser de nombreux débats de société.

Avatar de l’utilisateur
Viktor Troska
Messages : 1128
Inscription : 05 févr. 2020 12:49

Re: National Media & National News

Message par Viktor Troska »

11 Juin 2043

Image

"LONG LIVE THE DICTATORSHIP OF THE SWOLETARIAT !"

Image
Lutter, s'organiser, combattre et s'entraîner ?

« Il n'y a pas d'auto-défense prolétarienne sans une hygiène de vie correcte et une compréhension stricte du monde via le dialectique matérialiste. Tant que le fascisme, la réaction et l'impérialisme continuera d'exister, nous devrons être au top de notre forme » C'est par ces mots que Greg Nash ouvre sa séance d'entraînement collective, où environ une trentaine de personnes sont présentes. Ici, on prend au sérieux la nécessité d'entretenir son corps ainsi que son esprit, on ne rigole pas avec ça. Ce qui semblait être au début une simple petite vanne balancée sur les réseaux sociaux est au bout de quelques mois à peine, devenu un mouvement suivi par des dizaines de milliers de personnes et cela est en constante augmentation. "The Dictatorship of The Swoletariat" n'est pas simplement une page sur le net où l'on fait de la politique et beaucoup de meme - un savoir-faire westréen que l'on peut mettre à égal avec sa production de tracteurs - mais où l'on discute aussi beaucoup de programmes musculaires, d'exercices de fitness pour se maintenir en forme, perdre du poids et chercher à prendre du muscle.

« Nous essayons collectivement de dépasser le plaisir narcissique et petit-bourgeois du simple esthétisme. Le but n'est pas de chercher à se perfectionner uniquement soi-même, mais de chercher à se perfectionner pour la collectivité » nous explique Greg Nash, l'un des fondateurs de "The Dictatorship of The Swoletariat". Lui-même avoue qu'il lui a fallut un long moment avant de se lancer et de franchir des barrières qui lui semblaient être infranchissables il y a encore peu de temps. Ce qui au début n'était qu'un simple délire entre potes s'est peu à peu transformé en une réalité, un cadre fixé, un ensemble de règles de vies à respecter au jour le jour. « Rigueur, exigence et discipline. C'est à peu de choses près ce que demande également notre révolution. » renchérit Nash, en nous montrant plusieurs pages de programmes ainsi que de conseils divers et variés pour bien entamer sa transition, avoir quelques recommandations et mettre en place une sorte de routine à suivre. Dans les séances d'entraînements que nous avons pu voir, on dénombre autant d'hommes que de femmes, montrant par là qu'il ne s'agit pas uniquement d'un "délire masculiniste" comme le programme de Nash et ses camarades a été qualifié par l'habituelle tripotée de gauchistes pro-Dev Masood. « Ces abrutis nous insultent en expliquant que nous faisons du validisme, que nous serions entrain de nous moquer ou d'invisibilisé volontairement des personnes souffrant d'un handicap. C'est ridicule, comme le fait d'expliquer que faire des exercices tous les jours serait le début du fascisme. Ces abrutis aident la contre-révolution avec leurs conneries, c'est aussi simple que ça hein » lâche Greg Nash, un peu énervé.

Régulièrement, des rassemblements spontanées ont lieu devant la salle où lui et ses camarades s'entraînent, par d'autres moments des tags offensants recouvrent la devanture, l'un des derniers insultant les participants de fascistes, virilistes et masculinistes. « Si j'en attrape un, je pense le casser en deux pour m'avoir insulté de fasciste » nous dit Judith Watts, l'une des participantes aux entraînements collectifs. « Si demain notre pays se fait envahir et qu'il faut défendre la révolution, ils pensent peut-être se défendre en faisant des thread ou en pensant que leur safe-space va les protéger d'une agression extérieure. Je suis d'accord avec Greg, ils nous traitent de fascistes alors qu'ils servent objectivement la contre-révolution » En terme de popularité, on pourra noter que tandis que les groupes gauchistes continuent d'être de moins en moins audible en-dehors des facultés et autres lieux de savoirs, plusieurs groupes commencent à se créer dans le pays en s'inspirant du programme lancé par Nash et ses camarades. D'ici un à deux ans, ils espèrent être suffisamment nombreux et nombreuses afin d'avoir un programme officiel qui puisse être reconnu par le gouvernement et encouragé par ce dernier. « Nous encourageons tout le monde à s'exercer physiquement, se maintenir en forme, étudier les classiques du marxisme et participer autant que possible aux entraînements de leur milice locale. Long live the dictatorship of the swoletariat ! » conclut Greg Nash lors de notre entretien avec lui. Un fasciste a fait ses exercices aujourd'hui et toi, camarade ?

Répondre

Revenir à « Westrait »