La gastronomie au Nachthal [Culture]

Dytolie 80-86
Avatar de l’utilisateur
Giorgios Kestandis
Messages : 497
Inscription : 19 févr. 2020 14:05
NJ : Nachthal
NJ V4 : Bykova
NJ V3 : FROPT (Thalìboz)
Première date d'inscription : 0- 1-2012

La gastronomie au Nachthal [Culture]

Message par Giorgios Kestandis »

Image
Une bonne partie des fromages produit au Nachthal.

Avatar de l’utilisateur
Giorgios Kestandis
Messages : 497
Inscription : 19 févr. 2020 14:05
NJ : Nachthal
NJ V4 : Bykova
NJ V3 : FROPT (Thalìboz)
Première date d'inscription : 0- 1-2012

Re: La gastronomie au Nachthal

Message par Giorgios Kestandis »

Les Rösti
Image


Les Rösti sont des galettes de patates (pommes de terres) qui ont étées cuite la veille et qui seront rappées puis chauffées sur une poêle ou au four. Chaque fédération à sa propre recette nationale la version simple étant considérée comme la "confédérale", on peut rajouter avec les patates des poreaux, différentes racines,... On peut rajouter un oeuf sur le dessus lorsque le premier coté à été cuit, des lardons, speck, oignon, ail, herbes aromatiques ou, naturellement, du fromage.

Plat principal par excellence pour de nombreuses familles paysannes de toute la confédération, les rösti peuvent également accompagner un autre plat, comme de la viande du fromage, des légumes, typiquement de salade de betteraves rouges,... C'est un plat végétarien ou végan (si on utilise pas de beurre évidement)

Voici la recette du grand livre de la cuisine traditionnelle du Nachthal écrit par "Jürg Wassagstdu"
Jürg Wassagstdu a écrit : Für 4 pers.
Zeit : 40-45 minuten



1 Kilogram de Patates en robe des champs (variété à chair ferme) de la veille [Parfait si vous avez des gros restes après une "soirée raclette"]
Beurre ou Huile de colza
Votre plus grande et belle poêle

Peler les pommes de terre, passer à la râpe à dans un grand bol, saler.
Bien faire chauffer le beurre ou é^huile dans une poêle antiadhésive. Ajouter les pommes de terre, saisir env. 5 min en retournant de temps en temps. Façonner une galette avec une spatule, ne plus remuer. Poursuivre la cuisson env. 15 min à découvert sur feu moyen. Poser une assiette plate sur la poêle, renverser les röstis sur l’assiette. Mettre un peu de beurre dans la poêle, y faire glisser les röstis, poursuivre la cuisson env. 15 min à découvert.

Avatar de l’utilisateur
Giorgios Kestandis
Messages : 497
Inscription : 19 févr. 2020 14:05
NJ : Nachthal
NJ V4 : Bykova
NJ V3 : FROPT (Thalìboz)
Première date d'inscription : 0- 1-2012

Re: La gastronomie au Nachthal

Message par Giorgios Kestandis »

Le Pain ou plutôt, Les pains de la confédération du Nachthal :

Image
Les variétés de pains régionaux les plus emblématiques.


"Comment parler de bien manger en omettant de parler du pain ?"

Il existe peu d'autres endroits comme le Nachthal où l’on peut trouver autant de variétés de pain. Le Nachthal c'est plus d'une centaine sortes de pains avec de nombreuses variétés de céréales, des farines foncées aux plus claires, selon les envies, goûts et besoins des clients. Du rude pain de seigle des Ârpes en passant par le pain au lait de la plaine pour finir sur un pain mi-blanc roi des fondues et des petites bourses.

Les confédérés aiment plutôt le pain frais, croustillant et aromatique. De plus, ils mangent, la plupart du temps, du pain issu de leur région. Il n’est donc pas étonnant que chaque fédération ait ses propres spécialités et particularités. Les spécialités boulangères régionales et de fédérations sont très appréciées et nous donne toute une palette de notes gustatives.

Certaines spécialités sont devenues assez populaires à travers toute la Confédération. Par exemple les pains de Corjon sont dégustés dans la fédération de Krinau et de nombreuses boulangeries se sont faites de solide réputation pour des spécialités de la fédération voisine. Un confédéré peut facilement voyager de manière culinaire dans son propre pays, sans pour autant sortir des frontières du monde civilisé.

"Je suis très exigent avec mes farines !" "Il y a de tout, même des pains à la farine de châtaigne. C'est pas compliqué, il n'y a pas mieux !"

Le pain au Nachthal est avant tout une affaire de professionnels : des agriculteurs utilisant le moins possible de traitements; des centres collecteurs triant de manière convenable et sérieuse les céréales; des meunier n'utilisant que des ingrédients naturels et tout leur savoir faire de conduite des machines de mouture; des boulangers maîtrisant parfaitement leur art par des recettes secrètes du levain, ingrédients naturel et un grand savoir faire; des consommateurs qui sont exigeants avec toute la filière.

Mais il nous reste de nombres spécialistes nachthaliennes à vous proposer et découvrir !

Avatar de l’utilisateur
Giorgios Kestandis
Messages : 497
Inscription : 19 févr. 2020 14:05
NJ : Nachthal
NJ V4 : Bykova
NJ V3 : FROPT (Thalìboz)
Première date d'inscription : 0- 1-2012

Re: La gastronomie au Nachthal

Message par Giorgios Kestandis »

Les Biberli

Image


Le Biberli est une spécialité pâtissière de la Fédération de Gonten. C'est une sorte de pain d'épice au miel fourré.
Une image est souvent en relief sur le pain d'épices rempli d'une garniture aux amandes ou aux noix, qui montre souvent un ours, l'animal héraldique de Gonten.
Il est prouvé que le Biberli de Gonten a été confectionné pour la première fois au XVIe siècle. Les pains d'épices d'un type similaire étaient assez répandus dans toute la Dytolie centrale, toutefois les Biberlis sont restés peu changés durant les siècles de son existence. C'est devenu un aliment de "base" pour les familles de tout le Nachthal, notamment pour les pauses à l'école et au travail ou comme dessert. Il se conserve bien et ne demande pas une trop grande préparation.

La recette suivante vous est (de nouveau) proposée par Jürg Wassagstdu :
Pâte:
200 g de miel
100 g de sucre
7 cs de lait
1 oeuf
1 jaune d'oeuf
1 sachet de sucre vanillé
1 cc de cannelle en poudre
¼ cc de clou de girofle en poudre
¼ cc de cardamome en poudre
1 pte de couteau de noix de muscade
(ou d'épices pour pain d'épice) mettre 2 à 3cc dans ce cas.
500 g de farine bise (Type 130 ou 110 pour nos amis Flaviens)
½ cc de poudre à lever

Farce aux amandes:
150g à 200gr. d'amandes mondées moulues
2 cs de sucre
80 g de miel
1 blanc d'oeuf
(ou de massepain)
lait ou crème pour badigeonner
Préparer tous les ingrédients.
Pâte:
chauffer le miel, le sucre et le lait dans une casserole à petit feu en remuant. Verser dans un bol.
Ajouter l'oeuf entier, le jaune d'oeuf, le sucre vanillé et les épices en fouettant. Mélanger la farine et la poudre à lever.
Mélanger avec une spatule pour former une pâte. (ou au robot ménager c'est égal)
Pétrir brièvement jusqu'à obtenir une surface lisse. Former un rectangle. Emballer dans du film alimentaire et laisser reposer 30 min.

Farce:
mélanger tous les ingrédients dans un saladier jusqu'à obtenir une consistance souple et homogène. Si la masse est trop humide, rajouter un peu d'amandes. Abaisser la pâte sur un plan légèrement fariné en un rectangle de 5 mm d'épaisseur. Découper en bandes de 7 cm de large. Façonner avec la pâte d'amande des boudins de l'épaisseur d'un doigt et de la longueur des bandes. Badigeonner les bandes d'eau et les garnir d'un boudin de pâte d'amande.
Rouler dans le sens de la longueur, presser soigneusement pour faire adhérer. Découper des triangles d'env. 3,5 cm de côté à l'aide d'un couteau aiguisé. Disposer sur la plaque chemisée de papier sulfurisé.
Préchauffer le four à 180°C (air chaud/chaleur tournante: env. 160°C). Badigeonner les biberlis de lait et les cuire 16-18 min au milieu du four chaud. Badigeonner les biberlis encore chauds de crème. Laisser sécher sur la plaque.
Pour des biberlis plus petits, abaisser la pâte à une épaisseur inférieure et cuire moins longtemps.
Cela vous donnera des "petits" rectangles plus simple à manger tel-quel. Parfait avec un café ou votre meilleur thé/tisane !

HRP : Approuvé par votre serviteur lors de deux essais. Mon troisième sera surement posté sur le Discord.

Avatar de l’utilisateur
Giorgios Kestandis
Messages : 497
Inscription : 19 févr. 2020 14:05
NJ : Nachthal
NJ V4 : Bykova
NJ V3 : FROPT (Thalìboz)
Première date d'inscription : 0- 1-2012

Re: La gastronomie au Nachthal [Culture]

Message par Giorgios Kestandis »

Le Schabziger
Ou schabzigier ou Sapsago

Image


Le Schabziger est une sorte de fromage appelé également fromage vert, car il contient des herbes. C'est une spécialité de la Fédération d'Engelberg, produit depuis la fin du VIIIème siècle et uniformisé en 1463 par des votations lors des assemblées populaires.
Sa confection se fait à base de lait de vaches (chauffé vers 90°) et de mélilot bleu qui donne cette belle couleur. Il est ensuite mis de coté en caves pour 3 à 6 mois.

Il est emballer dans un petit pot refermable (pour ne pas que le fromage sèche au frigo), il peut se conserver quelques semaines au frais. Il à tendance à sentir très fort lorsque il est chaud ou tiède.
Rappé sur des pâtes, dans une fondue (5 à 10%), dans des röstis et peut être utilisé un peu comme le parmesan. Donc chaud ou froid.

Il a une forte odeur et un goût très typique.

Répondre

Revenir à « Nachthal »