[Années 1940] Empire du Teikoku

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 739
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

[Années 1940] Empire du Teikoku

Message par Cyrus »

Années 1930: Empire du Teikoku

Image

  • Dénomination officielle : Empire du Teikoku
  • Nom courant : Teikoku
  • Gentilé : Teiko
  • Hymne national : Kimi Ga Yo
  • Langue nationale : Teiko
  • Données géographiques :
    • Capitale : Kinto - 4 505 234 Millions d'habitants (1930)
    • Population totale : 28 398 123 habitants (1930)
    • Superficie : à déterminer
    • Densité de population : à déterminer
    • Principales villes : Kinto, Sakawan, Kumoyama, Kyûshingai, Hantô, Midoriyama
  • Données politiques :
    • Régime politique : Monarchie de droit divin; Junte militaire fasciste et Orientaliste (croyance en la supériorité de l'Orient sur l'Occident corrompu).
    • Empereur : Saigo - 最後
    • Premier Ministre : Amiral Hayaki Seto
    • Fête nationale : 4 Juin (Anniversaire de l'Empereur)
    • Idéologies dominantes : Monarchisme de droit divin, Fascisme
  • Données économiques :
    • Système économique : Corporatisme et capitalisme d'état
    • Produit intérieur brut (P.I.B.) : (à estimer)
    • Monnaie nationale : Ginkô Impérial
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 739
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: [Années 1930] Empire du Teikoku

Message par Cyrus »

La politique dans le Teikoku Impérial



L'Empereur
Image
  • L'empereur actuel est L'Empereur Saigo (dit Saigo Tenno en Teiko). En Occident, il est plus connu par son nom personnel, Ûtsuhito.
  • Arrivé au pouvoir en 1919, il n'a jamais exercé le pouvoir politique, et l'a toujours laissé au Cabinet du Premier Ministre.
  • En théorie chef des armées, Saigo a de facto laissé ce pouvoir au Premier Ministre, l'Amiral Seto.

    Le Premier Ministre
    Image
  • Le Premier Ministre actuel du Teikoku est l'Amiral Hayaki Seto, Duc de Hantô et Lord de l'Empire.
  • Il est arrivé au pouvoir le 13 Juillet 1924, lors d'un coup d'état contre le gouvernement Démocrate-Travailliste au pouvoir.
  • Depuis 1927, il s'est fait octroyer le titre de Régent, qui lui permet de diriger le pays pendant une durée indéfinie.
  • La propagande l'appelle souvent le "Capitaine Seto" ou bien le "Bon Capitaine", référence à sa carrière dans la Marine Impériale.

    Contexte Politique
  • Depuis 1927 et le début de la Régence, le seul parti politique autorisé est le Kokka Shûkai, parti de l'Armée et du Premier Ministre Seto, d'obédience fasciste et orientaliste.
  • Les cadres des anciens partis Populaire-Démocrate et Travailliste qui militent contre la dictature de Seto sont pour la plupart emprisonnés dans la prison de haute sécurité de Shukai, au large de l'île de Tsushima dans le Heion.
  • Depuis quelques années, une forte propagande anti-Britonnique est en place dans l'Archipel. L'un des principaux arguments est que le Teikoku ne doit pas "finir comme le Kormalestan", dans un état de guerre contre les colons de Dytolie.
  • La propagande d'état prend de plus pour cible l'Okura et d'autres états Nippons voisins, vus comme une "extension naturelle de l'Empire".
  • Takefumi Kitano, leader de l'opposition à Seto depuis l'exécution de l'ancien Premier Ministre Démocrate Yashiro Takemura, a pris le maquis dans les montagnes du Sagaku, menant depuis plusieurs années une rébellion armée contre le gouvernement.
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 739
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: [Années 1930] Empire du Teikoku

Message par Cyrus »

Image
Yomiuri Shinbun: Principal journal du Teikoku et organe de presse du Gouvernement Sato

"L'ère Britonne est révolue"


6 Juin 1936
C'est par ces mots lourds de sens que le Capitaine Seto a ouvert son discours à la Diète hier matin, lorsqu'il prit la parole pour défendre le tout dernier projet du Ministère de la Marine: une nouvelle classe de cuirassés, plus grands et impressionnants que tout navire ayant pris la mer de l'histoire de l'humanité. Pour notre bon Premier Ministre, ces futurs titans marquent le début de la fin pour la Britonnie: Son Empire trop étendu ne peut plus se défendre efficacement et s'effondrera "dans les dix prochaines années", offrant ainsi l'opportunité au Teikoku d'enfin prendre la place qui lui revient de grande puissance maritime, et de protéger l'Orient des influences coloniales Dytoliennes. Pour ce faire les colossaux cuirassés de classe Yamano seront déployés dans l'Océan Néchinésien afin d'opposer la marine Britonne impérialiste et de sécuriser les mers face aux pirates.

L'Amiral Sato a de plus réitéré ses avertissements éclairés face au danger que représentent certains territoires face à l'ascension du Teikoku: au premier plan, l'Etat Libre du Markolo, voisin sous domination Occidentale, envers lequel le Teikoku a un devoir de libération et de civilisation, afin d'en extraire la culture Occidentale corrompue, ainsi que le Yanaon, tête de pont de l'Empire Briton dans la Néchinésie. le Premier Ministre a une nouvelle fois clairement indiqué que "Nous saurons que nous avons vaincu le jour où Yanaon tombera sous une révolution Orientaliste ou bien sous le bruit de nos canons". Au second plan, le Premier Ministre a rappelé l'existence des autres colonies Britonnes et Dytoliennes: Lianhua, Eashatri, Concessions du Kaiyuan, ainsi que le Kormalestan en guerre...

Mais avant même d'aider nos frères de Ventélie à se libérer du joug Dytolien, les Cuirassés de classe Yamano nous serviront enfin à nous affirmer dans la sphère Nippone: face à des colosses d'acier hurlant, toutes les îles Nippones seront obligées de reconnaître la supériorité naturelle de l'Archipel Teiko sur toutes les autres îles Nippones, et en se soumettant librement, participeront au noble effort de lutte contre l'Occident. C'est sur ces considérations que le Bon Capitaine a terminé son discours, recevant des applaudissement nourris de la Diète.

Teikoku Banzai!
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 739
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: [Années 1930] Empire du Teikoku

Message par Cyrus »

Rapport du Ministère de la Guerre

Plan d'invasion de l'île de Ducai


Ce document est classé Secret Défense. Seuls le Ministre de la Guerre, le Premier Ministre, et Sa Majesté Impériale y ont accès.

Daté du 1 Mai, An 19 de l'ère Saigo.

Afin de sécuriser les Îles Centrales de l'Empire, et de confirmer la suprématie Teiko sur l'océan Néchinésien, le Ministère de la Guerre recommande la mise en place de l'opération Kayaku, consistant en la prise de l'île Jinguoise de Ducai, plus proche terre non-Teiko à l'archipel. Tant que l'île de Ducai reste hors du giron Teiko, elle représente un danger à la sécurité intérieure du pays, fournissant une base avancée à toute puissance hostile.

L'opération Kayaku, telle que préconisée par le Ministère de la Guerre, se décompose en quatre étapes:

Image
cliquez pour avoir la version grande de la carte

  • L'étape initiale consiste en la prise de l'archipel Lanbaoshi, à l'ouest de l'île de Ducai. L'archipel offre de nombreux points de mouillage pour la flotte Teiko et constitue une tête de pont idéale à l'invasion de l'île. L'archipel Lanbaoshi est peu peuplé et arriéré, et le soumettre, avec deux corps d'armée et trois flottes, ne devrait poser aucune difficulté.
  • L'Etape 1 se décompose en deux parties: la Première Flotte des trois déployées dans le cadre de l'Opération Kayaku sera envoyée au large de Tayan, capitale et principale ville de l'île, et en fera le blocus maritime, afin d'éviter tout appel au continent demandant des renforts dans un premier temps. Dans le même temps, le Premier Corps d'Armée stationné aux Lanbaoshi sera déployé dans la plaine de Hunhe, région agricole peu peuplée, afin d'établir un avant-poste durable sur l'île, ainsi qu'un moyen de subsistance si les circuits logistiques avec le Teikoku venaient à être coupés. Les défenses de Hunhe sont faibles, et la prise de la région ne devrait poser aucun problème majeur.
  • L'Etape 2 se décompose en trois parties: le Second Corps d'Armée, stationné aux Lanbaoshi, sera envoyé prendre Tayan affaiblie par le blocus. En tant que principale ville de Ducai, avec près d'un demi-million d'habitants, Tayan sera une cible bien défendue, c'est pourquoi le Ministère préconise un tir d'artillerie nourri de la part de la Première Flotte permettant de distraire l'armée Jinguoise de l'attaque du Second Corps d'Armée. La seconde partie de l'étape 2 est l'arrivée du Troisième Corps d'Armée, déployé depuis l'île Teiko de Kouma, dans les plaines au sud de Tayan, sécurisant la région autour de la capitale Ducaïaise. Dans le même temps, la Troisième Flotte fera blocus de Gangan, deuxième ville de Ducai, empêchant tout ravitaillement de l'île par le Jinguo continental.
  • Enfin, l'Etape 3 sera initiée après que Tayan ait été pacifiée: le Premier Corps d'Armée, stationné à Hunhe, ira vers le sud prendre la ville de Gangan, la plaine de Hunhe étant assumée comme pacifiée à cette étape. Dans le même temps, le Troisième Corps d'Armée ira occuper la plaine de Daotian, à faible valeur stratégique mais permettant un contrôle total de la côte de l'île. Le Deuxième Corps d'Armée reste quand à lui stationné à Tayan, dont l'occupation est prévue comme problématique.

    Le Ministère de la Guerre émet l’hypothèse qu'une telle attaque mènerait à une guerre ouverte entre Jinguo et Teikoku. Il s'agit là, selon le ministère, d'un risque à prendre: si le Jinguo a l'avantage du nombre, il n'a ni celui de la stabilité, ni de la discipline, ou plus important, de la technologie. Une invasion du Jinguo cimenterait définitivement le Teikoku comme grande puissance, et permettrait d'étendre la sphère d'influence Teiko au-delà de l'archipel Nippon.

    Teikoku Banzai! Tennô Banzai!
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 739
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: [Années 1940] Empire du Teikoku

Message par Cyrus »

Image
Yomiuri Shinbun: Principal journal du Teikoku et organe de presse du Gouvernement Seto

L'île de Ducai est tombée!

13 Juin 1940
C'est chose faite! Après plusieurs mois de rude combat dans les montagnes et les rizières de l'île, le Ducai est enfin rentrée dans le giron de l'Empire, se détournant du vieux Uhmali essoufflé et vendu aux puissances étrangères pour regarder vers l'avenir, aux côté de la puissance Ventélienne de demain, l'Empire Teiko! Hayaki Seto, notre Bon Capitaine, guide du navire Teikoku dans les années sombres de notre temps, a prononcé pour l'occasion une allocution radipohonique, entendue grâce aux merveilles de la technologie par plus de la moitié des citoyens de l'archipel: Avec cette opération de prise de contrôle du Ducai, le Teikoku s'élève fièrement au dessus du géant malade Uhmaléen, et de ses perfides maîtres Britons. Avec cette opération, le Grand Plan du Kokka Shûkai entre enfin, après de longues années, dans sa seconde phase: après la consolidation du pouvoir Teiko autour de chez lui, sur les îles de l'immense archipel Nippon, notre nation est enfin prête à guider vers l'émancipation de l'Occident les états de Ventélie, et le premier d'entre eux sera l'Uhmali, l'ingrat ne reconnaissant pas le bénéfice de la présence Teiko sur ses terres, et, trompé par ses maîtres Britons, nous ayant déclaré la guerre.

Dès demain, des dizaines de milliers de jeunes patriotes, fidèles à leur Empereur, à leur Nation, à l'Amiral Seto, aux idéaux du Kokka Shûkai prendront la mer pour les côtes de l'Uhmali, laissant dans leur sillage la promesse d'un avenir Ventélien meilleur, et arrachant les parasites Britons des concessions ou ceux-ci sont implantés, comme un cancer rongeant la Ventélie de l'intérieur. Pour tous ces courageux fils de la nation Teiko, Banzai!

Hiroyuki Kimura: Après la Ventélie, il nous faudra libérer Dorimarie et Olgarie du joug Occidental


15 Juin 1940
Alors que nos valeureux soldats débarqueront incessamment sur les côtes de l'Uhamli pour mener le bon combat de libération de la Ventélie, le Ministre de la Culture Nationale et de la Propagande Impériale, Hiroyuki Kimura, a prononcé une allocution radiophonique, dans laquelle l'idéologue, l'un des principaux architecte du Kokka Shûkai, expose son idéal quand à la continuation de l'idéal du Bon Capitaine Seto, au-delà de la conquête de la Ventélie. Kimura se montre en effet confiant quand à l'occupation des états de Ventélie, et envisage d'ores et déjà la conquête de la péninsule au Nord de chez nous, afin de pacifier ses petits royaumes et de jeter à la mer les Tötterns occupant le territoire du Hankoku, qu'ils osent appeler "Ostlandgar". Face à des états moins avancés, moins disciplinés et moins modernes, nous déclara Kimura, la guerre ne sera qu'une formalité, et Fuxianji, Jizhou, Ruziwu et Hanwanggug seront libérées des poisons Occidentaux avant 1945, tandis que les concessions d'Uhmali et du Kaiyuan seront simplement rasées de la carte, amputant la gangrène du continent Ventélien.

Cependant, après ces futures victoires, le Teikoku ne devra surtout pas se reposer sur ses lauriers, mais au contraire procéder à l'élimination de l'Occident là où il n'est pas voulu, nous dit Kimura: les natifs de Dorimarie-Olgarie sont cousins des Ventéliens, ayant traversé il y a des miliers d'années la séparation entre nos terres. Ainsi, si leurs cultures sont fort différentes des nôtres, ce sont des frères d'Orient, soumis, encore plus que la Ventélie, au terrible joug de l'Occident: Westrait, Shnieretz, Laurence... Tous ces états d'Olgarie, mais aussi ceux de Dorimarie, devront être détruits, pour laisser place aux nations natives sous la protection Teiko, et les Occidentaux "noyés dans l'Océan Déchinésien". Le futur du Teikoku n'est pas, nous dit le Ministre Kimura, d'être le meneur d'une Ventélie libre, mais bien le phare civilisationnel de l'opposition aux impérialistes de l'Occident. Et sa lumière brillera de mille feux!

Teikoku Banzai! Tennô Banzai!
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 739
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: [Années 1940] Empire du Teikoku

Message par Cyrus »

Massacre de Quzhou
Image
Charnier à Quzhou

Le 8 Novembre 1942 est un jour à marquer d'une pierre noire dans l'histoire Uhmaléenne. Un jour terrible, celui où les Teikos ont commis leurs premières exactions sur les territoires continentaux de l'Empire. Débarqués depuis quelques jours à peine, ayant établi une tête de pont dans le Nord des territoires de l'Empire Uhmaléen, les Teikos du Premier Corps d'Armée des Forces Impériales de Pacification arrivent à la ville de Quzhou, une grande ville portuaire de la région, l'un des principaux centres de commerce de la côte Nord de l'Empire Uhmaléen.

En 1942, Quzhou était une ville prospère de 170 000 habitants environ. On y retrouvait une présence étrangère réduite, puisqu'une communauté de 10 1 000 Britons environ vivaient dans une petite enclave proche du port, et qu'une communauté de marchands Teiko, près de 6 000 personnes, était établie dans la ville depuis des générations. Sécuriser le port de Quzhou, peu défendu, était un objectif important pour l'armée Impériale Teiko, qui s'assurait un point de débarquement et de ravitaillement sûr pour ses troupes en Uhmali.

L'attaque sur la ville fut donnée le 29 Octobre. En à peine cinq jours, les forces numériquement supérieures et mieux équipées de l'armée Teiko étaient parvenus à prendre possession de la cité et à massacrer la petite unité militaire Uhmaléene qui la défendait. La traque pour les Britons de la ville commença alors, dans une grande frénésie sanguinaire. Il ne fallut que quelque jours pour que l'intégralité de la communauté Britonne de Quzhou soit massacrée ou aie fui la ville, mais le massacre ne s'arrêta pas là: dans leur soif de sang et de purification, les généraux Teiko voulaient faire de Quzhou la première ville ethniquement Teiko sur le sol Uhmaléen, et entreprirent de massacrer les habitants de la ville dans ce but.

Afin de différencier Uhmaléens et Teikos, un shibboleth, mot prononçable uniquement par les locuteurs de certaines langues, fut utilisé: "十五円、五十銭" (en Teiko, "Jyûgoen, Gojyûsen"). Ceux arrivant à le prononcer étaient Teikos, et furent épargnés. Les autres, femmes, enfants, vieillards, furent massacrés de manière indistincte, jetés dans des charniers et laissés à pourrir: l'Empire Teiko n'allait tout de même pas prendre le temps de proprement enterrer des races inférieures!

Une scène en particulier du Massacre de Quzhou est célèbre: Sanada Jun'ichiro, un journaliste de guerre Teiko, suivait l'Armée Impériale en Uhmali, relatant l'avancée des troupes dans les pages du Yomiuri Shimbun, principal journal Teiko de l'époque. Equipé d'une caméra, il filmait, à ce moment, des "courageux soldats avançant en terre hostile à Quzhou". La pellicule fut conservée secrètement par Sanada jusqu'en 1949, date à laquelle il la révèle, montrant deux soldats Teikos, le lieutenant Honda Yoshihiro et un fantassin nommé Suzuki Chôei. Le second tient en joue un homme agenouillé. Le premier, face à cet homme, lui parle:


"Dis-le! Jyûgoen, Gojyûsen!" s'exclame-t-il en Teiko, avant d'enchaîner en Wu: "Gong Ba!" (Parle!)

"Zh... Zhiuguoen G-gozhiushen..."

"Encore un sale Uhmaléen! Soldat Suzuki, fais ton travail!"

Suzuki Chôei appuie sur la gâchette, et abat l'homme d'un simple tir de pistolet. Les deux hommes passent alors au prisonnier suivant, juste à côté, hors champ jusque là. La caméra tourne alors et nous montre d'un côté une longue file de prisonniers agenouillés, et de l'autre une longue file de cadavres.

Au total, plus de 75 000 personnes furent massacrées à Quzhou, et presque tous les autres habitants de la ville prient la fuite. Aujourd'hui, la ville de Quzhou n'existe plus, ravagée par la guerre et par la reconquête, et seuls les charniers et les ruines témoignent de la présence du prospère port marchand qu'était autrefois Quzhou.

Le massacre de Quzhou est marquant comme étant le premier réel crime de guerre Teiko sur le sol Uhmaléen. Il montre, une bonne fois pour toute, la brutalité sans nom de l'armée Impériale Teiko. Il ne s'agit cependant ni du seul, ni du pire crime de guerre commis par les Teikos sur le sol Uhmaléen, et en 1942, le pire est encore à venir pour le vénérable empire et ses habitants.
Image

Répondre

Revenir à « Fiches pays »