Renseignements - Kars Intelligence Agency

Janubo-Marquésie 29-30-40-41-42-109
Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Direction centrale du renseignement

Image
Général Hussein Tantawi
Directeur central du renseignement


Central Intelligence Organisation (CIO)
  • Allégeance : Ministère de l'Intérieur
  • Type : Espionnage et contre-espionnage à l'intérieur et à l’extérieur du territoire national
  • Siège : Mahra - Aile Sud
  • Sous-Directeur : M. Hamid Abdallah
  • Effectifs : +/- 100 000
  • Site web : www.cio.gov.ka
  • Technologies possédées : Virus informatique ▮▮, Drone ▮, Satellite ▮▮

National Security Organisation (NSO)
  • Allégeance : Ministère de l'Intérieur
  • Type : Collecte et analyse des communications
  • Siège : Mahra - Aile Nord
  • Sous-Directeur : M. Farouk Al Idriss
  • Effectifs : +/- 39 000
  • Site web : www.nso.gov.ka
  • Technologies possédées : Virus informatique ▮▮, Drone ▮, Satellite ▮▮

Defence Intelligence Organisation (DIO)
  • Allégeance : Ministère des Armées
  • Type : Renseignement militaire
  • Siège : Mahra
  • Sous-Directeur : M. Murad Muwafi
  • Effectifs : +/- 2 000
  • Site web : www.dio.gov.ka
  • Technologies possédées : Virus informatique ▮▮, Drone ▮, Satellite ▮▮
  • Moyens :
    • 1 régiment de recherche du renseignement d'origine humaine dans la profondeur, 44 patrouilles de recherche profonde et 13 patrouilles spécialisées
    • 1 régiment d'acquisition de renseignement d'origine image par déploiement de drones
    • 1 régiment de guerre électronique opératif qui participe à l'acquisition de renseignement d'origine électromagnétique dans la profondeur
    • 1 régiment de guerre électronique tactique qui participe à l'acquisition de renseignement d'origine électromagnétique (ROEM) au contact
    • 4 navires collecteur de renseignements d'origine électromagnétique
    • 0 Satellite ▮▮▮ de renseignement d'origine électromagnétique
    • 20 Satellites ▮▮ de renseignement d'origine image optiques et radars

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 12 juillet 2038
Destinataires : Cabinet royal | Ministre des Armées | Ministre de l’Intérieur
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note d'analyse sur les tensions à Hiérosolyme

Nos informations confirment une montée des tensions dans la Ville Sainte. Nous considérons comme hautement probable la poursuite des attaques verbales des autorités actuelles contre le Traité de garantie tripartie signé par la Valdaquie, l’Estolie et le Kars. La personnalité et l’âge moyen des membres du Conseil ne permettent pas de considérer comme une forte probabilité un retour en arrière. Nous considérons que le Conseil n’est plus légitime à guider l’avenir de Hiérosolyme. Le soutien du Saint Siège est un acte fondamental pour l’issue de ce conflit entre le Haut Conseil et les Etats signataires du Traité de garantie.

Nous devons considérer dès aujourd’hui que la Valdaquie bénéficie d’un soutien plus fort que prévu du Saint Siège et qu’il convient de ménager son gouvernement dont la collaboration peut être un facteur positif pour nos initiatives à l’étranger. Le refus des autorités de Hiérosolyme de reconnaitre le Traité de garantie et le discours populiste qui est tenu par certains membres du Conseil pourrait amener des individus radicaux à semer le trouble tant dans les pays musulmans que dans les pays chrétiens. Nous suggérons au gouvernement la mise en place d’une politique de décrédibilisation des autorités actuelles de Hiérosolyme pour ramener les populations musulmanes sous le patronage du roi de Kars.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 14 décembre 2038
Destinataires : Cabinet royal | Ministre des Armées | Ministre de l’Intérieur
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note d'analyse sur la sécurité des lieux de culte chrétiens

La période des fêtes de Noël est sensible pour la minorité chrétienne et les lieux de culte associés. Nos informations confirment un regain d’activité des groupuscules extrémistes islamiques avec des cibles présumées pour des attentats. La sécurité est renforcée avec l’utilisation des systèmes de vidéosurveillance déployé autour des principaux lieux de culte. Les forces de sécurité ont pris contact avec les responsables des lieux de culte pour prévenir les menaces et anticiper le dispositif de sécurité mis en place pour assurer l’organisation des évènements religieux dans les meilleures conditions.

Le ministère de l’Intérieur et des Cultes ouvre une cellule de crise interministérielle et interservices pour la période du 15 décembre 2038 au 15 janvier 2039 afin de couvrir les fêtes de fin d’année (Noël et Nouvel An occidental). Le ministère de la Défense organise le déploiement des militaires en protection statique devant les ambassades des Etats assimilés au culte chrétien. Nous intensifions nos activités de surveillance des individus et des groupes connus de nos services en étroite collaboration avec les forces de sécurité pour procéder à des interpellations préventives. Un prochain rapport de situation sera transmis aux autorités à la fin de période de surveillance renforcée à la mi-janvier.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 31 mars 2039
Destinataires : Cabinet royal | Affaires étrangères | Culture et Sports
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note d'analyse sur la politique d'influence culturelle du Royaume en avril 2039

Tout d’abord il convient de rappeler les cinq piliers de la politique d’influence culturelle du Royaume : (1) la création d’un réseau de centre culturel Queen Noor Institute, (2) l’enseignement de la langue arabe à l’étranger, (3) la création de lycées karsais d’excellence, (4) la promotion des échanges universitaires entre étudiants et (5) la construction de lieux de culte musulman. A l’image des cinq piliers de la foi, les cinq piliers de la politique d’influence culturelle du Royaume de Kars ont été mis en avant par le roi Abdallah IV en avril 2038 pour accompagner la réouverture des relations diplomatiques du pays sur la scène internationale. Considérant le manque de considération des Etats occidentaux et orientaux envers la civilisation arabo-musulmane, le roi Abdallah a consacré la mise en place d’une politique d’influence proactive et amicale avec les pays partenaires.

Fort de ce succès, nous pouvons confirmer la construction de plusieurs centres culturels Queen Noor Institute au Karmalistan, au Caskar, en Ennis, en Valdaquie, au Jernland, au Makengo et au Txile. L’ensemble de ces centres sont issus des traités bilatéraux signés entre avril 2038 et février 2039 par les autorités. Chaque centre dispense des cours d’arabes, des cours en langue locale pour les ressortissants karsais, des activités musicales et théâtrales autour de la culture karsaise et il organise plusieurs fois par an des évènements réunissant les acteurs de la vie du centre pour des évènements festifs. Chaque centre dépend de l’ambassadeur de Kars en poste localement, son directeur rapporte directement à l’ambassadeur. Chaque centre accueille en majorité des étudiants locaux pour diffuser la culture karsaise. Selon les législations locales, chaque centre peut également diffuser des préceptes religieux pour les croyants musulmans. Chaque centre doit s’assurer au préalable d’être en accord avec la législation locale avant d’évoquer des thématiques religieuses.

S’agissant de l’enseignement de la langue arabe, nous disposons d’accord de réciprocité avec plusieurs pays visant à améliorer l’enseignement de l’arabe localement. Cela se traduit par l’ajout d’heures de cours en arabe dans certains pays, mesure que nous accompagnons par l’envoi de professeurs d’arabe karsais pour enseigner l’apprentissage de la langue. En guise de réciprocité, nous recevons également sur notre sol des professeurs des langues parlées dans les pays partenaires et acceptons des heures de cours dans des langues étrangères pour promouvoir la coopération. Cette politique s’accompagne de la création d’un réseau de lycées karsais visant à dispenser des formations de haute qualité pour les étudiants des milieux favorisés et des élites locales. Par le biais des lycées karsais, nous recherchons à créer un inconscient sympathique de la part de la future élite dirigeante du pays envers le Royaume. Les lycées karsais disposent de ressources financières illimitées dès lors qu’il s’agit de favoriser l’image du pays auprès des étudiants locaux. Toutes les capitales et les principales villes des Etats partenaires accueillent au moins un lycée karsais.

Également, nous constatons un engouement exceptionnel pour les échanges universitaires pour les étudiants du supérieur. Cet engouement des étudiants s’explique aussi par l’attractivité intellectuelle du pays puisque le Royaume est l’un des Etats les plus attractifs pour les cerveaux étrangers. Notamment en raison de nos politiques industrielles et du projet de ville technologique d’Hedeb pour lequel nous recevons des milliers de candidatures chaque mois en provenance du monde entier. Le pouvoir d’attraction des universités et des écoles spécialisées karsaises est renforcé par les succès technologiques acquis par les chercheurs et les ingénieurs du pays, à l’image de l’excellence karsaise en matière d’extraction de pétrole mais également dans la médecine avec la création d’un pôle d’excellence autour de la faculté de médecin d’Hedeb. Ces échanges universitaires sont réguliers et permettent à des étudiants étrangers de venir vivre entre 6 mois et 1 an sur le territoire karsais. La législation karsaise octroie également un permis de travail étudiant pour les étudiants étrangers en échange universitaire à Kars afin de leur permettre de gagner une expérience professionnelle en plus de l’expérience académique.

Enfin, l’axe fondamental de la politique d’influence culturelle repose sur le rétablissement d’une image positive de l’islam et de la civilisation arabo-musulmane. Ainsi, les échanges d’œuvres d’art se multiplient et les musées nationaux karsais participent aux échanges avec les grands musées des pays partenaires. L’exportation des œuvres d’art karsaises, d’hier et d’aujourd’hui, constitue un axe majeur dans la politique de redressement de la civilisation arabo-musulmane auprès des peuples occidentaux et orientaux. La méfiance suscitée par la différence religieuse doit être compensée par une meilleure connaissance des cultures de chaque pays.

Dans cet esprit, le roi Abdallah s’est engagé dans une initiative globale de financement de nouveaux lieux de culte musulman à travers le monde. Les prêches menés dans ces mosquées sont modérés et prônent la tolérance et le dialogue entre les peuples au-delà des différences religieuses. Les conseillers du roi supervisent en personne les nominations dans ces lieux de culture pour s’assurer de l’adéquation entre la personnalité retenue et le message que souhaite promouvoir le pouvoir royal. La construction de nouveaux lieux de culte peut rencontrer quelques difficultés mais nous constatons, globalement, une bonne volonté et une compréhension réciproque de nos Etats partenaires. L’enjeu de 2039 sera de poursuivre dans cette voie et notamment via une reprise en main de la Ligue Islamique Mondiale aux côtés du Karmalistan ainsi qu’une politique de coopération culturelle avec les Etats membres de l’Entente Trans-Touranienne.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 9 juin 2039
Destinataires : Cabinet royal | Ministre des Armées | Ministre des Affaires étrangères
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note d’analyse sur la situation en Dytolie et les tensions militaires en Holengraff (Valaryan)

Le cœur de la Dytolie s’est embrasé depuis plusieurs semaines suite aux interventions militaires successives du Gänsernberg puis du Jernland accompagné de la Santogne ayant pour conséquence l’addition de plusieurs milliers de soldats dans une région déjà troublée pour des raisons politiques évidentes d’aspiration à l’indépendance vis-à-vis de l’Etat central, le Valaryan. Nous estimons que la montée des tensions est le fruit d’une décision incompréhensible lors de l’organisation du référendum sur l’auto-détermination de l’Holengraff. Il ressort de nos analyses un manque d’application dans le choix des options retenues pour le vote des habitants de la région.

Nous retenons également un manque de communication autour de la participation relevée pendant ce vote pourtant essentiel, laissant ainsi la voie grande ouverte aux opposants. Au-delà de ces éléments à placer au discrédit du Gänsernberg, nous devons néanmoins reconnaitre la légitimité du référendum organisé localement dont le résultat a été la mise en place d’un protectorat du Gänsernberg sur la région de l’Holengraff dans le cadre d’un soutien implicite des autorités du Valaryan dont le silence équivaut, de toute évidence, à une acceptation.

Toutefois, la mise en place d’une structure militaire du Gänsernberg en Holengraff a suscité des craintes que l’on peut considérer comme légitime en provenance des Etats voisins dont le Jernland et son allié membre de la CND, la Santogne. Au-delà du racisme ordinaire dont fait état la Santogne au quotidien envers les puissances musulmanes, noires ou orientales, nous notons une propension réelle de la Santogne au conflit, possiblement militaire. Ainsi, l’invasion militaire de l’Holengraff par les soldats des deux Etats membres de la CND semble être une nouvelle fois la démonstration de l’animosité de la Santogne.

Considérant les forces en présence, le Royaume n’a pas de relations diplomatiques avec le Gänsernberg, par conséquent il n’est pas acceptable d’officialiser un soutien diplomatique. En revanche, nous sommes partenaires du Jernland et d’autres Etats membres de la CND, sont la Valdaquie ou l’Ennis. Au regard de cette situation, nous recommandons la neutralité à l’image des informations reçues de nos homologues du Karmalistan depuis Karagol. De toute évidence, le risque potentiel de conflit ne concerne pas les intérêts du Royaume de Kars.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 26 juin 2039
Destinataires : Cabinet royal | Ministre des Armées
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Publication de la carte des infrastructures militaires de Kars

Le service de cartographie du Ministère des Armées annonce l’achèvement de la carte des infrastructures militaires du Royaume de Kars. La carte en pièce jointe est Très Secret Défense, les personnes ayant accès à cette carte sont extrêmement réduites et pour la plupart soumises à une surveillance effective des services de renseignement. Les accès aux sites indiqués sur la carte sont surveillés et interdits aux étrangers. Les mesures de sécurité ont été détaillés dans le programme pluriannuel de défense stratégique 2038-2043 (lire ici). La carte fait état des infrastructures actuelles des forces armées karsaises, sans mentionner les infrastructures étrangères autorisées dans le pays (la base navale du Berlim près du port militaire d’Hafar). Les stations d’écoute et de renseignement sont gérées par la direction du renseignement militaire qui rapporte directement au directeur de la Kars Intelligence Agency. Les prisons militaires sont tenues secrètes et leur existence n’est pas reconnue par les autorités, y sont emprisonnés des ennemis de l'Etat, les soldats soupçonnés de trahison et/ou d'intelligence avec l'ennemi ainsi que les soldats reconnus coupables par un tribunal militaire. Toutes les bases précisées sur cette carte sont opérationnelles afin de permettre une capacité de réaction et de projection rapide.

Image
(Cliquez sur la carte pour l'afficher en grand)

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 27 février 2041
Destinataires : Cabinet royal | Ministre des Armées
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Modification du niveau de l'état d'alerte des forces armées

Considérant l’état de tensions en Dranavie et l’imminence d’une intervention étrangère aux frontières directes du Royaume de Kars, le roi Abdallah ordonne l’augmentation de l’état d’alerte des forces armées du niveau 1 au niveau 4. Après la faiblesse des résultats économiques en 2040 et l’impopularité croissante du précédent gouvernement mené par l’ex Premier ministre Akbar Al Baker, le roi Abdallah souhaite maintenir l’ordre public et parer à toute éventualité néfaste aux intérêts du Royaume dans la région. L'appel à la résistance du Grand mufti Ali Rezah est considéré comme susceptible de créer des troubles politiques dans le Royaume et à l'extérieur par une mobilisation massive des mouvances les plus radicales du monde musulman karsais. Ainsi, les bases militaires de Najran, Duba, Aquiq, Fayoum et Badanah sont particulièrement protégées et mobilisées.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 27 février 2041
Destinataires : Roi Abdallah | Ministre des Affaires étrangères | Ministre des Armées | Ministre de l'Economie
Classification : Très Secret-Commercial
Objet : Réunion extraordinaire du conseil d'administration de la Kars Oil Company

Le conseil d’administration depuis la Kars Oil Company s’est réuni en urgence suite à la montée des tensions en Marquésie et à la menace à peine voilée de l’Ennis d’intervenir militairement en Dranavie en cas d’ingérence de la Cybistrie et de l’Ölan. Conscient de l’opportunité commerciale de la situation, le conseil d’administration recommande à la direction générale d’organiser la diminution de la production de baril de brut dans des considérations significatives afin d’appuyer la montée du cours du baril de brut par une diminution de l’offre de pétrole brut sur le marché mondial. Selon toute probabilité, l’attitude de l’Ennis devrait pousser les éléments radicaux du JTA à accentuer la pression sur le gouvernement de Dranavie. Le conseil d’administration réitère sa confiance dans la direction générale et fixe un objectif d'une montée du cours de plus de 25% (approx. 106$/baril) en cas de détérioration de la situation régionale.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 17 mars 2041
Destinataires : Cabinet royal | Ministre des Armées | Ministre des Affaires étrangères
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Positionnement sur la future Guerre de Cérulée (Lébira vs Ennis & Valdaquie)

Alors que l’intervention militaire se poursuit en Al-Dranaf (ou Dranavie), nos satellites ont confirmé des mouvements militaires inhabituels de la part des forces aéronavales ennissoises et valdaques au large de l’Allilée. Selon nos informations, un conflit a éclaté entre la Ligue de Lébira, la République de Valdaquie et la République fédérale d’Ennis. Le bombardement des côtes lébiriennes ne fait plus aucun doute et les premières images des réseaux sociaux et des télévisions locales montrent des dégâts matériels importants. La coalition menée par l’Ennis et la Valdaquie aurait axé sa stratégie sur la destruction des sites militaires et économiques de l’Allilée. Nous ignorons à cette heure si une opération militaire est en cours sur d’autres territoires contrôlés par Cartagina.

Considérant les concessions mutuelles accordées avant l’initiative en Al-Dranaf, nous recommandons au gouvernement la plus stricte neutralité sur le conflit militaire ouvert entre les principales puissances dytoliennes au nom du principe fondamental de respect des souverainetés continentales. Pas plus que le Royaume n’a reconnu la légitimité de la Ligue d’Apamée à occuper militairement des territoires dytoliens, le Royaume ne s’engagera dans ce conflit sous aucun prétexte, sauf péril imminent pour une population civile d’une puissance alliée de notre pays. Nous ne considérons pas ce conflit comme relevant des affaires de la Marquésie.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 17 mars 2041
Destinataires : Compagnies aériennes nationales et étrangères | Ministre des Affaires étrangères
Classification : Note publique
Objet : Note de la direction de l'aviation civile sur la sécurité des vols en Cérulée et Al Dranaf

Considérant les conflits en cours en Al Dranaf et en Cérulée, le gouvernement demande aux compagnies aériennes nationales de ne plus survoler les espaces aériens des zones concernées par des conflits militaires. Si l’interdiction de survol devait entraîner des coûts en kérosène supplémentaire pour les compagnies aériennes nationales, le gouvernement s’engage à compenser les pertes économiques liées à cette interdiction de survol dans les 30 jours. Le gouvernement estime que la sécurité des avions et des passagers ne doit pas être remise en cause pour un souci d’économie d’argent. S’agissant du cas d’Al Dranaf, toutes les liaisons aériennes du pays sont suspendues en raison de la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne par la coalition ölano-karsaise.

S’agissant du cas de l’Allilée lébirienne et de l’Arovaquie, les vols effectuant des liaisons directes avec ces deux provinces lébiriennes sont désormais interdits. Les liaisons aériennes avec Cartagina et les autres provinces sont maintenues tant que le conflit militaire ne s’étend pas à ces provinces. La direction de l’aviation civile karsaise actualisera toutes les 2h son bulletin d’information à destination des compagnies aériennes et des gestionnaires d’aéroports. Conscient de l’importance de la communication en temps de crise, la direction de l’aviation civile karsaise propose à ses homologues du pourtour céruléen d’appliquer les mêmes mesures de précaution.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 25 novembre 2041
Destinataires : Roi | Premier ministre | Affaires étrangères
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note sur l’ouverture du Conclave de l’Église catholique et de nos relations avec Célestin V

Suite au décès du pape Célestin V à l'âge avancé de 92 ans, l’Église catholique doit se réunir pour procéder à l’élection d’un nouveau pape. La quasi-totalité des cardinaux encore en vie sont arrivés au Saint Siège, dans les Etats Pontificaux, pour participer au prochain conclave qui se déroule comme la tradition l’impose, au sein de la Chapelle Sixtine. Ce conclave doit aboutir à l’élection du successeur de Célestin V qui aura mené une politique contradictoire à l’endroit des intérêts du Royaume de Kars. Il aura dans un premier temps pris fait et cause pour Monseigneur Yousef Ghanima en le nommant cardinal en 2038 pour lui signifier son soutien face aux persécutions subies par les minorités chrétiennes d’Orient pendant des siècles et plus récemment dans l’infâme Hachémanie, aujourd’hui en plein chaos. La nomination d’un cardinal karsais est une première dans l’histoire de notre Royaume depuis plusieurs siècles.

Cette nomination était la reconnaissance ultime de la présence de l’Eglise chaldéenne dans le Royaume avec une population estimée à 2%, soit environ 2 millions de croyants chaldéens dans tout le pays. Cette ultra minorité est concentrée à l’Est et à l’Ouest du pays, principalement dans les villes de Rafha, d’Ahwar et de Mahra, la capitale. Plusieurs groupes de chaldéens sont également recensés à proximité immédiate du territoire de l’enclave de Hiérosolyme, la Ville Sainte des Musulmans, des Juifs et des Chrétiens. La cohabitation entre catholiques chaldéens et musulmans est aujourd’hui d’excellente qualité malgré des tensions récurrentes avec la résurgence de quelques groupuscules fanatiques islamistes dans certaines régions du Centre et de l’Est du pays. L’opération militaire en Dranavie, devenue Al Dranaf, n’a pas manqué de faire renaitre certaines tensions sans pour autant dégénérer dans des conflits armés suite à une augmentation de notre surveillance.

Dans un second temps, le pape Célestin V a été frontalement en opposition avec les intérêts du Royaume, contrevenant même aux souhaits publics émis par Monseigneur Ghanima concernant l’opération militaire menée par l’armée royale en Al Dranaf pour expulser la puissance coloniale slézane. Le pape défunt s’est clairement exprimé contre l’opération militaire, a refusé la main tendue du roi Abdallah pour une visite historique réunissant le Commandeur des Croyants et le Pape, Vicaire du Christ. Une telle visite, autant symbolique qu’exceptionnelle dans l’histoire des relations islamo-chrétienne n’a pas pu avoir lieu faute de réponse et de bonne volonté du souverain pontife. Pire, ce dernier n’a eu de cesse d’appeler les puissances dytoliennes et plus largement chrétienne, à intervenir pour protéger les chrétiens d’Al Dranaf d’une prétendue menace pour leur intégrité. Fort heureusement, l’action menée par le gouvernement a permis d’éviter toute intrusion dans le cadre de l’opération militaire. Le décès de Célestin V constitue une opportunité pour nos intérêts.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 26 novembre 2041
Destinataires : Roi | Premier ministre | Défense | Ambassadeur au Byrsa
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note d’analyse sur l’influence communiste au Byrsa et les réponses potentielles

Depuis plusieurs années, le régime du président byrsien Fahd el-Sayeed mène une lutte féroce contre l’influence des groupuscules communistes dans la République pouvant aboutir à terme à un soulèvement populaire contre le pouvoir en place depuis 2025. Réélu en 2040 pour un troisième mandat consécutif avec 93% des voix, le président El-Sayeed dirige le Byrsa d’une main de fer depuis son accession à la tête du pays. Si nous ne pouvons que constater la réduction croissante des libertés accordées aux journalistes et à l’opposition politique, cette réduction des libertés ne constitue pas aujourd’hui un frein au développement des relations politiques, économiques, commerciales, culturelles et stratégiques avec un Etat souverain membre de la Ligue Islamique Mondiale (LIM).

Nous ne pouvons que nous inquiéter de la prise d’influence des communistes gandhariens dans l’idéologie communiste byrsienne, surtout au regard de l’instabilité croissante de la vie politique gandharienne depuis plusieurs années. Nous avons toutes les raisons de soupçonner une volonté politique du gouvernement communiste gandharien de s’ingérer dans les affaires internes du Byrsa, tout comme il avait tenté à une époque l’envoi d’une armada militaire pour appuyer les communistes en Vasconnie ou plus récemment sa tentative d’invasion du Raja Tika pour y soutenir une minorité musulmane mais également des intérêts communistes dans un pays frontalier, violant sans vergogne son intégrité territoriale. La presse nationale gandharienne s’est saisie du sujet et ne manquera pas d’influencer avec une partialité évidente l’opinion de sa population.

Nous suggérons au Gouvernement d’intensifier la coopération policière et judiciaire avec la République de Byrsa pour neutraliser les réseaux de trafiquants qui pourraient d’ici les prochaines semaines être repris par des organisations communistes étrangères afin de livrer des armes, des munitions et des équipements stratégiques pour ouvrir un front intérieur au sein du Byrsa. Nous recommandons l’envoi d’une force de 1 000 policiers karsais au sein des principales institutions du Byrsa (police nationale et police aux frontières) afin d’appuyer les structures de commandement. Une coopération renforcée entre les services de renseignements semble également indispensable pour mettre en commun les informations détenues par les services sur la mouvance communiste internationale et plus précisément sur ses intentions au Byrsa. Enfin, les troupes stationnées au sein de la base militaire aéronavale de Méhari doivent être placé en état d'alerte. Le Byrsa est un allié stratégique du Royaume, sa stabilité est une priorité.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 30 novembre 2041
Destinataires : Roi | Premier ministre | Défense | Intérieur
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note sur l’appel d’offres pour les postes informatiques du Gouvernement

Suite à la décision du Premier ministre d’ouvrir l’appel d’offres pour la fourniture des logiciels destinés à l’ensemble des postes informatiques des services du gouvernement, des administrations publiques ainsi que des organismes publics sous la tutelle du gouvernement, nos services transmettent la présente note d’analyse sur l’appel d’offres, ses opportunités et ses enjeux pour l’État. Notons que la décision de recourir à un appel d’offres international et avec aussi peu de restriction dans les candidatures reçues est une innovation notable dans la politique de gestion de ces équipements stratégiques car nous considérons que l’accès d’un fournisseur étranger à l’ensemble du réseau informatique de notre pays peut constituer un risque élevé d’espionnage et de fuite des données à destination de groupes et d’individus malveillants.

La décision de recourir à l’appel d’offres constitue une innovation que nous pouvons estimer légitime du point de vue des finances publiques et de la nécessaire transparence dans l’utilisation des deniers publics par l’État. En revanche, ouvrir l’accès à cet appel d’offres à des entreprises potentiellement détenues par des États étrangers peut représenter un risque nouveau pour notre pays. Si notre indépendance informatique n’est pas remise en cause par l’utilisation de produits, logiciels et systèmes vendus par des puissances étrangères, nous ne pouvons que constater une perte d’autonomie notable en matière de protection des données sensibles qui sont contenues dans les dossiers des postes informatiques qui seront concernés par l’appel d’offres et l’arrivée potentielle d’un nouveau fournisseur de logiciels.

Nous recommandons au Gouvernement d’user de l’ensemble des moyens à sa disposition pour assurer un contrôle et une surveillance stricte des individus qui travailleront à la réalisation du contrat de fourniture et de maintenance des logiciels dans les postes informatiques. Nous proposons au Gouvernement la création d’une cellule spéciale pour mettre en place une surveillance accrue des salariés étrangers qui travailleront sur ce projet, mais également des salariés karsais qui seront recrutés par l’entreprise retenue dans l’appel d’offres afin d’exécuter les prestations prévues dans le futur contrat. Cette surveillance comprendra un volet humain et numérique afin de certifier de la bienveillance des salariés dédiés à ce contrat stratégique pour améliorer l’efficacité et la productivité des services de l’État.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 8 janvier 2042
Destinataires : Roi | Premier ministre | Défense
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note sur l'intégration du Kars au réseau de détection balistique RADAR (Jernland)

L’intégration du Royaume de Kars au sein du projet multilatéral RADAR porté par l’État du Jernland et associant, notamment, la République de Valdaquie, l’Alilée Arovaquie et les Iles Unies, constitue une avancée dans la mise en place progressive d’un dispositif de sécurité collective propre aux Etats alliés et partenaires stratégiques du Royaume. Considérant la position géopolitique actuelle du Jernland, il constitue aujourd’hui un partenaire stratégique du Royaume en Dytolie mais également à l’échelle du globe compte tenu de son rôle de moteur de la diplomatie multilatérale avec la création de l’OMPC dont l’activité semble aujourd’hui redevenue normale après plusieurs semaines de doutes au regard des pressions déloyales exercées par plusieurs États dont le Northland, l’Ennis et le Léonora. La décision des autorités du Léonora de faire marche arrière sur leurs revendications sur le Canal de Nord Janubie est un élément positif dans le cadre de la stabilisation de la région et de la protection de cet axe central du commerce international. L’alignement du Jernland, de la Valdaquie et du Kars sur nombre de sujets d’importance mondiale rappelle la primauté de l’axe Roros-Albarea-Mahra pour la gestion des affaires du monde et de la mer de Cérulée, cœur économique du globe.

Face aux menaces persistantes à nos frontières Sud avec l’Hachémanie et Nord avec l’Al Dranaf, le dispositif RADAR (radar tridimensionnel à balayage électronique) apportera à nos forces armées les outils nécessaires à la protection de nos frontières, de nos infrastructures vitales et de notre capacité de réaction. La montée progressive de l’influence de l’idéologie communiste en Marquésie ne doit pas être sous-estimée et la modération de l’Union des Républiques Populaires d’Ölan doit être soutenue activement. Le basculement de l’Ölan dans une politique étrangère similaire à celle du Gandhari, devenu depuis Confédération de Janubie du Sud, constituerait une menace directe à nos frontières et l’assurance d’une montée des tensions avec la Valdaquie, séparée par le détroit d’Egine dont la gestion pose déjà des questions complexes. Le dispositif RADAR, une fois installée sur le sol souverain du Royaume apportera le confort nécessaire aux forces armées royales pour accompagner l’exécution de notre politique étrangère bien au-delà des frontières continentales de la Marquésie. Les services du ministère des Armées ainsi que les services de la direction centrale du renseignement auront pour mission de veiller à l’installation du dispositif RADAR dans le pays ainsi que du contrôle de l’utilisation des données qu’il transmettra au commandement intégré du réseau à Roros. La protection des données sensibles et la sécurité des communications de l’État demeurent des priorités absolues.

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1040
Inscription : 05 févr. 2020 13:15

Re: Renseignements - Kars Intelligence Agency

Message par Siman »

Date : 9 janvier 2042
Destinataires : Roi | Premier ministre | Affaires étrangères | Ambassade au Byrsa
Classification : Très Secret-Défense
Objet : Note de synthèse sur l’envoi de conseillers militaires du Westrait et l’influence communiste au Byrsa

Notre ambassade à La Marsa vient de nous communiquer une nouvelle aussi surprenante qu’inquiétante concernant l’influence grandissante des acteurs communistes dans la République de Byrsa. En effet, après avoir combattu depuis plusieurs décennies les communistes dans le pays, le pouvoir byrsien semble décidé à tourner la page et offrir des concessions que nous pouvons qualifier de généreuses à l’égard d’un acteur incontournable de l’idéologie communiste dans le monde : le Westrait. Le traité bilatéral signé entre le Westrait et la Byrsa à l’occasion d’un déplacement du ministre des Affaires étrangères byrsien à Cewell ne constitue pas un danger mais représente un point d’attention à ne pas négliger compte tenu de l’offensive diplomatique entamée par le Westrait depuis quelques jours. Nous avons reçu, à Mahra, une invitation pour l’organisation d’un premier sommet bilatéral entre le Westrait et le Kars. Si cette invitation a retenue l’attention de nos services puisqu’elle s’inscrit dans le cadre d’une tentative de normalisation des relations entre le Westrait et le Kars, elle n’en demeure pas moins à lire dans un contexte global de regain des mesures de répressions à l’encontre des mouvements communistes dans le monde.

S’agissant du traité signé entre le Byrsa et le Westrait, ce dernier ne mentionne pas l’envoi de conseillers militaires à La Marsa contrairement à la déclaration publique du ministre des Affaires étrangères byrsien à la presse locale à l’issue de la rencontre. Face au flou entourant une telle initiative de la part de notre allié byrsien, dont l’engagement anti communiste est séculaire, nous recommandons au gouvernement de prendre langue dans les plus brefs délais avec le président byrsien afin d’éclaircir les raisons de l’envoi de conseillers militaires au Byrsa. Nous demeurons également dubitatifs sur l’engagement de nos alliés byrsiens de libérer des prisonniers incarcérés pour appartenance à des groupes terroristes : dans un contexte de fortes tensions et de menaces parfois extérieures contre la stabilité de la Byrsa, cette décision pourrait s’avérer dommageable si aucune disposition n’est prise pour libérer ces prisonniers sans les surveiller ou sans les astreindre à des mesures coercitives pour contrôler leurs faits et gestes. Nous considérons en conclusion que la libération des prisonniers communistes et l’accueil de plusieurs conseillers militaires westraits à La Marsa revient à ouvrir au loup la porte de la bergerie.

Répondre

Revenir à « Kars »