Centre d'Informations Global

Avatar de l’utilisateur
mark
Messages : 250
Inscription : 06 févr. 2020 17:40

Re: Centre d'Informations Global

Message par mark »

mark a écrit :
09 juil. 2019 15:19
La division Kaiyuanaise :

Image
https://postimg.cc/643zVdVw
Objectif de prestige ultime de la Commission, le Kaiyuan représente pour elle un marché de choix en plus d'une réserve de main d’œuvre formidable et peu couteuse.
Véritable Perle de la Commission, elle représente le triomphe de son modèle ainsi que la réussite de ses aspirations.
Cette place d'assise inébranlable de l'Orient est la porte ouverte à ce dernier, et un fort message envoyé aux détracteurs de l'Empresio. A la fois en leur montrant que le plus sage et le plus respecté des Empires à estimé comme viable d'accorder sa confiance, mais y a également perçu un intérêt.

Ainsi, la divisions Kaiyuanaise pourrait ne pas volé son titre de Joyau de la Couronne Commissionnaire. Avec ses centaines de millions d'âme, son étendue et son potentiel à venir, la Commission a toute confiance en cet investissement qu'elle espère voir fructifier en même temps que les bénéfices qu'en retire l'état Impérial et les clans.
Seul point d'ombres : les négociations ayant trainé et les remous politiques du Caskar ont encore une fois couté de l'argent au Consortium qui a vu passer sous son nez trois puits de gazs qui aurait immanquablement balayé une fois pour toute tout doute de ses adversaires sur sa richesse.

On pourra toutefois noter qu'elle devient officiellement le centre de production principal pour Matios qui établit là sa première véritable toile d'usines. On pourra aussi mentionner que les rumeurs vont bon train sur le fait qu'un accord de tests de nouveaux projets seraient mené sur le sol de ce territoire comme les croisières de dirigeables avec deux ateliers qui ouvrent leurs portes.
Installations
Q.G Divisionnaire : Fuxianji
Scenochas : 9 à Khimphu, Kunhan, Sontey, Fuxianji, Mowloon, Shengfen, Lucheon, Angkor Boray, Dak Hoà, Surin
Compagnie des cieux : 3 aéroports à Pattayat, Lucheon, Mowloon, 1 usine de matériaux composites à Chongwon, 1 usine de composants électroniques à Leochan, 1 usine de réacteurs à Citabung Sen, 1 usine d'avions à Lucheon, 1 usine d'hélicoptère à Yentsu, 1 usine d'ordinateurs (Aurora) à Arathiwat, 1 usine de logiciels à Marinduque
Compagnie navale : 1 port à Kapayane, 1 chantier naval à Kamphaeng Saratham
ICS : 2 usines de téléphones à Surin et Pattayat
Matios : 8 usines à Khimpu, Kaoh Cham, Kunhan, Fuxianji, Lucheon, Angkor Boray, Dakj Hoà, Surin
Hermes : 2 ateliers de dirigeables à Udon Yai et Stoen Treng
[/quote]

Avatar de l’utilisateur
mark
Messages : 250
Inscription : 06 févr. 2020 17:40

Re: Centre d'Informations Global

Message par mark »

mark a écrit :
15 août 2019 21:01
[eth]Lumière sur l'Empresio : Le fonctionnement[/eth]


[eth]
La structure de l'Empresio est très importante pour comprendre son succès. D'abord, il faut garder en tête qu'elle est organisée en verticale, et que les ordres partent du haut pour aller vers le bas. Mais que la légitimité va en sens inverse, soit qu'elle part du bas pour aller vers le haut.
Plus un individu, ou une entité se trouve hauts dans ce système, plus il a de responsabilité et de pouvoir comme nous allons le voir.
Il est aussi utile de préciser que presque tout les postes de responsabilité de commandement son occupé par des originaires du Caskar. Ils ne peuvent toutefois être ni fonctionnaires, ni entretenir un quelconque lien avec une ou plusieurs figures voir autorités du pays.
en cause, la volonté toujours plus forte d'affirmer l'indépendance de l'Empresio vis-à-vis du Caskar vis-à-vis duquel il considère avoir une dette (financière) assez conséquente. En effet, le Consortium n'est pas coté en bourse, ne comprenant pas bien le sytsème et s'en méfiant quelque peu. De fait, pour se financer en cas de manque dans ses propres caisses, il se tourne vers les états. Et jusqu'au départ d'Alexandra, la Commission lui étant subordonné, ces fonds sont venus de la couronne Caskar. Une indépendance transforme donc automatiquement en dette ces apports en cas d'indépendance.
enfin, il est utile de préciser un dernier point : le terme Empresio, signifie "Empire des Entreprises". De fait, si le terme d'Empire revient souvent, il faut l'entendre au sens corporatiste et financier, non territoriale.

Le Conseil d’États :
Aussi surprenant que cela puisse paraître. Dans l'organisation Emprésiale, dès que les états entrent en ligne de comptes, ils passent au dessus de tout le reste, étant les hébergeurs des divisions. En effet, la Commission ou même l'Empresior ne peut rien faire sans leur consentement. Ce sont eux qui approuve ou non l'implantation d'une division commerciale, ce sont eux qui ratifie ou non les résolutions proposés. Et enfin ce sont les conseillers compagnons qui élisent l'Empresior.
On notera qu'il existe au sein du Conseil d’États deux catégories : les associés et les compagnons. La seule chose qui les différencie est l’habilité des seconds à élire l'Empresior. Pour l'ensemble des autres dispositions, ils sont sur un pied absolu d'égalité.

L'Empresior :
Au Sommet de la pyramide se trouve le maître de l'Empire. Élu par les conseillers compagnons suivant plusieurs candidat proposés par la Commission, il est le chef suprême du Conglomérat. Hormis le Conseil d’États, il ne rend de compte à personne.
C'est lui qui tranche les dilemmes qui anime la Commission. Il est la clé de voute de l'Empresio puisqu'il est en charge de la répartition des finances communes. C'est lui qui donne les crédits et qui en conséquence, valide les grandes politiques de l'Empire.
Il ne faut toutefois pas croire qu'il peu agir en despote. La base de l'Empresio repose sur le libre assentiment. Il en va de même avec les contributions des entreprises membres. Bien que cela ne soit jamais arrivée, elles sont tout à fait en droit de refuser de partager leur bénéfices nets. Néanmoins, on précisera que c'est bien souvent cette mise en commun et cette orientation des dépenses qui à permis plus d'une fois de rendre l'équilibre à la balance défectueuse d'une entreprise membre.
Car le statut d'Empresior sert avant tout à assurer le développement et la pérénité du Conglomérat. Il est là en conséquence pour émettre des plans de corrections vis-à-vis de politique d'entreprises inadéquate, voir des plans de redressement ou de sauvegarde dans les cas les plus critiques. On notera que depuis la création de l'Empresio, malgré ces précautions, une entreprise a chuté : l'ICS ou international communication service. Qui écrasé par Black Lotus, a perdu son siège et est devenu une filiale directement co-gérée par la Commission et donc les divisionnaires en attendant le remplacement des usines.

La Commission -échelle planétaire :
Elle est constituée des cinq entreprises qui forment le Conglomérat :
- La Compagnie des Cieux, spécialisées dans la Construction d'avion et assurant elle même le plus grand réseau de ligne régulières au monde en desservant l'ensemble des pays membres, tant en terme de passager, que de transport de marchandise.
- La Compagnie Navale, tournée vers la Construction de navires en tout genre et jouant également le rôle de compagnie de transport. aussi bien pour des produits Empresio, que pour des produits extérieurs.
- Scenochas, la Compagnie aux buildings dédiant un étage à un type de produit (électroménager et outils auront par exemple chacun un étage) et qui met en relations les productions et les marchés de l'ensemble des pays membres. Affichant sur ses étales des produits provenant des quatre coins de l'Empire.
- Matios, nouvelle compagnie avec un bel avenir devant elle, tournée sur la construction et l'entretien des drones et de tout ce qui touche à l'automatique ou la robotique de manière générale.
- Domusca, cheval de traie de la commission, elle est l'entreprise qui construit littéralement sa richesse et sa grandeur. C'est elle qui à bâtie la Tour de Sipar, elle qui construit les chantiers de la Compagnie navale, bâtie les Q.G divisionnaire ou les industries. On notera que récemment, elle se sera lancée dans la construction et l'acquisition immobilière.

Cette Commission est occupée par les Directeurs généraux de ces entreprises et ce sont eux qui prennent les décisions en concertation, Empresior compris. Aucune de ces décisions n'est toutefois appliquée sans le consentement de l'état concerné par le biais de son conseillé. Elle définit la politique générale du Conglomérat.
Il faut mentionner le fait que les Directeur Généraux sont choisit par l'Empresior parmi les candidat proposé par l'ensemble des directeurs divisionnaires. En parlant de division d'ailleurs, c'est elle qui élit les divisionnaires dont nous allons reparler juste après.

Les Divisionnaires - échelle d'un pays :
A la tête d'une division, ils sont en charge de l'ensemble des investissements, développements et affaires courantes au sein de la division. Ce sont eux qui ont autorités sur les directeurs divisionnaires en leurs transmettant les ordres de la Commission, voir en dirigeants eux-mêmes les opérations en organisant la coordination entre les différentes entreprises impliqués. Ce sont également ces personnages qui sont en charge de la tenue et du maintiens des relations avec les autorités locales.

A titre de rappel, il faut garder à l'esprit qu'une division représente l'ensemble des installations Commissionnaires aux seins des frontières d'un État. Si l’État possède la division, il n'est en revanche pas propriétaire des entreprises qui sont dessus. (C'est ainsi que fonctionne les choses : les entreprises sont privés, de fait le sol appartiens à l’État et de facto, toute personne se trouvant sur la division doit se plier aux lois de l’État hébergeur; mais les entreprises construites dessus, elles, sont la propriétés privée de la Commission, dans la limite du respect des lois du pays).

Les directeurs divisionnaires - échelle d'une entreprise :
Il ne faut pas se tromper avec ce terme. Ici le mot "divisionnaire" sert simplement à les différencier des directeurs généraux. Mais ils n'ont autorité que sur une installation. Cela peut être une usine, une infrastructure comme un port ou un aéroport. Voir d'autres types d'activité comme un Scenochas ou le siège local de la compagnie des cieux dans sa partie transport. Ils sont en quelque sortes les administrateurs de terrains.
Point important à propos : Ces personnages sont choisit par le directeur générale de leur entreprises. Mais la nomination passe elle par le divisionnaire qui la transmet au concernés, comme toute instruction d'une entreprise. Ceci afin d'avoir un système unique avec une relation de pouvoir claire évitant toute confusion et donc tout risque d'apparition de deux chaînes de commandement au sein du Conglomérat.

En dessous :
Sous les directeurs divisionnaires, l'organisation se fait suivant la politique de l'entreprise concernée, et hormis la restriction d'avoir chaque poste de commandement occupé par un Caskar, tout dépend de l'entreprise. D'autant que chaque entreprise n'a pas la même conception de poste de commandement.
Chose étonnante, cette restriction date de la période Alexandrine mais est l'une des nombreuses choses que la Commission à conservée et modifiée à son avantage. On notera aussi une nuance : est considéré comme Caskar toute personne pratiquant la langue et ayant adopté les coutumes du pays. De fait, il y a dans les rangs des pontes de l'Empire des originaires des pays membres qui, plus entreprenants et compétents que d'autres, ont fait le nécessaire pour continuer à gravir les échelons. On notera même que certains directeurs, remarquant le potentiel d'un employé, l'envoi à dessein servir au sein de la division Caskar pour se roder à la langue et aux coutumes afin de lui permettre de poursuivre la carrière.

Après tout, au sein de l'Empresio, la compétence reste la première chose récompensée devant la naissance, ce qui n'est pas pour poser certains problèmes dans le cas ou des individus très compétents refusent toutefois de se plier à l'entrée dans la culture Caskar pour poursuivre leur carrière.
[/eth]

Avatar de l’utilisateur
mark
Messages : 250
Inscription : 06 févr. 2020 17:40

Re: Centre d'Informations Global

Message par mark »

mark a écrit :
23 déc. 2019 15:34
[eth]Lumière sur l'Empresio : Puissance brute de l'Empire financier[/eth]


Note : les chiffres affichés sont ceux fournis par les états membres mêmes.
[eth]
Kaiyuan
Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés : 60 %
Part des vols internes assurés : 20 %
Part de la flotte entretenus par ses soins :

Scenochas
Part de la population ravitaillée : 6,8 %

Compagnie Navale
Part du transport de marchandise assuré : 15 %
Part de la construction navale assurée : 10 %

Matios
Part de la construction de drone assurée :

Gänsernberg
Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés : 45 %
Part des vols internes assurés : 20 %
Part de la flotte entretenus par ses soins : Monopole

Scenochas
Part de la population ravitaillée : 30 %

Compagnie Navale
Non-implantée

Matios
Part de la construction de drone assurée : 20 %


Liang
Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés : 6,7 %
Part des vols internes assurés : 2,4 %
Part de la flotte entretenus par ses soins : 3,8 %

Scenochas
Part de la population ravitaillée : 5,8 %

Compagnie Navale
Part du transport de marchandise assuré : 3,7 %
Part de la construction navale assurée : 5,1 %

Matios
Non-Implanté


Dahar - absence de données
Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés :
Part des vols internes assurés :
Part de la flotte entretenus par ses soins :

Scenochas
Part de la population ravitaillée :

Compagnie Navale
Part du transport de marchandise assuré :
Part de la construction navale assurée :

Matios
Part de la construction de drone assurée :

Lorthon
Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés : 7,8 %
Part des vols internes assurés : 0 %
Part de la flotte entretenus par ses soins : 4,7 %

Scenochas
Part de la population ravitaillée : 22 %

Compagnie Navale
Part du transport de marchandise assuré : 9 %

Matios
Part de la construction de drone assurée : 37 %



Caeturia
Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés : 2 %
Part des vols internes assurés : 0,5 %
Part de la flotte entretenus par ses soins : 7 %

Scenochas
Part de la population ravitaillée : 10 %

Compagnie Navale
Part du transport de marchandise assuré : 3 %
Part de la construction navale assurée : 0 %

Matios
Part de la construction de drone assurée : 5 %

Tlaloctlitlal
Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés : 31 %
Part des vols internes assurés : 9 %
Part de la flotte entretenus par ses soins : 26 %

Scenochas
Part de la population ravitaillée : 6 %

Compagnie Navale
Part du transport de marchandise assuré : 19 %
Part de la construction navale assurée : 26 %

Matios
Part de la construction de drone assurée : 87 %

Caskar - Etat inconnu
Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés :
Part des vols internes assurés :
Part de la flotte entretenus par ses soins :

Scenochas
Part de la population ravitaillée :

Compagnie Navale
Part du transport de marchandise assuré :
Part de la construction navale assurée :

Matios
Part de la construction de drone assurée :

Flavie

Compagnie des cieux
Part des vols internationaux assurés : 11,6 %
Part des vols internes assurés : 4,9 %
Part de la flotte entretenus par ses soins : 7,2 %

Scenochas
Part de la population ravitaillée : 21,8 %

Compagnie Navale
Part du transport de marchandise assuré : 9,4 %
Part de la construction navale assurée : 2,1 %

Matios
Part de la construction de drone assurée : 100 %

Verrouillé

Revenir à « EC »