Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Janubo-Marquésie 77-79-82-83-84
Répondre
Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

ENCYCLOPEDIE DE L'EMPIRE D'EASHATRI



Image


SOMMAIRE
HRP : Suivre les liens, les articles ne seront pas forcément postés dans l'ordre précis dans un premier temps
  1. Histoire de l'Empire d'Eashatri
    1. Préhistoire et antiquité de la Janubie du Nord (jusque 790)
    2. L'avènement d'un Empire (789-1386)
      1. Alliance des deux royaumes (789-889)
      2. Conquêtes de l'Empire - Dynastie Padravi (889-1127)
      3. De la tempérance jusque l'âge d'or eashe (1127-1386)
    3. L'horreur venue des steppes (1386-1409)
    4. La première renaissance eashate (1409-1608)
    5. L'Eashatri à l'heure de la colonisation (1608-1997)
      1. Entre naïveté et résistance (1608-1750)
      2. L'Eashatri : une colonie indocile (1750-1997)
    6. L'indépendance : entre réjouissances et tragédies
      1. Guerre d'indépendance ou guerre civile ? (1998-2007)
      2. La reconstruction sous forme d'une démocratie (2007 - 2039)
      3. Histoire récente (2039-2045) ;-)
  2. Géographie de l'Empire d'Eashatri
    1. Généralités et Géographie physique
      1. Généralités (lien)
      2. Reliefs (lien)
      3. Fleuves (lien)
    2. Climats et Biomes
      1. Climats (lien)
      2. Biomes (lien)
    3. Dynamiques territoriales
      1. Linguistiques (lien)
      2. Richesse et Développement (lien)
      3. Densité de population
  3. Politique de l'Empire d'Eashatri
    1. Institutions
      1. L'Empire, ses royaumes et ses duchés (lien)
      2. Parlement et circonscriptions
      3. L'échelon local
      4. Pouvoir judiciaire
    2. Services publics
      1. L'Education (lien)
      2. Le système universitaire et la recherche (lien)
      3. La Santé
    3. Partis politiques
      1. Anciens partis politiques
      2. Partis politiques impériaux
      3. Partis politiques régionaux
    4. La dynastie régnante
    5. Tourisme, culture et parcs nationaux

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

II -Géographie de l'Empire d'Eashatri
A - Généralités et Géographie physique
1 -Généralités
Nom courant (masculin): Eashatri
Nom officiel : Empire d'Eashatri
Gentilité (neutre) : eashe, eashate
Population : 90 000 000 habitants (2044)
Produit intérieur brut : 100,0 milliards de dollars (2044)
PIB/hab : 1 111 $/hab
Superficie : 597 109,96 km²
Densité : 151 hab/km²

Forme d'état : Monarchie constitutionnelle parlementaire
Rajaputri : Kiran Ier
Palais royal : Palais de l'Avènement, Eskha-Centre
Premier Ministre : Pashuv Maraahni (2044)
Résidence officielle : Cabinet du Premier Ministre, Eskha-Est
Monnaie : Uar (U, 1U~5 ou 6$)

Capitale : Eskha
Liste des 10 plus grandes métropoles (par agglomération):
  • Astapur, 2 800 000 hab intramuros, 5 100 000 hab dans l'agglomération
  • Eskha, 2 700 000 hab intramuros, 4 600 000 hab dans l'agglomération
  • Padrahamphur, 1 600 000 hab intramuros, 1 900 000 hab dans l'agglomération
  • Lohampar, 1 000 000 hab intramuros, 1 800 000 hab dans l'agglomération
  • Iséphir, 900 000 hab intramuros, 1 400 000 hab dans l'agglomération
  • Lesabad, 1 100 000 hab intramuros, 1 300 000 hab dans l'agglomération
  • Rehani, 600 000 hab intramuros, 1 000 000 hab dans l'agglomération
  • Deriasi, 500 000 hab intramuros, 900 000 hab dans l'agglomération
  • Sekhan, 500 000 hab intramuros, 800 000 hab dans l'agglomération
  • Eradesh, 650 000 hab intramuros, 650 000 hab dans l'agglomération
Image

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

II -Géographie de l'Empire d'Eashatri
A - Généralités et Géographie physique
2 - Reliefs
Image
Carte des Reliefs de l'Eashatri
Légende :
---- Fleuves et rivières
---- Fleuves et rivières saisonniers

lllll Bassins
lllll Plateaux
lllll Petite montagne (entre 500 et 1500 m)
lllll Moyenne montagne (entre 1500 et 3500 m)


L'Eashatri contemporain présente six régions majeures, situées de part et d'autre des barrières naturelles que sont les Mérèbes, au Nord du pays, les Ghâts Mérébiens, partant des ghâts orientaux de l'Ashtra vers les Mérèbes, et les chaînes liphéennes, au Sud du pays.

Ainsi on trouve l'Emphur, une plaine très humide sur la côte Est du pays, qui devient sensiblement plus sèche au centre-est de l'Eashatri, mais qui reste couverte de forêts de mousson, en particulier là où les villes et les cultures ne se sont pas étendues. C'est le grenier à blé du pays, dans la mesure où pendant de nombreux siècles, l'essentiel de la nourriture et des exportations du pays provenaient de cette région au sol extrêmement fertile. Il est à noter que les affluents qui coulent dans l'Emphur sont assez nombreux, et apportent des débits d'eaux importants dans les fleuves dans lesquels ils se jettent.

Plus au Sud, ce trouve le plateau du Liphé, plateau surélevé, à 600 mètres d'altitude moyenne, qui est assez humide du fait des deux chaînes entre lesquelles il se trouve. Quasiment entièrement couvert de plaines et ou de collines, il ne porte qu'assez peu de forêts en comparaison à l'Emphur voisin, mais reste néanmoins une des régions les plus humides du pays.

Le désert de Kedur se situe au Sud-Ouest de l'Eashatri actuel. Vaste zone semi-aride, abritant une végétation peu dense, son flanc Est est nettement plus peuplé, grâce aux apports d'eau du principal fleuve du pays, le Keduravi, dont le débit a été assuré en amont. Il est aussi à noter que le Sud-Est du désert de Kedur, n'a que peu à voir avec un désert : la mousson, certes peu abondante, y a lieu, et fait en sorte que les paysages deviennent verts quatre mois de l'année.

La plaine de Dosalhi, située à l'Ouest du territoire, est une zone semi-aride, dont la côte voit un climat nettement plus favorable, et permet à une végétation subtropicale de subsister. Les fleuves qui la traversent sont riches en gisements aurifères, et ce fut pendant des années une des sources de richesse de l'Empire.

Entre les montagnes de l'Ouest du territoire, le bassin du Haut-Keduravi fait figure du centre démographique du pays, avec un climat de moins en moins sec au fur et à mesure qu'on se rapproche de la capitale. Terre d'élevage mais aussi de culture au nord-ouest du bassin, c'est une zone couverte de nombreux fleuves qui l'aident à la rendre relativement fertile lors de la saison humide.

Enfin, au nord des Mérèbes, se trouve la côte des marbres, densément peuplée et au climat clément, permettant une culture aisée de produits spécifiques que sont les épices ou encore certains fruits et agrumes. Assez vallonnée, cette zone abrite également de nombreuses carrières de marbre, qui ont donné leur nom à cette région.

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

II -Géographie de l'Empire d'Eashatri
B - Climats et biomes
1 - Climats de l'Eashatri

Carte des Climats d'Eashatri
Image


Légende :
---- Frontières des circonscriptions
---- Frontières au sein de l'Empire

lllll Climat semi-aride chaud (Bsh)
lllll Climat tropical de savane (Aw)
lllll Climat subtropical humide (Cwa)
lllll Climat de transition (Cwb)
lllll Climat montagnard (Dwb)

L'Eashatri de part sa position géographique entre les montagnes karmalies, la mousson est-janubienne et les déserts de l'Ashtra et de Kedur, a des climats assez variés, généralement plus secs à l'Ouest et plus humides à l'Est. Ainsi, un tiers ouest du pays subit un climat semi-aride chaud, avec des précipitations annuelles de l'ordre de 350 mm en moyenne toutefois, dont l'intensité varie beaucoup d'une année sur l'autre, bien que la période à laquelle elles ont lieu est assez stable : de mai à août. Quasiment une moitié du pays est sous un climat subtropical humide avec hiver sec : comme le reste du pays, la saison humide a lieu essentiellement de mai à août, bien que plus on se trouve au nord-est, plus cette période est-élargie. Au Sud du pays, on trouve des zones avec un climat tropical de savane, caractérisé par une saison sèche intense et une saison humide qui l'est tout autant, de mai à août la plupart du temps, bien qu'elle ait tendance à arriver plus tôt et à être plus longue à l'Est du pays. Enfin dans les chaînes de montagnes du pays, on peut trouver des climats plus tempérés ou continentaux, qui diffèrent des autres climats de l'Eashatri essentiellement par des températures plus basses, qu'on pourrait trouver aux latitudes moyennes du globe.

Climat à Eskha


Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

II -Géographie de l'Empire d'Eashatri
A - Généralités et Géographie physique
3 - Fleuves
Image
Carte des Fleuves de l'Eashatri
Légende :
---- Fleuves et rivières
---- Fleuves et rivières saisonniers

Fleuves principaux
Fleuves secondaires et affluents des fleuves principaux

Sous-affluents


L'Eashatri est traversé par de nombreux fleuves qui fournissent l'eau et une partie de l'électricité du pays, avec de nombreux barrages fil-de-l'eau partout dans le pays, en particulier dans l'Est du pays, naturellement plus humide. L'avantage de ces barrages est de préserver le fonctionnement de la biodiversité, comme ils permettent la circulation des poissons par un canal parallèle au barrage, sans dénivelé majeur, ils produisent peu d'énergie, mais sont assez silencieux : l'écoulement de l'eau fait plus de bruit que les turbines dans la plupart des cas. Ainsi ils sont parfois construits les uns à la suite des autres, le fleuve étant coupé en deux sur un ou deux kilomètres, avec une succession de barrages fil de l'eau d'un côté, et le fleuve circulant librement de l'autre côté. Ainsi il arrive que dans les villes moyennes d'Eashatri, on trouve de tels barrages juste à la sortie de la ville, voire au milieu de l'étalement urbain, sans que cela ne pose de problème aux riverains.

L'Eashatri est la source d'un des plus grands fleuves du continent janubien : le Keduravi, dont le débit est assuré à 25% par l'Eashatri contemporain, et à 30% par l'Adaas. Fleuve majeur, se fut pendant des siècles un axe de communication de la Janubie du Nord, aujourd'hui délaissé au profit d'autres axes de communication, comme le train ou les voies routières. C'est également un fleuve permettant d'apporter beaucoup de biodiversité, grâce à la richesse des climats qu'il traverse : subtropical, semi-aride, tropical de savane, tropical de mousson... Si l'Eashatri est un carrefour des civilisations de par sa position entre la MArquésie, la Janubie et la Ventélie, le Keduravi est un carrefour de biodiversité.

Plus à l'est, le fleuve majeur de l'Emphur est le Bhadohi, prenant sa source dans le Liphé du Sud, et un des deux fleuves ayant le plus grand débit au sein des frontières de l'Eashatri comptemporain, avec le Dar bien entendu, qui cependant, est nettement plus long.

Très légèrement plus au Nord, le Dagnok est un fleuve très profond, bien qu'avec un faible débit, dont la partie eashate forme la partie orientale du Canal de l'Isthme Shuktène. Ce dernier a été construit en 2033 entre le Dagnok et la Shatrabari, et permet de relier l'océan Janubien à la Ventélie par un trajet trois fois plus court qu'en passant par le Sud du Gandhari. Le canal amène un flux constant de bateaux commerciaux, soumis à la loi eashate qui n'autorise ni le passage de pétroliers ni le passage d'armements sur le canal.

Enfin le dernier fleuve majeur d'Eashatri est le Dar, qui constitue une partie de la frontière avec la Shukténie, et qui termine le Canal de l'Isthme Shuktène.

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

II -Géographie de l'Empire d'Eashatri
B - Climats et biomes
2 - Biomes de l'Eashatri

Carte des Biomes d'Eashatri
Image


Légende :
---- Frontières des circonscriptions
---- Frontières au sein de l'Empire

lllll Forêts décidues humides tropicales et subtropicales
lllll Forêts décidues sèches tropicales et subtropicales
lllll Forêts de conifères tropicales et subtropicales
lllll Forêts tempérées décidues et mixtes
lllll Déserts et terres arbustives xériques

L'Eashatri porte en son sein une biodiversité riche, dans la mesure où 5 biomes majeurs se succèdent sur le territoire, à quelques centaines de kilomètres les uns des autres.

Ainsi les montagnes de l'Empire sont couvertes de forêts de conifères subtropicales, constituées d'arbustes et arbres hérissés d'épines, de conifères et de plantes grasses, habituées à un climat chaud à longue saison sèche ; mais aussi de forêts tempérées décidues et mixtes, constituées d'arbres dont les feuilles tombent pendant la saison hivernale.

En revanche, l'Ouest du pays est aride, avec de larges zones de terres arbustives xériques caractérisées par un sol pauvre, et une végétation rare, basse et atrophiée, composée notamment de plantes grasses. Plus sur les littoraux Ouest et au centre de l'Empire, le biome naturel est une forêt décidue sèche tropicales constituée d'arbres à feuilles caduques, qui résistent à la saison sèche hivernale.

Enfin, l'Emphur à l'Est du pays est une vaste forêt décidue humide tropicale, aux arbres hauts et densément disposés, dans un climat chaud et humide, dont la biodiversité est très riche, au point qu'on estime que seules 55% des espèces végétales de l'Emphur sont connues, et le nombre d'arbres endémiques parmi ceux-ci est impressionnant.

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

III -Politique et fonctionnement de l'Empire d'Eashatri
B - Services Publics
1 - Education

Schéma du système éducatif eashate
Image



L'Eashatri est une nation qui depuis longtemps a misé sur l'éducation, dans un système alliant le secteur public au secteur privé sans équivalent dans le monde. L'éducation est obligatoire de 5 ans à 15 ans au minimum, jusqu'à l'obtention du CSEO, Certificat Scolaire Eashate Obligatoire, mais dans les faits, 92% des eashates de moins de 40 ans ont leur DCE, Diplôme Commun Eashate, équivalent du dernier des diplômes préuniversitaires existant dans chaque système scolaire dans le monde.

Frais de scolarité et bourses
Depuis 2033, l'accès aux bourses est facilité et le prix de la scolarité est fixé chaque année par chaque province de l'Empire (Royaume / Duché/ Electorat) et il existe deux bourses :
  • la bourse de revenu attribuée à 85% des eashates, et est basée sur le revenu des parents. Ainsi pour une famille de la classe moyenne, 75% des frais de scolarité sont pris en charge par l'Etat. Les 15% les plus riches n'ont droit qu'à 25% de la bourse, et les 10% les plus riches n'y ont pas droit du tout. Pour les 5% les plus riches, les frais de scolarité sont majorés de 40%, et pour les 1% les plus riches, de 80%. A l'inverse, la bourse couvre la totalité des frais de scolarité pour les 45% les plus pauvres, et pour les 10% les plus pauvres, elle est même 10% plus élevée que les frais de scolarité
  • la bourse au mérite est attribuée aux meilleurs élèves, pour couvrir 10% à 30% de leurs frais de scolarité, dès qu'ils ont plus de 90% de moyenne.
Les établissements (école primaire, école secondaire) sont quant à eux souvent mi-publics, mi-privés, à de rares exceptions près (intégralement privées, mais qui ont l'obligation que la proportion des élèves de chaque classe sociale soit la même que la proportion de chaque classe sociale dans l'Empire). Les frais de scolarités sont versés directement à l'école, qui payent les enseignants, et leur matériel. Les services de restauration et le matériel scolaire sont souvent gérés par le secteur privé, qui apporte également un complément de salaire aux enseignants. Le recrutement des enseignants se fait par un entretien d'embauche, par un des propriétaires privés de l'école, après que l'enseignant ait reçu son diplôme d'état d'enseignement.

Notations
Les notes en Eashatri correspondent à un pourcentage, correspondant aux acquis. La note pour avoir "la moyenne" est 60%, la véritable moyenne des élèves étant souvent à 70%, avec un écart type entre les notes généralement de 10%, autrement dit, un bon élève (15% les meilleurs) a 80% de moyenne, et un très bon élève (les 2,5% les meilleurs) 90%. Pour toute épreuve, obtenir moins de 50% est éliminatoire.

Diplômes
Le CSEO est attribué à un quart de la note par le contrôle continu, et trois quarts par des épreuves nationales, sur les matières suivantes :
  • Mathématiques (coefficient 3)
  • Physique-Chimie (coefficient 2)
  • Biologie-Géologie (coefficient 2)
  • Langue Nord-Janubienne 1 (coefficient 2,5) (skhani, emphuri, liphéen, keduri, dosalhi, shuktène ou taktoune)
  • Langue Nord-Janubienne 2(coefficient 1)(skhani si pas pris en tant que 1ère langue, emphuri, liphéen, keduri, dosalhi, shuktène, taktoune, janubien moyen (hindi))
  • Briton (coefficient 2)
  • Langue non-janubienne 2 (large choix) (coefficient 2)
  • Histoire-Géographie (coefficient 2)
Le DCE est attribué à moitié par le contrôle continu, à moitié par des épreuves nationales, selon 8 spécialités, choisies par l'étudiant, et avec une option à choisir au moins, (maximum 2) parmi les options de majeure (tableau ci-dessous). Les épreuves contiennent toutes les matières du CSEO au coefficient 2, la philosophie au coefficient 1, avec un coefficient +1 à chaque option de majeure choisie, et +3 pour chaque matière de spécialité.


SpécialitéLittératureSciences exactesSciences expérimentalesTechniqueEconomieHistoireSociologieArt
Matières de spécialitéLangue Nord-Janubienne 1MathématiquesPhysique ChimieEnseignement Technique choisiEconomieHistoire-GéographieSociologieArt
BritonPhysique ChimieMathématiquesMathématiquesMathématiquesGéographiePsychologieHistoire de l'Art
PhilosophieInformatiqueBiologie GéologiePhysiqueComptabilitéSciences politiquesSciences politiquesHistoire
Options de majeureLangue Nord-Janubienne 1MathématiquesPhysiquePhysiqueEconomieHistoireSociologieHistoire de l'Art
Langue non-janubienne 2PhysiqueChimieChimieHistoireGéographiePsychologieArt
BritonInformatiqueBiologieBiologieMathématiquesDroitEconomiePhysique
Langue Nord-Janubienne 2StatistiqueGéologieGéologieStatistiqueHistoire de l'ArtPhilosophieLangue au choix
PhilosophieSciences-politiquesSciences-politiquesSciences-politiquesSciences-politiquesSciences-politiquesPhilosophie

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

III - Politique et fonctionnement de l'Empire d'Eashatri
B - Services Publics
2 - Système universitaire et recherche

Carte des Cités Etudiantes d'Eashatri par nombre d'étudiants
Image

Les aires des cercles sont proportionnelles au nombre d'étudiant par ville


L'Eashatri compte 47 villes étudiantes accueillant plus de 10 000 étudiants, regroupant au total 54 universités différentes, Eskha et Astapur ayant chacune 3 universités, et Padrahamphur, Rehani et Adheban en ayant deux chacune. Les universités sont organisées par facultés, elles-mêmes organisées par Départements, qui constituent ainsi des centres de recherche au sein même des universités, en plus 15 Laboratoires Impériaux de Recherche Scientifique et Technologique, LIRST, basés à Adheban, Ambavi, Astapur, Caalavi, Deriasi, Eradesh, Eskha, Iséphir, Kalahn, Lesabad, Lohampar, Padrahamphur, Perian, Rehani et Sekhan. Un centre du LIRST et un réseau d'Universités rattachées sont associées afin d'organiser la recherche scientifique et faciliter la remontée d'informations, ainsi qu'augmenter le prestige des universités.

Les centres de recherches sont ainsi spécialisés dans chaque ville, comme le résume le tableau ci-dessous :
Centre de rechercheUniversités rattachéesCentre de rechercheUniversités rattachées
LIRST AdhebanAdheban-Centre, Adheban-Dosalhi, NehranLIRST KalahnKalahn, Besabad, Valamdhan
LIRST AmbaviAmbavi, Lohari, Paham, Eran-Topur, AdhemavirLIRST LesabadLesabad, Renashi, Obseli, Kahar, Arhaam
LIRST AstapurAstapur-Port du Dar, Astapur-Centre, Astapur-Place HalarLIRST LohamparLohampar, Kavesh, Mahar, Puve, Omrite
LIRST CaalaviCaalavi, Baïsh, RaveshLIRST PadrahamphurPadrahamphur-Centre, Padrahmphur-Ghuskara, Padrahamphur-Liphé, Napadra, Sepsa
LIRST DeriasiDeriasi, Kaldem, PravamLIRST PerianPerian, Galam, Shatrabari
LIRST EradeshEradesh, Obhana, ValhaniLIRST RehaniRehani-Keduravi, Rehani-Kuhuri, Tedem, Othal
LIRST EskhaEskha-Lakhya, Eskha-Rashari, Eskha-Nord, LaherLIRST SekhanSekhan, Taham-Pene, Tavir
LIRST IséphirIséphir, Kasdapar, Elahn

En vue d'une facilitation des échanges internationaux, les université eashates fonctionnent selon un système Licence/Master/Doctorat, et les notes des universités utilisent une version simplifiée du système de notation eashate :

Notation eashate en %Note universitaireCommentaire
>95%AParfait
90-95%AExcellent
80-90%BTrès bien
70-80%CBien
60-70%DAccepté
50-60%EErreur
<50%FEchec

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

II -Géographie de l'Empire d'Eashatri
C - Dynamiques territoriales
1 - Linguistiques
Image
Cartes des langues maternelles des eashates


Légende :
lllll Skhani (HRP : rajasthani)
lllll Keduri (HRP : marathi)
lllll Emphuri (HRP : gujarati)
lllll Liphéen
lllll Shukteni
lllll Taktoune (HRP : pahari)

Avec cinq langues officielles (skhani, keduri, emphuri, liphéen et briton), et deux autres reconnues, l'Empire d'Eashatri est un Etat plurilingue, bien que deux langues dominent : le briton, dû à trois siècles de colonisation, et le skhani, dû à l'influence de la capitale sur le reste de l'Empire. En effet, le Skhani n'était initialement parlé que dans la proche région de la capitale au Xème siècle, mais du fait de sa position en tant que capitale de l'Empire d'Eashatri, et du fait que l'Empire avait une influence croissante en Janubie, le Skhani s'est étendu dans le Nord de l'Empire, et à d'autres endroits, des poches de locuteurs skhanis sont apparues ici et là dans l'empire.

De par cette diversité linguistique, il est très courant que les eashates soient bilingues, voire trilingues, ce qui facilite d'autant plus leur apprentissage d'autres langues. Si on ajoute à cela la position géographique de l'Eashatri, à l'interface de la Ventélie, la Janubie et la Marquésie, les eashates ont un héritage multiculturel assez riche, qui tend à les rendre d'autant plus ouverts sur le monde.

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

II -Géographie de l'Empire d'Eashatri
C - Dynamiques territoriales
2 - Richesse et Développement
Image
Cartes des richesses relatives des circonscriptions d'Eashatri

Légende : + riche lllllllllllllllllllllllllll - riche


---


Image
Cartes des zones de développement d'Eashatri

Légende :
lllllMégalopole en formation, afflux d'investissements étrangers important, cœur économique du pays, secteurs tertiaire et industriel prépondérants, tourisme important
lllllGrands arcs polyurbains, économie en développement, secteurs industriel et tertiaire prépondérants, tourisme important
lllllAxes de développement, souvent liés aux centres touristiques de l'Empire, secteur industriel prépondérant, tourisme présent (conditions similaires aux grands axes polyurbains pour les métropoles de la côte de Dosalhi, à l'ouest, cependant, les métropoles sont isolées les unes des autres)
lllllPériphéries actives, prépondérance du secteur primaire, mais économie liée aux villes et plus ou moins au commerce international
lllllPériphéries rurales, prépondérance du secteur primaire et de l'économie de subsistance

Avatar de l’utilisateur
will-schinspire
Messages : 168
Inscription : 16 févr. 2020 02:12
NJ : Eashatri
Ancienne NJ : Amblades ; Eashatri

Re: Encyclopédie de l'Empire d'Eashatri

Message par will-schinspire »

III - Politique et fonctionnement de l'Empire d'Eashatri
A - Institutions
1 - L'Empire, ses royaumes et ses duchés

Carte des Subdivisions Administratives de l'Eashatri
Image

HRP : Les frontières des circonscriptions sur cette carte sont celles à considérer (Sur les précédentes, les métropoles-circonscriptions (Eskha, Astapur et Padrahamphur) étaient trop petites en superficie)


L'Eashatri est un empire, dont l'administration historique a été restaurée en 2007 à la demande des monarchistes, lors de l'indépendance de l'Empire. Cependant, alors que l'Empire n'occupait déjà plus qu'une portion des territoires qu'il occupait avant la colonisation, et que sa superficie a encore diminué à la suite de la Guerre contre l'Adaas et de ses conséquences, cette administration revêt un aspect particulièrement incomplet, et certaines instances existent d'un point de vue législatif, mais ne sont pas existantes dans l'administration. Ainsi selon la constitution eashate, l'Eashatri est composé de plusieurs royaumes, principautés, duchés, grands-duchés et électorats, dont les pouvoirs peuvent être différenciés par le nom. Ces divisions administratives constituent une trace du système pseudo-féodal qui était celui de l'âge d'or d'Eashatri, qui comprenait aussi les Cours, divisions territoriales qui ont été remplacées par les circonscriptions, et qui n'existent plus que d'un point de vue judiciaire ; et les domaines, souvent divisés en communes aujourd'hui, et qui n'ont plus qu'une valeur d'ancre d'attache pour les aristocrates du pays.

Dans la Constitution de l'Empire d'Eashatri, les premières divisions administratives ne sont ainsi pas équivalentes :
  • les électorats sont souvent historiquement des territoires directement gérés par l'empereur, dont les décisions locales étaient gérées par un collège de représentants, pour moitié de membres aristocrate et pour moitié issu du peuple. Aujourd'hui, ce collège de représentants est intégralement élu au suffrage direct, et le haut-juge de la province est élu par les nobles de l'électorat, parmi les nobles rattachés à au moins un domaine de l'électorat. Ce haut-juge préside le collège de représentants et décide de l'ordre des débats, et est chargé de nommer le Premier Conseiller de l'Electorat, parmi les représentants, et devant correspondre à la majorité du collège. Si aucun noble n'a ses domaines dans l'électorat uniquement, la fonction de haut-juge est remise au Premier Conseiller, et il s'agit d'un électorat libre. Le Premier Conseiller et le collège de représentants sont alors chargés de gérer l'aménagement de la province, les transports, le contenu du programme scolaire ainsi que le financement de la culture.
  • les duchés sont rattachés à un Duc, qui acquiert sa fonction par hérédité, et qui est d'office haut-juge du duché, qui a par ailleurs droit de veto sur les actions locales et peut voter dans le cas d'égalité dans un vote du collège de représentants. Comme dans un électorat, un collège de représentants est élu au suffrage direct, nomme un Premier Conseiller, et régit de l'aménagement du duché, du contenu du programme scolaire, du financement de la culture, mais aussi des taxes régionales.
  • les grands-duchés ont deux fonctionnements : soit ce sont des électorats, lorsqu'aucun grand-duc n'a été nommé par l'Empereur, soit ce sont des duchés, à la tête desquels un grand-duc, nommé à vie par l'Empereur, et dont la fonction n'est pas héréditaire. Souvent, les grands-ducs sont des proches cousins ou des enfants de l'Empereur. Cependant, depuis l'Indépendance, aucun grand-duc n'a été nommé.
  • les royaumes peuvent être divisés en électorats et duchés à la même manière que l'Empire. Dans le cas contraire, ils sont assimilés à des duchés, avec les rajas exerçant la fonction d'un Duc, et un conseil de représentants élu selon la loi édictée par le royaume considéré. Par ailleurs, les royaumes de l'Empire disposent d'une constitution et de lois propres, qui ne sont pas appliquées si elles entrent en contradiction avec les lois impériales, sans préciser de cas précis. En 2045, les royaumes constitutifs de l'Empire ne sont pas divisés en électorats et duchés.
  • les principautés sont des royaumes auxquels le statut d'autonomie est également attribué, c'est à dire qu'ils peuvent demander de quitter l'Empire. Entre 2034 et 2039, deux principautés étaient rattachées à l'Empire : la principauté de Shukténie, au nord du canal ; et la Principauté électorale de Taktounie située au Sud-Est du lac de Shahiri. Jusque 2034, la Principauté de Transmérébie a fait sécession, ne reconnaissant pas Kiran Ier comme empereur légitime d'Eashatri.

Répondre

Revenir à « Eashatri »