Encyclopédie: République d'Anantram

Avatar de l’utilisateur
Plutark
Messages : 1131
Inscription : 04 févr. 2020 21:41

Encyclopédie: République d'Anantram

Message par Plutark »

Encyclopédie de la République d'Anantram


1. Généralités

Drapeau:
Image

Devise:

Hymne:

Langue officielle: Hindi, Tamoul

Forme de l'Etat: République parlementaire

Président: Sagar Sandelah

Premier ministre: Zalim Achaval

Capitale: Taj Amar

Nombre d'habitants: 21 millions

Monnaie: Roupie anantramie

Produit Intérieur Brut:
15 milliards $

Gentilé: Anantrami/Anantramie

Domaine internet: .ant

Avatar de l’utilisateur
Plutark
Messages : 1131
Inscription : 04 févr. 2020 21:41

Re: Encyclopédie: République d'Anantram

Message par Plutark »

2. Géographie

Image

Avatar de l’utilisateur
Plutark
Messages : 1131
Inscription : 04 févr. 2020 21:41

Re: Encyclopédie: République d'Anantram

Message par Plutark »

3. Institutions politiques (royaume)

Raja: Kollotunga VII (Portrait officiel)
Image

Le Raja exerce un fort pouvoir décisionnaire. Il n'est pas limité dans ses prérogatives et est officiellement le chef de l'armée de l'Anantram. Sur les 151 sièges du Parlement, le Raja en nomme 30 tous les 5 ans en même temps que les élections.
Le souverain a le monopole des compétences liées à la Défense et aux Affaires Étrangères. Il est aussi protégé par la loi qui réprime lourdement toute "offense au Raja".
L'interprétation de ce qu'est une offense au Raja est très large et permet de faire taire n'importe quel opposant trop gênant. Kollotunga VII qui règne depuis 2012 alors qu'il était âgé de 17 ans a même durci la législation pour imposer le respect.
Il a également mis en place un culte de la personnalité qui se traduit par sa forte présence dans l'espace public à travers des photographies et des statues.
Le Raja mène une forte politique d'intolérance religieuse et réprime une minorité musulmane située dans le nord du pays, à proximité de la frontière avec le Gandhari. L'Hindouisme est la religion obligatoire et y renoncer publiquement est puni de mort.
Kollotunga VII mène également une politique nationaliste et nie toute spécificité régionale. Il souhaite un peuple anantrami unie derrière une seule identité, une seule religion et un seul souverain.
Il est farouchement opposé au communisme et voit le voisin du nord comme une menace à son autorité dans son royaume avec la possibilité que les idées traversent la frontière.
Le souverain est néanmoins populaire parmi les classes moyennes et supérieures de la population. Les moins aisés se sentent réprimés dans leurs libertés et se laissent séduire par les évènements au Gandhari.

Le Parlement:
Élu tous les cinq ans, il s'agit en réalité d'un Parlement croupion. Non seulement il n'est que consultatif mais en plus peu de partis d'opposition osent se présenter, de crainte d'être accusé d'offense au raja pour une parole mal placée lors de la campagne. La couronne désigne également des candidats qui reçoivent l'étiquette "soutenu par le Raja".
Son avis ne contraint pas le souverain dans son action mais ce dernier s'applique néanmoins à appliquer les choix du Parlement et y désobéit en de rares occasions.

Le Gouvernement:
Nommé par le Raja, il dispose d'un Premier ministre. Ce dernier n'est en réalité que le ministre le plus éminent et il dispose du statut de premier conseil auprès du souverain. Il ne dirige pas le gouvernement et n'a pas d'autorité sur ses ministres.
Le gouvernement est donc dirigé par le Raja qui le nomme et le révoque à sa guise.

Répondre

Revenir à « Anantram »