Diplomacia

Dorimarie 47
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Messages : 1840
Inscription : 04 févr. 2020 13:13

Re: Diplomacia

Message par Alexandre »

Image
ROYAUME DE FLAVIE
— MAISON DU ROI —


À : Conrado Cardiel, Presidente de San Marco
Date : 16 octobre 2046
Canal : diplomatique
Object : réponse à votre sollicitation d'audience Royale

Excellence,

Sa Majesté le Roi me charge de vous dire qu’elle a bien reçu votre courrier lui demandant une aide à la reconstruction. Le Royaume de Flavie, bien qu’ayant tenu précédemment à sa neutralité lors de la dernière sollicitation de votre pays, comme vous le rappelez très justement, n’en a pas moins considéré avec gravité les agissements d’une coalition qui s’est beaucoup ridiculisée à l’internationale pour ses difficultés de communication qui dissimulaient mal ses motivations douteuses dans un contexte trouble.

Le Royaume de Flavie n’a pas toujours été un exemple en matière de colonialisme, mais, à la faveur de sa capacité à regarder son passé en face, avec honnêteté et gravité, a su se remettre en question et condamne aujourd’hui avec beaucoup de fermeté les pratiques esclavagistes, coloniales et néocoloniales. Malheureusement, dans notre monde, le colonialisme n’est pas encore complètement avorté et il a même pris un nouveau visage avec la capacité de ses défenseurs à s’adapter à la critique et à adopter des pratiques différentes qualifiées de néocolonialistes et qui permettent pourtant d’infliger des maux aussi graves pour de bas intérêts personnels.

Le Royaume de Flavie, attaché à l’indépendance et à la souveraineté, considère que seule l’égale considération entre deux Etats est le fondement de relations civilisées au XXIe siècle. Il faut assurément ne pas considérer un Etat comme son égal pour en faire la victime de pratiques néocoloniales, et ces pratiques dignes d’Etats voyous doivent être combattues et éradiquées.

Votre pays a été très durement touché par un conflit qui le laisse aujourd’hui dans une situation très précaire et vous avez à ce titre sollicité l’aide de notre Royaume en venant quérir audience auprès de Sa Majesté. Le Royaume de Flavie, jamais fermé à la discussion et très attaché à une diplomatie du dialogue, entend votre appel et comprend votre besoin. C’est pourquoi Sa Majesté le Roi consent à vous accorder une audience téléphonique afin que vous puissiez l’entretenir de votre cause à laquelle elle se dit sensible.

Recevez avec ce courrier mes respectueuses salutations.


Antoine le Thellier Jourdan de Ligny, Comte de Levarac
Premier Secrétaire de la Maison du Roi
Royaume de Flavie

Image

Avatar de l’utilisateur
Atzum2
Messages : 354
Inscription : 05 févr. 2020 14:09
NJ : Tötland
Ancienne NJ : Leonora
NJ V4 : Estolie

Re: Diplomacia

Message par Atzum2 »

Image



Von : Phillipe Burghard, Chancelier de la République de Tötland
Für :Conrado Cardiel, Presidente de San Marco
Datum: 20 Janvier 2047
Objet : Rencontre diplomatique
Classification : Public


Votre Excellence,

La République de Tötland adresse cette missive diplomatique aux autorités de San Marco afin de répondre à votre appelle à l'aide humanitaire. Notre gouvernement serait ravie de relancer des liens diplomatique avec votre nations et de vous venir en aide. La République de Tötland vous assure de son intérêt pour l'établissement de partenariats entre nos deux pays et aux renforcements de nos liens. C'est pourquoi nous vous invitons officiellement à Nohra pour une visite d'Etat.


Veuillez recevoir, votre excellence, l'assurance de nos salutations les plus distinguées,

Phillipe Burghard,
Chancelier de la République de Tötland


Avatar de l’utilisateur
mark
Messages : 1048
Inscription : 06 févr. 2020 17:40

Re: Diplomacia

Message par mark »

Traité Tötland-San Marco


La République de Tötland, ci dénommé Tötland, et la République de San Marco, ci dénommé San Marco, ont conclus les accords suivants, s'appliquant, sauf mention spécifique, sur tout le territoire des deux états, qu'il soit ou non métropolitain.


I. De la reconnaissance et du respect mutuel.

* Le Tötland reconnaît le San Marco comme étant une nation souveraine et indépendante. Le Tötland s'engage à respecter cette souveraineté.
* Le Tötland s'engage à envoyer un ambassadeur au San Marco pour assurer au mieux le dialogue entre les deux états.
* Les agents, représentants et ressortissants du Tötland se soumettront dès lors aux lois du San Marco lorsqu'ils se rendront sur le territoire du San Marco.
* Le Tötland s'engage à ne pas contribuer à l'affaiblissement de l'autorité du San Marco sur son territoire et à ne pas envoyer de troupes au San Marco ou dans ses territoires extra-nationaux sans l'accord préalable de ce dernier.
* Le Tötland s'engage à ne pas s'en prendre, de quelque manière que ce soit, aux ressortissants du San Marco et à leurs biens, que ceux-ci se trouvent au San Marco ou à l'étranger.
* Le Tötland s'engage à ne pas s'en prendre aux ressortissants du San Marco et à leurs biens lorsque ceux-ci se trouvent dans le Tötland , ceci dans la mesure où les dits ressortissants respectent les lois du Tötland .

* Le San Marco reconnaît le Tötland comme un ensemble de nations souverain et indépendante le San Marco s'engage à respecter cette souveraineté.
* Le San Marco s'engage à envoyer un ambassadeur au Tötland pour assurer au mieux le dialogue entre les deux états.
* Les agents et représentants et ressortissants du San Marco se soumettront dès lors aux lois du Tötland lorsqu'ils se rendront sur le territoire du Tötland .
* Le San Marco s'engage à ne pas contribuer à l'affaiblissement de l'autorité du Tötland sur son propre territoire et à ne pas envoyer de troupes au Tötland sans l'accord préalable de cette dernière.
* Le San Marco s'engage à ne pas s'en prendre, de quelque manière que ce soit, aux ressortissants du Tötland et à leurs biens, que ceux-ci se trouvent au Tötland ou à l'étranger.
* Le San Marco s'engage à ne pas s'en prendre aux ressortissants du Tötland et à leurs biens lorsque ceux-ci se trouvent au San Marco, ceci dans la mesure où les dits ressortissants respectent les lois du San Marco.


II. De la culture, de l'éducation et du tourisme.

*Le Tötland et le San Marco s'engagent à mettre sur pied des programmes d'échanges entre leurs musées, facilitant le prêt d’œuvres et de collections entre les deux pays.

*Le Tötland et le San Marco s'engagent à fonder dans leur pays un musée consacré l'autre pays, permettant aux citoyens du Tötland comme aux San Marco de s'instruire sur l'histoire générale de l'autre peuple.

*Le Tötland et le San Marco s'engagent à ouvrir leurs ports et aéroports aux vaisseaux et avions civils de l'autre pays lorsqu'ils auront besoin de faire escale dans leurs voyages.

*Le Tötland et le San Marco s'engagent à mettre en place des programmes d'échange d'étudiants entre leurs différentes universités, et à faciliter les démarches pour l'obtention de visas d'étudiants pour les étudiants étant ressortissants de l'autre pays. Un programme de bourses sera également mis en place pour aider les étudiants moins favorisés à profiter de cette chance, dans la mesure des budgets des deux pays.

*Le Tötland et le San Marco s'engagent à mettre sur pied un programme de collaboration pour des recherches historiques, archéologiques ou autres entre les universités des deux pays.

*Le Tötland et le San Marco s'engagent à faciliter l'obtention de visas touristiques entre leurs deux pays, à en abaisser le coût et à favoriser les liaisons maritimes et aériennes entre leurs deux états.


III. De l'économie.

*Le Tötland et le San Marco s'engagent à ouvrir librement le commerce sur leur sol aux marchands de l'autre pays et plus largement à ouvrir les échanges commerciaux entre les deux pays.

* Le Tötland et le San Marco s'engagent à mettre en place des taux de douanes justes entre leurs deux pays. Un taux de taxation fort sera appliqué aux marchandises produites en surabondance sur le marché interne, un taux moyen à celles produites de façon normales et un taux faible ou nul à celles non produites ou produites en insuffisance.

*Le Tötland et le San Marco s'engagent à ouvrir leurs pays à l'installation d'entreprises de l'autre pays, pourvu que celles-ci n'agissent pas dans un des secteurs explicitement fermés par le pays d'accueil.

*Le Tötland s'engagent à investire 3 Milliards de dollars lianwais dans le fond souverain à travers la Reichsbank Tötterne.

*Le San Marco s'engagent à donner accès à un représentant du gouvernement Tötterne aux documents du fond souverains afin qu'il puissent contrôler le bon usage de l'aide au développement


IV.De la question judiciaire.

* Le Tötland et le San Marco s'engagent à faciliter la coordination entre leurs polices et leurs systèmes judiciaires en général, avec une communication et une coopération active accrues.

* Le Tötland et le San Marco s'engagent à extrader tout citoyen de l'un ou l'autre pays qui aurait commis un crime reconnu par leur législation dans l'un des deux avant de se réfugier dans le second.

*Dans le cas de criminels ayant commis des délits dans les deux pays, le Tötland et le San Marco s'engagent à ce qu'ils soient jugés dans les deux pays. Si la culpabilité est établie des deux côtés, les peines se cumuleront.

* Le Tötland et le San Marco s'engagent à reconnaître mutuellement les jugements de leurs tribunaux.

* Le Tötland et le San Marco s'engagent à permettre à un condamné de l'autre pays de déposer une demande pour purger sa peine dans son pays natal, demande qui pourra être refusé par l'un des deux états au besoin, notamment pour des questions humanitaires, de sécurité ou tout simplement par manque d'espace.

* Le Tötland et le San Marco s'engagent à ce qu'en cas de mise à mort d'un ressortissant de l'un des deux pays par l'autre, le corps ou à défaut les restes puissent être rendus à la famille du criminel si celle-ci en fait la demande.


V. Coopérations militaires (Secret).

*Le San Marco autorise au service de renseignement du Tötland l'ouverture d'une prison secret réserver au détenue au statue spéciale. La prison n'est aucunement considère comme étant sur le sol Tötterne, les loix du San Marco s'applique donc sur celle-ci.


Fait à Nohra, 05 Février 2047.

Avatar de l’utilisateur
mark
Messages : 1048
Inscription : 06 févr. 2020 17:40

Re: Diplomacia

Message par mark »

Image


TRAITÉ
Traité San Marco-Rumagnola
18 mars 2047

La République de San Marco, ci dénommée San Marco, et l'Impérium Technocratique de Rumagnola, ci dénommée Rumagnola, ont conclu les accords suivants, s'appliquant, sauf mention spécifique, sur tout le territoire des deux Etats, qu'il soit ou non métropolitain.


I. RECONNAISSANCE ET RESPECT MUTUEL
  • Le San Marco reconnaît la Rumagnola comme étant une nation souveraine et indépendante. Le San Marco s’engage à respecter cette souveraineté. Il reconnaît en outre l'entièreté de son territoire, y compris maritime.
  • Le San Marco s’engage à maintenir un ambassadeur et l’ensemble des représentations diplomatiques que les deux parties jugeront nécessaires en Rumagnola pour assurer au mieux le dialogue entre les deux Etats.
  • Les agents, représentants et ressortissants de le San Marco se soumettront dès lors aux lois de la Rumagnola lorsqu'ils se rendront sur le territoire de la Rumagnola. Ils jouissent d’une immunité diplomatique.
  • Le San Marco s’engage à ne pas contribuer à l'affaiblissement de l'autorité de la Rumagnola sur son propre territoire et à ne pas envoyer de troupes à la Rumagnola sans l'accord préalable de ce dernier.
  • Le San Marco s’engage à ne pas s'en prendre, de quelque manière que ce soit, aux ressortissants de la Rumagnola et à leurs biens, que ceux-ci se trouvent en Rumagnola ou à l'étranger.
  • Le San Marco s'engage à ne pas s'en prendre aux ressortissants de la Rumagnola et à leurs biens lorsque ceux-ci se trouvent au San Marco, ceci dans la mesure où les dits ressortissants respectent les lois de le San Marco.
  • La Rumagnola reconnaît le San Marco comme une nation souveraine et indépendante et la Rumagnola s'engage à respecter cette souveraineté. Il reconnaît en outre l'entièreté de son territoire, y compris maritime.
  • La Rumagnola s'engage à maintenir un ambassadeur et l’ensemble des représentations diplomatiques que les deux parties jugeront nécessaires au San Marco pour assurer au mieux le dialogue entre les deux Etats.
  • Les agents et représentants et ressortissants de la Rumagnola se soumettront dès lors aux lois du San Marco lorsqu'ils se rendront sur le territoire du San Marco . Ils jouissent d’une immunité diplomatique.
  • La Rumagnola s'engage à ne pas contribuer à l'affaiblissement de l'autorité du San Marco sur son propre territoire et à ne pas envoyer de troupes au San Marco sans l'accord préalable de cette dernières.
  • La Rumagnola s'engage à ne pas s'en prendre, de quelque manière que ce soit, aux ressortissants du San Marco et à leurs biens, que ceux-ci se trouvent au San Marco ou à l'étranger.
  • La Rumagnola s'engage à ne pas s'en prendre aux ressortissants du San Marco et à leurs biens lorsque ceux-ci se trouvent en Rumagnola, ceci dans la mesure où les dits ressortissants respectent les lois de la Rumagnola.
  • Les deux pays s’entendent sur un pacte de non-agression bilatéral et de non-ingérence

II. CULTURE, ÉDUCATION ET TOURISME
  • Le San Marco et la Rumagnola s'engagent à mettre sur pied des programmes d'échanges entre leurs musées et instances culturelles facilitant le prêt d’œuvres et de collections entre les deux pays.
  • Le San Marco et la Rumagnola s'engagent à fonder dans leur pays un centre culturel consacré à l'autre pays, permettant aux citoyens du San Marco comme aux citoyens de la Rumagnola de s'instruire sur l'histoire générale de l'autre peuple.
  • Le San Marco et la Rumagnola s'engagent à faciliter l'obtention de visas touristiques entre leurs deux pays, à en abaisser le coût et à favoriser les liaisons notamment maritime, aériennes, ferroviaires et routières entre leurs deux états.
  • Le San Marco et la Rumagnola s'engagent à mettre en place des programmes d'échange d'étudiants entre leurs différentes universités et a facilité l'obtentions des visas et de cours d'apprentissage de l’italique au San Marco et du gallique en Rumagnola.
  • Le San Marco et la Rumagnola s'engagent à mettre sur pied des facilités de visas pour les artistes, intellectuels et scientifiques et à faciliter les échanges scientifiques et intellectuels.

III. ÉCONOMIE
  • Le San Marco et la Rumagnola s'engagent à favoriser les échanges commerciaux entre leurs deux économies et à ouvrir le commerce sur leur sol aux marchandises aux échanges commerciaux de biens et de services mais se réservent le droit d'appliquer des taux de douanes souverainement et de contrôle des IDE et de la balance commerciale.
  • Le San Marco et la Rumagnola s'engagent à établir une convention fiscale bilatérale pour ne pas imposer doublement les contribuables recevant un revenu d'un des États signataires et résidant dans un autre État signataire.
  • Le San Marco et la Ruamgnola autorisent l'import et l'export mutuel de ressources minières entre les deux états.
  • Le San Marco et la Rumagnola signent un accord de coopération industrielle visant à la mise en valeur des sous-sols du San Marco. Le San Marco confie via un bail emphytéotique de 99 ans l'exploitation de l'ensemble des ressources du San Marco en matière de Bauxite et de Phosphate.
    • Bauxite : La Rumagnola récupère l'exploitation des quatre gisements présents sur le sol du San Marco. La Rumagnola conserve la propriété pleine et entière de 30% du produit de l'exploitation de ces gisements.
    • Phosphate : La Rumagnola récupère l'exploitation des deux gisements présents sur le sol du San Marco. La Rumagnola conserve la propriété pleine et entière de 50% du produit de l'exploitation de ces gisements, avec la contrainte d'investir 25% des bénéfices tirés de ces 50% dans le Fond pour la Reconstruction de Nueva Suerte (FRNS). A la disparition du fond, la Rumagnola dispose des bénéfices librement dans leur intégralité.

IV. JUSTICE ET SECURITE
  • Le San Marco et la Rumagnola s'engagent à faciliter la coordination entre leurs polices et leurs systèmes judiciaires en général, avec une communication et une coopération active accrues.
  • La Rumagnola et le San Marco s’engagent à extrader les ressortissants de l’autre partie signataire dans les cas où un mandat d’arrêt serait émis par les autorités policières et/ou judiciaires dans ledit Etat signataire. Les parties s'engagent à extrader tout citoyen de l'un ou l'autre pays qui aurait commis un crime dans le pays demandeur, selon la législation de ce dernier.
  • Dans le cas de criminels ayant commis des délits dans les deux pays, les deux parties s'engagent à ce qu'ils soient jugés dans les deux pays selon leur législation réciproque. Si la culpabilité est établie des deux côtés, les peines se cumuleront.
  • Les deux pays s'engagent à faire coopérer leurs services de police et de renseignement dans le cas le demandant.
  • Les services de renseignement des deux parties pourront coopérer dans le cadre de la défense des intérêts mutuels des deux pays.
VI. DISPOSITIONS FINALES
  • Le présent traité entre en vigueur au sein des deux états signataires le jour suivant la ratification par le dernier Etat ratificateur selon les législations nationales respectives.
  • La révision du présent traité ne peut se faire qu'avec consensus des deux parties.
  • Si l'une ou les deux parties souhaitent abroger ce traité, elles doivent préalablement s'en informer, au minimum quinze jours avant le début de la procédure d'abrogation.

    Fait à Cattavena, le 18 mars 2047, cosigné par :
    • S.M.I. le Prince Jean-Amédée Vecchiaparola-Syagria
    • S.E el Presidente Conrado Cardiel

Répondre

Revenir à « San Marco »