Presse & Radiodiffusion en Métarie

Janubo-Marquésie 30
Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 411
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Presse & Radiodiffusion en Métarie

Message par Lychaka »

PRESSE & RADIODIFFUSION

Image
Journal du début du XXème siècle en hébreu.

JOURNAUX & RADIOS

- דבר (Davar)
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 411
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: Presse & Radiodiffusion en Métarie

Message par Lychaka »

דבר

Description :
- דבר (Davar, Parole en hébreu) est le principal quotidien de Métarie. Bien qu'officiellement indépendant, il est très proche du Front de l'Unité Juive (FUJ) dont il est dans les faits le principal organe de presse. Sa création remonte aux années 1950, période où l'identité collective des Juifs de Métarie s'est largement affirmée face au pouvoir de l'État central dranavien.
Périodicité : Quotidien
Tirage moyen : 175 000 exemplaires
Création : 1952
Siège : Métar
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 411
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: Presse & Radiodiffusion en Métarie

Message par Lychaka »

24 Juin 2041
דבר

« Servir le peuple est notre but, la démocratie notre moyen d'y parvenir ! »
Image
Ellie Polack, dirigeant du FUJ, s'adressant ici aux habitants d'un petit village de Métarie.

Depuis plus de 25 ans le Front de l'Unité Juive (FUJ) a été la seule organisation politique réellement autorisée en Métarie, à la fois parti politique, haut-commandement militaire, direction économique et gouvernement d'un proto-État métarien. Aujourd'hui, la proclamation de la République Populaire de Métarie change la donne. Mais si cela fait presque deux mois, depuis le 27 Avril, que la République Populaire de Métarie a officiellement proclamé son indépendance et demandé son adhésion à l'Union des Républiques Populaires d'Ölan, les choses se font lentement. En effet les débats à l'Assemblée Ölanaise semblent houleux, tandis qu'en Métarie, le retour de la paix et la tentative d'instaurer la démocratie occasionnent leur lot de préoccupations.

En effet, avec le retour à la paix, et la demande d'adhésion à l'U.R.P.Ö, la République populaire de Métarie, par la voix d'Ellie Polack, président par intérim, a annoncé la tenue d'élections pour désigner un Conseil suprême (suivant la dénomination ölanaise). Composé de 100 députés, celui-ci sera chargé d'établir une constitution et de servir de future assemblée législative de la République populaire. Les élections, qui auront lieu le 15 Août prochain, détermineront donc beaucoup pour l'avenir du pays.

Leur premier effet a pourtant été de faire exploser le Front de l'Unité Juive (FUJ) organisation hégémonique en Métarie depuis les débuts de la guerre civile dranavienne. Celui-ci, basé sur l'idée d'une union des Juifs dranaviens contre leurs ennemis communs (l'État de Dranavie et les milices arabes), n'aura pas survécu au retour de la paix. Puisque ses ailes droites et gauches ont décidé de le quitter pour créer de nouvelles formations politiques, à savoir d'une part la סיעת שמאל (Faction de Gauche) et d'autre part la רשימה ממלכתית (Liste nationale). Il faudra aussi compter avec les formations politiques plus anciennes qui n'avaient jusqu'ici pas vraiment d'existence réelle et survivaient dans l'ombre du FUJ comme le חזית דתית מאוחדת (Front religieux uni), qui a annoncé son opposition radicale à toute idée de voir la Métarie intégrer l'U.R.P.Ö.

À travers la Métarie la campagne électorale a donc débuté, comme en témoignent les nombreuses interventions d'Ellie Polack mais aussi des têtes de liste des différents partis politiques. Mais dans le même temps le gouvernement par intérim, lui, continue de gérer une situation quotidienne peu enviable en dépit de l'aide ölanaise qui traverse la frontière. Alors que dans le même temps le FUJ n'a pas désarmé et continuer de surveiller les frontières de la République populaire, combien même les différentes factions de Dranavie ont été désarmées par les forces ölano-karsaises. P
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 411
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: Presse & Radiodiffusion en Métarie

Message par Lychaka »

03 Juillet 2041
דבר

Où est la vraie terre des Juifs ?
Image
Les États juifs dans le monde et Hiérosolyme (cliquer pour agrandir).

Alors qu'au sein des 700 000 Juifs de Métarie l'Ushheyhisme (de l'hébreu ושהייה, "rester"), qui considère la diaspora juive, issue de l'histoire tumultueuse du peuple juif, comme une richesse et un fait accompli issu de la volonté divine, de nombreux courants politiques et philosophiques Juifs de par le monde continuent de réfléchir à un retour en Terre Promise.

Le Schnieretz d'abord, immense État olgarien de 92 millions d'habitants, dont presque 70% sont Juifs, s'est construit sur la base du Levinsonisme. Du nom du Rabbin ashkénaze néerlandais Zechariah Levinson, ce mouvement d'idée du début du XVIIIème siècle prônait l'installation du peuple Juif dans le Nouveau Monde, considéré comme une Nouvelle Terre promise par les nombreux Juifs de Dytolie. Une politique d'installation pour le moins réussie, puisque le Schnieretz est aujourd'hui le plus grand État juif du monde. Cette idéologie qu'est le Levinsonisme continue d'être d'ailleurs largement mobilisée par le Schnieretz qui continue de chercher à accueillir tous les Juifs du monde qui en feraient le choix. Cependant celle-ci n'est pas incompatible avec le sionisme, ainsi, pour certains, le Schnieretz ne serait qu'une terre d'accueil temporaire, avant un retour définitif du peuple élu en Hiérosolyme.

Mais il est loin d'être le seul. Puisque plusieurs autres États juifs ont succédé à l'Antique royaume de Hiérosolyme au cours de l'histoire. Ainsi en Algarbe-du-Nord, le royaume du Rapsah a été fondé au début de l'époque moderne par les populations juives chassées de Dytolie méridionale et occidentale à cette époque. Celles-ci se sont mêlées aux populations nord-algarbiennes juives présentes depuis l'Antiquité ainsi qu'aux populations musulmanes locales pour fonder ce royaume à majorité juive dont l'histoire se poursuit jusqu'à nos jours. Les relations inter-ethniques et inter-religieuses y sont parfois tendues, les Rapsahim se considèrent également traditionnellement comme les Juifs les plus "authentiques" du fait de l'histoire ancienne de leur construction politico-religieuse et leur relative proximité avec la Terre Promise de Hiérosolyme.

Quant au Yiddishstaat, fondé après la Grande Guerre en Dytolie par les courants socialistes et communistes yiddish (en particulier le Bund), ses habitants juifs possèdent globalement une opinion qui se rapprocherait de celle de la majorité des Métariens. En effet les forces politiques du Yiddishstaat s'opposent à la création d'un foyer national juif sur d'autres terres (qu'elles soient celles de l'Antique Hiérosolyme ou non) afin de vivre sur leurs terres et conserver leur autonomie politique et culturelle dytolienne particulière.

Mais au-delà des prises de position des uns et des autres, se pose aussi la question de la faisabilité et des conséquences d'un éventuel retour en Hiérosolyme. En effet la ville éternelle se trouve aujourd'hui enclavée au sein du royaume de Kars et sa gestion partagée entre représentants des différents cultes monothéistes (chrétiens, musulmans & juifs). Autant d'obstacles qui ne permettent pas d'imaginer à court terme un retour possible dans de bonnes conditions pour l'ensemble des Juifs du monde.

Mais un retour est-il seulement souhaitable ? N'oublions pas les récits de la création de la parasha :
Dieu créa l'homme à son image; c'est à l'image de Dieu qu'il le créa. Mâle et femelle furent créés à la fois.
Dieu les bénit en leur disant "Croissez et multipliez! Remplissez la terre et soumettez-la! Commandez aux poissons de la mer, aux oiseaux du ciel, à tous les animaux qui se meuvent sur la terre!"
N'est-ce pas la volonté divine qui a dispersé, au cours de l'histoire, les fils du peuple élu ?
Vouloir revenir en Hiérosolyme, alors que tout semble s'opposer à ce dessein, n'est-il pas dès lors aller contre elle ? Car n'oublions pas que seul le Messie sera capable de recréer Hiérosolyme.
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 411
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: Presse & Radiodiffusion en Métarie

Message par Lychaka »

19 Juillet 2041
דבר

Les forces ölanaises quittent l'Al-Dranaf
Image
Un groupe de soldats des forces spéciales ölanaises déployé en Al-Dranaf pendant la guerre contre le régime de Swiety Wislaw.

L'occupation du territoire dranavien (hors Métarie), par les forces ölano-karsais, durait depuis plusieurs depuis la capitulation du régime colonial de Swiety Wislaw. Celle-ci est désormais achevée : le royaume de Kars a nommé temporairement un gouverneur en Al-Dranaf afin de gérer la transition politique et retiré le gros de ses forces militaires, tandis que les forces ölanaises s'en sont retournées au Nord, de l'autre côté de la frontière, laissant aux mains des Karsais et des forces politiques locales l'avenir du pays.

De son côté le royaume de Kars a nommé Tariq Al Abbas gouverneur d'Al-Dranaf, celui-ci a surtout pour mission d'assurer la reconstruction du pays et la transition avec les différentes forces politiques dranaviennes. Tandis que dans le même temps, des unités militaires karsaises restent sur le terrain pour assurer la sécurité dans le pays, alors que les milices ont été désarmées systématiquement depuis plusieurs mois, et que ce nouveau gouvernorat d'Al-Dranaf voit ses relations extérieures dirigées depuis Mahra. C'est donc une forme de protectorat karsais qui s'est imposé sur le l'ex-Dranavie, là où la Métarie est parvenue avec habileté à conserver toute son indépendance et son propre gouvernement avec la proclamation de la République Populaire.

Toutefois, alors que l'adhésion de la Métarie à l'U.R.P.Ö est toujours en discussion à Eski, sur le terrain, les choses semblent prendre de court les discussions et les éternels débats politiques. En effet d'une part un bataillon de l'Armée Nationale Populaire de l'U.R.P.Ö a été accueilli à Métar par Ellie Polack en présence de Markar Avakian, commissaire aux Armées de l'U.R.P.Ö. Ce bataillon de 800 hommes contribuera à la sanctuarisation du territoire métarien alors que, à l'heure actuelle, il n'existe encore aucun accord entre autorités karsaises ou dranaviennes et métariennes sur les frontières qui les séparent.

Plus important encore, la République Populaire du Rohilat, qui avait annoncé de longue date son soutien à la Métarie a décidé d'entamer une collaboration poussée en proposant à la Métarie d'intégrer son plan de développement économique. Si le gouvernement d'Ellie Polack, qui attend les élections du mois prochain pour obtenir une pleine et entière légitimité s'il était reconduit, n'a pour le moment pas donné suite aux propositions de long terme, celui-ci a accepté une officialisation de certaines relations économiques pré-existantes (le pétrole rohilais irrigue depuis des années la Métarie) et un renforcement des flux de transports.
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 411
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: Presse & Radiodiffusion en Métarie

Message par Lychaka »

23 Juillet 2041
דבר

Les conservateurs ölanais révèlent leur antisémitisme crasse
Image
Une caricature antisémite classique.

Le journal ölanais Barış ve Özgürlük (Paix et Liberté, proche du Parti pour la Liberté, de droite conservatrice) s'est illustré il y a quelques jours par son antésémitisme crasse et ses théories du complot relatives à la demande d'adhésion de la Métarie à l'U.R.P.Ö. Nain éditorial qui diffuse à peine plus de 10 000 exemplaires par jour en Ölan lorsque les grands quotidiens nationaux dépassent les 400 00O, la rédaction du journal Barış ve Özgürlük a sans doute décidé à la fois d'exposer son antisémitisme et de faire le buzz.

En effet le torchon en question a publié il y a quelques jours un article complotiste, insistant sur l'idée que les Juifs de Métarie tiraient sans aucun doute les ficelles du gouvernement d'Eyaz Kéjal. Cela expliquant sans aucun doute la volonté de la Métarie d'intégrer l'U.R.P.Ö et l'acceptation de ce fait par le gouvernement ölanais, judéophile a minima, sinon totalement contrôlé par les Juifs. Mêlant des faits sans rapports et des théories toutes plus farfelues que les autres, l'article du journal affirme donc l'existence d'un complot judéo-communiste contre l'identité ölanaise.

Si le journal, et surtout le parti dont il dépend, le Parti pour la Liberté (ÖP), se sont empressés de revenir sur ces propos, de les condamner face au tollé généralisé et de remercier le rédacteur de l'article, celui-ci reste révélateur. Révélateur en effet de la décomposition avancée de la ligne politique de ce parti conservateur ölanais, majoritairement turc, qui est sans aucun doute, sous un nouveau visage, l'héritier de l'ancienne junte militaire ölanaise de l'Union Nationale.

Alors que l'adhésion de la Métarie reste discutée à l'Assemblée ölanaise, celle-ci semble gagner de plus en plus de partisans. Finalement les conservateurs turcs se sont peut-être tirés eux-même une balle dans le pied : en montrant à tous leur fantasme d'un complot juif, ceux-ci ont totalement décridibilisé leur propre position et fait voler en éclats la façade "respectable" de leurs arguments opposés à l'entrée de la Métarie dans l'Union.
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 411
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: Presse & Radiodiffusion en Métarie

Message par Lychaka »

16 Août 2041
דבר

Le Front de l'Unité Juive grand vainqueur des élections constituantes

FG : Faction de Gauche | FUJ : Front de l'Unité Juive
LN : Liste Nationale | FRU : Front Religieux Uni


Les élections à l'Assemblée constituante de la République populaire de Métarie se sont tenues hier sur tout le territoire métarien. Ces élections, les premières de l'histoire métarienne à une telle échelle, ont permis de dégager les rapports de force entre les principaux politiques déclarés, qui auront désormais à s'entendre sur la rédaction d'une Constitution pour la République Populaire, organisant la séparation et le fonctionnement des pouvoirs au sein du nouvel État.

Le Front de l'Unité Juive (FUJ - principale force politique juive lors de la guerre civile dranavienne) sort en effet en position de grand vainqueur du scrutin. Avec 47% des voix et donc 47 des 100 sièges de l'Assemblée constituante, il n'y a aucun doute que ce sera à lui de choisir avec quel(s) parti(s) il entend composer un nouveau gouvernement et une majorité. Cela laisse également présager que Ellie Polack restera encore pour un temps à la tête du gouvernement métarien, qu'elle que soit la coalition qui verra le jour.

Reste à savoir si le FUJ regardera à gauche, vers la Faction de Gauche (FG) qui a obtenu 19 sièges dans la nouvelle assemblée, ou vers la droite, en faisant coalition avec la Liste Nationale (LN) qui en a obtenu 27. Le Front Religieux Uni (FRU - ultra-orthodoxes juifs) n'obtient quant à lui que 7 sièges. Pour le moment les instances du FUJ ne semblent pas encore fixées sur la question, et se refusent à tout commentaire. Il n'en reste pas moins que le parti centriste d'Ellie Polack, majoritaire dans le pays, devra faire un choix qui sera lourd de conséquences pour le gouvernement.

En effet si la Liste Nationale, de droite conservatrice, entend soutenir une adhésion au sein de l'U.R.P.Ö à la seule condition du maintien de l'économie de marché sans entrave en Métarie, la Faction de Gauche se réclame ouvertement du socialisme et souhaite "entamer un virage à gauche" profond, selon les mots mêmes d'Elam Manfa, secrétaire général du parti. Une position qui serait plus cohérente avec le souhait exprimé par le gouvernement d'Ellie Polack d'adhérer à l'U.R.P.Ö, mais qui pose question au sein même de son propre parti, qui a été soutenu, pendant toute la guerre civile dranavienne, par les grands propriétaires autant que par les classes populaires.
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Répondre

Revenir à « Al-Dranaf »