Institut Kishien pour la Recherche et la Technologie

Ventélie 104
Avatar de l’utilisateur
Frederick St-Luys
Messages : 722
Inscription : 05 févr. 2020 18:35
NJ : Liang - Kishu
NJ V4 : Liang - Kishu
NJ V3 : Kaldia
Première date d'inscription : 15 mars 2011

Institut Kishien pour la Recherche et la Technologie

Message par Frederick St-Luys »

Image

Institut Kishien pour la Recherche et la Technologie (IKRT)


L'IKRT est le principal coordinateur de la recherche publique au Kishū, et dispose à ce titre d'une compétence pour l'allocation des fonds publics entre les universités, laboratoires de recherche, et entreprises collaborant avec les acteurs publics de la recherche. En outre, l'IKRT possède ses propres équipes de recherche, principalement tournées vers le domaine de l'électronique et de la cybernétique.

Directeur de l'Institut: Pr. Yoshigawa Sadako

Acteurs publics de la recherche au Kishū:


Université d'Azaikyo
L'université d'Azaikyo est la plus ancienne et la plus prestigieuse des institutions d'enseignement supérieur de l'archipel, héritière de l'Académie Royale Mandarinale d'inspiration liangoise. Elle possède une expertise assez large, avec des spécialités dans le domaine des sciences humaines, du droit et de la médecine.

Spécialités: Biologie, biochimie, médecine

Université Nationale de Shikki
L'Université Nationale de Shikki est la plus grande et la plus moderne des universités du pays, avec plus de 40.000 étudiants. Située dans l'agglomération dynamique de Shikki, avec de nombreux liens avec les entreprises voisines, elle se spécialise dans les sciences dures.

Spécialités: Mathématique, biologie, ingénierie, science des matériaux, physique théorique, robotique, physique des plasmas

Université Liangoise de Yorizaki
Cette université, située dans les faubourgs de Shikki, est une institution remontant au XIXème siècle, et a été l'un des précurseurs de la modernisation de l'enseignement supérieur Kishien. Elle dispose notamment d'un savoir-faire dans l'étude du monde naturel et de l'environnement.

Spécialités: écologie, géologie, sciences minières, océanologie, biologie

Centre spatial de Katahara
Récemment installé sur la côte sud de l'île de Kiyano, le Centre Spatial de Katahara est, en collaboration avec ses correspondants de l'OCC, le coeur de la recherche spatiale kishienne.

Spécialités: Technologies spatiales, astrophysique, aérospatiale

Institut Kishien pour la Recherche et la Technologie (IKRT)
Outre ses tâches de coordination de la recherche publique, l'IKRT dispose de ses propres centres de recherche, spécialisés dans l'électronique de précision, les logiciels, les machines et la robotique.

Spécialités: robotique, électronique, instruments de précision

Acteurs privés collaborant avec la recherche publique au Kishū:


Département R&D de Keimitsu Inc.
L'entreprise Keimitsu est la principale firme minière Kishienne, qui exploite notamment les mines de lithium d'Aizuga, de Yodomatsu et de Midoriyama. Elle dispose d'une réelle expertise dans le domaine de la science des matériaux et de la géologie.

Spécialités: Science des matériaux, géologie, ingénierie

Yazan Tech
L'entreprise originaire de la ville éponyme de l'est de Kiyano est spécialisée dans les médicaments, biotechnologies et l'agriculture scientifique. Elle possède des laboratoires dans tout le pays.

Spécialités: Biologie, agronomie, sciences médicale, biochimie, médicaments, génétique.

Avatar de l’utilisateur
Frederick St-Luys
Messages : 722
Inscription : 05 févr. 2020 18:35
NJ : Liang - Kishu
NJ V4 : Liang - Kishu
NJ V3 : Kaldia
Première date d'inscription : 15 mars 2011

Re: Institut Kishien pour la Recherche et la Technologie

Message par Frederick St-Luys »

Nouveau projet:


(Dossier dans la fiche technologique du Liang)
Expansion capacitaire et technologique de l'extraction du lithium au Kishū - étape I
Lancement: 15 mai 2043


Institution: Département R&D de Keimitsu Inc., Université Liangoise de Yorizaki ; en collaboration internationale avec l'entreprise liangoise Xi International Mining

Secteur: Ressources et extraction
Fonds estimés: 85 millions de yana (apport public: 20%)
Statut: Projet en cours

Objectif technologique: Lithium NT3
Partenaire étranger: Aiglantine (traité Aiglantino-Kishien)
Date prévisionnelle de finalisation: Pas de date prévisionnelle à ce stade

Description:
Le lithium est une ressource quantitativement rare, et assez dispersée à travers le monde. Le nord de l'île de Kiyano, dans notre pays, possèderait cependant d'importantes réserves de cet élément très utile dans la fabrication de batteries et de composantes électroniques cruciales aux économies modernes.

Pour ces raisons, les entreprises kishiennes bénéficient du soutien de la recherche publique dans leurs efforts pour améliorer les technologies d'extraction, mais aussi les conditions de travail des mineurs kishiens. Le plus léger des métals, cet alcalin possède des propriétés réactives remarquables, qui rendent également son extraction technique, et doivent donc faire l'objet d'analyses poussées.

Compte tenu des moyens limités dont dispose le pays, des partenariats internationaux ont été noués, avec l'entreprise liangoise Xi International Mining, ainsi qu'avec l'Aiglantine, qui aideront notre pays à acquérir le savoir-faire nécessaire. Les laboratoires, en accord avec un protocole bilatéral, adopteront également un haut standard de sécurité et de respect de l'environnement pour l'extraction du minerai.
    Axes de la recherche:
    • Analyse poussée des propriétés du lithium sous l'angle d'une stabilisation de ses conditions d'extraction
    • Extraction à base de chloride de lithium
    • Extraction à base de chloride de potassium
    • Adaptation de l'outillage aux propriétés corrosives du lithium
    • Nouvelles normes de sécurité pour les mineurs
    • Développement de méthodes d'extractions respectueuses de l'environnement

    Avatar de l’utilisateur
    Frederick St-Luys
    Messages : 722
    Inscription : 05 févr. 2020 18:35
    NJ : Liang - Kishu
    NJ V4 : Liang - Kishu
    NJ V3 : Kaldia
    Première date d'inscription : 15 mars 2011

    Re: Institut Kishien pour la Recherche et la Technologie

    Message par Frederick St-Luys »

    Rapport d'étape:


    (Dossier dans la fiche technologique du Liang)
    Image

    Expansion capacitaire et technologique de l'extraction du lithium au Kishū - étape I
    Lancement: 15 mai 2043


    Institution: Département R&D de Keimitsu Inc., Université Liangoise de Yorizaki ; en collaboration internationale avec l'entreprise liangoise Xi International Mining

    Secteur: Ressources et extraction
    Fonds estimés: 85 millions de yana (apport public: 20%)
    Statut: Projet en cours

    Objectif technologique: Lithium NT3
    Partenaire étranger: Aiglantine (traité Aiglantino-Kishien)
    Date prévisionnelle de finalisation: Pas de date prévisionnelle à ce stade

    Avancement des travaux:
    Dans le cadre de la progression des travaux de recherche sur les technologies minières, le ministère de la culture et des rites du Kishū a lancé une série de rituels et de procédures destinées à assurer l'issue mystique favorable des recherches et de l'ouverture de nouveaux puits miniers. Pour cela, le ministère a, en collaboration avec l'Uchaajinja et l'Arakan-Daiji, dépêché des prêtres Kishinto et des moines bouddhistes afin de :
    • Notifier aux kamis concernés l'imminence des travaux, au moyen de notes rituelles et d'offrandes déposées sur les autels des temples provinciaux de Sanzan, Yamoe, Otsu et Shimoji. Ces notes comprennent les justifications des travaux, les mesures compensatoires à l'égard des créatures surnaturelles habitant ces environnements, et le sceau du temple central d'Uchaajinja.
    • Procéder à la déconsécration rituelle des sites pressentis pour accueillir de nouvelles opérations d'extraction de lithium, dans les municipalités de Seki, Yakatsu, Sanguchi et Katahara. La déconsécration rituelle permet de déplacer de manière ordonnée l'énergie mystique d'un site, et de réinvestir la puissance sacrée de ses objets, de ses kami, dans d'autres sites, voisins. Grâce à cette pratique, il est possible de mener des travaux de transformation en profondeur de l'environnement naturel et sacré sans créer d'impureté rituelle (kegare) par la violation de tabous religieux.
    • Effectuer la purification des instruments et des travailleurs qui seront impliqués dans les opérations de prospection, d'excavation et de perfectionnement du matériel. Libérés des impuretés rituelles, esprits néfastes et ayant leur karma allégés, ceux-ci seront alors en mesure de travailler de manière plus productive et respectueuse de leur environnement mystique.
    • Préparer un festival en fin de travaux (machuri en kishien), durant lesquels les travailleurs, les riverains et les kami seront invités à célébrer l'accomplissement des tâches, et la restauration de la stabilité et de l'harmonie. Les consultants Aiglantins seront également invités à participer.


    Si les investisseurs liangois ont paru sceptiques au regard de l'engagement de telles dépenses, les acteurs kishiens de la filière ont souligné les forts gains de productivité pour les travailleurs générés, ainsi que les bénéfices au regard de l'acceptabilité du projet par les populations riveraines.
      Axes de la recherche cocnernés:
      • Préparation mystique du terrain (100%)
      • Analyse poussée des propriétés du lithium sous l'angle d'une stabilisation de ses conditions d'extraction
      • Extraction à base de chloride de lithium
      • Extraction à base de chloride de potassium
      • Adaptation de l'outillage aux propriétés corrosives du lithium
      • Nouvelles normes de sécurité pour les mineurs
      • Développement de méthodes d'extractions respectueuses de l'environnement

      Répondre

      Revenir à « Kishu »