ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie, de l’Industrie et du Portefeuille public

Algarbe 61-62-66-68-69
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie, de l’Industrie et du Portefeuille public

Message par Jose-Christ »

Image MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE, DE L'INDUSTRIE ET DU PORTEFEUILLE PUBLIC Image
Image






Ministre de l'Économie et du commerce extérieur : Achille Tshilenge
Image
► Afficher le texte
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Image RAPPORT ANNUEL - SITUATION ÉCONOMIQUE EN RDM Image
ANNÉE 2038



Préambule

Le présent rapport a pour objectif de dresser un état des lieux général de la situation économique et fiscale au sein de la République Démocratique du Makengo, en vue de la préparation du projet de loi de finance pour l'exercice 2039.

Pour rappel, les missions du Ministère de l'Économie et du commerce extérieur, en collaboration avec le Ministère du Budget et des Finances, telles que les a fixé le Président de la République Démocratique du Makengo, en accord avec le Premier Ministre, sont :
  • le conseil économique auprès du chef de gouvernement et du Président de la Répulique ;
  • la préparation de la politique définie par le gouvernement, sous l'impulsion du Président de la République, dans le domaine économique et financier, de la consommation et de la répression des fraudes, d'industrie et de services, d'artisanat et de commerce, de suivi et soutien des activités touristiques ;
  • l'exécution de la politique de croissance et de compétitivité de l'économie makengaise
  • la mise en place de la législation fiscale et la collecte de l'impôt ;
  • la réglementation, l'analyse et le contrôle de la commande publique ;
  • la préparation et la mise en application du budget de l'État ;
  • la gestion et le soutien au commerce intérieur et extérieur.
Ce rapport dresse la situation économique et fiscale nationale du Makengo, et il n'abordera donc pas les problématiques régionales ou urbaines de ces domaines.



I. Démographie de la République Démocratique du Makengo - Situation au 1er novembre 2038

La République Démocratique du Makengo compte 52 841 725 habitants sur son sol. Elle se répartie de la manière suivante :
  • 49,87% d'hommes et 50,13% de femmes (donnant un ration homme/femme de 0.995 ;
  • 56,62% de jeunes (-20 ans), 40,35% de personnes adultes (20-64 ans) et 3,03% de personnes de 65 ans et plus.
Image


La population makengaise est a ainsi la particularité d'être très jeune, ce qui amènera le gouvernement à devoir répondre à des problématiques d'entrée sur le marché de l'emploi d'un très grand nombre de personnes dans les années à venir.

Image




II. Législation fiscale - Situation au 1er novembre 2038

Pour rappel, voici un état des lieux de la législation fiscale makengaise telle qu'elle est en vigueur à la date du 1er novembre 2038 :

Législation fiscale pour les particuliers :
  • Impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) :
    • 1ère tranche (revenus annuels supérieurs à 15 000$) : 25,0%
    • 2ème tranche (revenus annuels supérieurs à 2 500$) : 20,0%
    • 3ème tranche (revenus annuels supérieurs à 800$) : 10,0%
    • 4ème tranche (revenus annuels supérieurs à 250$) : 5,0%
    • 5ème tranche (revenus annuels inférieurs à 250$) : 1,0%
    Impôt progressif et universel sur les revenus.
  • Impôt sur la propriété foncière et immobilière (IPFI) :
    • Foncier non-bâti : 10,0%
    • Immobilier : 7,0%
    Impôt à taux unique sur la propriété immobilière et foncière.
  • Impôt sur la propriété non-immobilière (IPNI) : 15,0%
    Impôt à taux unique sur la propriété non-immobilière et le capital.
Législation fiscale pour les entreprises :
  • Impôt sur les bénéfices des sociétés (IS) :
    • Régime général : 34,0%
    • Régime spécial à l'activité agricole et forestière : 25,0%
    • Régime spécial à l'activité minière : 30,0%
    • Régime spécial appliqué aux sociétés étrangères* : 7,5%
    • Exonération totale pour les entreprises nouvellement créées : 0% applicable pendant 2 ans, reconductible une année supplémentaire pour les TPE-PME
    *sur accord avec le pays d'origine de la société
  • Taxe unique sur les salaires (TUS) : 7,5%
  • Taxe unique de pollution (TUP) :
    • Activité reconnue polluante (transport, construction navale, etc.) : 2,0%
    • Activité minière : 0.2%
Législation fiscale sur la consommation :
  • Taxe sur la valeur ajoutée :
    • Régime général : 18,0%
    • Produits de premières nécessité : 5,0%
Législation fiscale sur le commerce extérieur :
  • Droits de douane à l'import : 15,0%
  • Droits de douane à l'export : 8,0%


III. Catégories de revenus - Situation au 1er novembre 2038

Image


La population makengaise a un revenu annuel moyen de 1 876$ par adulte, soit 156$/mois. Il est important cependant de noter les écarts important existant entre les classes de population. La moitié de la population n'a ainsi un revenu annuel moyen de moins de 375$, soit moins de 1$/jour.
Le revenu annuel médian est de 1 086$.

Les "classes défavorisées", représentant ici 5% de la population, sont en majorité composée des ethnies reculées de la forêt équatoriale ou des montagnes Tanaiko.

Les "classes populaires" (25%) sont majoritairement des agriculteurs, petits propriétaires terriens, ou des femmes seules et personnes retraitées.

Les "classes moyennes" (50%) sont en majorité des salariés et indépendants de petites entreprises, mineurs et travailleurs indépendants dans les plantations.

Les "classes aisées" (19%) sont en majorité des fonctionnaires, salariés urbains, personnes qualifiées et cadres supérieurs.

Les "classes très favorisées" (1%) sont en majorité des hauts fonctionnaires, gestionnaires d'entreprises et professions libérales.



IV. Production de ressources - Situation au 1er novembre 2038

Le Makengo possède de nombreuses ressources naturelles, agricoles et minières.

Ressources minières :
  • Or :
    • Technologie d'extraction : NT2
    • Gisements exploités (nombre de gisements total dans le pays) : 4 (9)
    • Production actuelle / an (production totale théorique) : 84,84t (190,89t)
    • Valeur de la production annuel (valeur totale théorique) : 8 653 680 000$ (19 470 780 000$)
  • Manganèse :
    • Technologie d'extraction : NT3
    • Gisements exploités (nombre de gisements total dans le pays) : 1 (2)
    • Production actuelle / an (production totale théorique) : 137 838,14t (275 676,28t)
    • Valeur de la production annuel (valeur totale théorique) : 275 262 765,58$ (550 525 531,16$)
  • Diamant :
    • Technologie d'extraction : NT3
    • Gisements exploités (nombre de gisements total dans le pays) : 1 (1)
    • Production actuelle / an (production totale théorique) : 0,69t (0,69t)
    • Valeur de la production annuel (valeur totale théorique) : 8 625$ (8 625$)
  • Zinc :
    • Technologie d'extraction : NT3
    • Gisements exploités (nombre de gisements total dans le pays) : 1 (1)
    • Production actuelle / an (production totale théorique) : 18 299,76t (18 299,76t)
    • Valeur de la production annuel (valeur totale théorique) : 53 416 999,44$ (53 416 999,44$)
  • Lithium :
    • Technologie d'extraction : NT3
    • Gisements exploités (nombre de gisements total dans le pays) : 0 (1)
    • Production actuelle / an (production totale théorique) : 0t (50,46t)
    • Valeur de la production annuel (valeur totale théorique) : 0$ (437 740,5$)
  • Platine :
    • Technologie d'extraction : NT4
    • Gisements exploités (nombre de gisements total dans le pays) : 0 (1)
    • Production actuelle / an (production totale théorique) : 0t (0,04t)
    • Valeur de la production annuel (valeur totale théorique) : 0$ (35,75$)
Ressources agricoles et sylvicoles :
  • Cacao:
    • Production annuelle : 1 449 000t
    • Valeur de la production : 6 579 909 000$
  • Bananes :
    • Production annuelle : 323 000t
    • Valeur de la production : 349 809 000$
  • Café :
    • Production annuelle : 103 700t
    • Valeur de la production : 143 728 200$
  • Huile de palme :
    • Production annuelle : 415 000t
    • Valeur de la production : 166 000 000$
  • Caoutchouc :
    • Production annuelle : 289 600t
    • Valeur de la production : 414 128 000$
  • Coton :
    • Production annuelle : 133 500t
    • Valeur de la production : 226 549 500$
  • Bois d'oeuvre :
    • Production annuelle : 9 418 000t
    • Valeur de la production : 941 800 000$




V. Population active - Situation au 1er novembre 2038

Image

  • Population totale : 52 841 725
  • Population active : 13 676 435 (soit 25,88% de la population totale)
    • Population active occupée : 10 990 187 (soit 80,36% de la population active)
      • Fonctionnaires : 874 142 (soit 8,64% de la population active occupée)
    • Chômeurs : 2 686 248 (soit 19,64% de la population active)
  • Population inactive : 7 642 894 (soit 14,46% de la population totale)
    • Étudiants : 2 865 147 (soit 37,49% de la population inactive)
    • Hommes/Femmes au foyer : 2 764 289 (soit 36,17% de la population inactive)
    • Autres : 2 013 458 (soit 26,34% de la population inactive)
  • Autres : 31 522 396 (soit 59,65% de la population totale)
    • Jeunes (- 20 ans) : 29 920 852 (soit 94,92% de la population "Autres")
    • Retraités (+ 65 ans) : 1 601 544 (soit 5,08% de la population "Autres")
La population makengaise est marquée par une forte inactivité, due à la jeunesse de la population. Cependant, ne rentrent pas dans ces statistiques les travailleurs de moins de 20 ans non déclarés.
Le taux de chômage est aussi à relevé, atteignant 19,6% de la population active.

Image




VI. Répartition de l'économie par secteur - Situation au 1er novembre 2038

Image


L'économie makengaise est marquée par une forte présence du secteur primaire et du secteur tertiaire.
Le secteur primaire est tirée par l'activité minière et agricole, ainsi que la sylviculture.
Le secteur secondaire est encore négligeable (moins de 10%), mais en évolution. On distingue ainsi les industries textiles, agroalimentaires et chimiques qui se détachent légèrement, et qui dans le futur devrait prendre une importance considérable.
Enfin, le secteur tertiaire est en constante évolution depuis des années, et est majoritairement composé des services de transport, de traitement et gestion des déchets (en lien avec l'activité minière), et de la télécommunication.



VII. Conclusion générale

En conclusion générale, l'économie makengaise est encore trop marquée par les activités d'extraction et agricoles, certes très grandes productrice de valeur ajoutée pour le pays, mais dont l'activité fluctue en fonction de la demande internationale et dont les cours sont très instables.
Il est aussi urgent de s'attaquer aux problèmes démographiques (jeunesse arrivant sur le marché du travail, taux d'inactivité et de chômage élevé) afin de réellement faire entrer la République Démocratique du Makengo dans le développement et la modernité.



Rapport rédigé par,
Bienvenu Mukendi, Ministre de l'Économie et du commerce extérieur ;
Jules Mutombo, Ministre du Budget et des Finances ;
Prince Namputu, Vice-ministre délégué aux mines ;
Jean-Louis Affamah, Vice-ministre délégué à l'industrie ;

Sous la direction de Bienvenu Mukendi, Ministre de l'Économie et du commerce extérieur ;

A l'intention du Président de la République Démocratique du Makengo, Youssouf Botamba ;
A l'intention du Sénat, représentant du peuple makengais.

PS RHP: Merci à Hobbes pour l'inspiration et les conseils.

EDIT : Dans un soucis de réalisme pour mon calcul du budget, j'ai modifié après coup les taux d'impositions de l'IRPP, passant initialement de 1/10/25/40/45 à 1/5/10/20/25 au final.
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Production et consommation d'énergie au Makengo
(Années 2038-2039)



Image
Le barrage d'Idamu, principale source de production d'électricité du pays, situé sur le fleuve Babankogi.


Production énergétique en 2039 : 11,4 TWh
  • Hydraulique : 99,3% (11,3 TWh)
  • Pétrole et charbon : 0,7% (80MW)
Consommation totale en 2038 : 12,6 TWh
Part de la population ayant accès à l’électricité en 2038 : 38%


Le fleuve Babankogi avec son bassin offre à la République Démocratique du Makengo un potentiel énergétique exploitable évaluée à 100.000 MW, soit l’un des plus important au monde. Le pays possède aussi d’importantes potentialités en ressources énergétiques renouvelables telles que la biomasse, l’éolienne, le solaire, le biogaz, le biocarburant, etc.

La situation énergétique est cependant loin d’être optimale. Le Makengo produit seulement 11,3 TWh par an, quand il consomme 12,6 TWh. La quasi totalité, soit 99,3%, de la puissance nationale installée est constituée essentiellement des centrales hydroélectriques, avec une puissance totale produisant ainsi 11,3 TWh par an. La grande majorité de cette production hydroélectrique est assurée par le barrage d’Idamu, d’une puissance totale de 1,5 GW. Pourtant, la capacité de cet ouvrage pourrait être largement mieux exploitée et augmenté à court terme à 5GW, et à long terme jusqu’à 40GW selon certaines estimations.

Le reste de la production est essentiellement constitué de centrales thermiques de faible puissance. Le récent projet porté par l’AMD et la Kars Development Agency d’une centrale solaire d’une puissance totale de 80MW, située dans la région d’Arewa, devrait permettre au Makengo de commencer à diversifier les sources de sa production. En outre, le Makengo est contraint d’importer 1,2 TWh par an, ainsi que le pétrole et le charbon destiné aux centrales thermiques.

En dépit du potentiel énorme que regorge le pays, une bonne partie du territoire demeure sans électricité à cause de la vétusté des installations datant de la période coloniale ainsi que du manque de nouveaux investisseurs dans le secteur. On estime ainsi la perte d'électricité lors de la transmission et de la distribution à 14%. Le taux d’électrification du pays demeure faible, soit 38% et l’objectif du gouvernement est d’accroitre le taux de desserte jusqu’à 50 % en 2045. Mais le pays ne dispose pas des ressources financières suffisantes pour faire face aux besoins de construction de toutes ces nouvelles centrales.
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Productions minières au Makengo
Situation au 1er janvier 2039



Image
Carte des mines et exploitants des mines

La République Démocratique du Makengo concentre une grande concentration de ressources minières (or, manganèse, lithium, platine, zinc, diamant, charbon). L'exploitation des nombreux sites d'extraction est partagé entre l'État Makengo, des nations partenaires (actuellement : Berlim et Valdaquie) et la Société Algarbienne des Mines et des Dépôts (C.A.M.D), entreprise enisso-makengaise.



Or
  • Pour l’ensemble des sites :
    Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
    Durée de la concession : 10 ans
    Production totale annuelle : 114,93 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
    Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site du Nord-Arewa
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 18,34 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site de Manonga
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 12,48 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site de Khulula
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 3,67 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site du Sud-Arewa
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 5,98 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site de l’Ugwu
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 19,64 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d’Ithala
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 15,68 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site du Tuddaï
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 13,67 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d’Entabeni
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 9,42 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d’Ike
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 16,05 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2


Manganèse :
  • Pour l’ensemble des sites :
    Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo) et Rép. Dém. Du Makengo
    Durée de la concession : 10 ans pour les sites S.A.M.D., illimité pour les sites nationalisés
    Production annuelle : 414 000 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 50% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.), 50% Rép. Dém. du Makengo
    Niveau technologique d’extraction : NT3
    • Site de Gari
      Exploitant : Rép. Dém. Du Makengo
      Durée de la concession : illimité
      Production annuelle : 141 500 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% Rép. Dém. du Makengo
      Niveau technologique d’extraction : NT3
    • Site de Yamma
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo) et Rép. Dém. Du Makengo
      Durée de la concession : 10 ans pour les sites S.A.M.D., illimité pour la partie nationalisée
      Production annuelle : 131 000 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 50% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.), 50% Rép. Dém. Du Makengo
      Niveau technologique d’extraction : NT3
    • Site de Boye
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 141 500 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT3


Lithium :
  • Site de Gangara
    Exploitant : Rép. Féd. du Berlim
    Durée de la concession : 5 ans
    Production annuelle : 177 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 55% Rép. Dém. du Makengo, 45% Rép. Féd. Du Berlim
    Niveau technologique d’extraction : NT3


Platine :
  • Site d’Ihlathi
    Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
    Durée de la concession : 10 ans
    Production annuelle : 0,15 tonne par an
    Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. Féd. D’Ennis, 33% Rép. Dém. Du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
    Niveau technologique d’extraction : NT3


Zinc :
  • Site du Makengo-Central
    Exploitant : Rép. Féd. du Berlim
    Durée de la concession : 5 ans
    Production annuelle : 64 050 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 55% Rép. Dém. du Makengo, 45% Rép. Féd. Du Berlim
    Niveau technologique d’extraction : NT3


Diamant :
  • Site de Ndima
    Exploitant : Rép. Dém. du Makengo et Rép. De Valdaquie
    Durée de la concession : partenariat inter-étatique sans durée définie
    Production annuelle : 0,69 tonne par an
    Répartition de la production annuelle : 65% Rép. Dém. du Makengo, 35% Rép. De Valdaquie
    Niveau technologique d’extraction : NT3


Charbon :
  • Site d’Amanzi
    Exploitant : Rép. Dém. du Makengo
    Durée de la concession : illimité
    Production annuelle : 2 682 000 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 100% Rép. Dém. du Makengo
    Niveau technologique d’extraction : NT4
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Situation générale de l'agriculture makengaise
au 1er janvier 2039



Image
Carte des principaux domaines agro-écologiques

Le Makengo est composé principalement de quatre domaines agro-écologiques :
  • La zone forestière mono-modale (forêt équatoriale) : cette zone est principalement recouverte par la forêt équatoriale, située sur l’ouest du pays (proche de l’océan). Avec 12 mois de pluie par an, les cultures principales y sont le cacao, les bananes, le café, l’huile de palme, dans des grandes exploitations commerciales intensives.
  • La zone forestière bi-modale : aussi située dans la forêt équatoriale, cette zone a deux saisons des pluies distinctes dans l’année. Les sols sont assez peu fertiles (ferralitiques, acides, sans grande capacité de rétention des éléments nutritifs), et les cultures principales y sont vivrières (manioc, maïs, ananas).
  • La zone des hauts plateaux : avec une saison des pluies de 180 jours par an et des sols très fertiles, cette zone est propice aux activités agricoles. On y retrouve le véritable cœur agricole du pays, avec des cultures de cacao, café, maïs, haricots secs, pomme de terre, etc.
  • La zone de savane : située au sud du pays, proche du littoral, la saison des pluies est plus courte (150 jours par an). Les sols, ferralitiques rouges ou bruns, avec des capacités de rétention d’eau moyenne, permettent la culture du maïs, du coton, du mil et du sorgho, de l’igname.

Depuis l’époque coloniale, il existe majoritairement deux types d’agriculture au Makengo : l’agriculture traditionnelle et l’agriculture moderne.
  • L’agriculture traditionnelle est une agriculture familiale, principalement vivrière. Elle représente 80% de la production nationale. Les exploitations sont de petites tailles (1,5 ha en moyenne), avec un outillage rudimentaire et une main d’œuvre essentiellement constitué des membres de la famille. Elle n’utilise ni engrais ni matériel amélioré. Les pays s’adonnent à cette agriculture en vu d’assurer les besoins familiaux. Les principales cultures vivrières sont celles du manioc, du mais, du riz, des légumes, des fruits, des bananes plantain, des arachides, des haricots. La polyculture est très pratiquée.
    Les cultures industrielles (coton, café, palmier à huile) sont pratiquées sur des petites superficies. L’agriculture traditionnelle inclue l’élevage de bétail (bovins, ovins, caprins, volailles, porcins).
    La production est destinée à l’autoconsommation, et le surplus va au marché. Ces exploitations sont peu productives, et la hausse de la production est synonyme d’extension des superficies cultivées (souvent au détriment de la forêt).
  • L’agriculture moderne concerne les exploitations disposant de moyens modernes de productions, exploitant intensivement de grandes surfaces avec des rendements importants. Les cultures concernées sont essentiellement celles destinées à l’exportation (café, hévéa, cacao, thé, palmier à huile, tabac, coton, canne à sucre) ainsi que les grands élevages de gros bétail. Ce sont de grandes plantations, avec une main d’œuvre salariée, pratiquant l’agriculture mécanisée, utilisant des intrants chimiques, pratiquant l’irrigation, et souvent équipée d’équipements pour la transformation des produits agricoles.


Les cultures rentières de café, cacao et palmiers à huile se situent principalement le long du fleuve Osimiri, dans l'extrême ouest du pays. La banane est cultivée partout, et le thé est principalement cultivé dans les hauts plateaux du nord. Le coton est cultivé principalement le long du fleuve Babankogi dans le sud du pays, proche du littoral, entre Lunda et Boye. D'autres zones de production de café ou de cacao se situent aussi le long des fleuves Mkondo et Babankogi dans le centre du pays.

Le nord-ouest est majoritairement une zone de polyculture vivrière à dominante de manioc. Les régions des hauts plateaux jusqu'au fleuve Rwizi au sud et aux grands lacs à l'est sont des régions de polyculture à dominante de maïs. Les savanes et le littoral sont quant à elles des régions de polyculture à dominante de mil et de sorgho. Le Riz est cultivé quasi-exclusivement dans les régions des grands lacs. Enfin, les monts Tanaiko sont des régions d'élevage extensifs.

Image
Carte agricole du Makengo [A VENIR]
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Productions minières au Makengo
Situation au 1er décembre 2039 - Corrections apportées suite au retrait du Berlim



Image
Carte des mines et exploitants des mines

Suite au retrait berlimien, la République démocratique du Makengo et la République de Valdaquie ont signé une extension de l'accord signé précédemment : ainsi la Valdaquie récupère, selon les mêmes conditions que celles prévues par le traité makengo-valdaque du 18 janvier 2039, la co-exploitation des gisements de lithium et zinc. Ainsi la nouvelle répartition est la suivante :



Or
  • Pour l’ensemble des sites :
    Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
    Durée de la concession : 10 ans
    Production totale annuelle : 114,93 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
    Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site du Nord-Arewa
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 18,34 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site de Manonga
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 12,48 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site de Khulula
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 3,67 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site du Sud-Arewa
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 5,98 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site de l’Ugwu
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 19,64 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d’Ithala
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 15,68 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site du Tuddaï
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 13,67 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d’Entabeni
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 9,42 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d’Ike
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 16,05 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2


Manganèse :
  • Pour l’ensemble des sites :
    Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo) et Rép. dém. du Makengo
    Durée de la concession : 10 ans pour les sites S.A.M.D., illimité pour les sites nationalisés
    Production annuelle : 414 000 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 50% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.), 50% Rép. dém. du Makengo
    Niveau technologique d’extraction : NT3
    • Site de Gari
      Exploitant : Rép. Dém. Du Makengo
      Durée de la concession : illimité
      Production annuelle : 141 500 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% Rép. dém. du Makengo
      Niveau technologique d’extraction : NT3
    • Site de Yamma
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo) et Rép. dém. du Makengo
      Durée de la concession : 10 ans pour les sites S.A.M.D., illimité pour la partie nationalisée
      Production annuelle : 131 000 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 50% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.), 50% Rép. dém. du Makengo
      Niveau technologique d’extraction : NT3


    Lithium :
    • Site de Gangara
      Exploitant : Rép. dém. du Makengo et Rép. de Valdaquie
      Durée de la concession : partenariat inter-étatique sans durée définie
      Production annuelle : 177 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 65% Rép. dém. du Makengo, 35% Rép. de Valdaquie
      Niveau technologique d’extraction : NT3


    Platine :
    • Site d’Ihlathi
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 0,15 tonne par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT3


    Zinc :
    • Site du Makengo-Central
      Exploitant : Rép. dém. du Makengo et Rép. de Valdaquie
      Durée de la concession : partenariat inter-étatique sans durée définie
      Production annuelle : 64 050 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 65% Rép. dém. du Makengo, 35% Rép. de Valdaquie
      Niveau technologique d’extraction : NT3


    Diamant :
    • Site de Ndima
      Exploitant : Rép. dém. du Makengo et Rép. de Valdaquie
      Durée de la concession : partenariat inter-étatique sans durée définie
      Production annuelle : 0,69 tonne par an
      Répartition de la production annuelle : 65% Rép. dém. du Makengo, 35% Rép. de Valdaquie
      Niveau technologique d’extraction : NT3
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Image RAPPORT SUR LE TOURISME INTERNATIONAL Image
ANNÉES 2036-2039 ET PERSPECTIVES



Préambule

Le gouvernement s’est engagé depuis deux ans maintenant dans le développement de l’activité touristique makengaise, afin de développer le secteur touristique, et par la même occasion le secteur tertiaire dans son ensemble. A des fins de planification de l’action gouvernementale et locale, le ministère de l’économie a commandé un rapport sur le tourisme mondial, ses évolutions récentes, et un diagnostic sur la place du Makengo dans ce tourisme international.

Le rapport s’établit à partir des chiffres de l’Office International du Tourisme de 2036 à 2039, afin d’établir les grandes évolutions récentes et les perspectives à court et moyen terme du secteur. Il convient de préciser que les méthodes de calcul et de définition des touristes de l’OIT ayant changées entre 2037 et 2038, les chiffres de 2036 et 2037 ont été ramenés au niveau de ceux de 2038 et 2039 en calculant des estimations selon les même définitions et méthodes de calculs qu’aujourd’hui.




Le premier constat réalisé est celui de l’augmentation global des flux touristiques la surface du globe, augmentation de plus en plus significative : 255 millions de touristes comptabilisés en 2036, 275 millions en 2037 (+7,8%), 320 millions en 2038 (+16%) et 382 millions en 2039 (+19%), soit une augmentation de +50% des flux touristiques entre 2036 et 2039.

Le détail de ces chiffres globaux continent par continent permet de constater des trajectoires différentes :
  • Le tourisme ventélien reste, sur la période, largement dominateur, sans pour autant afficher d’évolution particulière, attirant en moyenne 33% des touristes internationaux.
  • Le tourisme janubien et le tourisme dytolien attirent en moyenne 15% des touristes internationaux chacun, un chiffre qui reste stable sur la période malgré des variations internes.
  • Le tourisme marquésien connaît une forte augmentation sur la période 2036-2039, surtout sur les deux dernières années, attirant aujourd’hui près de 14% des touristes internationaux, contre 9% en 2036.
  • Même trajectoire pour l’Algarbe et le Natolique qui passent respectivement de 2% à 6% et de 1% à 3% des touristes internationaux.
  • Les tourismes olgarien et dorimarien restent stables en attirant chacun 4% des touristes internationaux.
  • Enfin, le tourisme néchinésien connaît un fort recul de son activité touristique, n’attirant plus que 4% (contre 6%) des touristes internationaux, de même que le tourisme nayoquien, qui n’attire quasiment plus aujourd’hui.
Après ces constatations, on peut ainsi identifier 9 pôles touristiques comme suit :
  • Pôle ventélo-marquésien (48,5% du tourisme mondial) : c’est le principal pôle touristique mondial, accueillant chaque année près d’un touriste international sur deux. Dominé par le tourisme kaiyuanais (pays le plus visité au monde, avec 74 millions de visiteurs, soit 20% des touristes mondiaux), on peut y découper trois sous-ensembles distincts : l’ensemble est-ventélien articulé autour du duo kaiyuano-sengaïais, l’ensemble centre ventélien articulé autour du duo karmalo-eashate, et l’ensemble ouest-marquésien dominé par le tourisme karsais (plus forte progression sur la période 2038-2039).
  • Pôle sud-janubien (6% du tourisme mondial) : le Gandhari et le Raja-Tika accueillent à eux deux près de 6% des touristes internationaux chaque année. Il est important de noter que l’instabilité récente de la région devrait avoir un impact non-négligeable sur le tourisme local, laissant une grande opportunité à d’autres pôles de se développer davantage.
  • Pôle central-algarbien (5,5% du tourisme mondial) : dominé par le tourisme makengais, qui a connu une forte augmentation de fréquentation entre 2038 et 2039 (+85%), le tourisme algarbien est en plein essor. Il est de la responsabilité de l’état makengais de saisir cette opportunité et d’encourager le développement du secteur touristique, tout en veillant à la stabilité régionale (par la mise en place de l’ODEA par exemple).
  • Pôle est-natolicain (4,5% du tourisme mondial) : articulé essentiellement autour du tourisme liangois, la région à connu un fort développement touristique avec l’émergence du Liang, qui a réussi à triplé sa fréquentation touristique entre 2036 et 2039.
  • Pôle est-dytolien (4,3% du tourisme mondial) : articulé essentiellement autour du tourisme valdaque, qui s’est largement développé ces dernières années (+100% de fréquentation entre 2037 et 2039).
  • Pôle dytolien (4% du tourisme mondial) : bien que peu dynamique, le tourisme dytolien se concentre essentiellement en Vasconie, Santogne et en Britonnie. Dans cet ensemble, seul la Santogne voit sa fréquentation connaître une ascension fulgurante sur la période.
  • Pôle töttern (3,8% du tourisme mondial) : les pays germaniques de dytolie du nord attirent toujours autant les tourismes internationaux, mais entre 2036 et 2039 on assiste à un glissement du centre de gravité de ce pôle touristique vers le Jenland.
  • Pôle dorimarien (3,6% du tourisme mondial) : dominé par le tourisme txiléen, le tourisme dorimarien reste néanmoins à l’écart de la forte progression mondiale des flux touristiques.
  • Pôle caeturien (2,3% du tourisme mondial) : bien que minime, le tourisme caeturien a connu un très fort développement entre 2036 et 2039 (+110%).
En retrait de ce développement inégal mais global du tourisme mondial, on peut noter ici l’absence dans l’un des pôles du Teikoku, qui connaît sur la période un recul de son activité touristique et pâti du relatif éloignement des autres destinations prisées.

Dans ce contexte, nous préconisons un soutien total au secteur touristique makengais sur la période 2040-2045, en priorisant le développement d’infrastructures d’accueil et de transport, en continuité de la loi déjà votée au Sénat le 24 avril 2040. Il serait possible, selon les estimations les plus optimistes, de doubler à minimum le nombre de touristes étrangers accueillis sur le sol national. Si le groupe des pays leader du secteur (Kaiyuan, Eashatri, Karmalistan, Sengaï) semble avoir une longueur d’avance dans le domaine, il faudra batailler avec le tourisme karsais, en grande expansion depuis deux ans. Le Makengo doit ainsi s’appuyer sur ses atouts naturels, principale richesse touristique, développer le tourisme balnéaire davantage, voir miser sur des tourismes de niche (croisières fluviale, tourisme de mémoire, etc) afin de tirer son épingle du jeu. L’actuel congrès de la gallophonie peut aussi être une opportunité formidable de mettre en avant la culture et le patrimoine makengais, et s’appuyer sur les liens entre le Makengo et la dytolie occidentale (Santogne pour ne citer qu’elle) semble être un des principal levier d’action du développement touristique makengais.


Image
Cliquez ici pour agrandir l'image.
En vert : l'Indice d'Attractivité du Patrimoine (A = foncé, E = clair)
Cercle rouge : nombre de touristes accueillis en 2039
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Répartition de la population et du PIB selon les régions
au 1er janvier 2040



Image


La population makengaise est essentiellement concentrée en trois grands foyers :
  • Lunda et littoral du golf d'Ebène (sud du pays) : les régions littorales du sud du pays (Lunda, Teku, Kudu) concentrent plus d'un tiers de la population makengaise (pour moins de 10% de la superficie du territoire national), notamment dans l'agglomération lundaise (plus de 16% de la population), région la plus densément peuplée du pays. Les régions de savane alentours concentrent moins de population, mais sont des régions centrales dans le système agricole et touristique makengais.
  • Région des grands lacs (est du pays) : les régions de l'est du pays (Ruwa, Amanzi, Tuddai et Kananan) concentrent un quart de la population (15% du territoire national en superficie). Ces régions sont densément peuplées, notamment sur les bords des grands lacs de Ruwa et Amanzi.
  • La frontière ouest du pays (long du fleuve Osimiri) : les régions frontalières de l'ouest du pays (Sud et Nord Arewa, Gangara et Tsakiya concentrent 15% de la population du pays.
A contrario les régions d'Ihlati (forêt équatoriale dense et territoires pygmées) et des monts Tanaiko (Haut-Ugwu, Entabeni, Ugbu et Ogologo) sont relativement peu peuplées, avec des densités de population parfois inférieures à 5 hab/km².

Image
Carte de la densité de population et des principales agglomérations urbaines du Makengo.


La même répartition se retrouve plus ou moins dans la répartition du PIB et du PIB/habitant :
  • Les régions du sud (Lunda, Teku, Kudu et Yamma) concentrent la majorité du PIB makengais (plus de 60% du PIB national), avec la région lundaise ultra-dominante (36% du PIB makengais). Ainsi, le PIB/habitant y est relativement élevé (plus de 2 000 $/hab à Lunda).
  • Les régions d'Arewa (nord et sud) représentent 12% du PIB national, notamment grâce aux nombreuses mines d'or de la région. Ainsi, le PIB/hab y est relativement élevé (+ 1000 $/hab) comparé au reste du territoire.
  • Les régions de l'est et des grands lacs, malgré un poids démographique non-négligeable, ne pèsent qu'assez peu dans le PIB national, faute de développement de l'industrie et du tourisme dans ces régions.
Le reste du pays conserve des PIB/hab très faible (inférieur à 600 $/hab).

Image
Carte de la répartition du PIB par région et du PIB/hab par région.
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Productions minières au Makengo
Situation au 26 septembre 2041



Image
Carte des mines et exploitants des mines

Or
  • Pour l’ensemble des sites :
    Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
    Durée de la concession : 10 ans
    Production totale annuelle : 114,93 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
    Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d'Arewa-1
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 18,34 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d'Arewa-2
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 12,48 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site du Sud-Arewa
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 3,67 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d'Ogologo-1
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 5,98 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d'Ogologo-2 Kabunda
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 19,64 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site du Tuddaï
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 15,68 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d'Ugwu-1
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 13,67 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d’Ugwu-2
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 9,42 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2
    • Site d’Ugwu-3 Ofel
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 16,05 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT2


Manganèse :
  • Pour l’ensemble des sites :
    Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo) et Rép. dém. du Makengo
    Durée de la concession : 10 ans pour les sites S.A.M.D., illimité pour les sites nationalisés
    Production annuelle : 414 000 tonnes par an
    Répartition de la production annuelle : 50% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.), 50% Rép. dém. du Makengo
    Niveau technologique d’extraction : NT3
    • Site du Teku-Gari
      Exploitant : Rép. Dém. Du Makengo
      Durée de la concession : illimité
      Production annuelle : 141 500 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 100% Rép. dém. du Makengo
      Niveau technologique d’extraction : NT3
    • Site du Kuyinto
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo) et Rép. dém. du Makengo
      Durée de la concession : 10 ans pour les sites S.A.M.D., illimité pour la partie nationalisée
      Production annuelle : 131 000 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 50% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.), 50% Rép. dém. du Makengo
      Niveau technologique d’extraction : NT3


    Lithium :
    • Site du Tuddaï-Kabangu
      Exploitant : Rép. dém. du Makengo et Rép. de Valdaquie
      Durée de la concession : partenariat inter-étatique sans durée définie
      Production annuelle : 177 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 65% Rép. dém. du Makengo, 35% Rép. de Valdaquie
      Niveau technologique d’extraction : NT3


    Platine :
    • Site du Yamma
      Exploitant : S.A.M.D. (Société Algarbienne des Mines et des Dépôts, Ennis-Makengo)
      Durée de la concession : 10 ans
      Production annuelle : 0,15 tonne par an
      Répartition de la production annuelle : 100% S.A.M.D. (33% Rép. féd. d’Ennis, 33% Rép. dém. du Makengo, 33% Todhchai C.G.A.)
      Niveau technologique d’extraction : NT3


    Zinc :
    • Site du Makengo-Central
      Exploitant : Rép. dém. du Makengo et Rép. de Valdaquie
      Durée de la concession : partenariat inter-étatique sans durée définie
      Production annuelle : 64 050 tonnes par an
      Répartition de la production annuelle : 65% Rép. dém. du Makengo, 35% Rép. de Valdaquie
      Niveau technologique d’extraction : NT3


    Diamant :
    • Site du Kananan
      Exploitant : Rép. dém. du Makengo et Rép. de Valdaquie
      Durée de la concession : partenariat inter-étatique sans durée définie
      Production annuelle : 0,69 tonne par an
      Répartition de la production annuelle : 65% Rép. dém. du Makengo, 35% Rép. de Valdaquie
      Niveau technologique d’extraction : NT3
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Productions minières au Makengo
Situation au 1 janvier 2042


Au vu de l'évolution des cours miniers, il est intéressant de faire un point sur les différents chiffres d'affaires brut (sans retirer les coûts d'exploitation et de production) des différents exploitants sur le sol makengais.


Résumé par ressources

Ressource : Or
  • Exploitant : S.A.M.D. - Ennis (66%) - Makengo (33%)
  • Niveau d’extraction : NT2
  • Nombre de gisements : 9
  • Production annuelle : 114,93 tonnes
  • Prix de la tonne : 80 405 199 $L (+23,91%)
  • Chiffre d'affaire : 9 240 969 521,07 $L
  • Evolution brute : +1 783 161 821,07 $L
Ressource : Manganèse
  • Exploitant : S.A.M.D. - Ennis (66%) - Makengo (33%) pour 1 gisement ; CoNaMines pour 1 gisement
  • Niveau d’extraction : NT3
  • Nombre de gisements : 2
  • Production annuelle : 275 676,28 tonnes
  • Prix de la tonne : 2 609,19 $L (+23,76%)
  • Chiffre d'affaire : 719 291 793,01 $L
  • Evolution brute : +134 084 402,18 $L
Ressource : Lithium
  • Exploitant : CoNaMines (65%) - Alpva (35%)
  • Niveau d’extraction : NT3
  • Nombre de gisements : 1
  • Production annuelle : 177 tonnes
  • Prix de la tonne : 16 772,9 $L (+47,01%)
  • Chiffre d'affaire : 2 968 803,3 $L
  • Evolution brute : +949 330,65 $L
Ressource : Platine
  • Exploitant : S.A.M.D. - Ennis (66%) - Makengo (33%)
  • Niveau d’extraction : NT3
  • Nombre de gisements : 1
  • Production annuelle : 1,28 tonne
  • Prix de la tonne : 11 156 421,5 $L (-71,93%)
  • Chiffre d'affaire : 14 280 219,52 $L
  • Evolution brute : -4 288 286,78 $L
Ressource : Zinc
  • Exploitant : CoNaMines (65%) - Alpva (35%)
  • Niveau d’extraction : NT3
  • Nombre de gisements : 1
  • Production annuelle : 64 050 tonnes
  • Prix de la tonne : 4 440,55 $L (+32,72%)
  • Chiffre d'affaire : 284 417 227,5 $L
  • Evolution brute : +70 118 097 $L
Ressource : Diamant
  • Exploitant : CoNaMines (65%) - Alpva (35%)
  • Niveau d’extraction : NT3
  • Nombre de gisements : 1
  • Production annuelle : 0,69 tonne (3 441 667 carats)
  • Prix du carat : 23 793 $L (+12,52%)
  • Chiffre d'affaire : 81 887 582 931 $L
  • Evolution brute : +9 108 543 798,85 $L


Résumé par exploitants

S.A.M.D. (CoNaMines 33%, Ennis 66%)
  • Chiffre d'affaire sur le sol makengais : 9 614 859 672,51 $L
    • CoNaMines : 3 204 632 728,85 $L
    • Ennis : 6 406 265 457,69 $L
  • Evolution brute : +1 912 957 936,47 $L
CoNaMines (hors parts S.A.M.D.)
  • Chiffre d'affaire sur le sol makengais : 53 773 368 965,05 $L
  • Evolution brute : +5 966 747 297,22 $L
Alpva
  • Chiffre d'affaire sur le sol makengais : 28 761 235 498,44 $L
  • Evolution brute : +3 212 863 929,28 $L

Ainsi, la très forte hausse des cours de l'or, d manganèse et surtout du lithium compensent l'énorme chute des cours du platine. La S.A.M.D., principal exploitant des ressources du pays en tire une augmentation importante de son chiffre d'affaire malgré tout.
Image

Avatar de l’utilisateur
Jose-Christ
Messages : 927
Inscription : 05 févr. 2020 21:43
NJ : Makengo
NJ V4 : Makengo
NJ V3 : Makengo, Laagland
Première date d'inscription : 30 juin 2009

Re: ÉCONOMIE | Ministère de l'Économie et du commerce extérieur

Message par Jose-Christ »

Production et consommation d'énergie au Makengo
(Années 2043)



Image
Le barrage d'Idamu, principale source de production d'électricité du pays, situé sur le fleuve Babankogi.

  • Production énergétique en 2039 : 159,2 TWh
    • Hydraulique : 95,0% (156,02 TWh)
    • Solaire : 3,00% (4,78 TWh)
    • Pétrole et charbon : 2,00% (3,18 TWh), soit une consommation de 6 118 776 barils/an (pétrole)
  • Consommation totale en 2038 : 159,2 TWh
  • Part de la population ayant accès à l’électricité en 2038 : 48%

Le fleuve Babankogi avec son bassin offre à la République Démocratique du Makengo un potentiel énergétique exploitable évaluée à 100 000 MW, soit l’un des plus important au monde. Le pays possède aussi d’importantes potentialités en ressources énergétiques renouvelables telles que la biomasse, l’éolienne, le solaire, le biogaz, le biocarburant, etc.

La situation énergétique est cependant loin d’être optimale. Le Makengo produit 159,2 TWh par an, autant qu'il n'en consomme. La quasi totalité, soit 95,0%, de la puissance nationale installée est constituée essentiellement des centrales hydroélectriques, avec une puissance totale produisant ainsi 156,02 TWh par an. La grande majorité de cette production hydroélectrique est assurée par les barrages d’Idamu et de Rizizi, d’une puissance totale de 15 000 MW chacun, situtés sur le Babankogi et l'Osimiri. Pourtant, la capacité de ces ouvrages pourrait être largement mieux exploitée et augmenté. On estime que la majorité de la consommation nationale (88%, soit 140 TWh) provient des espaces urbains (60% de la population), alors que les ruraux ne représentent que 12% de la consommation nationale (19,2 TWh).

Le reste de la production est essentiellement constitué de centrales hydrauliques de faible puissance (75 barrages réservoirs et 217 barrages au fil de l'eau), des centrales solaires représentant 46,47 km² de surface (dont celle d'Arewa) et récemment 3 centrales thermique (pétrole) financées par l'AMD et l'Ennis.

En dépit du potentiel énorme que regorge le pays, une bonne partie du territoire demeure sans électricité à cause de la vétusté des installations datant de la période coloniale ainsi que du manque de nouveaux investisseurs dans le secteur. On estime ainsi la perte d'électricité lors de la transmission et de la distribution à 14%. Le taux d’électrification du pays demeure faible, soit 48% et l’objectif du gouvernement est d’accroitre le taux de desserte jusqu’à 60 % en 2050. Mais le pays ne dispose pas des ressources financières suffisantes pour faire face aux besoins de construction de toutes ces nouvelles centrales.

Image
Image

Répondre

Revenir à « Makengo »