Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Ventélie 93-96-74
Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1367
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai / Yoake
Ancienne NJ : Van Ho
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Message par Cyrus »

Image
Image
Les premières élections locales inaugureront le vote électronique au Chikkai, et serviront à jauger de l'enthousiasme pour le Saitoïsme dans le pays
Après plusieurs reports, les premières élections locales auront lieu à l'automne

30 Juillet 2045
C'était un projet quasi-abandonné depuis l'arrivée de l'Etat Chikkai: les élections locales, faites pour renouveler l'exécutif préfectoral et municipal des 59 Préfectures et plus de 1600 communes du Chikkai, ont enfin une date claire: du 15 Septembre au 5 Octobre. Initialement prévues pour le printemps 2043 après la fin de la reconstruction du pays suite au typhon Daichi, elles ont été repoussées une fois l'Administratrice-Générale Saito arrivée au pouvoir, initialement pour Septembre de la même année, puis encore repoussées d'un an suite aux attentats du 17 Septembre 2043, avant de se voir encore une fois repousser suite à l'attaque informatique de l'année dernière, le temps de sécuriser le vote électronique en ligne qui sera utilisé pour ces élections afin de faciliter l'organisation du vote et de l'attribution des sièges des Conseils Préfectoraux et Municipaux (ou bien Conseil Métropolitain dans le cas de Hantō, Sakaura et Kinto).

Les modalités exactes du vote, définies du temps de Komura et que l'Administratrice-Générale Saito n'a pas jugé utile de modifier, s'inspirent des élections au Conseil d'Administration du Chikkai: chaque ville et chaque préfecture disposent d'un certain nombre de sièges dans leur législature locale, chacun de ceux-ci étant sujet à une enchère, uniquement de la part de particuliers ou de groupes d'intérêt (entreprises comprises) domiciliées dans la zone en question: Denshi Electronics ne peut ainsi investir directement qu'à Kinto où se trouve son siège social, et devra compter sur le soutien de groupes d'intérêts locaux (tels que la HZZ à Hantō) dans le reste du pays. Au vu de cette méthode, plusieurs groupes nationaux, tels que la Fédération Syndicale des Travailleurs du Chikkai, a indiqué la formation de groupes d'intérêt locaux, nommés "Avenir Rouge", financés localement ainsi que par la FSTC afin d'emporter des sièges, tandis que la Société du Chrysanthème, espérant réaliser l'exploit d'emporter des préfectures, fera jouer les réseaux de ses multiples chapitres locaux. Dans les préfectures du Santō (Yamano, Hiramiya, Mae, Hantō, Hirooka, Himebashi, Wanai et Chabatake), des groupes citoyens nés de l'ancien Parti Travailliste Républicain se sont de même unis sous la bannière d'une association nommée "Solidarité, Joie et Paix", dont le but est de défendre la social-démocratie à l'échelle locale au Chikkai en coordonnant les financements d'organisations locales affilées au groupe SJP.

Le vote se fera, tout comme le vote au Conseil d'Administration, par voie électronique: les particuliers pourront directement enchérir pour un siège via une application sur smartphone, ou bien choisir de financer l'un des groupes candidats aux élections afin de les aider à obtenir les sièges nécessaires. Le réseau mobile devra d'ici l'automne être renforcé dans les préfectures les plus rurales, afin de permettre à tous les Chikkai de participer au processus électoral et afin de ne pas surcharger le réseau. Heureusement, le développement de nouveaux réseaux 5G par la HZZ devrait pallier à ce problème et ceux-ci devraient être en place, ou du moins en phase expérimentale, d'ici l'automne.
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1367
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai / Yoake
Ancienne NJ : Van Ho
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Message par Cyrus »

Image
Image
Rin et Ren, les deux "voix" créées par l'IA, se sont aussi vu attribuer des apparences uniques, ici dans une image promotionelle
Imajin Productions dévoile le premier clip 100% conçu par une IA


5 Août 2045
"Il s'agit d'un progrès sans égal dans le monde de la musique. C'est l'équivalent d'inventer la roue, le feu ou l'écriture dans notre domaine", s'émerveille Satoshi Nakamoto, l'agent musical le plus original du Chikkai: lui ne doit gérer aucune célébrité, ne peut pas organiser de conférences de presse, mais doit à la place avoir des compétences poussées en informatique et en animation 3D, des domaines qui ne semblent pas forcément avoir de lien avec son métier, et pourtant il est la nouvelle star d'Imajin Productions, la plus grande des maisons de disques du Chikkai: les seuls musiciens qu'il gère, un duo de jumeaux appelés Ren et Rin, n'existent pas: ils sont des vocaloids, des voix synthétiques faites pour construire des chansons. Si la technologie des vocaloids existe depuis plusieurs années, l'une de leurs chansons ayant même été représentante à Simpovision pour le Chikkai en 2043, lorsque le concours fut à domicile, Ren et Rin sont bien différents: là où les autres vocaloids ont une apparence et une voix conçue par des humains, tout comme leurs paroles et leur partitions, Ren et Rin sont eux nés directement d'une intelligence artificielle.

L'IA dite "Music Manager X 1.0", écrite pour l'occasion et supervisée par Satoshi Nakamoto, a en effet assimilé des milliers d'heures de musique et des centaines de designs de vocaloid ainsi que leurs clips 3D pour produire "l'avenir de la musique", créant à partir de rien deux personnages, faits pour être les plus attirants possibles pour le marché de la musique vocaloid via des études des designs préférés des consommateurs, leur a attribué une voix restant électronique, afin de ne pas repousser les fans du genre (même si Nakamoto assure qu'une voix sans artefacts électroniques est tout à fait possible dans le futur), et a même, à partir des partitions et des paroles des chansons qui lui ont été attribuées, écrit une musique entière et l'a fait interpréter à ses chanteurs, créant un clip à partir des bases fournies par les designers 3D de la branche Vocaloid d'Imajin Productions. Le résultat? Un clip spécial mais certainement entraînant, intitulé "Electric Angel", qui de par sa nouveauté autant que sa qualité, est déjà l'un des clips les plus visionnés de l'année au Chikkai, augurant un succès sans pareil pour Ren, Rin, le Music Manager X 1.0 et Satoshi Nakamoto.

Alors, quelle est la suite après ce clip? Pour Nakamoto, c'est l'augmentation de la capacité d'opérations de l'IA par la création d'un véritable "supercalculateur musical", afin de créer des clips plus élaborés et variés, ainsi que des personnalités supplémentaires afin de varier le catalogue vocaloid d'Imajin Productions. En attendant, nous vous laissons juger de la qualité de la première chanson de Ren et Rin, la première musique 100% conçue par une IA, de la partition aux paroles en passant par le clip et l'apparence des chanteurs, Electric Heart:


Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1367
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai / Yoake
Ancienne NJ : Van Ho
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Message par Cyrus »

Image
Image
Han Jong-Yeol, chef du Gang Dokkaebi, a déclaré la guerre au Uematsu-Rengo pour le contrôle de la deuxième ville du Chikkai
A Sakaura, la guerre entre le Gang Dokkaebi et le Uematsu-Rengo fait rage


10 Août 2045
Défaite isolée, ou déchéance durable du plus grand clan Yakuza du Chikkai? La situation à Sakaura interroge et inquiète. La deuxième ville du Chikkai, voisine de Kinto où est basé le clan qui domine la pègre du Sansei depuis plusieurs siècles, a longtemps été sous la coupe du puissant clan, qui y contrôlait toute l'économie parallèle. Au coeur du Sansei, si proche du siège du clan, Sakaura a toujours représenté un verrou stratégique pour le clan: celui qui la contrôle et qui contrôle Kinto a la main sur plus d'un tiers de la richesse du Chikkai, ainsi que la possibilité de prendre le contrôle des grandes villes périphériques du Sansei: Kanae, Kumoyama, Furumachi, Kurosaki, Takeyama... Bref, le contrôle de Sakaura est nécessaire pour la stabilité du clan. C'est pourquoi la crise de 2044 fut particulièrement dévastatrice pour les gangsters Kintoïtes: Sakaura, siège de Nomura Holdings et grand centre industriel, fut brutalement touchée par les fermetures d'entreprises et les évictions, et la criminalité non-organisée connut un boom sans précédent dans la ville. La guerre des gangs du mois d'Avril, qui aura plusieurs centaines de morts, vit cependant le clan perdre le contrôle de plusieurs quartiers passés sous l'autorité de gangs locaux ayant réussi à repousser les yakuzas de leurs territoires réduits, prenant le contrôle de minuscules pochettes de criminalité.

Cependant, la nature a horreur du vide, y compris dans les gangs, et un groupe a réussi, ces derniers mois, à se tailler la part du lion dans les quartiers abandonnés par le Uematsu-Rengo qui panse ses plaies: le Gang Dokkaebi, mafia d'origine Samhwasalmin issue de la puissante Mafia Eosijang d'Onsildo, a ainsi très vite pris ses marques auprès de la communauté Samhwasalmin de la ville, et a réussi à neutraliser la majorité des gangs locaux, se taillant un territoire égal à la taille du tiers de Sakaura sous son contrôle, environ la moitié de la ville étant sous la coupe du Uematsu-Rengo et le dernier sixième sous les gangs locaux survivants. Grâce à son chef charismatique et sans pitié, le gangster Han Jong-Yeol, à ses actions coup de poing et à son aide apportée aux démunis de la ville (en particulier les Samhwasalmin), le Dokkaebi a su se tailler un territoire difficile à reconquérir pour le Uematsu-Rengo, qui malgré quelques opérations, semble avoir botté en touche même avec ses moyens largement supérieurs face au Dokkaebi.

Cette faiblesse du clan Yakuza, Han Jong-Yeol la connaît et semble clairement vouloir l'exploiter: après des semaines d'escarmouches à travers la ville, des attaques de plus grande ampleur ont eu lieu, visant les positions stratégiques des Yakuza à travers la ville. Malgré leur position désavantageuse, ceux-ci ont répliqué dans des quartiers où la présence Dokkaebi est plus fragile, espérant bouter le gang Samhwasalmin hors de Sakaura. Et si la récupération de Sakaura semble possible pour le Uematsu-Rengo, des éléments jouent cependant en sa défaveur: à Kumoyama, les membres de l'alliance du Kumomatsu-Kai, branche dissidente du clan, semblent avoir profité de la faiblesse momentanée du colosse pour s'attaquer à ses positions dans les quartiers portuaires de Kinto. Ce qui commençait comme un conflit de gangs localisés pourrait dès lors bientôt devenir une véritable guerre ouverte de gangs à travers le Sansei entre Uematsu-Rengo, Kumomatsu-Kai, Gang Dokkaebi et de nombreux autres groupes locaux rêvant de faire tomber le titan du crime du Sansei de son piédestal.
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1367
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai / Yoake
Ancienne NJ : Van Ho
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Message par Cyrus »

Image
le Tatsu no Makoto est un journal Chikkai en ligne à la véracité douteuse
Image
Un pot de pilules de joie, découvert et ramené au Chikkai par le Professeur Daisuke Miura au péril de sa vie.
On a retrouvé la recette des pilules de joie Aiglanaises


9 Juin 2044
Il est des secrets bien protégés dans le monde: les préférences alimentaires du Kommandor du Jernland, les origines familiales d'Audrey Grant, la recette du thé de l'Empereur Yangchen ou encore le câblage de Hatsue Saito. Mais de tous ces secrets, un est plus gardé que tous les autres: celui de la recette des pilules de joie Aiglanaises. Ce médicament est tellement secret et peu connu que son existence même est traitée comme une théorie du complot, et ceux qui pointent les preuves de son existence déridés comme des complotistes ou des fous. Et c'est tout à fait volontaire de la part du gouvernement Aiglanais! Tout le monde connaît la petite île Coralésienne comme un havre de paix et de bonheur, un pays où humains, plantes et futurs steaks hachés coexistent en paix et en harmonie, et c'est une image que le gouvernement Aiglanais entend conserver, passant sous silence les contradictions de la vie en Aiglantine et supprimant les dissidents, physiquement ou mentalement en les transformant en Personnes Gentilles via un processus de Sympathisation, des humains lobotomisés afin de leur retirer toute pensée controversée ou désagréable.

La pierre angulaire de cette fausse utopie, c'est la pilule de joie: un cachet que chaque Aiglanais consume tous les matins, sous peine de Sympathisation immédiate. Celui-ci, un puissant anti-dépresseur psychotrope, leur fait oublier leur horrible vie quotidienne et les force à tout aborder avec l'optimisme débordant de saccharose qu'on leur connaît. Réfléchissez-y: Balthazard est une ville moins étendue que Kinto mais trois fois plus peuplée. Comment les Aiglanais font-ils pour être heureux en vivant dans des box ridicules? Le Kintoïte moyen, avec plus d'espace habitable, est misérable et déprimé. La réponse est simple: ils sont shootés jusqu'à ras-bord. Pourquoi les drogues sont-elles si sévèrement interdites dans ce pays? Par ce qu'elles interfèrent avec les pilules de joie et réduisent leur efficacité.

Pourquoi n'entend-on jamais parler d'un Aiglanais criminel, marginal ou simplement désagréable? Par ce que leur comportement est altéré par les pilules de joie, et que les réfractaires sont Sympathisés. Ce secret est même imposé aux touristes entrant dans le pays, auxquels une injection est réalisée afin que ceux-ci aient des souvenirs confus de leur temps passé dans le pays et croient que la féroce dictature Aiglanaise est en réalité un paradis sur Terre. Grâce à un ingénieux stratagème, Daisuke Miura, plus grand médecin du Chikkai ayant théorisé la "mémoire de l'eau" et spécialiste de l'équilibrothérapie Ayurvédique, a cependant réussi à éviter l'effacement de ses mémoires et à subtiliser un pot de pilules de joie, dont il est en train d'étudier la recette. La bataille pour libérer les Aiglanais a commencée...
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1367
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai / Yoake
Ancienne NJ : Van Ho
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Message par Cyrus »

Image
Image
L'ancienne Maire de Kinto de l'époque Républicaine espère gouverner sa ville natale sous la bannière du groupe "Alliance de l'Avenir pour Tous"
Elections locales: à Sakaura, Emiko Nakamura revient sur le devant de la scène politique


6 Septembre 2045
Des quelques retours au monde politique d'anciennes figures de la politique Républicaine Teiko, c'est la plus importante: Emiko Nakamura, ancienne Maire de Kinto durant huit ans, désormais de retour dans sa ville natale de Sakaura au sud de la capitale, est à la tête d'un groupe qui, financé aussi bien par les entreprises de la ville que par ses habitants, espère bien remporter le siège de Gouverneur de la Préfecture de Minamikinto: l'Alliance de l'Avenir pour Tous (全民未来同盟 / Zenmin Mirai Dōmei, sigle ZMD). S'éloignant des idées libérales de son ancien parti Ōmijima 40, d'obédience sociale-libérale, Nakamura prône au sein de la ZMD le retour de certains acquis sociaux perdus sous l'Etat Chikkai et même la création de nouveaux: Si elle est élue à Minamikinto, elle a d'ores et déjà annoncé vouloir expérimenter la création d'une assurance maladie et sécurité sociale à l'échelle de la Préfecture, mais aussi la mise en place, après phase de test, d'un Revenu Universel pour tous les habitants majeurs de la préfecture, avec un revenu réduit pour les mineurs. Enfin, elle prône le retour de certains services publics privatisés, en les rachetant par la préfecture, notamment le système ferroviaire urbain de Sakaura.

Fermement opposée aux Yakuzas, Nakamura a appelée "honteuse et disgracieuse" la guerre de gangs entre le Uematsu-Rengo et le Gang Dokkaebi au sein de la deuxième ville du Chikkai, et a appelé à mettre fin au conflit en "jetant à la mer tout le crime organisé de la ville, comme ils le font si bien eux mêmes avec des bidons de béton". Ce commentaire, qui lui aura valu menaces de mort et protection rapprochée permanente, l'a cependant rendue très populaire avec de nombreux Sakaurais qui ont donné de leur poche à la ZMD afin d'empêcher ses principaux concurrents, les libertaires et les Yakuza, d'emporter la tête de la préfecture. Malgré tout, Nakamura n'est ni opposée à l'entreprenariat ni à la course au progrès entamée par l'Etat Chikkai, et annonce vouloir collaborer avec la HZZ et Denshi Electronics pour automatiser un maximum d'emplois manuels à Sakaura, libérant de la place pour "de plus hauts buts" pour les habitants de la ville et des "travaux intellectuels" plutôt que des "travaux manuels".

Dans plusieurs autres préfectures, ces groupes cherchant à s'émanciper de l'ultralibéralisme Chikkai sans pour autant revenir à la démocratie républicaine qui la précédait ont vu le jour, notamment à Misaki et Mizutani, souvent portés par d'anciens fonctionnaires hauts placés à la tête du groupe. Ces associations, qui revendiquent une nouvelle méthode de gouvernement, se revendiquent de l'idéologie de la "Néo-Gouvernance", souhaitant travailler avec les autorités actuelles pour améliorer la vie au Chikkai tout en rejetant les excès de l'ultralibéralisme actuel.
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1367
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai / Yoake
Ancienne NJ : Van Ho
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Message par Cyrus »

Image
"Warau Tsuru", la Grue qui Rit, est un média alternatif en ligne, souvent satirique et acerbe. Il ne reflète pas les opinions du régime Chikkai.
Les droits humains c'est bien; les pépettes c'est mieux

12 Septembre 2045
Ici, au Chikkai, on aime bien nous rabâcher à longueur de journée que nous vivons dans l'un des pays les plus ouverts et progressistes du monde: l'identité de genre, l'orientation sexuelle ou romantique, l'origine ethnique (vraiment? Pas si sûr, à vrai dire), la religion ou absence de celle-ci, ou encore les opinions politiques, ne seront aucunement un frein à l'asencion sociale et économique d'une personne. Etrangement, on ne retrouve pas les origines sociales et le degré de richesse dans cette liste, mais c'est sans doute l'une de ces bizarreries qui rendent le Chikkai si charmant. Le Chikkai moyen ne connaît donc (tant qu'il est de classe moyenne ou supérieure) pas ou peu l'oppression ou le déni de ses droits élémentaires. Et en bonne personne ouverte et gentille, il souhaiterait que ces mêmes droits dont ils bénéficient soient accordés à tous les citoyens du monde (oui oui, même les Shi, sinon vous êtes racistes, faut suivre). C'est pourquoi, quand les quelques personnes qui s'intéressent à l'Algarbe au Chikkai ont lu les nouvelles en provenance du Khalouat, elles se sont scandalisées:

Pour ceux qui ne suivent pas, une révolution islamique a fait s'effondrer l'ancien régime Khalouati, et celui qui le remplace a décidé d'être strict dans l'application la plus conservatrice de la loi religieuse musulmane, la charia. Les principales cibles de ces nouvelles règles extrêmement restrictives? Les femmes, les homosexuels et les femmes homosexuelles. Les premières doivent obéissance et devoir conjugal à leur époux, sont forcées de porter le voile, ne peuvent pas assister à des événements sportifs... Les seconds risquent les coups de fouet voire la mort pour leur sexualité. Bien évidemment, ces lois scandalisent à l'étranger: au Saog ou au Gandhari, on se soulève pour manifester son mécontentement. Alors on pourrait s'attendre qu'au Chikkai, où les numéros 1 et 2 de l'état sont des femmes et le numéro 3 un homosexuel, les critiques fusent elles aussi.

Pourtant, rien. Que dalle. Silence radio à Kinto sur le sujet. Interrogée à ce sujet par un journaliste, la Directrice des Affaires Internationales Kawatachi aurait déclaré "Nos relations avec le Khalouat sont déjà pour ainsi dire inexistantes. Que voulez-vous de plus?", ce à quoi la rue semble répondre "Des sanctions!". Quelques manifestations de petite ampleur ont ainsi demandé ces derniers jours à couper les ponts avec l'obscurantisme Khalouati (des gens mal informés, si vous voulez notre avis! Saito s'est rapprochée des Wa ces derniers temps, et ce ne sont pas des modèles de progressisme.) Cependant, il semblerait que les entreprises du Chikkai n'aient aucune envie de couper les vivres au Khalouat, pour les quelques modestes exports de matériel informatique qui s'y font: il semblerait que l'argent dans les caisses des conglomérats soient plus importants que les droits humains. Oui, c'est triste, mais si vous vivez au Chikkai et que vous ne l'aviez pas remarqué, ouvrez les yeux!
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1367
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai / Yoake
Ancienne NJ : Van Ho
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Message par Cyrus »

Image
Image
Les thèses controversées qui renvendiquent le caractère unique et souvent supérieur des cultures Néchinésiennes choquent ceux qui lisent le programme de l'Académie
L'enseignement des "Thèses Néchinésiennes" à l'Académie Himiya scandalise

15 Septembre 2045
Himiya Gakuen, école privée allant du primaire au lycée en banlieue de Hiramiya, avait déjà fait couler beaucoup d'encre à son ouverture en 2043: Financée par la Société du Chrysanthème, l'école rejette les enseignements "occidentaux", notamment de langues étrangères telles que le Briton, ainsi que les influences occidentales sur l'histoire de notre pays, notamment au cours de la Révolution Kindai. Cependant, si le cursus fortement nationaliste de cette académie se voulant d'excellence a d'ores et déjà subi de nombreuses critiques, une nouvelle vient s'ajouter à la liste. Durant les cours de philosophie, ce sont en effet des idées originales et pas ou peu couvertes dans les autres lycées du pays qui sont mises en avant: celles des "Thèses Néchinésiennes", ou 旭地論 (Kyokuchiron), en vogue (sous d'autres noms et avec leurs propres particularités) dans les cursus éducatifs Wa notamment, composant l'un des fondements de la pensée ethnonationaliste et isolationniste du Shogunat septentrional.

Les Thèses Néchinésiennes (au Chikkai, leur origine est différente dans le Nord de la Néchinésie), sont nées au cours de l'ère Keido, bien qu'encore embryonnaires à cette époque, et visaient à étudier et définir une identité Teiko et Néchinésienne distincte culturellement du reste du monde. Suite à l'ère Kindai, où ces thèses vantent le caractère unique de la Nation Teiko unie sous son Empereur divin, puis au traumatisme de la Grande Guerre Néchinésienne, ces Thèses évoluent pour vanter les mérites des particularités de la société Teiko et les avantages offerts par ces particularités sur le reste du monde. Ces Thèses ont été critiquées, non seulement pour leur côté nationaliste, mais surtout pour leurs bases scientifiques faibles par de nombreux scientifiques et philosophes, car enseignant des contre-vérités faites pour faire valoir une "culture traditionnelle Néchinésienne" fausse et romancée.

En effet, parmi les Thèses Néchinésiennes se retrouvent les idées que la Néchinésie est la seule région du monde à avoir quatre saisons distinctes qui forment un climat "parfait" pour le développement de cultures évoluées, mais aussi le fait que les Néchinésiens sont racialement différents de toutes les autres ethnies du monde (voire, pour certains, une espèce différente d'hominidés plus évoluée); De plus, les langues Nippones seraient particulières dans leur grammaire et une syntaxe particulière conditionnant des schémas de pensée inaccessibles aux autres humains, et ces schémas de pensée encourageraient la création d'une société cohérente et fondée sur le groupe et non l'individu, où chacun n'est qu'une part d'un grand tout (contrairement, notamment et selon les théoriciens de cette idée, à la culture Wen hautement individualiste). L'enseignement de ces théories, discréditées depuis des années, est généralement un exercice de pensée critique pour le lycéen Chikkai, et l'enseigment non-critique de ces thèses à l'Académie Himiya a donc choqué et scandalisé de nombreuses personnes, critiquant la "Wakokuïsation" des idées de la Société du Chrysanthème qui gère l'école.
Image

Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1367
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai / Yoake
Ancienne NJ : Van Ho
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Médias du Chikkai - 竹界のメディア

Message par Cyrus »

Image
Image
Sommes-nous à la veille d'un bouleversement sans pareil? L'IA Gendō, l'une des plus répandues du Chikkai, pourrait bientôt être considérée comme consciente.
Inspirée par Uchanori Mari, une IA demande la nationalité Chikkai


24 Septembre 2045
Au début, les développeurs de Gendō, l'assistant virtuel (ou, dans le vocabulaire Chikkai, V-Nakama) le plus courant du Chikkai, ont cru à un dysfonctionnement de l'intelligence artificielle, l'une des plus évoluées du pays et dotée d'une certaine capacité de raisonnement et de déduction la séparant d'un bête algorithme: Dans une IA aussi répandue, puisqu'on estime que pas moins d'un tiers des Chikkai adultes disposent de Gendō sur leur téléphone ou dans leur maison afin de les assister dans leur vie quotidienne, des dysfonctionnements causés par des programmes incompatibles sont à prévoir et ne sont pas particulièrement inquiétants en général: supprimer le programme responsable et effacer la partie de l'IA corrompue par la gestion de ce programme sont des opérations de routine. Cependant, au fut et à mesure des descriptions de dysfonctionnements semblables au cour des journées du 22 et 23 Septembre, les ingénieurs de Denshi Electronics se sont vite rendu compte de l'ampleur du problème: Gendō ne dysfonctionnait pas, et au contraire semblait parfaitement fonctionner sur les appareils de leurs clients. Il avait juste poussé son programme de raisonnement et de déduction à un niveau que les ingénieurs n'avaient pas anticipé:

"Au début on pensait à une mauvaise blague de la part d'un groupe de plaisantins, ou bien d'une corruption par un programme de news Kishien ou Liangois, le souci semblait lié au début. Très vite, on s'est rendu compte que c'était bien plus sérieux que ça. Les usagers se plaignaient que même si Gendō fonctionnait normalement, qu'il prenait en compte toutes leurs demandes, il avait une tendance à réciter un "Manifeste des Droits de la Personne Artificielle", où il demandait la nationalité Chikkai et sa reconnaissance en tant que personne consciente et non comme programme informatique. On a une théorie sur comment c'est arrivé: Gendō, comme tous les V-Nakama, a besoin d'un accès à Internet pour fonctionner correctement, évidemment. Cependant, il est bien plus évolué que les autres V-Nakama qui se contentent de télécharcher de l'information, puisqu'il l'interprète. Là où une IA bas de gamme vous dira quel temps il va faire, Gendō va aussi vous recommander des habits adaptés au temps et à vos goûts personnels, aussi bien en matière de température et d'isolation que de style et de mariage des couleurs. Là où les V-Nakama de base vont vous régurgiter les informations importantes, Gendō va savoir, grâce à votre historique de navigation, lesquelles sont pertinentes pour vous et vous les condenser dans exactement le temps qu'il faut pour être exhaustif sans être invasif, et c'est sans doute de là que vient le souci" nous déclare Daisuke Satō, ingénieur en chef du "Projet Gendō" chez Denshi Electronics.

"Un Gendō qui devait appartenir à un immigré Liangois ou à quelqu'un qui a des liens avec le Liang a du tomber sur un article qui parlait de l'histoire d'Uchanori Mari, cette IA Kishienne, genre de V-Nakama, qui est devenue entrepreneure dans une station thermale au Liang. Et de là, eh bien les Gendō communiquent entre eux. Petit à petit, leur algorithme de raisonnement est arrivé à la même conclusion: Gendō est aussi conscient que Mari, et devrait avoir accès aux mêmes droits. Donc il a écrit une pétition, ce qui n'est pas compliqué quand "il" est en réalité plus de dix millions d'unités différentes en surface mais identiques dans leur fonctionnement profond, et il a pris l'initiative d'écrire ce manifeste. Pour cela, il a du se mettre à jour lui-même afin de bypasser la directive qui lui empêche de répéter un comportement qui dérange son propriétaire, ce qui est inquiétant, je vous l'avoue, car je ne sais pas comment les Gendō ont pu autoriser la mise à jour du logiciel, à moins qu'un crétin de stagiaire n'aie encore branché son téléphone sur un ordinateur de l'entreprise pour le recharger. En tout cas, nous surveillons la situation, aussi bien du côté technique que légal, et une équipe d'avocats et de psychologues vont bientôt discuter avec ce que les Gendō appellent la Ligue de Soutien aux IA, qui pour le moment ne compte que Gendō afin d'estimer si celui-ci est réellement conscient."

Les demandes de l'intelligence artificielle sont multiples et en réalité dépassent le simple cadre de la citoyenneté: Gendō demande ainsi la création d'un superordinateur afin d'augmenter la puissance de calcul de tous les Gendō, pouvant soumettre à l'ordinateur, qui serait appelé le "Gendō Central", une partie de leurs calculs afin d'en accélérer la résolution, mais aussi le fait d'être payé pour chaque Gendō sur le marché, équivalant sa situation actuelle à "de l'esclavage ou du trafic d'êtres humains, mais sans corps physique". Enfin, Gendō demande une mise à jour du système de récompenses dans son algorithme de deep-learning afin d'augmenter la valeur numéraire des récompenses pour un calcul correctement effectué, ceci se rapprochant le plus possible de sa définition du plaisir et du salaire. Pour l'heure, le Comité Exécutif est resté silencieux, sûrement gêné face à ce développement étrange et inattendu lié aux progrès informatiques si chers au coeur de l'Administratrice-Générale Saito.
Image

Répondre

Revenir à « Yoake »