ELECTIONS

Janubo-Marquésie 65-68-70
Avatar de l’utilisateur
Juyando
Messages : 629
Inscription : 05 févr. 2020 19:35

Re: ELECTIONS

Message par Juyando »

PRÉSIDENTIELLES - RÉSULTATS DÉFINITIFS DU SECOND TOUR

Samia Abderaïm - 50,8 %
Omar Alrazz - 49,2 %

Samia Abderaïm est élue Présidente de la République du Saog.


Avatar de l’utilisateur
Juyando
Messages : 629
Inscription : 05 févr. 2020 19:35

Re: ELECTIONS

Message par Juyando »

LÉGISLATIVES - J-30

Image
Le Parlement était vide depuis bientôt 6 mois


À J-30 maintenant du premier tour des élections législatives qui, en principe, devraient donné une majorité à la Présidente élue Samia Abderaïm et à son parti le Parti de la Démocratie Arabe. La plupart des candidatures ont été communes entre Saog Fort ! et le parti présidentiel, SF! étant le parti de Youssouf Al-Fahd, fondateur du parti et actuel Premier ministre qui avait d'ailleurs accepté de laisser sa place à la Présidente pour la candidature à la présidentielle et qui l'avait soutenu. Une partie du gouvernement est d'ailleurs composée de membres du parti. À gauche, on espère rafler un maximum de monde et on maintien l'union des gauches tandis que d'autres comme les membres de l'UDA, l'extrême-droite Saogienne, espèrent faire leur entrée au Parlement. Quant au PARS, de nombreuses circonscriptions ne verront même pas de candidat étiqueté à l'ex-parti présidentiel, fait qui démontre la réelle crise en cours dans ce parti.

Alliance PDA - SF!
L'alliance présente au total 297 candidats répartis dans les 300 circonscriptions du pays. Au total, on compte plus de 250 candidats qui présenteront une candidature commune au premier tour, tandis que dans une quarantaine de circonscriptions, on trouvera un candidat PDA et un candidat SF! qui s'allieront cependant dès le Second tour, comme confirmé par les bureaux nationaux des deux partis. Selon les sondages, très logiquement, c'est cette alliance qui devrait emporter une confortable majorité Parlementaire. Les deux dirigeants en charge des élections législatives se disent confiants et espèrent avoir au moins une majorité absolue assez confortable. Du côté de l'exécutif, on a vu de nombreux ministres en visite ces derniers jours dans leurs circonscriptions d'origines, certains étant candidats au poste de député. Le Premier ministre Youssouf Al-Fahd, quant à lui non candidat, est cependant très impliqué dans la campagne législative de son parti et a d'ailleurs prononcé un discours devant tous les candidats réunis en assemblée générale à Canli. Il a appelé lors de ce discours les Saogiens à donner une large majorité à la Présidente Abderaïm pour mener à bout le "magnifique projet pour lequel nous avons voté".

Union des Gauches (ITS - URGA - ILE)
Du côté de l'union des gauches, qui reste pour l'instant effective et revotée d'ailleurs par les trois partis après la défaite d'Omar Alrazz à la présidentielle, on reste optimiste : normalement, la gauche devrait être la première force d'opposition loin devant le PARS et les autres candidatures. L'Université d'été de la gauche, à une semaine des élections législatives, pourrait donner un coup de boost assez grand aux candidats de l'union alors que selon un récent sondage, plus de 80 % des personnes ayant voté Alrazz au second tour de l'élection législative ont prévu de voter pour un candidat de gauche au premier tour de la législative. La gauche espère ainsi pouvoir être une force d'opposition solide et, pourquoi pas, venir titiller la majorité qui ne devrait normalement avoir aucun mal à se constituer solidement.

PARS
Le parti, en pleine crise après la démission il y'a trois jours de son Président Abdel Fotouh-Nour, lâché par Bilel Ajneb qui a décidé d'arrêter la politique, selon ses dires, et ennuyé par les nombreux soucis judiciaires causés par Jessim Boussaner et ses proches, peine à se relever de sa lourde défaite à l'élection présidentielle : selon la moitié des circonscriptions verront un candidat de l'ex parti présidentiel être investi. Une vraie marque de faiblesse selon notre politologue qui voit là un parti en pleine "décomposition" et qui risque une disparition brutale si l'échec est cuisant lors de ces élections. Le risque : obtenir moins de 20 députés et ne pas avoir de groupe politique, ce qui risquerait de faire tomber définitivement le parti aux oubliettes, alors que de nombreux adhérents ont déjà migré vers le parti présidentiel ou vers l'UDA, parti d'extrême-droite.

UDA
Enfin, l'UDA, ce parti nouvellement créé, déjà qualifié d'extrême-droite par de nombreux médias et experts politiques, qui prône un extrémisme religieux fort, une application de la charia à la lettre, et le retour sur de nombreuses lois passées, a la côte : de nombreuses personnes déçues par le Président Boussaner, qui se disent de droite, se dirigent vers ce nouveau parti, fondé et présidé par Amine Zednia, ex-député du PARS qui a décidé de quitter le parti après notamment les lois jugés trop "laxistes" impulsées d'ailleurs par la ministre de l'époque qui n'est autre que Samia Abderaïm. Ce parti, qui présentera une centaine de candidats à travers le pays, espère bien voir son premier député élu, alors que le parti est arrivé devant le PARS lors des dernières élections présidentielles !

Avatar de l’utilisateur
Juyando
Messages : 629
Inscription : 05 févr. 2020 19:35

Re: ELECTIONS

Message par Juyando »

ÉLECTIONS SÉNATORIALES 2045
Contexte

Les premières élections Sénatoriales au Saog auront lieu le 30 Janvier 2045, comme prévu par la Constitution de la IIème République. Le Sénat, nouvelle chambre créé par la Constitution, permettra d’avoir 200 nouveaux parlementaires, portant le nombre total de parlementaires au Saog de 300 à 500 désormais. Les principaux partis politiques présentent des candidats dans les circonscriptions, tandis que ce sont les élus locaux qui éliront en un seul tour les sénateurs.

SF! - PDS (Majorité présidentielle)
La majorité compte bien s’emparer du Sénat et y obtenir une majorité. Un candidat a été désigné dans chacune des 200 circonscriptions. Aucune alliance n’est prévue avec le PARS ou avec un quelconque autre parti, hormis dans 3 circonscriptions où un candidat de gauche a laissé sa place pour lutter contre la montée de l’UDA, l’extrême-droite.

Union de la gauche
Les trois partis principaux, ITS, URGA et ILE, qui avaient déjà fusionnés lors des législatives, ont aussi décidé une fusion lors de ce scrutin, ainsi dans 182 circonscriptions ils présenteront un candidat commun, tandis que dans les autres, ce seront des candidats avec l’étiquette de leur parti qui se présenteront.

PARS
Le PARS présentera des candidats dans 170 circonscriptions. Dans plusieurs de ces circonscriptions, des alliances avec l’UDA ont été constituées, une première dans l’histoire de la politique Saogienne.

UDA
L’UDA, le parti d’extrême-droite récemment installé au Conseil Républicain, espère aussi installer des sénateurs et pouvoir former un groupe UDA au Sénat. Le parti présentera un candidat dans chaque circonscription, tandis que des fusions avec le PARS ont été décidés dans certains endroits.

Avatar de l’utilisateur
Juyando
Messages : 629
Inscription : 05 févr. 2020 19:35

Re: ELECTIONS

Message par Juyando »

ÉLECTIONS SÉNATORIALES 2045
Intentions de vote - J-7


Image

COMPOSITION DU SÉNAT POTENTIELLE :

Avatar de l’utilisateur
Juyando
Messages : 629
Inscription : 05 févr. 2020 19:35

Re: ELECTIONS

Message par Juyando »

ÉLECTIONS SÉNATORIALES 2045
Résultats définitifs

Taux de participation : 76,3 %
SF! - PDS (Majorité) : 49,0 %
Union des gauche : 23,5 %
PARS : 04,5 %
UDA : 21,5 %
Autre : 1,5 %
Composition du Sénat :


Avatar de l’utilisateur
Juyando
Messages : 629
Inscription : 05 févr. 2020 19:35

Re: ELECTIONS

Message par Juyando »

ÉLECTIONS
Date des prochaines élections

Image

Répondre

Revenir à « Saog »