Médias et actualités dans l'Etat de Liang

Ventélie 59-61-62-63-65-66
Avatar de l’utilisateur
Frederick St-Luys
Messages : 722
Inscription : 05 févr. 2020 18:35
NJ : Liang - Kishu
NJ V4 : Liang - Kishu
NJ V3 : Kaldia
Première date d'inscription : 15 mars 2011

Re: Médias et actualités dans l'Etat de Liang

Message par Frederick St-Luys »

Vos actualités, par Linxiang.net

Jizhou, le 27/06/43

Image
M Balgachaï s'exprimant contre la théorie du complot "XUC"

  • L'exécutif provincial de Haixi forcé de démentir la théorie du complot des nappes phréatiques contaminées à l'uranium
    Auteur: Erhi Urmugsaan - Journal: Dull Kholooï
  • Après les accusations répétées formulées en séance devant le Yuan provincial de Haixi, le chef de l'exécutif provincial, Juurghölkar Balgachaï a contraint de démentir publiquement une théorie de complot circulant depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux de l'ouest du Liang.

    Selon la théorie "XUC" (pour "Xilinhar Uranium Company"), cette dernière entreprise, qui est un joint venture entre la plupart des grands groupes miniers liangois, pomperait des matériaux radioactifs issus de l'extraction de l'uranium dans les nappes phréatiques de l'ouest de la province de Haixi. D'abord apparue en ligne, la théorie a depuis lors été reprise dans certains milieux aussi bien proches de l'extrême gauche que de l'extrême droite, prenant tour à tour une orientation anti-capitaliste, anti-minière ou anti-Liang. Par moments, la théorie XUC prend même des formes plus exotiques: expériences jernlandaises, essais nucléaires liango-britons, extraterrestres ...

    Visiblement agacé, M Balgachaï a rappelé durant son intervention les contrôles systématiques opérés sur les nappes phréatiques proches des mines d'uranium et de charbon de l'ouest de la province, et a souligné que l'essentiel de l'eau des villes de l'ouest Haixien était directement pompé dans les fleuves de la région. Enfin, il a également rappelé le rôle économique important de l'industrie minière de l'uranium, soulignant "les importants investissements dans la recherche minière de pointe, dans lesquels la sécurité et la salubrité jouent un rôle essentiel, sous le contrôle à la fois des organes nationaux et provinciaux".

    Si le sujet est par cela considéré comme clos au Yuan provincial, cette brève déclaration a rapidement fait le tour de la toile, et n'a guère convaincu les tenants de la théorie, qui ont déjà commencé à suspecter l'implication des autorités provinciales dans un plan d'empoisonnement des citoyens.
      Revue de presse sur le portail d'actualités de Linxiang.net


      Liang Globe - Renouvellement du Situ: la nouvelle "formule magique" sécurisera la présence de ministres originaires des provinces de Haixi et de Xilkar

      Supplément culture de l'International Jizhou Times - - Culture: l'idole kishienne KYO K-O en tournée dans l'est du Liang: plus de 20.000 spectateurs à Jizhou.

      Ji Shinjian - Frontière avec le Dongzhou: Les négociations entre Jizhou, la clique de Nanyan et la Ligue des Provinces du Nord-Est permet la réouverture de trois postes-frontière entre le Liang et le territoire contrôlé par la Clique.

    Avatar de l’utilisateur
    Frederick St-Luys
    Messages : 722
    Inscription : 05 févr. 2020 18:35
    NJ : Liang - Kishu
    NJ V4 : Liang - Kishu
    NJ V3 : Kaldia
    Première date d'inscription : 15 mars 2011

    Re: Médias et actualités dans l'Etat de Liang

    Message par Frederick St-Luys »

    Vos actualités, par Linxiang.net

    Jizhou, le 15/07/43

    Image
    M Qiao Guo, ministre de la guerre, a décliné de commenter devant la presse les implications stratégiques d'un Karmalistan doté de l'armée atomique

    • Le Situ embarrassé par les révélations sur le programme nucléaire karmal
      Auteur: International Jizhou Times - Journal: Zhuang Guanxiao
    • Le retour de la question du nucléaire place Jizhou dans une position politique difficile

      Le Gouvernement liangois a été mis dans l'embarras par la récente révélation de l'existence d'un programme nucléaire militaire au Karmalistan: selon le porte-parole du Situ, ce dernier "étudierait l'ensemble des éléments de la question avec beaucoup d'attention. Les liens étroits entre le Liang et le Karmalistan, et l'existence d'importants contrats de fourniture de minerai d'uranium, ont placé les autorités de Jizhou dans une position inconfortable. Alors même que la pression internationale sur le Karmalistan s'accroît, tout comme elle s'était accrue contre le Commonwealth, certains observateurs considèrent que la clé de l'arrêt du programme du Karmalistan est à chercher au niveau de son approvisionnement en uranium liangois.

      "Nous nous serions bien passés de ce problème", a reconnu sous couvert d'anonymat un mandarin du Ministère de l’Étranger. Il faut dire que l'expérience de la crise du nucléaire briton avait échaudé les services, qui s'étaient retrouvés à superviser une négociation trilatérale serrée entre une OMPC sur une ligne très dure et un Commonwealth se sentant méprisé et acculé. A l'époque, la pression internationale dont faisait l'objet notre pays avait cependant contribué à consolider une ligne interne intransigeante.

      Un Karmalistan nucléarisé, scénario stratégique inconfortable pour le Liang et le monde

      A présent, la situation est plus floue, d'autant plus que certains pays proches du Liang et de l'OCC ont d'ores et déjà adopté une approche critique à l'égard de Karagol. La menace potentielle que constituerait un Karmalistan nucléarisé et politiquement instable à portée de missile de la côte ouest Liangoise constitue un autre facteur que ne peut manquer d'ignorer le Premier Cercle Militaire, qui considère traditionnellement la moitié orientale de la Mer Intérieure comme l'arrière-cour stratégique du Liang.

      En somme, si les relations avec le Karmalistan sont historiquement bonnes, l'existence d'une puissance nucléaire hautement militarisée mais au Gouvernement notoirement fragilisé inquiète grandement les alliés de Jizhou. L'établissement de relations durablement hostiles entre Karagol et l'OCC constituerait une hypothèque majeure sur les ambitions et alliances régionales liangoises, et forcerait à accélérer la modernisation et l'extension des forces armées du pays - ne serait-ce que pour garantir son poids dans les décisions au sein de l'Organisation. Et même si une intervention de l'OCC demeure hautement improbable, il n'est pas certain, au regard de l'exemple de la crise britonne, que d'autres pays et organisations dans le monde feraient preuve d'une retenue comparable. Déjà le Jernland semble envoyer des signaux préoccupants à l'égard des karmals.

      "Un Karmalistan doté d'armes nucléaires menace beaucoup de monde", selon le professeur Akitori Junko de l'université de Shikki au Kishu. Le pays étant situé au cœur géographique du supercontinent touranien, il place à portée de frappe balistique l'essentiel de la population mondiale, ainsi que des sites hautement stratégiques, comme le canal d'Ashurabad, les champs de pétrole du Kars, les routes maritimes de Cérulée, ou encore les ports exportateurs de coltan d'Uhmali. Et si pour l'instant le devant de l'actualité internationale reste occupé par les convulsions destructrices et auto-destructrices du Shiha, "tôt ou tard, la question du nucléaire Karmal arrivera sur le devant de la scène. N'en doutons pas: une plaie purulente vient de s'ouvrir."

      Le PPP réclame un moratoire sur les exportations d'uranium vers le Karmalistan

      Si le Situ - qui comprend des membres PPP - n'a pas encore émis de prise de position officielle, le Parti de la Prospérité Populaire (PPP, centre-gauche) lui-même a d'ores et déjà appelé à un moratoire sur les exportations d'uranium et négociations avec le Karmalistan, le temps que soit évalué le sérieux du risque de prolifération nucléaire en Touranie. D'autres groupes de gauche, mais le Parti de la Grue Dorée à l'extrême droite ont émis leurs propres communiqués dans ce sens.

      Si le PHP (majoritaire) s'est pour l'instant borné à une condamnation de principe des risques de la prolifération nucléaire, il pourrait être conduit par une opinion publique inquiète à rejoindre des positions plus strictes. En effet, selon les sondages, 69% des liangois se disent "inquiets" ou "très inquiets" à l'idée de l'acquisition d'armes nucléaires par le Karmalistan. Si cette tendance se confirmait, le Situ n'aurait alors pas d'autre choix que d'ouvrir la question d'une suspension des exportations d'uranium depuis Shulan et Balzhor vers le Chaïbanistan.

      Les entreprises confirment que les financements des hausses de capacité ne seront pas remis en cause

      Malgré les polémiques croissantes autour de l'usage qui est fait de l'uranium miné au Liang, les entreprises du secteur, directement ou indirectement contrôlées par les conglomérats des "Trois Pieds du Tripode", ont annoncé lors d'une conférence de presse conjointe à Alxaar que dans l'immédiat, leurs opérations d'extraction, de raffinage et d'exportation se poursuivraient comme à l'accoutumée.

      Plus encore, XINI et XUC ont annoncé l'extension de leurs efforts financiers en vue d'accélérer la mise en service de trois nouveaux sites, au nord-ouest du plateau de Shengan. "Le marché international de l'uranium demeure hautement porteur. Les éventuelles perturbations actuelles en lien avec le Karmalistan n'y changeront rien: la demande est significativement supérieure à l'offre". Preuve en est: les investissements des entreprises liangoises dans les technologies d'extraction d'uranium sont en hausse pour la quatrième année consécutive (+178% depuis 2040), tandis que le prix de la licence d'exportation a connu une hausse continue depuis la création du nouveau système de droits d'exports titrisés.

    Avatar de l’utilisateur
    Frederick St-Luys
    Messages : 722
    Inscription : 05 févr. 2020 18:35
    NJ : Liang - Kishu
    NJ V4 : Liang - Kishu
    NJ V3 : Kaldia
    Première date d'inscription : 15 mars 2011

    Re: Médias et actualités dans l'Etat de Liang

    Message par Frederick St-Luys »

    Image

    Vous habitez à Shangri, Province d'Athar Issan, LIANG. Nous sommes le 20/07/43 à 11:57.
    Température: 38°C - Image


    Vos actualités locales, par Linxiang.net

    • L'accident d'un hélicoptère expérimental dans le désert à l'ouest de Shangri intrigue les théoriciens du complot
      Journal: ShangriMedia.net
    Un hélicoptère expérimental de l'armée liangoise s'est écrasé au sol durant la nuit de jeudi à vendredi, près de la "Montagne des Eaux Amères" (Kor Barvas), à 150 kilomètres à l'ouest de Shangri. Selon les premières informations fournies par le Ministère de la pacification martiale, le véhicule aérien expérimental, dont la désignation n'a pas été révélée, aurait subi cet accident du fait d'une erreur humaine au cours d'une phase techniquement difficile des essais réalisés dans le désert, à proximité de la base aérienne de Narlan Sor. Aucune information n'a été donnée quant aux victimes potentielles du crash.

    Si l'état-major du quatrième cercle militaire s'est refusé à commenter plus en avant l'incident, les théoriciens du complot de la région se sont rapidement emparés du sujet, d'autant plus que la base de Narlan Sor a au Liang la réputation d'être le lieu d'essais d'armes étonnantes, mais aussi d'emprisonnement d'extraterrestres et d'autres créatures fantastiques. Selon Qiang Mao, l'auteur de "L'invasion des êtres de lumière", plus de quatre OVNI se seraient écrasés dans le désert depuis 1946, et seraient entreposés sur place. Le récent accident d'hélicoptère ne serait qu'un cinquième incident de ce type.

    Le porte-parole du théâtre ouest des forces aériennes du Liang a refusé tout commentaire.
    • Un compromis enfin atteint sur la visite officielle du prince de Chenjing aux tombes impériales de Bi'an
      Journal: ShangriMedia.net
    Il aura fallu plusieurs mois de tractations entre le Situ et les différentes autorités du Dongzhou pour permettre la visite du prince de Chenjing, Shun Yunfeng, sur le site des tombes Impériales de Bi'an, dans le sud du Liang.

    La visite de celui que certains considèrent comme l'héritier de la lignée impériale Wei du Grand Liang sur ce site hautement symbolique avait suscité des discussions abondantes à Jizhou, où le PPP et le PED étaient initialement fortement opposés à la présence sur le sol national du dirigeant du réduit monarchiste de Caoquan, dans l'ouest du Dongzhou. Cependant, des négociations serrées avec le Gouvernement National Transitoire du Dongzhou et l'assurance que la visite du prince se fera strictement dans un cadre privé et individuelle ont fini par convaincre les plus réticents. Certains observateurs ont suggéré que ce compromis est lui-même le résultat d'une négociation secrète, par laquelle Jizhou aurait autorisé la visite contre le soutien du prince de Chenjing dans le cadre de sa stratégie de normalisation au Dongzhou.

    Le prince devra se rendre au Liang début août 2043. Étant donné les relations tendues entre Caoquan et les responsables de la clique de Nanyan à Taizhong, il est prévu qu'il embarque sur un navire à Jingkou, et contourne par voie maritime le Dongzhou pour entrer au Liang par Dingyuan.
    • Shangri: commencement de l'installation des électroaimants supraconducteurs
      Journal: ShangriMedia.net
    C'est un important moment pour Shangri, et pour la science au Liang: les techniciens du projet d'accélérateur de particules SHEAC ont débuté la pose des immenses électroaimants supraconducteurs. Au nombre de près de 10.000, ceux-ci seront installés partout autour du tube de l'accélérateur, dont ils constitueront l'élément central, essentiel afin de fournir l'accélération.

    Ces électroaimants sont également l'un des principaux consommateurs d'énergie de l'installation, et constitueront une ponction non-négligeable sur l'approvisionnement en électricité de la ville de Shangri, dont le réseau d'alimentation a cependant été construit dès le début afin de s'adapter aux besoins particuliers des laboratoires et du SHEAC en particulier.

    Les aimants eux-mêmes sont fabriqués par l'entreprise liangoise YuYatech, dans son usine de Karashand, au pied des monts Tianzhu, et sont le résultat d'années de recherche dans le domaine des matériaux, de l'électronique et de la physique avancée.

    Avatar de l’utilisateur
    Frederick St-Luys
    Messages : 722
    Inscription : 05 févr. 2020 18:35
    NJ : Liang - Kishu
    NJ V4 : Liang - Kishu
    NJ V3 : Kaldia
    Première date d'inscription : 15 mars 2011

    Re: Médias et actualités dans l'Etat de Liang

    Message par Frederick St-Luys »

    Image

    Connexion SUD-VPN - connexion cryptée
    http://project-truth.lg
    Nous sommes le 27/07/43 à 15:55.


    Trois nouveaux posts correspondent à vos critères de recherche

    Revue de presse ventélienne des chercheurs de vérité

    • SHEAC: LE LIANG S'APPRÊTE A DETRUIRE LE MONDE AVEC UN TROU NOIR
      Journal: Zhenxiang.independant.lg
    Déjà lorsque nous avions interviewé l'ingénieur Bao Li en 2041, ce dernier nous avait révélé l'effroyable risque global que posait le SHEAC (Shangri High Energy Accelerator and Collider), le dernier mégaprojet fou du complexe militaro-industriel liangois. Comme le veut l'adage, "on n'est jamais mieux dissimulé qu'à la vue de tous": ce dernier a été installé en grande pompe au coeur de la ville nouvelle de Shangri, dont les habitants, naïfs ou alliés du système, seront les premières victimes de la catastrophe qui s'annonce.

    Pour le professeur Bao Li, "la tentative de recréer les conditions de création d'un micro-trou noir au moyen de l'accélérateur de particules SHEAC risque de déclencher une réaction en chaine incontrôlable avec nos moyens technologiques actuels". Les calculs des chercheurs du projet se fondent sur des hypothèses volontairement tronqués, selon l'homme de 55 ans. Le résultat? "En l'espace de quelques milisecondes, l'ensemble de la réaction de Shangri sera oblitéré, et un trou noir d'un rayon de quelques centimètres se formera. Notre planète disparaitra dans les heures qui suivront: tout ce qui ne sera pas simplement transformé en énergie deviendra un neutronium ultradense".

    Évidemment, le professeur a essayé d'alerter les autorités et ses collègues, sans succès. Bien au contraire, il a été tourné en ridicule, et a été forcé de s'adresser aux médias. Pour ses positions publiques discordantes, M Bao aura subi une véritable chasse aux sorcières, et perdu son poste au département de physique de l'université de Korlaghan. Un homme brisé, il n'en a pas moins continué son combat, et participe chaque semaine aux manifestations citoyennes devant le chantier du SHEAC.

    Mais pourquoi donc les autorités liangoises s'entêtent-elles dans ce projet suicidaire? Nous pensons avoir trouvé la réponse dans un dossier de documents secrets, transmis par un insider du ministère de la défense: devant la montée des tensions internationales, et face à la tentation d'acquisition d'armes nucléaires et chimiques, le Gouvernement Liangois aurait décidé de se doter d’armements expérimentaux à base d'antimatière. Les documents mentionnent en particulier un canon à antimatière "JAN MAYEN", d'une puissance plusieurs fois supérieure aux armes nucléaires les plus avancées jamais théorisées. Folie? Visiblement pas, compte tenu des milliards déversés dans le projet SHEAC, qui ne peuvent que trouver leur origine dans une volonté de domination militaire mondiale!

    Réveillez-vous et arrêtez ce projet tant que c'est possible!
    • Base aérienne de Narlan Sor: des OVNI et 70 ans de mensonges d'Etat
      Journal: out-there.com
    La semaine dernière encore, un "hélicoptère expérimental" se serait écrasé au lieu dit Kor Barvas, dans une région tristement connue du désert d'Athar, au Liang. L'armée de l'air Liangoise n'a pour l'instant fourni aucun détail, ni aucune photo du crash: ce n'est pas surprenant, car les autorités seraient bien en mal d'expliquer une photographie de l'engin qui s'est réellement écrasé mardi dernier dans l'ouest du pays.

    Plusieurs astronomes amateurs et d'autres sources fiables ont confirmé avoir aperçu un étrange objet volant oblong, lumineux, se déplaçant à très grande vitesse, avant de virer à angles parfaitement droits, et déjà des photographies de l'objet peuvent être trouvées en ligne. Une origine extraterrestre semble donc difficile à exclure devant un tel panel de preuves accablantes! Pourtant, l'habituelle opération de désinformation a immédiatement commencé parmi les organes de propagande de la technostructure de Jizhou, visiblement déterminée à éviter d'expliquer à sa population les circonstances dans lesquelles les visiteurs de l'espace circulent depuis des décennies dans notre espace aérien.

    Cette histoire est intimement liée à celle de la base de Narlan Sor. Située dans un endroit isolé, au milieu d'une région connue pour ses propriétés électromagnétiques étranges, elle a été dès les années 1960 un endroit où le Gouvernement entrepose les objets et anomalies les plus étonnantes, loin des regards du public et des chercheurs de vérité. La présence désormais proche de l'accélérateur de particule SHEAC est également un autre élément hautement suspect, sans doute liée aux propriétés thaumiques de la dépression d'Athar. Quoi qu'il en soit, cela fait maintenant des décennies que les observations d'objets volants lumineux et extrêmement rapides se sont multipliées aux alentours de la base aérienne, sans que jamais quiconque de fiable ne puisse accéder aux documents et énormes hangars souterrains de la base, où sont probablement entreposés les restes des OVNI, voire retenus prisonniers leurs équipages.

    Peut-être qu'un jour, un phénomène OVNI suffisamment massif se produira, et il deviendra impossible de continuer à nier la réalité. En attendant, notre blog continuera de vous fournir les informations les plus complètes sur le sujet.
    • Reine Adélaïde de Flavie: des indices étonnants viennent corroborer la thèse du double
      Journal: Zhenxiang.independant.lg
    Rebondissement surprenant dans l'affaire de la tentative d'assassinat contre la reine douairière Adélaïde de Flavie : selon un document publié par l'organisation Olgaro-Ventélienne International Full Specter Research Foundation (IFSRF), les informations des derniers jours concernant la survie de celle-ci seraient grandement exagérées, voire complètement fausses. Les chercheurs de l'IFSRF ont effectué une série d'expériences de vision à distance, de clairvoyance et de projection astrale, qui ont révélé une vérité choquante: les terroristes Shihans avaient bel et bien réussi à s'infiltrer dans le palais, où ils ont abattu la reine, avant d'être maîtrisés.

    Plus encore, l'IFSRF affirme avoir découvert à partir de l'exploitation de photographies récentes des preuves que la femme occupant actuellement le rôle de la reine serait un double, prêt pour assurer la continuité du régime dans ce genre de situations. Il n'a cependant pas encore pu être déterminé si ce double est simplement le résultat des talents des chirurgiens esthétiques de Montbardais, des expériences génétiques jernlandaises, ou du recours à un Doppelgänger. La piste d'un masque de silicone porté par Yukio Fujihara semble cependant jusqu'ici écartée par la comparaison des tailles respectives des deux individus: ouf.

    Il reste à voir combien de temps cette charade continuera.

    Avatar de l’utilisateur
    Frederick St-Luys
    Messages : 722
    Inscription : 05 févr. 2020 18:35
    NJ : Liang - Kishu
    NJ V4 : Liang - Kishu
    NJ V3 : Kaldia
    Première date d'inscription : 15 mars 2011

    Re: Médias et actualités dans l'Etat de Liang

    Message par Frederick St-Luys »

    Image

    Vous habitez à Jizhou, Distict provincial de Jizhou, LIANG. Nous sommes le 10/08/43 à 20:48.
    Température: 22°C - Image


    Vos actualités locales, par Linxiang.net

    • Commencement des travaux du gazodoc trans-touranien, l'indépendance énergétique dans le viseur
      Journal: Liang Globe
    Le consortium liangois regroupant Liangas, Phoenix Gas Inc. et Liaoyu Qiyê a débuté la construction du gazoduc trans-touranien. Au départ du port de Balzhor, dans le sud de la province de Haixi, ce dernier atteindra une longueur de 3500 kilomètres, dans les fonds relativement peu profonds de la Mer Intérieure. Il trouvera son terme dans la ville portuaire portuaire Askaze d'Abkhahan, où un autre tube, destiné à transporter du pétrole, est lui en construction.

    Pour Liu Qiaogan de Liangas, ce projet permettra de "construire l'épine dorsale d'un grand échange d'hydrocarbures entre orient et occident, et de définitivement détachement l'approvisionnement en pétrole de la Ventélie des vicissitudes du commerce maritime". L'objectif final de ce projet, soutenu à grands frais par les Gouvernements liangois et Askazes, est en effet de permettre une circulation dans les deux sens des hydrocarbures: gaz liangois vers l'ouest, et pétrole marquésien vers l'est. La récente montée des tensions dans la région du canal d'Ashurabad a une fois de plus rappelé la fragilité des approvisionnements en pétrole de la Ventélie, où les Etats ont depuis des années entamé des politiques de constitution de stocks. Le Liang n'est pas en reste, et a entamé ces derniers mois le réaménagement de plusieurs anciens sites militaires afin d'accueillir des réserves stratégiques équivalentes à plusieurs semaines de consommation, tandis que la présence de mines de charbon dans l'ex-Xilinhar a permis d'envisager le recours d'urgence au carburant synthétique.

    Notre pays ne borne pas ses efforts au domaine des hydrocarbures, cependant, comme il mène en parallèle des recherches dans le domaine des technologies nucléaires, en particulier du Carburant à centrale nucléaire. Mais la piste d'une nucléarisation significative du pays reste lointaine, l'unique centrale, à Noyan Koigor dans le Haixi, étant l'héritage d'un accord jernando-xilinharien, et l'essentiel de la production d'uranium du pays demeurant destinée à l'export.

    En attendant, les chambres de commerce de l'ouest du Liang se réjouissent de la consolidation de la route maritime intérieure, qui constitue un facteur essentiel de santé économique pour les provinces de Haixi, Xilkar et Athar Issan.
    • Programme nucléaire karmal: le PPP en phase d'obtenir un moratoire de trois mois
      Journal: Publica.lg
    Les batailles politiques au Liang sont des choses discrètes, organisées loin des caméras et des journalistes, dans les annexes du Palais du Parlement. Mais elle n'en sont pas moins féroces. Depuis deux semaines, la réaction liangoise à la question du programme nucléaire Karmal a fait l'objet d'un bras de fer entre les intérêt économiques, défendus par les mandarins du ministère de l'agriculture, de l'industrie et de l'énergie, ainsi que le ministère des travaux, et les intérêts diplomatiques et stratégiques, qui se sont consolidés autour d'une étrange coalition du ministère de l'Etranger et de plusieurs hauts responsables du PPP et du PED. Wang Xiang, depuis sept ans jiuqing en charge des affaires étrangères, s'est retrouvé tenaillé entre la loyauté gouvernementale et la réticence de ses secrétaires et d'une bonne partie des membres centristes et de gauche au Situ. Le ministère de la guerre, traditionnellement neutre sur ce genre de questions, semblait également inquiet des implications pour la sécurité nationale de la menace stratégique karmale.

    Il semblerait cependant que la combinaison d'une pression internationale croissante et surtout l'approche des élections ait convaincu la majorité PHD, jusqu'ici plutôt favorable aux intérêts économiques, de se montrer disposés à transiger, ouvrant la voie à la solution du moratoire, à l'image de ce qui avait été le cas avec le Commonwealth. L'idée de renégocier voire de résoudre d'emblée les contrats, annulant les licences d'exportation karmales, notamment au profit d'acheteurs tiers dont les noms n'ont pas été révélés mais qui se seraient déjà manifestés, a cependant fait long feu, devant la réticence traditionnelle du ministère de l'étranger à prendre des mesures susceptibles d'écorner l'image de partenaire d'affaires fiable et pragmatique en toutes circonstances du Liang.

    Il est probable qu'un tel moratoire s'accompagne d'une demande officielle d'éclaircissements à l'intention du Karmalistan, même si l'extrême instabilité régnant en ce moment dans ce pays pourrait affecter la crédibilité des réponses fournies. Le Liang avait jusqu'ici considéré la reine Mamta comme un gage de continuité bienvenu, et sa disparition est de nature à entamer les liens de confiance existant de part et d'autre de la Mer Intérieure, liens déjà soumis à rude épreuve par les évènements récents. L'hypothèse d'un règlement multilatéral de la question, qui avait surgi à l'époque de l'OMPC, semble cependant être écartée d'office par Jizhou, qui a gardé un très mauvais souvenir des tentatives passées se nations étrangères de s'arroger un contrôle sur sa politique.

    Il reste donc à voir si cette question trouvera une solution, et où finiront les exportations stratégiques d'uranium jusqu'ici destinées à Karagol. L'insuffisance de l'offre mondiale a donné une importance considérable à ces stocks, alors que de nombreux pays, comme l'Ostlandgar et les Îles-Unies, dépendent largement du minerai liangois. Et la situation demeurera probablement ainsi qu'à ce que les investissements considérables déjà effectués dans les technologies et moyens d'extraction [NT1] portent leurs fruits.

    Avatar de l’utilisateur
    Frederick St-Luys
    Messages : 722
    Inscription : 05 févr. 2020 18:35
    NJ : Liang - Kishu
    NJ V4 : Liang - Kishu
    NJ V3 : Kaldia
    Première date d'inscription : 15 mars 2011

    Re: Médias et actualités dans l'Etat de Liang

    Message par Frederick St-Luys »

    Image

    Vous habitez à Shangri, Province d'Athar Issan, LIANG. Nous sommes le 15/08/43 à 17:31.
    Température: 34°C - Image


    Vos actualités locales, par Linxiang.net

    • Le SHEAC mettra les données en accès libre, au bénéfice de la communauté scientifique mondiale
      Journal: ShangriMedia.net
    Le professeur Jia Cheng, chef de projet sur le versant universitaire de l'accélérateur de particules SHEAC en construction dans notre ville de Shangri, a confirmé officiellement ce qui était une rumeur tenace parmi les physiciens du Liang et d'au-delà: les résultats détaillés des expériences au sein de l'accélérateur de particules seront mis à disposition en ligne, et ainsi accessible à l'ensemble de la communauté scientifique mondiale.

    "Chaque test ouvre des possibilités infinies, selon le professeur Jia. Sa préparation nous prendra des mois, sa réalisation quelques instants, mais, une fois les résultats obtenus, l'exploitation de ces données peut durer des années. Nous sommes prêts à faire cadeau à la science mondiale de ces résultats, afin que, tous ensemble, nous puissions progresser plus vite.

    Il est cependant incertain que ces éléments suffisent à rassurer les milieux conspirationnistes, qui affirment depuis des années que le projet SHEAC a pour objet de créer des armes à antimatière, et engendrera un trou noir. L'évocation du témoignage du professeur Bao Li ne suffit pas à convaincre Jia Cheng, qui n'est pourtant pas sans sympathie pour celui qui a été son collègue: "[Bao] Li a subi une période de difficultés personnelles. Ses conclusions ne sont pas scientifiquement fondées, mais je ne me joindrais pas au choeur de ses détracteurs."
    • Wakoku: L'Union Liangoise Pour la Liberté à l’Égard du Culte salue l'arrestation des prêcheurs Sanhwasalmins
      Journal: ShangriMedia.net
    En réaction à la récente 'arrestation à Urasaki de trois prêcheurs évangélistes Sanhwasalmin pour prosélytisme, l'association laïque liangoise ULPLEC a salué la décision des autorités Wa comme "le choix de la raison et du bon sens face à la pénétration insidieuse des superstitions étrangères". Une rare expression de soutien d'une association générale assez méfiante à l'égard de l'étranger, et notamment des régimes traditionalistes.

    L'Union Liangoise Pour la Liberté à l'Egard du Culte (ULPLEC) est une association controversée au Liang, où elle s'est rendue célèbre en attaquant en justice plusieurs temples traditionnels et Églises pour des motifs variés, allant de la fiscalité aux nuisances sonores, en passant par l'arsenal anti-sectaire de la loi liangoise. Elle est partisane d'une interprétation stricte du Jarlik de 1757 relatif aux superstitions autorisées.

    Le Situ n'a pas souhaité commenter l'arrestation de trois citoyens d'un pays de l'OCC par le Wakoku, conservant son attitude jusqu'ici neutre face aux tensions dans le nord-est de la Ventélie.

    Avatar de l’utilisateur
    Frederick St-Luys
    Messages : 722
    Inscription : 05 févr. 2020 18:35
    NJ : Liang - Kishu
    NJ V4 : Liang - Kishu
    NJ V3 : Kaldia
    Première date d'inscription : 15 mars 2011

    Re: Médias et actualités dans l'Etat de Liang

    Message par Frederick St-Luys »

    Vos actualités, par Linxiang.net

    Jizhou, le 3/09/43

    Image
    Une séance de "récitation respiratoire" des écrits du fondateur du Respirationnisme Quantique, Jiao Feng

    • "Respirationnisme quantique" : les responsables d'une secte controversée devant la justice dans l'affaire des "Temples radiologiques"
      Auteur: International Jizhou Times - Journal: Gan Yunjiang
    • Un parquet qui n'est visiblement pas en "harmonie vibratoire" avec les accusés

      Soixante-trois ans de réclusion en Forteresses de la Repentance et des Châtiments : les réquisitions du procureur du protectorat du tribunal des peines et châtiments de Bi'an, Lü Shangxiang sont lourdes, dans ont douché les espoirs de clémence des partisans de l'Association pour la Vie Purifiée, une organisation sectaire controversée, qui a longtemps esquivé l'interdiction au Liang en se présentant comme une association culturelle et sportive. Cette illusion a été brisée par le réquisitoire de M Lü, qui a présenté avec sa froideur clinique habituelle l'univers loufoque et inquiétant d'une secte qui est entrée dans l'imaginaire populaire comme la face du "Respirationnisme quantique".

      Une philosophie mêlant traditions janubiennes, Qigong et New Age

      Cette philosophie, née durant les années 1980, se présente comme l'héritière de traditions janubiennes et ventéliennes multimillénaires, et prétend purifier les corps et les esprits de ses fidèles par un jeûne absolu. Idéalement, la personne ayant atteint le Septième Stade de de la Neuvième Itération peut espérer vivre éternellement de manière totalement autonome, sans boire ni manger. Le mouvement s'est structuré à la fin du siècle dernier, et a connu une croissance modérée dans le sud du Liang et au Dongzhou, jusqu'à la mort de son fondateur, Jiao Feng, en 2003.

      Cette période, également marquée par des difficultés financières et une surveillance accrue par les autorités, a vu la division du mouvement initial en un grand nombre de plus petites organisations, camouflées en associations sportives et culturelles, vantant les mérites du jeûne, de l'exercice, et de la méditation "quantique", destinée à placer l'homme en phase avec l'univers. C'est à cette époque que le docteur Yulan Jing, l'un des trois accusés du procès actuel, rejoint la secte. L'homme est un praticien de la médecine traditionnelle Qigong liangoise, et voit dans l'énergie cosmique nourrissant l'esprit des Respirationnistes une manifestation du Qi. Sous son impulsion, le mouvement prend alors une esthétique et une doctrine plus résolument liangoises, et se rapproche de certains mouvements religieux traditionnels, comme la Société des Maîtres Céleste de l'Est, qui conserve une forte présence au Dongzhou.

      De curieuses dérives "radiologiques"

      C'est également à cette époque que le Respirationnisme quantique commence à défrayer la chronique, avec les morts en série de plusieurs de ses porte-paroles, au cours d'expériences publiques destinées à prouvée la validité de leurs thèses. Ces échecs à atteindre l'immortalité ne brisent cependant pas la dynamique de l'organisation, qui prétend qu'ils sont le fruit du sabotage d'éléments extérieurs, ou d'une "impréparation spirituelle".

      Cette période d'incidents publics est également contemporaine des premières épisodes de ce qui est sans doute l'aspect le plus intriguant de la doctrine des Respirationnistes Quantiques: l'obsession de ses membres pour les ondes et la radioactivité. Née de la croyance en l'effet de celles-ci sur la circulation du qi entre le corps et le ciel, elle a conduit au développement d'une abondante littérature sur les conséquences de la téléphonie portable et des différents appareils sur l'être humain, mesurées en "unités bovis vibratoires". Les Respirationnistes demeurent très actifs dans le militantisme contre l'installation des antennes-relais. Mais, cette même orientation a conduit des gourous Respirationnistes à s'exposer volontairement à des minerais d'uranium, et à des produits de l'enrichissement d'uranium utilisés dans le carburant des centrales nucléaires, avec les conséquences que l'on peut imaginer pour la santé des intéressés.

      Quand la filière du terrorisme international et des armes de destruction massive mène la police à une association de promotion du bien-être

      L'aboutissement de cette démarche d'ascétisme "radiologique" de l'Association pour la Vie Purifiée a cependant été le déclencheur de l'actuelle procédure judiciaire. C'est en remontant la filière d'une série de cambriolages sur le site d'une nouvelle mine d'uranium NT1 dans la province de Haixi, dans l'ouest du pays, que la police a identifié un réseau de distribution d'uranium et de produits radiologiques illégaux. Suspectant initialement la piste terroriste, les forces de l'ordre ont été étonnées de découvrir que les quantités de matériaux détournés n'aboutissaient pas dans les poches des triades ou de gouvernements étrangers, mais dans les Temples de Purification des différentes antennes de l'Association pour la Vie Purifiée, où ils étaient utilisés dans des rituels hebdomadaires de "Purification quantique", durant lequel le corps se "synchronisait" avec les vibrations cosmiques, par l’apposition des mains sur le minerai.

      Le coup de filet de la police qui a suivi a permis l'arrestation de plusieurs dizaines de responsables de la secte, dont le docteur Yulan Jing, même si les plus importants dirigeants de l'organisation ont pu trouver refuge dans l'ouest du Dongzhou, auprès de la Société des Maîtres Célestes de l'Est. En attendant, le bilan humain d'années de "Purification quantique" est lourd: près de cent soixante-quatorze morts durant les trente dernières années, dont vingt-cinq sont directement imputables aux dommages causés par l'exposition prolongée à des matériaux radioactifs. L'impact de la diffusion de propagande "Respirationniste" sur internet n'est lui pas quantifié.

      Si la décision du juge n'est pas encore définitive, la lourdeur des réquisitions du parquet semble laisser deviner que les responsables de l'Association pour la Vie Purifiée passeront une bonne partie du restant de leurs jours dans un Forteresse des Châtiments et de la Repentance - où les autorités s'assureront de leur bonne nutrition.

    Avatar de l’utilisateur
    Frederick St-Luys
    Messages : 722
    Inscription : 05 févr. 2020 18:35
    NJ : Liang - Kishu
    NJ V4 : Liang - Kishu
    NJ V3 : Kaldia
    Première date d'inscription : 15 mars 2011

    Re: Médias et actualités dans l'Etat de Liang

    Message par Frederick St-Luys »

    Image

    Vous habitez à Jizhou, Distict provincial de Jizhou, LIANG. Nous sommes le 6/09/43 à 20:22.
    Température: 18°C - Image


    Vos actualités locales, par Linxiang.net

    • Guo Academy ou le succès d'un manga Kishien au Liang
      Journal: Supplément culture du Liang Globe
    Voilà quelques années que le succès de la BD et de l'animation néchinésiennes ne se démentent pas dans notre pays, jusqu'à faire parfois grincer des dents certains partisans du protectionnisme culturel, qui préféreraient favoriser exclusivement le Donghua Liangois et les séries animées continentales. Cependant, la production locale liangoise augmente, tant en qualité qu'en quantité, elle n'a pas encore atteint un niveau de maturité comparable à celui des secteurs Chikkai et Kishiens, très actifs dans le domaine depuis les années 1960. Des séries "historiques" au long cours comme Wanokuni du magazine teiko puis Chikkai KuruShônen ne sont plus à présenter.

    Cette empreinte néchinésienne qui a été encore une fois démontré avec le succès du manga kishien Guo Academy, un "yonkoma", ou manga en quatre cases, retraçant les interactions entre les personnifications anthropomorphiques des pays du monde dans un environnement lycéen, dans le style des établissements du Kishū et du Chikkai. Décalé, esthétiquement bien léché, et toujours en phase avec l'actualité, Guo Academy (Koku Academy en version kishienne) a su conquérir un public très large, allant des adolescents aux adultes, et a rapidement établi une présence comme abondante source de memes sur Linxiang.net, le grand portail du net au Liang et au Kishū. Sans structure de continuité narrative, le manga a commencé par les aventures quotidiennes bon enfant des élèves de seconde de l'éponyme Guo Academy, chacun représentant un pays néchinésien, avec Ki-chan (l'héroïne un peu naïve, qui préfère passer son temps à la plage), Chi-chan (la technophile surexcitée), Fu-chan (l'amoureuse de la nature et des oiseaux), et Wa-san (l'ojou-sama traditionnelle). Plus tard, d'autres personnages de Ventélie continentale sont venus les rejoindre, dans une autre classe: Ryo-sempai (la studieuse membre du club d’archerie, représentant le Liang), Kai-sempai (l'ainée responsable d'une famille nombreuse, pour le Kaiyuan) et Kan-san (un adolescent toujours à l'affût des bons plans financiers, quoiqu'incapable de décider de rejoindre le club de l'OCC, pour l'Ostlandgar). Selon Naotsugu Yoko, l'auteur kishienne du manga, des personnages pour le Shidao, le Samhwasal, le Shijima, l'Uhmali ou encore le Voijia seraient également dans les cartons, ainsi que d'autres pour des pays non-ventéliens. Une évolution qui pourrait être accueillie favorablement par les lecteurs toujours plus nombreux hors de notre continent.

    La série aura aussi trouvé au Liang un sol fertile du fait de la tradition solidement implantée de satire et de caricatures politiques de notre pays, dirigée tant vers l'intérieur que l'extérieur. Déjà durant les années 50, les caricaturistes Liangois, mais aussi Dong et Shi exilés dans notre pays, n'avaient pas hésité à inviter les dirigeants des pays voisins dans leurs univers comiques et critiques. Les mandarins ont également toujours été une cible de choix. La différence est cependant que Guo Academy possède une capacité bien plus grande à frapper les esprits, y compris au-delà des frontières, en jouant des stéréotypes et des codes culturels partagés à travers la Néchinésie, et dans de nombreux pays de Ventélie continentale.

    Enfin, la dernière composante du succès de cette bande dessinée est la position politique apaisée du Kishū sur de nombreux sujets, ce qui a permis à la série d'éviter jusqu'ici la suspicion d'instrumentalisation politique, dans une Néchinésie marquée par un antagonisme persistant entre Chikkai et Wakoku.
    • La construction de l'accélérateur de particules SHEAC suscite des vocations chez les étudiants
      Journal: ShangriMedia.net
    Les travaux de l'accélérateur de particules SHEAC dans notre ville de Shangri se poursuivent et s’accélèrent ces derniers mois dans notre ville, avec l'installation des lignes d'alimentation électrique de l'installation. Chaque activation de l'accélérateur constituera une ponction considérable sur le réseau électrique du district, qui a cependant été précisément constitué afin de permettre une répartition optimale de l'énergie durant les phases de test, notamment grâce aux lignes d'alimentation de haute technologie développées par l'Institut National de Physique des Particules.

    Des réussites techniques comme celle-ci, ainsi que la construction de la ville tout entière autour, ont marqué une génération d'étudiants en sciences dures. Ces dernières années, le nombre d'étudiants en physique théorique a plus que doublé, tandis que d'autres disciplines connexes, comme l'ingénierie électrique, la robotique et l'informatique auront grandement bénéficié d'un "effet d'entrainement" de l'accélérateur.

    Déjà les effectifs de la faculté de physique de Shangri ont significativement augmenté durant les dernières années, comme les perspectives professionnelles dans ces domaines avancés de la physique se sont continuellement améliorées. Le Liang forme depuis trois ans ainsi plus de physiciens par habitant que n'importe quel autre pays du monde, à l'exception de l'Aiglantine et du Jernland. Une rupture avec l'image d'une science liangoise bureaucratique et arc-boutée sur les processus techniques et miniers, qui avait prévalu jusque dans les années 1990.

    Répondre

    Revenir à « Liang »