Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Algarbe 8-9-17-22-47
Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

13 Février 2045

Ouverture des premières usines automobiles Khalouatis !


Image
Une usine d'assemblage

Les trois premières usines automobiles du Khalouat ont ouverte et vont pouvoir commencé leur production de voiture pour toute l’Algarbe. Ces usines sont le fruit du contrat signé entre le Khalouat et les principaux constructeurs automobiles Cambries qui ont investies massivement dans des usines pour que le Khalouat puisse avoir une production automobile sur son sol et en faire partager tous les Algarbiens. Le Ministre de l’Industrie s’est félicité de ces ouvertures qui « marquent un nouveau dans l’industrialisation massive du pays que le Président a engagé depuis déjà plusieurs années ». Interrogé sur le fait que la CEMAC taxait toujours à 80% les produits Cambrie, le Ministre a affirmé que cette taxe ne s’appliquait pas aux automobiles Khalouatis puisque les voitures qui sortent des usines sont « produites dans des usines au Khalouat par une marque Khalouati ». Et force est de constaté qu’en effet une nouvelle entreprise dénommé Khalouat Auto sera donc chargé de construire ces voitures et de les distribuer. Ainsi la société a communiqué pour affirmer que toutes els voitures qui sortiraient de ces usines seront estampillés Khalouat Auto et qu’elles seront assemblées au Khalouat bien que certains composants viennent du monde entier. Ainsi, toujours selon le communiqué de Kahlouat Auto, les entreprises automobiles Cambrie vendent à Khalouat Auto une licence de fabrication. Pour faire simple, elle vend les plans de ces voitures et Khalouat Auto se charge de produire ses dernières à partir de ses plans tout en ajoutant des éléments propre à la marque et développé dans ses ateliers de R&D. Interrogé à ce sujet, le Ministre de l’Industrie affirme que « rien n’empêche Khalouat Auto de produire des voitures à partir du modèle de ce qui ce fait le mieux au monde, d’ailleurs j’ai cru comprendre que l’entreprise automobile créé par le Makengo et le Zufrana allait faire de même, donc je ne vois pas pourquoi cela poserait un problème à la CEMAC, je suis très confiant sur ce point puisque les voitures qui sortent du Khalouat ne viennent ni des Iles Unies ni ne sont fabriqué par des usines appartenant aux Iles-Unis au Khalouat ». Le Ministre a ainsi tout de suite affirmé que toute sanction économique contre ses voitures seraient « purement et simplement abusives et donc inacceptables ». Il a par ailleurs réaffirmé le fait que les automobiles de la MACA étaient les bienvenues au Khalouat et que la concurrence « ne fait pas peur aux entreprises Khalouatis ».

Ses usines ultra moderne, qui utilisent notamment les récentes avancées dans les chaines de montages (Chaine de montage ▮▮▮) ainsi que des outils d’automatisation de tâches avec plusieurs robots (Robotique simple ▮) installés tout le long de la chaine de production permettait de faire des usines Khalouatis des références dans le domaine de la production automobile en Algarbe. De plus le ministre a affirmé que ces usines seraient permettraient la « réinsertion » et la « remise au travail » des populations nomades défaites durant la rébellion. Ainsi plusieurs milliers de personnes ce sont portés volontaires selon le ministre qui se réjouit « qu’il y ait plusieurs milliers de personnes ayant acceptés de travaillé dans ses usines, les candidats étaient si nombreux que certains ont du être refusé faute d’emploi. Cela permettra à ces populations, ravagés par la guerre illégitime que leur a fait subir leurs dirigeants de retrouver une vie normal avec un salaire décent et un logement. Finalement c’est un peu la doctrine du Khalouat en ce qui concerne les gens les plus démunis de la société, les aider à vivre dignement. C’est l’essence même du rêve Khalouati ». Plusieurs dizaines de milliers d’emplois sont à la clés avec toutes les usines qui vont ouvrir, la plupart dans le sud pour des raisons sociales même si certaines mauvaises langues affirment que c’est en raison d’une main-d’œuvre un peu moins chère qu’au Nord du pays.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

28 Février 2045

A propos du glaçon Saint-Compton


Image
Selim Baz


Selim Baz, éditorialiste star de la télé Khalouati a décidé de prendre la parole pour donner son avis sur ce qui se passe autour de Saint-Compton et des différentes réactions internationales. Il livre, comme à son habitude, un avis tranché et sans langue de bois en exclusivité pour Al Khalouat.

La Saratovie a donc décidé d’envahir le territoire Cambrie de Saint-Compton unilatéralement en revendiquant « l’anti-colonialisme ». Des saratoves qui se sont dit « tient allons libérer le peuple opprimé de Saint-Compton en leur lançant des bombes dessus », d’une grande finesse et on sent bien par ce geste toute la compassion des dirigeants saratoves à l’égard des habitants de Saint-Compton. Non en réalité la Saratovie n’en à rien à faire que St Compton soit une « colonie » ou non et elle se fout encore plus des habitants qui y habite ce qui l’intéresse c’est le territoire et les ressources ce qui finalement ne la rend pas si différente des pays qu’elle et ses pays amis communistes dénoncent à longueur de journée, vous savez les fameux « impérialistes ». Oui les impérialistes qui restent tranquillement chez eux s’occupent de leurs affaires internes et qui se réveille un beau jour et voit « l’anti-impérialiste » faire entrer tout une armée dans son territoire. Drôle d’inversion des rôles dirons certains mais en réalité je pense que les rôles ont toujours été très claires. D’un côté il y a les pays qui ne demande qu’à ce qu’on les laisse en paix et de l’autre les communistes qui aimeraient que leur idéologie domine le monde mais qui ne peuvent s’en résoudre qu’à prendre les armes pour l’imposer car cette idéologie n’est pas du tout majoritaire dans le monde. En fait cela à toujours été eux les impérialistes et certains décident de le rendant toute la rhétorique idéologique des pays communistes, le Westrait en tête, ringarde et inaudible aux yeux du monde. Leurs dirigeants n’y croient pas non plus mais il faut continuer à rabâcher à l’oreille de leur peuple cette théorie des communistes venu sauver les peuples opprimés contre les méchants impérialistes qui dirigent l’ordre mondiale. Il ne faudrait pas que leur peuple commence à dévier de la ligne car il faudrait ensuite se débarrasser des éléments déviants.

Mais revenons-en à Saint Compton, la plupart des nations du monde ont réagi au mieux en condamnant l’agression et en appelant à la négociation, au pire en dénonçant fermement la Saratovie et en évoquant de possible sanction voire même une intervention armée. Seul les pays de Cewell ou proche se sont prononcés en faveur de l’intervention. Ainsi le Van Ho (dont tout le monde se fout bien de l’avis) a applaudit, le Gandhari (première puissance mondiale qui n’arrive même pas à ce faire respecter sur son continent cf. l’affaire du Han Chou) a lui aussi soutenu l’opération, il faut dire que les dirigeants gandhariens jubiles à l’évocation simultanée des mots « invasions », « sang », « mort » et « communiste » (ou soviet dans le cas présent), le Zufrana (dont les dirigeants ne comprennent surement rien à ce qui ce passe) n’a rien dit et doit surement attendre les ordres du PACAM et enfin il reste le boss, le Westrait. Ah le Westrait, ce donneur de leçon perpétuel. Que ce soit par la voix de son gouvernement ou de sa presse comme « The Masses » ils ne s’arrêteront jamais de donner des leçons. Ce dernier soutien le conflit car il vise à mettre dehors le soit disant colonisateur de Saint Compton. Premièrement remarquons que les habitants de Saint-Compton n’ont rien demandé à personne, la calme plat régnait sur le glaçon Cambrie jusqu’à ce que la Saratovie vienne faire fondre la glace à coup de missiles et de bombes. Ensuite, les Saratoves viennent en conquérant, à aucun moment il n’est évoqué l’auto-détermination, ou même son indépendance. Non en réalité le but de la Saratovie est de remplacer le « colonisateur » Cambrie par le colonisateur saratove. En voilà une bonne blague de la part de nos amis Westréens. Donc il y a deux possibilités : soit ce conflit n’a strictement rien à voir avec un soit disant colonialisme et le Westrait le sait mais doit trouver une justification tiré par les cheveux pour soutenir la Saratovie, car la justification « je veux le pétrole » n’est pas trop dans idéaux communistes pour déclencher une guerre, soit le Westrait est en faveur de la colonisation mais seulement la colonisation Saratove et pas celle de la Cambrie. En gros si le colonisateur est de mon côté j’approuve sinon je désapprouve, le reste n’a que peu d’importance. Oui chers lecteurs, voilà le monde d’hypocrite dans lequel nous sommes et le leader des hypocrite n’est autre que le donneur de leçon en chef le Westrait. Tout pour plaire dis donc.

En réalité le conflit à Saint Compton n’est qu’une sombre histoire de ressource et de territoire et d’un sentiment d’humiliation de la Saratovie après les accords d’Urasaki. Pickford avait été trop loin et se prend un violent retour de bâton mais cependant est-ce vraiment la faute à Pickford ? Il n’a fait que négocier avec les dirigeants de la Saratovie de l’époque et a négocié le meilleur accord pour son pays, tout le monde aurait fait comme lui. Ce n’est pas de sa faute si les dirigeants saratoves se sont couchés. Et au lieu de simplement remettre en cause ces accords, de ne pas les respecter et de forcer la Cambrie à revenir négocier un accord ce qui aurait été la chose la plus logique, Karménine a préféré se l’aliéner au point de faire disparaitre les différents politiques en Cambrie. Karménine préfère risquer les vies de son peuple pour une histoire de frontière maritime et de pétrole plutôt que d’aller à la négociation. Cela en dit long sur la considération qu’il a pour ses concitoyens. Certains diraient que la partie est terminé car St-Compton est presque entièrement tombé mais je pense que ce conflit ne fait que commencé, Pickford est enragé et toute les Iles Unis le sont car Saint Compton n’est pas plus un territoire colonisé que ne le serait le Khalouat ou le Westrait. De plus cette guerre pourrait bien se généraliser par le jeu des alliances. Nos « amis » et confrères westréens de The Masses affirment que ce n’est pas logique que d’autres nations s’implique pour sauver ce glaçon qu’est Saint Compton, mais, si un pays quel qu’il soit, venait à vous agresser avec des arguments fumeux et en fait simplement pour prendre vos ressources et retrouver son honneur, trouveriez-vous ça juste ? Ce qui arrive aux Iles Unies pourrait arriver à n’importe qui en raison d’un différent puéril. Donc oui chers amis de The Masses, face à l’impérialisme saratove, car c’est de l’impérialisme même si cela vous ferait trop mal et détruirait votre logiciel de pensée de le reconnaitre, je pense que cela vaut le coup de sauver Saint Compton.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

02 Mars 2045

La population divisée sur la guerre à Saint Compton alors que des mouvements militaires sont observés dans tout le pays


Image
Drapeau saratoves brulé à Duqm

Depuis que la guerre à éclaté entre les Iles Unies et la Saratovie à Saint-Compton, les avis divergent dans la société Khalouati. Le gouvernement quand à lui c'est simplement exprimé officiellement pour condamné l'attaque mais depuis silence totale, du moins officiellement. La tendance au sein du gouvernement était au départ à ne pas se mêler directement dans ce conflit et a apporté un soutien politique aux Iles-Unies en espérant notamment un cessez-le-feu et une négociation. Cependant depuis hier la tendance est plutôt à une aide matérielle auprès des Iles Unies, notamment un soutien logistique. En effet le gouvernement voit bien que le cessez le feu n'arrivera pas, Pickford et les Iles-Unies voulant absolument récupéré Saint-Compton. Ainsi le président pourrait s'exprimer bientôt à la télévision pour annoncé sa décision. Dans tous les cas, de nombreux mouvements militaires ont été repérés que ce soit dans le nord ou dans le sud du pays. Au nord, le périmètre de sécurité autour de la base naval de Qineithis a été largement augmenté de sorte qu'il est aujourd'hui très compliqué d'y voir ce qui s'y passe. Des navires militaires ont été observés quittant le golfe du Khalouat cependant rien ne laissait présager de leur destination, la marine menant souvent des opérations de surveillance ou des exercice en mer céruléenne. Au sud aussi les militaires s'agite, on remarque notamment un for déploiement de force vers la frontière avec le Zufrana et près du lac Tarta qui est fortement surveillé. Plusieurs batteries de missiles balistiques, censé quitter la zone après les exercices militaires de janvier sont restés sur place et des colonnes de transport de troupes et de blindés ont été vu venant du nord vers le sud et vice versa.

Comme nous vous le disions plus haut les opinions sont partagés dans la population, comme souvent au Khalouat la fracture est territoriale. Les populations des grandes villes comme Mefurmeru semble au mieux sans avis au pire contre toute action hostile, ainsi une marche pour la paix a été organisé à Mefurmeru, officiellement pour demander une fin des hostilités à Saint Compton mais aussi pour mettre la pression sur le gouvernement pour qu'il n'intervienne pas dans ce conflit. De l'autre coté, à Duqm une manifestation massive a eu lieu pour soutenir les Iles-Unis et demandé au gouvernement d'aidé nos alliés cambries. Plusieurs drapeaux saratoves et communistes en générales ont été brulés dans la nuit, les manifestants ne semblant pas vouloir quitter le rassemblement la police a du évacuer ces derniers mais ans que cela ne génère de violence. Le soutien des habitants du sud et plus généralement des villes qui ne sont pas considérés comme riche s'explique surement par le fait que les Iles Unies ont installé plusieurs usines automobiles fournissant des milliers d'emplois dans ses zones au fort taux de chômages. Les Iles Unies sont ainsi vu comme une sorte de sauveur économique. Enfin on note que, pour le moment, les principaux responsables religieux du pays ne se sont pas exprimés sur ce conflit ni sur la possible entré en guerre du Khalouat.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

04 Mars 2045

Ce tunnel se finira t-il un jour ?


Image
Chantier du futur tunnel d'Eksurma

En travaux depuis maintenant plusieurs mois, le tunnel (Tunnel ▮) devant relier la petite ville d'Eksurma à la route d'Ensata n'en finit pas d'accumuler les retards et les problèmes techniques. Actuellement, le chantier est paralysé en raison d'un risque d'éboulement complet du tunnel si ce dernier était creusé plus loin. Alors que normalement, des études sont menés pour vérifier la faisabilité de ses ouvrages d'arts, il semblerait que les études préliminaires aient été baclés et que le risque d'éboulement n'ait pas été détecté. Les ingénieurs Khalouatis n'ont pas encore trouvé la solution et ont même fait appel à des ingénieurs venus d'Ennis spécialement pour tenter de trouver une solution. Actuellement aucune solution satisfaisante n'a été trouvé et il est impossible de faire demi-tour, près de la moitié du tunnel a déjà été construit et le gouvernement mets une très forte pression sur Khaltec pour qu'il termine rapidement ce projet, qui était normalement censé être une formalité.

Alors que les millions de dollars engloutis s'accumulent, un ingénieur ennissois nous confiait que le "travail a été baclé, c'est de la m***de ce qu'ils nous ont fait là, l'emplacement du tunnel est pourri et pose de réels problèmes structuraux alors qu'il était possible de passer 600 mètres plus loin où la roche était bien plus clémente pour l'accueil d'un tunnel". 600 mètres qui aurait été refusé par Khaltec car cela aurait nécessité de prolonger une partie de la route de 250 mètres, un coup supplémentaires que Khaltec refusait de prendre en charge. "S'ils avaient accepté de foutre 250 mètres de route en plus, ça leur aurait couté bien moins cher et le tunnel serait déjà fini, maintenant on se retrouve coincé" nous confie le même ingénieur ennissois. Il semblerait cependant que le potentiel soucis dans la construction ait été détecté en amont du début des travaux mais aurait été jugé "non préoccupant" et "peu enclin à faire échouer le projet". Bref ce problème a été minimisé, à tord selon un autre ingénieur ennissois "je ne sais pas où se trouve le curseur quand on parle de risque acceptable dans votre pays mais ici avec un défaut de roche aussi prononcé je dirais que le risque que cela entraine des problèmes majeurs sur le site était de 30% ce qui est énorme. Et maintenant c'est à nous qu'il est demander de réglé tout ce m**dier, le tout sous une chaleur de plomb. Heureusement qu'on ait bien payé". Contacté par nos soins, Khaltec réfute toute négligence et affirme que la faille qui avait été détecté était bien moins importante que celle réellement présente et que le risque connue avant le projet était de l'ordre de 1%, largement acceptable selon eux. Dans tous les cas, lpusieurs millions de dollars ont déjà été investis pour régler els soucis, pour le moment des millions dépenser dans le vide.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

06 Mars 2045

Vaste opération anti-terroriste


Image
Une partie des armes retrouvés chez les terroristes

Le gouvernement a annoncé, par la voix du ministre de l’intérieur Osahar Fakhoury, l’arrestation de plusieurs « terroristes de la mouvance communiste extrémiste » en raison de projets visant à attenter contre des infrastructure nationale. Selon le ministre, une quarantaine de personnes, dont des membres haut placé de la mouvance communiste khalouati et certains membre du PCK, ont été arrêtés hier à 5h du matin dans une opération coordonnée des services anti-terroristes de la Jaysh à Mefurmeru et Clytusma notamment. Selon le ministre ces interventions arrivent après plusieurs semaines d’enquête de la part des services de renseignements du SIRK qui ont détecté une forte activité des réseaux extrémistes communistes depuis l’invasion de Saint-Compton par la Saratovie. "Avec le réveil de l’impérialisme communiste dans le monde, certaines personnes proches de mouvances terroristes communistes ont cru qu’ils pouvaient se permettre de copier les méthodes saratoves au Khalouat, à savoir l’utilisation de la violence, du meurtre et le massacre de populations civiles pour imposer leurs idées délétères. Nous leur rappelons, par ces arrestations, que le Khalouat est un pays civilisé et que la violence est sévèrement puni" a affirmé le ministre.

Dans le détails il a précisé que les terroristes avaient pour but de s’en prendre à plusieurs installations sensibles du pays dans le but de créer la panique de la population et de tuer un maximum de civils. Ainsi, plusieurs groupes avaient prévus « d’attaquer » des usines d’enrichissement d’uranium dans plusieurs endroits du Khalouat. D’autres avaient pour but de s’en prendre à la centrale nucléaire de Cuzusouk actuellement en cours de construction dans le nord du pays, une fois celle-ci terminé et mise en marche. Selon le ministre, on a retrouvé chez plusieurs des personnes arrêtés des manifestes indiquant que ses personnes se revendiquaient du « communisme saratove et de ses méthodes de terreur » a-t-il cité. En plus de cela, de nombreuses armes ont été retrouvées aux domiciles de ses personnes ainsi que des gilets pare-balles et des explosifs en tout genre. Selon le ministre, ces terroristes communistes disposaient d’équipements de guerre, fait pour forcer les sécurités mise en place autour de ses sites et notamment pour tuer les agents chargés de les protéger. Il a indiqué que la piste d’un financement venu de l’étranger était à l’étude mais n’était pas corroboré à ce stade de l’enquête. Le ministre en a profité pour fortement critiquer le mode d'action de ces communistes, "ces gens, incapable de gagner une élection, ne peuvent supporter que leur idéologie ne soit pas au pouvoir et préfère donc provoquer une catastrophe nucléaire pouvant entrainer un désastre pour le pays. Voilà ce que provoque cette idéologie extrémiste surtout quand l’exemple qui est donné par les nations étrangères qui se revendiquent de cette mouvance est d'utiliser et d'approuver la violence comme moyen de résolution des problèmes".

Le ministre a aussi annoncé la mort d’un membre des forces anti-terroriste alors qu’une des personnes interpellée à ouvert le feu avec une arme de guerre sur ce dernier. Le ministre a tenue à saluer son dévouement pour son pays et a affirmé qu’il serait honoré par la nation toute entière. Il a aussi salué le professionnalisme des forces anti-terroriste "qui ont été assaillis par un feu nourri de la part d’un opposant, qui ont vu tomber l’un des leurs et qui ont cependant su neutraliser cet individu sans le tuer montrant tout le sang-froid de ses forces d’élites. Cet assassin sera châtié de la peine la plus féroce par la justice pour ses crimes. Un assassin qui est un membre disposant d’un pouvoir décisionnel au sein du PCK, ceci vient appuyé la décision de la Cour Suprême de ne pas autoriser ce parti. De plus cette mort nous rappelle la nécessité de ne pas laisser prospérer sur le territoire nationale des idéologies ayant la violence ancré dans leur ADN, que ce soit l’islamisme radicale ou le communisme qui sont deux idéologies qui, finalement, se ressemblent énormément dans leur mode d’action" a-t-il terminé.

Ces terroristes vont être incarcérés dans une prison de haute sécurité dont le nom n’a pas été dévoilé pour ne pas donner d’idées à certains. La cour suprême, chargé de vérifier l’action des juges, a annoncé qu’elle ferait en sorte que les jugements de ses terroristes aient lieu rapidement et que « la justice passe avec la plus grande fermeté, comme c’est toujours le cas dans ces affaires ». Elle a aussi réaffirmé que, compte tenu du fait que des cadres du PCK faisaient parti des personnes arrêtés et que l’un d’eux avaient tiré sur des membres des forces anti-terroristes, il n’y avait aucune raison de revoir la légalité ou non du PCK qui reste donc interdit par la Cour Suprême.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

14 Mars 2045

Alia Salib va créer une entreprise de robotique destiné aux industriels


Image
Alia Sabib


Le milliardaire Alia Saliib, patron, fondateur et propriétaire de l’entreprise de travaux publique Khaltec par l’intermédiaire de son groupe Saliib Corporate qui détient aussi des parts dans de nombreuses infrastructures du pays comme l’aéroport de Mefurmeru, a annoncé sa volonté de créé une nouvelle entreprise dédiée entièrement aux domaines de la robotique (Robotique simple ▮). Cette entreprise serait détenu en majorité par son groupe Saliib Corporate. Ainsi, il quitterait son poste de dirigeant de Khaltec pour ce concentrer uniquement sur la direction de Saliib Corporate, afin de pouvoir gérer facilement les premiers pas de cette nouvelle entreprise de robotique et, à terme, s’occuper de la coordination des différentes sociétés de son groupe.

Le Khalouat est clairement en retard dans ce domaine alors que la demande est extrêmement forte comme on l’a vu avec le succès du robot développé par l’université de Mefurmeru. L’université nous a d’ailleurs contacté pour savoir si nous souhaitions racheté son travail pour l’améliorer et le portée à une échelle industrielle. Nous avons bien sur accepté et reprendrons très bientôt la production de ce magnifique robot afin d’encore plus l’améliorer.

Ce robot est en réalité une sorte de bras robotisé avec plusieurs outils lui permettant de réaliser des taches répétitives et surtout pénible. L’USTM avait, en partenariat avec Tayaran, commencé à développer un robot pour répondre à leur besoin spécifique mais il c’est vite avéré qu’un grand nombre d’entreprise ce sont intéressé à ce projet. L’université a ainsi continué à améliorer son concept afin qu’il puisse répondre aux besoins du plus grand nombre. Cependant, il semblerait que l’université ne soit pas en mesure de produire des quantités industrielles sans compter le fait qu’elle est dans l’incapacité matériel (et en terme d’effectif) de créer des variantes s’adaptant à d’autres types de problèmes. C’est pour cette raison qu’elle a cherché un repreneur et il semblerait donc que son choix se soit porté sur le patron de Khaltec.
Cependant, Alia Saliib a affirmé qu’il ne voulait pas s’en tenir à cette gamme de robot ni à la simple vente de robot de travail. L’homme d’affaire aimerait de la nouvelle entreprise la référence Khalouati en terme de robotique industrielle et il voudrait vendre des solutions clés en mains aux entreprises qui souhaite moderniser leur chaine de montage (Chaine de montage ▮▮▮) comme il l'explique lui même.

Cette entreprise aura pour but de fabriquer des robots mais aussi de concevoir de A à Z, pour nos clients, des chaines de montages que nous serons chargés d’installer dans leurs usines. Cela nous permettra d’avoir une diversification de nos activités et nous aidera à être plus compétitif. Je le répète, la demande est très forte au Khalouat et il nous faut une solution nationale au lieu de faire appel à des entreprises étrangères à chaque fois.

Selon nos informations, la futur entreprise qui devrait se prénommé Al Ruwbutat (même si une potentielle référence au nom du pays pourrait être rajouté), voudrait notamment faire un partenariat avec des entreprise ennissoise spécialisé dans ce domaine. Ces dernières sont déjà réputés comme parmi les meilleurs du monde dans ce domaines et pourrait apporté un véritable plus qualitatif aux produits de cette nouvelle entreprise. Ennis est déjà un partenaire majeur du Khalouat et pourraient trouver un de nouveaux marchés au Khalouat.
Quoiqu’il en soit, au vu de la taille de cette entreprise, sa création devra recevoir l’aval du gouvernement pour pouvoir voire le jour. D’ailleurs, il ce pourrait que l’état prenne des parts aussi dans l’entreprise, ce dernier aimant avoir son mot à dire dans les entreprise stratégique du pays.
Al Ruwbutat devrait lancé la construction d’une usine de production dans le mois à venir et serait à la recherches de locaux pour établir son siège ainsi que ses bureaux d’études à Mefurmeru.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

19 Mars 2045

L'aéroport d'Ayepedet ouvre ses portes


Image
Terminal de l'aéroport d'Ayepedet

Projet lancé il y a 3 ans, construction commencée il y a un peu plus de 2 ans, l'aéroport international d'Ayepedet a officiellement ses portes hier. Le moins qu'on puisse dire c'est que sa construction aura été rapide, construit par Khaltec en partenariat avec l'entreprise karsaise de travaux publics Bata Construction Ltd., l'aéroport a ouvert son premier terminal pourvant accueillir des passagers. Un premier pas important mais qui n'annonce pas la fin des travaux loin de là. En effet, avec les ambitions touristiques du gouvernement dans le sud du pays, Ayepedet a pour but de devenir l'aéroport international desservant tout le Sud du pays. Station balnéaire d'Ayepedet, développement touristique de ville antique de Clytusma, croisière sur le fleuve Menusai ou encore road trip dans le désert Al-Niyad, les opportunités sont nombreuses dans le Sud du pays, même le massif Abbe, désormais pacifier de ses éléments perturbateurs nomades, devrait être ouvert aux touristes avec des infrastructures destinée à des touristes occidentaux, plutôt fortunés et en quête de dépaysement. Ainsi, l'aéroport revêt d'un caractère stratégique pour la stratégie touristique du pays et au moins 2 autres terminaux ainsi qu'une deuxième piste sont prévus. Il faut dire qu'il y a de la place, construit à quelques dizaines de kilomètres de la station balnéaire d'Ayepedet, il n'y a absolument rien autour de cet aéroport, juste du désert à perte de vue, de quoi l'agrandir à souhait en fonction de l'évolution de la fréquentation.

L'aéroport est en lui même ultra moderne, entièrement équipé de rampe d'accès depuis le terminal (pas besoin de prendre de bus ou d'aller à pied vers l'avion), c'est surtout ces activités extra aérienne qui sont impressionnante. L'aéroport est en lui même un véritable centre commercial, avec près de 20 000 mètre carrés de surface de ventes, il n'y aura pas le temps de s'ennuyer dans cet aéroport, boutiques, cafés, restaurants le tout dans un confort luxueux. Des cabines ont été aménagé pour permettre aux voyageurs de dormir confortablement dans l'aéroport. Des douches (payantes) sont aussi disponibles pour ceux qui en ressentirait le besoin, on note aussi la présence d'une aire de jeux pour enfant ainsi que la présence de plusieurs salles de prières pour les musulmans. Il est actuellement desservi par des bus et des taxis reliant principalement l'aéroport à la ville d'Ayepedet mais le gouvernemnt à d'ores et déjà annoncé que de nouveaux moyens de transports permettrait de relier l'aéroport aux villes alentours. L'aéroport d'Ayepedet pourrait notamment devenir un lieu d'escale important en Algarbe lui rapportant de nombreux revenus alors même que les voyageurs ne compte pas rester dans le pays.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

22 Mars 2045

Le Khalouat vient en aide à l'Anmayo et signe un fantastique deal avec ce dernier comme dirait l'autre


Image


Le porte parole du président de la République a annoncé que le Khalouat avait lancé une opération aéronaval avec l'appui de plusieurs de ses alliés contre le San Marco sur demande de l'Anmayo, en guerre larvée avec son voisin depuis déjà plus d'un an. Pour ceux qui n'auraient pas suivi cette sombre affaire en Dorimarie, le San Marco, état voyou qui sert de voisin à l'Anmayo a décidé de coulé sans raison 3 navires de guerre anamayano. Une entorse aux bonnes relations entre voisins que le San Marco pensait pouvoir répéter maintes et maintes fois surement jusqu'à pouvoir envahir son faible voisin. Mais c'était sans compter sur le Khalouat et ses alliés bien décidé à protéger le petit état dorimarien et à punir les exactions du San Marco. Résultats, aucune perte pour le Khalouat et une victoire presque totale pour la coalition. Alors bien sur, certains comme le Westrait sont venus pleurés sur le sort du San Marco attaqués par les "hyènes" impérialistes du "monde libre". On est bien content de savoir qu'on fait partie du monde libre, surement que le Westrait se pense dans le monde oppressé. Mais bon, que le Westrait viennent au chevet d'un état voyou comme le San Marco n'a rien d'étonnant, ce qui compte ce sont ceux qui attaquent le San Marco, s'ils ont la chance d'être du bon coté de l'échiquier politique ils seront récompensés comme la Saratovie sinon ils se feront réprimandés. Mais pour que le réprimande fonctionne encore faut-il être soumis ce qui n'est pas vraiment le cas ici. Mais je suis sûre que nos amis de The Masses ne tarderont pas à faire un article sur toute cette histoire en Dorimarie.

Finalement l'Anmayo n'a plus la pression de son dangereux et instable voisins qui auraient pu l'envahir à tout moment. Et en plus de cela, le Khalouat a signé un nouveau partenariat dans une région stratégique. Le Khalouat peut donc maintenant exploiter le gisement de phosphate de l'Anmayo, renforcement encore plus sa position sur ce marché, sans compter les avions de lignes vendus à ce dernier. En plus de cela, le Khalouat a acheté 4 sous marins d'attaques à l'Anmayo, de quoi renouveler sa flotte qui manquait cruellement de ce coté là. Ainsi, ce "deal" comme dirait Pickford, permet aux deux états de revenir dans leur pays avec de belles avancées économiques. Seule point noir de cet accord, rien sur la drogue, alors que les communistes locaux en font leur principale sources de revenu , certains craignent que les trafics qui gangrènent l'Anmayo ne s'étendent au Khalouat, jusque là relativement épargné par la drogue et son trafic. La question qui se pose sera maintenant de savoir si l'opinion publique appuiera cette intervention en Dorimarie. On rappelle que seule une quarantaine d'appareils ainsi que des bâtiments de surfaces ont été engagés et que jusque là aucun pertes définitives n'est à déplorer. Des chiffres de natures à rassurer l'opinion publique en raison de l'engagement limité des forces Khalouati sur le théâtre d'opération.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

23 Mars 2045

Alia Salib veut une entreprise "technologique, social et écologique" qui sera basé dans le sud du pays


Image
Image de synthèse de la futur usine

Plus de 25 000 mètres carrés, un style moderne avec des formes arrondis, le tout baignant sous un grand soleil de désert typique du Khalouat. C'est à cela que devrait ressembler la futur usine d'Alia Salib, le patron et propriétaire de Khaltec, nous a fait visiter les plans de sa futur usine en réalité virtuelle. Un signe de modernité qui sera désormais le crédo de l'homme d'affaire en ce qui concerne sa futur société de robotique. Car, contrairement à ce qu'avait révélé nos confrère d'Al Malia, Alia Salib n'a aucune intention de construire son usine dans la banlieue de Mefurmeru qu'il considère comme déjà "surpeuplé" d'entreprises qui ne s'installent presque exclusivement près de la capitale, habitude avec laquelle il veut rompre, quitte à s'éloigner de potentielle clients. En effet, il préfère de loin s'installer dans le sud du pays, des territoires qu'il juge trop peu considéré dans le pays. Il n'est d'ailleurs pas tendre avec le gouvernement quand il s'agit de parler de sa politique économique:

Le gouvernement ne fait rien pour le sud, c'est toujours, tout pour le nord, les grandes villes, et ceux qui vivent le plus correctement. Presque aucune industrie à forte valeur ajouté n'est installé dans le sud du pays, seulement les usines automobiles installés par les Iles Unies ont été installé récemment, je pense plus pour des raisons économique, en raison du faible cout de la main d'oeuvre dans ses régions pauvres, qu'avec l'envie de donnée des emplois prospère et bien payé. Je veux remédier à cela


Pour l'instant, le milliardaire n'a pas donné d'emplacement exact affirmant qu'il s'installerait surement dans la région de Tarta ou de Mencanein. La région de Tarta serait, selon nous, la plus logique étant donné que son chef lieu est Duqm, ville accueillant plus de 1,5 millions d'âmes. Selon lui, son usine sera un modèle de modernité et d'excellence, tant au niveau environnemental que sociale puisqu'il compte s'aligner sur des grilles salariales qu'on trouve dans le nord plutôt que celle auxquelles sont habitués les habitants des régions du sud. De plus, il souhaite installer son usine en plein désert afin de faire en sorte qu'elle soit auto suffisante énergétiquement notamment en installant des panneaux solaires hautes performances sur le toit de cette méga usine ainsi que des éoliennes notamment dans les zones montagneuses. Cette usine sera destiné à la production de robots mais aussi de chaines de montages nouvelles générations (Chaine de montage ▮▮▮) fait pour équiper toutes les usines du pays. Pour cela, Alia Salib compte s'appuyer sur plusieurs partenaires étrangers de choix:

Khaltec dirigera la construction de l'usine, et nous comptons faire appel à des entreprises Aiglantines pour nous fournir les meilleurs panneaux solaires et définir un projet de gestion énergétique efficace, nous permettant d'être autosuffisant en terme de production électrique. En ce qui concerne la production en elle-même, les entreprises ennissoises seront parmis nos partenaires technologiques privilégiés étant donné leur réputation sur ce secteur, nous sommes d'ailleurs déjà en discussion avec eux.


Finalement, l'homme d'affaire a tenu à rappeler l'essence de son projet à savoir en premier lieu un projet technologique d'envergure pour "faire rayonner le pays dans un domaine de haute technologie", ensuite un projet social permettant de payer au même prix les salariés du sud que ceux du nord profitant pour tacler le gouvernement sur "sa politique de discrimination géographique", et enfin un projet environnementale qui aura pour but l'autosuffisance énergétique à partir d'énergie renouvelable.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

31 Mars 2045

Tayaran annonce qu'il va lancer un avion cargo


Image
Un T-4200 utilisé pour le transport de fret

Déjà leader dans le secteur aéronautique en Algarbe, Tayaran a décidé de se lancer sur un nouveau secteur, celui de l'aviation cargo. C'est l'annonce qui a été faites dans le communiqué du groupe qui considère que ce secteur est actuellement sous exploité dans le monde alors qu'il offrirait bien des avantages dans certaines situations comparés au transport maritime. En effet le groupe considère que le développement du transport de marchandise par la voie des airs permettra de répondre à la demande des acteurs économiques pour qui la contrainte de délai est plus importante que la contrainte de coût. L'entreprise pense ainsi que de nombreux entreprises seront intéressé par cette offre, ainsi Tayaran ne va pas simplement construire un avion cargo (Avions de lignes ▮▮▮ (cargos et spéciaux)) mais prévoit la création d'une entreprise de transport de fret aérien. Aujourd'hui, le transport de fret aérien existe déjà notamment en chargeant du fret dans des avions de lignes classiques avec des passagers. Cependant ce genre de transport ne permet que le transport de marchandises basique nécessitant peu d'espace et pouvant s'embarquer être monté sur des palettes. Ici, Tayaran viserait le transport d'objet plus lourd comme des véhicules. Wale Boutros, le patron de Tayaran Group explique d'ailleurs que ce genre d'avion pourrait servir au groupe Tayaran lui même:

Aujourd'hui, nous fabriquons une partie des ailes de nos avions en Ashtra que nous ramenons ensuite ici par bateau. Cela nécessite un navire cargo spécialement affrétés et équipés à cette tache. Avec un avion cargo, nous pourrions faire de même par la voie aérienne évitant d'encombré les ports et surtout de devoir transporter sur la route les ailes jusqu'au port. La philosophie de ce futur avion sera de pouvoir transporté tout en tas d'objet de grande taille et qui pèse lourd. Cet avion aura d'ailleurs une déclinaison militaire car il pourrait permettre de transporter des chars ou des hélicoptères sur un terrain d'opération lointain.

Mais alors, à quoi va ressembler cet avion ? Tout d'abord, Tayaran a déjà annoncé qu'il nécessiterait l'utilisation de nouveaux réacteurs (Réacteurs d'avions ▮▮▮ (avancées)), plus complexes que ceux utilisé jusque là par le groupe. Des études sont déjà en cours avec Khalouat Aircraft Engines qui a été annoncé comme partenaire majeur sur le projet. En effet, la taille et le poids de ce nouvel avion vont nécessité des changements de fonctionnement profonds pour les réacteurs afin d'aller chercher une performance largement supérieur. L'université de Mefurmeru sera aussi associé au recherche notamment au niveau de l'optimisation de la nouvelle mixture pour le carburant des moteurs mais aussi dans d'autres domaines non précisé.
Le président n'a pas souhaité nous donné les caractéristiques détaillés de l'avion mais a cependant affirmé qu'il serait décliné en deux versions, la version classique, produite en série et qui sera disponible à l'export pour toute compagnie qui souhaiterait développé ses activités de frets aérien mais aussi une version "hors-série":

La version hors-série sera en basé sur la version classique mais aura une taille et une capacité d'emport supérieur à cette dernière. Cet avion sera très utilise pour les transports spéciaux de très grosse pièce ne pouvant être déplacé autrement. Pour vous donne une idée, ce genre d'avion serait presque en capacité de mettre en soute un T-4200 en entier si on lui enlevait les ailes. Pour l'instant nous ne prévoyons la construction que d'un seul appareil qui sera réservé à la future entreprise de fret aérien de Tayaran Group. Cependant, toute entreprise étrangère pourrait louer ses services si elle en ressentait le besoin. Je le dis, cet appareil sera unique au monde à tout point de vue.

Le président a rajouté qu'un démonstrateur de la version classique était déjà en cours de construction dans les usines de Tayaran et qu'il serait présenté à la presse "en temps voulu". Bien que Wael Boutros ne se soit livré à aucune confidence concernant les caractéristiques de ces avions, d'après des indiscrétions il pourrait embarquer en 100 et 150 tonnes de frets en tout genre, que ce soit des véhicules entiers ou de simples palettes de frets.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

31 Mars 2045

Des centaines de migrants affluent depuis le Zufrana


Image
Plusieurs centaines de migrants arrêtés dans le massif Abbe


Alors que le Zufrana a lancé une opération militaire d'envergure contre l'EID (la deuxième, la première ayant lamentablement échoué), le Khalouat se retrouve, une nouvelle fois, dans une position délicate avec plusieurs centaines de personnes qui commencent à passer la frontière. Pour rappel, le Khalouat avait déjà du faire face à une vague migratoire lors de la première offensive du Zufrana dans la zone. Le problème ici étant que les combattants de l'EID, principalement composé de fondamentaliste islamiste, ne peuvent résister à l'avancée des troupes du pacte de Cewell, venu prêté main forte aux forces du Zufrana incapable de régler la situation par elle même. Ainsi, là où la première fois, la plupart des migrants étaient en réalité de simples civils fuyant les crimes de l'armée zufranaise, ici il ce pourrait que beaucoup d'entre eux soient des fondamentaliste armée qui pourraient vouloir continuer la lutte mais cette fois au Khalouat. Heureusement, en raison du récent regain de tensions dans le monde, le Khalouat avait décidé de renforcé sa présence armée à la frontière, avec notamment des patrouilles aériennes constantes à la frontières. Les fuyards ont donc rapidement été détectés et l'armée a pu procéder aux contrôles nécessaires en arrêtant une partie des personnes ayant passés la frontière. Cependant il semblerait qu'une proportion non négligeable soient actuellement caché dans les montagnes du Massif Abbe, craignant surement de se faire arrêter par les autorités.

Quoiqu'il en soit, la question est maintenant de savoir comment différencier les fondamentalistes des simples civils et surtout que faire des fondamentalistes ? Certains affirment qu'il faut les renvoyer au Zufrana, d'autres qu'il faut leur accorder l'asile et certains demandent à ce qu'ils soient purement et simplement exécutés pour terrorisme alors même qu'ils n'ont commis aucuns crimes. Osahar Fakhoury, Le ministre de l'Intérieur et de l'orde public, également en charge de l'immigration a affirmé que le Khalouat allait ouvrir des camps de réfugiés dans les villages de Nebne (voir la carte ici) et de Besdjupis. Il a affirmé que tout les réfugiés devaient se rendre dans ses camps sans quoi leur demande d'asile ne seraient pas étudiées et qu'ils seraient immédiatement arrêtés. Cependant il a reconnu certaines difficultés pour aller chercher ceux qui se cacheraient dans les montagnes à la frontières évoquant "un environnement extrêmement complexe et vaste avec de nombreuses grottes ou cavités où se cacher" mais il a affirmé qu'il était pratiquement "impossible pour un individu de pénétrer plus profondément dans le territoire en raison des nombreuses patrouilles et aériennes qui le repéreraient en raison de l'environnement désertique en sortant du massif".

Ainsi, l'armée procède a une surveillance renforcé de la frontière et du massif dans son ensemble, que ce soit en observant le terrain avec des drones militaire ou en patrouillant avec des hélicoptères militaires. Le ministre de l'intérieur se rendra sur place demain pour observé le déroulement des opérations mais à d'ores et déjà remercier les forces armées et le ministère de la défense pour leur aide précieuse aux contrôles des réfugiés. Du coté de l'armée, il se dit que les effectifs pourraient être augmenté à la frontière afin de gérer l'afflux et surtout de trier les civils des potentiels terroristes en puissance.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

06 Avril 2045

Coupure d'électricité géante à Duqm


Image
Les coupures sont fréquentes dans le sud


Dans la nuit du 5 au 6 avril une coupure géante à privée d’électricité près de quatre-vingts pour cent des habitants de la ville de Duqm. Cette coupure a continué toute la matinée du 6 avril avant que le courant ne soit rétabli progressivement dans la ville. Ces coupures ont eu de nombreux impacts sur les activités de la ville, la plupart des services publics sont restés fermé et les hôpitaux se sont retrouvés extrêmement démunis. L’hôpital de l’Ouest a notamment été le plus en souffrance puisque deux de ses trois groupes électrogènes étaient en panne au moment de la coupure. Selon le directeur de l’hôpital Sadiki Shalhoub, ces pannes avaient été détecté la veille et devait être réparé le 8 avril affirmant que cette coupure électrique était « un coup du sort malheureux » mais selon un médecin de l’hôpital qui souhaite rester anonyme, la panne sur les deux groupes électrogènes étaient connus depuis près d’un mois et la direction en avait été informé dès le premier jour. Selon lui, l’administration avait fait remonter le problème à l’Administration de Santé Régional Sud (ASRS) qui est chargé de la supervision des hôpitaux des Willayahs de Tarta, Awa, Mencanein et Napzunein qui aurait dû faire remonter cet incident à l’Administration Centrale de la Santé (ACS) chargé de collecté tous les incidents graves et de mettre en place les mesures pour solutionner les problèmes. Selon ce médecin, soit l’ASRS n’a pas fait son travail en considérant que l’incident n’était pas assez grave pour être remonté à l’ACS (alors que la perte des générateurs de secours est explicitement dans la liste) et alors elle aurait dû elle-même prendre les dispositions qui s’imposaient, soit l’ACS a été prévenu mais a failli dans sa mission. Mais selon ce médecin, il y a un sentiment d’abandon dans cette région :

J’ai fait mes études dans un hôpital de Mefurmeru, je peux vous le dire là-bas dans le nord tout est moderne, les coupures d’électricité ils ne connaissent pas et leurs hôpitaux ont l’air comme neuf en permanence, ici dans le sud tout est vétuste, les patients sont entassés et on n’a pas les moyens de faire notre travail correctement, alors quand l’électricité s’en va, je ne vous dis même pas l’horreur que c’est.

En effet, le seul groupe électrogène fonctionnel a cessé de fonctionner au bout de 6 heures, soit 7 heures avant que le courant ne revienne. Heureusement les pompiers avaient ramené un groupe électrogène portable pour subvenir aux besoins de bases, ainsi seulement un tiers des patients en réanimation ou nécessitant des soins assistés par machine ont du être évacué dans la nuit vers d’autres hôpitaux de la région. Il n’empêche que l’hôpital ne pouvait réaliser aucune opération, les blocs opératoires étant totalement inutilisable. De même, les urgences de l’hôpital ont eu du mal à faire face à l’afflux de patients les orientant vers les autres hôpitaux de la ville qui se sont finalement eux aussi trouvé submergé.

Car la coupure n’a pas entrainé seulement de graves problèmes dans l’hôpital Ouest, presque toute la ville à l’exception de l’hyper centre (qui dispose de groupes de secours propre notamment en raison de la présence d’une caserne de l’armée) a été privée d’électricité, de multiples accidents de la route ont été recensés sans compter les deux lignes de tramway de la ville, transport absolument vital pour se déplacer rapidement dans une des villes les plus embouteillés du pays. L’aéroport local a aussi été touché et a dû annuler tous ses vols, certains avions ont dû rebrousser chemin jusqu’à Ayepedet, aéroport de détournement classique en raison du manque de structure aéroportuaire pouvant accueillir des avions de ligne dans la région. Les rares industries de la région ont elles aussi été affecté à commencer par l’usine de test de Tayaran actuellement en train de réaliser des expérimentations dans le cadre de la conception du nouveau modèle d’avion-cargo (Avions de lignes ▮▮▮ (cargos et spéciaux)) de la société. Elle a annoncé que cette coupure avait interrompu un processus de tests de ténacité de matériaux utilisé pour le futur avion sans préciser si cela aurait un impact sur les délais dans lequel elle prévoit de lancer cet avion. D’autres industries comme les usines automobiles d’Euston ont été impacté mais sans grande conséquence pour elles. En résumé une sacrée pagaille dans une des villes les plus pauvres du pays.

Selon les autorités gouvernementales, cette coupure d’électricité est dû à une violente tempête de sable non prévu par les services météorologique venu tout droit du désert de sable Al-Niyad qui a entrainé la rupture de câbles électrique haute tension reliant le nord du pays à Duqm. De plus, la seule centrale à charbon de la région de Tarta, censé approvisionné Duqm en électricité était à l’arrêt en raison d’un défaut d’approvisionnement en charbon dû à une baisse des importations cette semaine. Selon un haut responsable de chez Botros, chargé de la gestion du réseau électrique dans tout le pays, le non fonctionnement de cette centrale à charbon pouvait être compensé par le reste du réseau même si cela était juste au niveau de la charge total :

Le réseau pouvait le supporter même si cela était difficile, la charge aurait pu monter très haut et certains quartiers de certaines villes auraient surement subis des coupures. Au moins, même si une coupure est toujours gênante, cela est resté circonscrit dans la ville de Duqm et on n’a pas eu à couper le courant dans des quartiers de Mefurmeru ce qui aurait été vraiment très gênant quand on sait tout ce qu’il se passe à Mefurmeru en permanence.

Des propos très mal reçu par la population locale qui y voit un mépris des gestionnaires du nord vis-à-vis du sud, mépris qui n’a pas échappé à celui qui prend un malin plaisir depuis quelques temps à critiquer le gouvernement quand il s’agit de défendre les populations du sud, le milliardaire Alia Salib. Il a en effet dénoncé dans un tweet cette coupure et a accusé le gouvernement de « laissé à l’abandon le sud du pays car il serait moins dynamique économiquement que le nord notamment du fait de son relatif isolement géographique », il a aussi affirmé que cette coupure avait eu de nombreuses répercussions sur le chantier de sa nouvelle usine visant à créer des chaines de montages (Chaine de montage ▮▮▮) robotisé pour les entreprises du Khalouat. Selon lui trois ouvriers ont été blessé après que les éclairages du chantier se sont soudainement éteints en raison de la coupure. Selonlui, cette coupure à envoyer les trois ouvriers à l’hôpital (lui-même saturé) en plus de retarder le chantier et donc le début de production de l’usine. Des déclarations auxquels le ministre du travail à répondu affirmant qu’une enquête sera diligenté par l’inspection du travail pour non-conformité avec les protocoles de sécurités affirmant que tout chantier s’effectuant en partie la nuit ou nécessitant des éclairages pour assurer la sécurité des ouvriers devaient disposer d’au moins un groupe électrogène justement en cas de coupure électrique. Une bataille politique et médiatique qui ne devrait pas régler les problèmes des habitants de Duqm qui exprime un réel sentiment de lassitude face à ce qu’ils considèrent comme un abandon. Il est d’ailleurs à noter que les coupures de courants ne sont pas rares à Duqm mais aussi à Mesepet ou à Ebzu, même si rarement la ville n’avait connu une panne d’une telle ampleur.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

21 Avril 2045

Des manifestations à Duqm après une montée des prix du carburant


Image


Alors que Duqm c’était retrouvé dans le noir il y a deux semaines en raison d’une coupure d’électricité provoquant une paralysie de la ville et notamment de son système hospitalier, c’est maintenant une hausse des prix du carburant qui vient mettre en colère toute la région. En réalité c’est à cause d’une pénurie de pétrole dans le sud que les prix ont augmenté de près de 30%. En effet, les importations de pétroles en provenance des Iles Unies ont largement diminué et le gouvernement ne les a pour le moment pas compensés entièrement. Ce dernier a décidé de servir d’abord les grandes villes du nord, proche des points d’arriver du pétrole et centres névralgiques du pays. Ainsi les stations du sud se retrouvent sous approvisionné entrainant une forte hausse des prix dans un territoire qui n’a comme seul moyen de transport la voiture. Le train, déjà peu développer dans le pays dans son ensemble, est inexistant dans cette région. Le principal bassin d’emploi se situe dans les mines de coltan aux alentours de Mesepet et nécessite de faire plusieurs heures de routes pour s’y rendre depuis Duqm. Cette pénurie touche d’ailleurs aussi les willayahs d’Awa et de Mencanein. Pour ne rien arranger, les gouverneurs locaux ont décidé de réserver une partie du pétrole aux camions qui sont chargés de faire les allers retour entre les mines de coltan et les ports destinés à exporter les marchandises. Une décision « qui relève uniquement du gouverneur local » affirme un représentant du gouvernement.

Comme si une mauvaise nouvelle ne pouvait pas arriver seul, Euston a annoncé qu’elle allait délocaliser son usine de Duqm vers Mefurmeru en raison « des difficultés d’approvisionnement en pièces détachés sur le site » certains affirment que ces difficultés sont dues aux manques d’infrastructures de transport dans cette région entrainant de grave retard. Un porte-parole du gouvernement a affirmé que cette décision était regrettable mais qu’elle ne contrevenait pas aux engagements de la société, qui est libre d’installé ses usines où elle le souhaite au Khalouat. Près de 5000 personnes étaient embauchés dans cette usine, des populations majoritairement issues de Duqm et de ces alentours.

Une partie de la population a décidé de manifester aujourd’hui dans les rues de Duqm, une manifestation avec plusieurs milliers de personnes. Certaines sources parlent de près de 10 000 personnes, un chiffre loin de battre les records mais qui n’est pas anecdotique puisqu’il s’agit du premier rassemblement de ce type depuis plusieurs mois. La plupart des manifestants sont venus pour demander plus de considération de la part du gouvernement. Certains, parmi les plus extrêmes ont demandé le départ du président. Parmi les manifestants, on retrouve plusieurs types de personnes, beaucoup se réclament d’une idéologie de gauche, parmi eux certains affirment être proches des idées communistes. Cependant nous avons aussi trouver des personnes se disant historiquement proche du président Habnar Ibanur qui prône une ligne conservatrice mais qui veulent envoyer un « message » afin d’obtenir une meilleure considération de la part des autorités. D’autres affirment ne pas être politisé, un homme nous disait notamment que ces évènements étaient dû à l’abandon de la foi par les dirigeants actuelles leur faisant oublier les principes qui devraient régir le pays. Un discours religieux beaucoup entendu, à différents degrés d’extrémité, que ce soit de gens se réclamant plutôt d’une fibre sociale ou à l’inverse de gens plutôt conservateur. Ceci n’a rien d’étonnant quand on sait que les populations du sud font parties des plus croyants du pays, ils ont notamment envoyé un de leur représentant au prestigieux poste de directeur de l’université islamique Muwaffaq Ibn Al-Hasan (le Cheikh Athouman Quraishi). Aucun débordement n’a été à signalé lors de la manifestation, cependant le gouverneur à annoncer que ce genre de rassemblement pouvait être infiltré par des éléments violents, on pense notamment aux communistes les plus radicaux, et qu’il ne fallait donc pas que ces manifestations durent trop longtemps.

Le porte-parole du gouvernement a réagi lors d’un point presse quotidien affirmant que ces manifestations ont été déclenchées principalement par des décisions relevant d’une autorité locale sur lequel le gouvernement ne peut rien et dénonce aussi une manipulation d’une partie de la population de Duqm par des groupes d’extrémistes communistes.


Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

24 Avril 2045

Khalouat Aircraft Engines pressé de développer un moteur à la hauteur par Tayaran


Image

Depuis l’annonce de la construction d’un avion-cargo par le PDG de Tayaran (Avions de lignes ▮▮▮ (cargos et spéciaux)), l’entreprise Khalouat Aircraft Engines (KAE), motoriste historique de tout les avions civils et militaires de Tayaran subis beaucoup de pression pour développer des moteurs capables de propulser ce mastodonte dans les airs. Selon nos informations, Tayaran ne serait pas satisfait des performances du moteur conçu par KAE pour leur avion et aurait demandé à l’entreprise de rapidement revoir sa copie sans quoi Tayaran pourrait aller voir ailleurs pour motoriser son appareil. Sous pression, les dirigeants de KAE ont donc décidé de concevoir un tout nouveau moteur (Réacteurs d'avions ▮▮▮ (avancées)) en prenant appui sur les laboratoires de propulsion de l’université de Mefurmeru mais aussi en nouant un partenariat avec les entreprises Askazes pour aider à développer ce moteur. De plus KAE reçoit une très forte pression de la part du gouvernement pour développer rapidement un moteur performant, ce dernier est actionnaire principale de Tayaran Group et possède 20% des parts de KAE et ne voudrait pas à avoir à aller chercher à l’étranger pour ses moteurs. Selon KAE, le développement est plus difficile que prévu car ils doivent en réalité développer un tout nouveau type de moteur et pas simplement adapté un moteur existant à cet avion, ce qui était le cas jusqu’ici.

En plus de cela, l’usine de KAE à Mefurmeru pourrait ne pas être adapté à la production de ce type de moteur qui, d’après les études préliminaires effectués jusque-là, devrait être bien plus massif que tous les moteurs réalisés par l’entreprise jusqu’ici. Selon plusieurs sources la construction d’un tel réacteur nécessitera au mieux d’effectuer des travaux pour agrandir l’usine existante au pire de construire une toute nouvelle usine, plus moderne, pour construire ce monstre de puissance. C’est d’ailleurs cette dernière option qui aurait la cote chez KAE puisque l’entreprise y voit un moyen de faire d’une pierre deux coups. En effet cela permettrait à la fois de développer facilement ce nouveau moteur mais aussi de moderniser les équipements et les chaines de productions des réacteurs déjà existant. Pour cela l’entreprise souhaiterait moderniser ses chaines de montages (Chaine de montage ▮▮▮) et a déjà demandé à Al Ruwbutat, la nouvelle société d’Alia Salib (dont l’usine est en cours de construction), de réalisé des études préliminaires pour équiper la future usine de l’entreprise.

Pour l’instant rien d’officiel n’a été annoncé mais il semblerait que l’état fasse pression sur KAE pour qu’elle se presse, d’autant que ces réacteurs nouvelles générations pourrait être mis à contribution dans l’aviation militaire et dans le développement de futurs avions de chasses dans le futur.

Avatar de l’utilisateur
Parrot
Messages : 306
Inscription : 15 août 2020 19:35
NJ : Khalouat

Re: Presse et Médias | Actualités du Khalouat

Message par Parrot »

Image

27 Avril 2045

Les manifestations ne désemplissent pas dans le sud


Image


Alors que plusieurs manifestations ont eu lieu à Duqm il y a 3 jours, le mouvement n’a pas faibli bien au contraire puisqu’il semblerait que la mobilisation gagne en ampleur. Le gouvernement s’est défendu d’avoir négliger le sud et a affirmé que le problème de carburant était national (avec en effet une hausse partout). De plus il a aussi fait savoir que les restrictions actuelles dans le sud, où les camions de marchandises et de produits miniers sont ravitaillés en priorité avant la population, est une décision locale et qu’il n’a aucun pouvoir là-dessus. Une déclaration qui n’a pas été du goût des gouverneurs locaux du Sud et celui de Tarta, la région la plus peuplé du sud, l’a même fait savoir publiquement. Il a affirmé que la responsabilité de l’approvisionnement des stations essences du pays en carburant était uniquement du ressort de l’exécutif national et qu’il avait reçu une demande très appuyée de l’administration gouvernementale » pour prioriser en premier le ravitaillement des camions qui transportent le coltan jusqu’aux mines. Il a aussi affirmé de manière catégorique que les régions du nord avaient été privilégiées car juger « d’un poids bien plus important économiquement parlant » selon une note gouvernementale à l’intention de tous les gouverneurs de Willayahs. Une réaction façon rébellion de ce gouverneur courageux, eux qui pourtant sont si souvent à la botte du gouvernement, il faut croire que celui-ci a un peu d’amour propre.

Cette déclaration, faites-en direct à la télévision, a fait l’effet d’une bombe hier soir avec une masse de manifestants venue protesté contre ce qu’ils considèrent, à juste titre, comme une injustice et une discrimination géographique. Le parti communiste khalouati a appelé les populations « au soulèvement et à prendre leur destin en main », un appel que beaucoup de manifestant ne semble pas aimer, y voyant un moyen pour ce dernier de récupérer ce mouvement qui semble largement trans partisan. Dans les rues, de nombreux manifestants ont demandé que des personnalités face pression sur le gouvernement afin qu’il propose de réelle réforme pour mettre sur un pied d’égalité les gens du sud et du nord. Beaucoup en ont appelé au Cheikh Ahtouman Quraishi pour faire pression sur le président. Une drôle d’idée quand on sait à quel point le clergé khalouati a été soumis par Habnar Ibanur depuis le début de sa présidence, lui retirant énormément de son influence politique. Beaucoup de revendications s’expriment dans ses manifestations, certains demandent le retrait des troupes du San Marco, ne voyant pas l’intérêt du Khalouat de mettre en dangers ses soldats aussi loin de leur patrie. Pour le moment, peu de slogan anti gouvernementaux et anti Ibanur se font entendre, le mouvement souhaitant le plus possible faire entendre ses revendications, cependant beaucoup demande au président de venir sur place pour échanger avec eux et se rendre compte de la réalité de leur vie directement. Le gouvernement a annoncé que le ministre chargé des relations avec les willayahs se rendraient sur place afin « d’évaluer la situation et la compétence des autorités locales dans la gestion de leur willayah, il en profitera pour rencontrer les populations locales afin de faire un rapport le plus complet au gouvernement sur la situation ». Des déclarations qui ne devraient pas plaire au gouverneur de la willayah de Tarta. Pour le moment aucune violence notable n’a été à déplorer durant ces manifestations alors qu’une foule compacte a désormais pris l’habitude de se réunir tous les soirs.

Répondre

Revenir à « Khalouat »