Nouvelles internationales

Avatar de l’utilisateur
MJ Conflits B
Messages : 70
Inscription : 09 févr. 2020 21:21

Re: Nouvelles internationales

Message par MJ Conflits B »

Les Madelines touchées par les conséquences d'une violente tempête solaire
08 octobre 2042


Image

C'est un phénomène assez rare, mais pas sans conséquences qui a frappé les Madelines, archipel au milieu de la Coralésie. En effet, une tempête solaire a provoqué des conséquences sur les objets technologiques. Ainsi, plusieurs coupures d'électricité ont été recensé, tandis que les pompiers ont annoncé avoir dû intervenir pour plusieurs départs de feu dans des foyers où des appareils se seraient embrasés. Si le phénomène a été plus impressionnant pour les victimes de ces dérèglements électroniques, il aurait pu être beaucoup plus grave pour l'ensemble de l'humanité. En effet, selon plusieurs spécialistes de l'espace en Rumagnola, il s'agit d'une tempête solaire, qui, une semaine plus tôt, aurait pu renvoyer l'enesmeble de la planète à un niveau proche du XVIIIème siècle. « Les Madelines ont été davantage touchées que d'autres pays du globe en raison de sa plus grande proximité avec les pôles, notamment celui du sud » assure Ignazio Vepettito, professeur de physique en Rumagnola. Une tempête solaire d'une telle intensité n'a pas été observée depuis le milieu du XIXème siècle. Ainsi, l'humanité a échappé à un grand bon en arrière, tandis qu'aux Madelines les dégâts se chiffrent à quelques millions de dollars.
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Conflits B
Messages : 70
Inscription : 09 févr. 2020 21:21

Re: Nouvelles internationales

Message par MJ Conflits B »

Les scientifiques britons jouent avec des allumettes au dessus d’une cuve d’essence
14 octobre 2042


Image

Enième rebondissement dans l’affaire du nucléaire du Commonwealth alors qu’un groupe de scientifique du Commonwealth présents en Algarbe-du-Sud a fait défection et a révélé l’existence d’un tir de missile chargé d’uranium non-enrichi à un niveau militaire. De même, l’ensemble des États disposant de satellites ▮▮▮ ont détecté un tir de missile depuis l’Algarbe-du-Sud ainsi que son explosion en vol. Au sol, plusieurs navires laingois qui assuraient l’approvisionnement en uranium du Commonwealth – dans le respect des engagements pris devant l’OMPC, c’est-à-dire avec une traçabilité des matériaux – ont relevé un pic de radioactivité consécutivement au tir. Selon les principaux experts, cette concordance entre les deux événements ne laissent planer que peu de doute : le Commonwealth a fait exploser dans les cieux un missile chargé d’uranium ; cette analyse est d’ailleurs confirmée par les scientifiques ayant fait défection et s’étant réfugiés au Liang où ils espèrent que leurs compétences en physique nucléaire seront mieux mises à contribution plutôt que de devoir jouer aux apprentis sorciers avec des matériaux hautement dangereux.

Le pic de radioactivité conduit d’ailleurs à un afflux de personnes présentant des signes de contamination à l’uranium dans les hôpitaux. Les bantoustans sont concernés, mais une partie de la population blanche se présente également dans les hôpitaux qui leur sont destinés avec des signes caractéristiques de contamination. Il paraît de plus en plus évident que la Britonnie viole ses engagements sur l’abandon du programme nucléaire militaire. Les enquêteurs ennissois qui se sont rendus en Britonnie pour procéder à des inspections se sont d’ailleurs heurtés à un refus des autorités civiles publiques et privées, ainsi que des aurotités militaires de coopérer. L’opposition en Britonnie a été particulièrement forte et les inspecteurs ont été bloqués et il leur a été opposé une demande de mandat judiciaire d’un juge.
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Conflits A
Messages : 40
Inscription : 09 févr. 2020 17:36

Re: Nouvelles internationales

Message par MJ Conflits A »

La ville alekanne de Dorban bombardée pendant plusieurs heures par la flotte gandharienne
15 Octobre 2042


Image
La ville de Dorban (Nord-Est de l'Aleka) a subi un bombardement maritime de plusieurs heures dans la matinée du 15 Octobre 2020.

Les images font déjà le tour des réseaux sociaux : des infrastructures portuaires encore fumantes, des voies de chemins de fer et des autoroutes éventrées, ou encore des bâtiments d'habitation criblés d'impacts, sans compter l'alimentation électrique totalement absente dans une bonne partie de la ville. Plusieurs dizaines de civils auraient aussi été tués tandis que les hôpitaux de Dorban ont compté plusieurs centaines de blessés.
Ce sont les résultats de plusieurs heures de bombardement de la ville ayant eu lieu ce matin. Les autorités alekannes dénoncent, elles, une attaque militaire gandharienne. En effet, pendant au moins deux heures, la métropole de Dorban a été sous le feu d'une flotte de plusieurs dizaines de bâtiments postés à une quinzaine de kilomètres au large.
Le premier élément qui interroge les observateurs internationaux, au-delà de cette provocation militaire en bonne et due forme de la part de l'armée gandharienne, est l'apparente passivité des forces armées alekannes. Aucun affrontement naval ne semble avoir eu lieu, tandis que l'aviation alekanne, après avoir tenté une première manoeuvre de riposte, semble avoir décidé de regagner ses aérodromes, après avoir constaté son infériorité numérique évidente face à l'aviation gandharienne embarquée à bord de plusieurs porte-avions. Quelques éléments de l'armée alekanne au sol (pièces d'artillerie) semblent avoir tenté de mettre à profit la proximité de la flotte gandharienne, très (trop ?) proche des côtés, pour riposter. Toutefois ces éléments obsolètes et archaïques semblent avoir eu bien des difficultés à ajuster les éléments hostiles, même s'ils sont parvenus à envoyer par le fond une frégate obsolète gandharienne.
Si tous les Alekans, même bantous, semblent pour le moment unis autour de la dénonciation de cette lâche attaque gandharienne, qui a coûté de nombreuses vies civiles, l'attitude de l'armée alekanne est aussi critiquée par les partis proches du régime, dont certains jugent cette rispote militaire trop timorée. Aucune réponse militaire adéquate n'a accueilli la flotte gandharienne, qui a pu se "promener" selon les mots des plus critiques, qui appellent à un réarmement de l'Aleka et demandent au gouvernement des explications sur l'inaction de l'armée face à cette attaque extérieure. Si l'envoi par le fond d'une frégate a sans aucun doute participé au départ de la flotte gandharienne, celle-ci ne semblait néanmoins pas avoir prévu de rester sur place, aucune barge de débarquement n'ayant été aperçue, ce qui alimente l'hypothèse de la provocation gratuite.
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Conflits B
Messages : 70
Inscription : 09 févr. 2020 21:21

Re: Nouvelles internationales

Message par MJ Conflits B »

Le chancelier radanien et deux responsables gouvernementaux périssent dans un attentat
20 décembre 2042


Image

Le Chancelier Ctibor Šrobár, ainsi que l’intendant Štefan Hrivnák et le connétable Dušek Kučera ont péri dans un attentat qui vient d’endeuiller la capitale radanienne. Réunis pour dîner dans un restaurant fameux de la ville où l’élite du Grand Joupanat a coutume de se retrouver à l’heure des déjeuner et des dîners, une bombe a explosé peu après 20 heures, tuant au total sept personnes (donc quatre victimes en plus des trois personnalités gouvernementales) et faisant pas moins de 55 blessés. Alors que l’établissement était presque complet – il compte 70 couverts – ces chiffres témoignent de la violence de l’explosion. Pour la police radanienne arrivée sur place, ce bilan s’explique notamment par l’exiguïté des lieux qui a considérablement accru le souffle de la bombe. Impliqué dans d’importants scandales de corruption révélés au cours des semaines précédentes, le clan Šrobár se trouve décapité de l’une des figures les plus controversées de la scène politique radanienne de ces dernières années, il avait échappé récemment à une motion de défiance.

L'attentat a été rapidement revendiqué par l'Union anarchiste révolutionnaire.

Avatar de l’utilisateur
MJ Conflits B
Messages : 70
Inscription : 09 févr. 2020 21:21

Re: Nouvelles internationales

Message par MJ Conflits B »

Le frère de l'ex-chancelier radanien meurt dans un règlement de compte mafieux
23 décembre 2042


Image

Ondrej Šrobár, frère de l'ex Chancelier Ctibor Šrobár, a été retrouvé sans vie, le corps criblé de balles, dans son hôtel particulier de Líška, faubourgs proche de Skvělá. Cachés au milieu du millier de bouteilles et tonneaux présent dans la cave, sa femme et son fils unique, Marián Šrobár, sont quant à eux sains et saufs. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'attaque se serait déroulée aux environs de trois heures du matin et serait le fruit d'un règlement de compte mafieu. En plus de l’assassinat, les assaillants sont parvenus à ouvrir le coffre et emporter cinq millions de dollars en liquide, une dizaine de lingots d'or et pour plus de dix millions de dollars en pierres précieuses. Interrogés par la Gendarmerie, les villages aux alentours n'ont rien vu, rien entendu et ne savent rien.

Ondrej Šrobár, appelé le Roi du Tungstène, exploitait les mines de Staré Kopce via la co-entreprise Radano-Jernlander Radanská Těžební Společnost. Il a récemment été impliqué, comme son défunt frère, dans d’importants scandales de corruption. Bien que jamais formellement prouvé, l'individu était lourdement suspecté d'entretenir des liens avec le Milieu Radanien, nébuleuse très secrète du banditisme organisé s'adonnant au trafic d'armes, au trafic d’œuvres d'art, aux braquages, à la prostitution, aux détournements de fond, au blanchissement d'argent, aux contrats d'assassinat, aux enlèvements, etc. Il était pressentit pour devenir le prochain Chancelier du Grand Joupanat.

Avatar de l’utilisateur
MJ Conflits B
Messages : 70
Inscription : 09 févr. 2020 21:21

Re: Nouvelles internationales

Message par MJ Conflits B »

Les pays socialistes officialisent leur alliance
31 décembre 2042



Image

Les dirigeants du monde socialiste se sont réunis en ce 31 décembre 2042 à Cewell au Westrait pour officialiser un projet qui couvait depuis de nombreux mois: la constitution d'une alliance entre le Westrait, l'Ölan et le Gandhari. Bien qu'encore en pleine guerre civile au Zufrana, le Pacte de Wenkele qui rassemble les forces socialistes du Zufrana a envoyé son dirigeant pour signer l'accord.
Connue sous le nom officiel de Pacte d'Amitié, de Coopération et d'Assistance Mutuelle (PACAM), cette entente des pays socialiste se fera dans les domaines militaires, économiques, culturels et technologiques.
Le Pacte de Cewell - nom plus officieux - entrera en vigueur le 1er janvier 2043. A terme, les pays membres souhaitent coordonner leur développement économique et technologique pour atteindre la prospérité et détenir le savoir dans l'intérêt supérieur de la prospérité des peuples. Les parties signataires du Pacte déclarent vouloir combattre l'impérialisme, défendre l'internationalisme et promouvoir un système alternatif au capitalisme.
L'organisation se dotera d'une Commission Interétatique de Coopération Socialiste (CICS) qui siégera à Cewell et sera chargée de diriger le PACAM. Un Comité Militaire Révolutionnaire (CMR) se verra confier les missions de coordonner les exercices militaires réguliers entre les armées des États membres et de diriger les opérations militaires. Enfin, le Commissariat Général à la Planification et à l'Entraide Économique (CGPEE) se verra confier la mission de créer un plan de développement économique collectif que devront mettre en œuvre les Etats membres pour atteindre l'objectif de prospérité.
Douglas Reed, Eyaz Kéjal, Samrath Lota et Yihun Adugna ont affirmé œuvrer pour la paix et le bien-être des masses populaires en unissant leurs forces pour construire un espace mondial du socialisme. Les quatre dirigeants ont également affirmé que tout État qui souhaitait s'engager pour pour la prospérité, la paix et la coopération avait toute sa place au sein du Pacte de Cewell.

Avatar de l’utilisateur
MJ Conflits B
Messages : 70
Inscription : 09 févr. 2020 21:21

Re: Nouvelles internationales

Message par MJ Conflits B »

L'appel à la grève de l'Internationale Syndicale Rouge n'est que peu suivie
15 février 2043


Image

A l'appel de l'Internationale Syndicale Rouge, plusieurs pays ont connu des appels à la grève générale dans les mines et les principales usines. Ainsi, en Algarbe, au Makengo et au Zufrana, au Saog et en Byrsa ; en Dytolie, avec les Iles-Unies, la Valdaquie ou encore Ennis ; en Orient, au Karmalistan, Khelkadesh, Liang ou Kaiyuan, ce sont plusieurs syndicats adhérents à l'internationale qui ont reçu comme message d'organiser des manifestations. Toutefois, cet appel n'a été que très peu suivi d'effet, compte tenu du contexte de guerre civile au Zufrana, d'élection qui occupe tout l'espace médiatique au Makengo, des bons résultats économiques au Liang ou Kaiyuan, ou encore en raison d'un contexte socio-économique peu favorable. Il s'agit d'un coup porté à la crédibilité de l'organisation syndicale internationale qui voit sa voix largement ignorée, jusque dans les rangs des syndicats qui sont supposés en être proche idéologiquement et programmatiquement.

Par endroit, les forces de l'ordre sont intervenues pour procéder à des arrestations, bien que les heurts aient été sporadiques et de faible ampleur.
► Afficher le texte

Répondre

Revenir à « Revue de presse »