COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

COUPE DU MONDE 2042 DE FOOTBALL
Image


INFORMATIONS GENERALES


Pays hôte : Valdaquie, Alilée-Arovaquie
Edition : 19e
Slogan : « Să scriem istoria împreună
Scriviamo la storia insieme
Écrivons l'histoire ensemble »

Participants : 32 équipes qualifiées
Format de la compétition : Phase de poules (8 groupes de 4 équipes, chaque équipe s’affronte une fois, les deux meilleurs se qualifient pour la suite) puis tournois à élimination direct

Stades :
  • Arena Națională, Albarea (Valdaquie),75 600 places
  • Stadio San-Nicola, Dovernico (Alilée-Arovaquie), 60 753 places
  • Stadionul Viitorul, Cernavoda (Valdaquie), 50 201 places
  • Stadio Renzo-Barbera, Miliameni (Alilée-Arovaquie), 48 200 places
  • Arena Emil Alexandrescu, Traianopol (Valdaquie), 42 972 places
  • Campo Nereo-Rocco, Suresisca (Alilée-Arovaquie), 42 400 places (actuellement 30 624)
  • Stadio delle Friuli, Filipiada (Alilée-Arovaquie), 39 812 places
  • Stadionul Electrica, Dej-Năvodari (Valdaquie), 37 000 places (actuellement 25 000)
Dossier de candidature : Valdaquie-Alilée-Arovaquie 2042

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

TIRAGE AU SORT



Image
Le Centrul Internațional de Conferințe d'Albarea.



Le tirage au sort de la Coupe du Monde de la FIFA 2042 se déroule cette année à Albarea, dans le Centrul Internațional de Conferințe, salle prestigieuse et d’une grande capacité située dans une aile du Palatul Parlamentului d’Albarea. Elle sera retransmise en direct sur les ondes de la chaîne valdaque DiGi24 HD |Lumea, ainsi que par quelques-unes des chaînes ayant acheté les droits de retransmission de la compétition. On notera une très forte présence policière aux abords de la salle, afin de sécuriser au maximum la cérémonie dans un contexte de tensions internationales avec le réveil de groupuscules terroristes islamistes.

La cérémonie sera conduite par la présentatrice vedette de la DiGi24, Anastasia Nicoleanu, accompagnée sur scène par deux anciennes stars du ballon rond valdaque et aliléen : Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts) et Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts). Le comité d'organisation du Mondial a également invité plusieurs grands noms du ballon rond pour l'événement, ainsi que des personnalités politiques de premier plan tels que le président arovaque Milan Borojević, l’ambassadeur d’Alilée en Valdaquie, monsieur Romeo Iengo, et le ministre des sports valdaque, Râzvan Cazacu. Evidemment, l’on retrouve également l’ensemble des sélectionneurs nationaux dans la salle, impatients de connaître le programme de leur équipe pour cette nouvelle édition de la plus grande compétition de football de la planète.



Image
Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea


Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Bonsoir à toutes et à tous ! Bienvenue à Albarea pour cette soirée exceptionnelle de tirage au sort des groupes de la Coupe du Monde de la FIFA 2042 ! Je suis très heureuse de vous retrouver ici au Centrul Internațional de Conferințe d’Albarea, ainsi qu’à vous qui êtes chez vous devant DiGi24 HD | Lumea pour suivre ce moment tant attendu. Nous allons vivre une soirée exceptionnelle ce soir, en compagnie de grands noms du football d’hier et d’aujourd’hui.
Avant de nous lancer dans le vif du sujet, accueillons monsieur Petru Ursachi, président de la République de Valdaquie, et monsieur Abdelaziz Al-Zidane, président de la Fédération Internationale de Football Association. »



La musique se lance, puis les deux hommes entrent sur scène, côte à côte et souriant, sous les applaudissements de la salle. Arrivés au pupitre installé au centre de la scène, le président valdaque se place au micro, avec le président de la FIFA à ses côtés, légèrement en retrait.

Petru Ursachi, président de la République de Valdaquie
« Dragii mei compatrioții, dragii mei prieteni și prietene mele din Ardeal, Dobrogeva, Muntenia, Nistrova, Targutia și din Oltenia, dragii mei prieteni din toată lumea,
Je suis très heureux et fier d’être ici présent afin d’ouvrir cette cérémonie de tirage au sort de la prochaine Coupe du Monde de Football, organisée en terres valdaques, aliléennes et arovaques. Notre pays attend le début de la Coupe du monde avec impatience. Ce sera l'occasion pour les visiteurs de découvrir les cultures valdaque, aliléennes et arovaques, et notre ouverture au monde. Nous ferons tout pour qu'il soit une fête sportive grandiose, mais ce qui est essentiel, c'est qu'il censé rassembler valdaques et italiques autour de l’amour d’une passion commune : le football. La grande famille internationale du football, pour qui le plus important est le sport, l'amitié et la lutte honnête, dont les valeurs ne dépendent d'aucune conjoncture, sera le lien indéfectible qui unira à jamais valdaques et aliléo-arovaques. Je suis persuadé que ce Mondial sera un facteur prépondérant de développement. Je souhaite de réussir à chacune des 32 équipes et j'invite tous les supporters loyaux à venir en Valdaquie. Je souhaite le meilleur à tout le monde. À bientôt en 2042. »



La salle applaudit chaleureusement le discours d’ouverture du président valdaque, et l’on voit à l’écran notamment le président arovaque et l’ambassadeur aliléen, tout sourires, au premier rang. Le président karsais de la FIFA prend maintenant place au micro, et attends que la salle redevienne silencieuse.

Abdelaziz Al-Zidane, Président de la FIA
« Je voudrais tout d’abord remercier l’État valdaque, le Comité d’organisation de la Coupe du Monde, les habitants valdaques, les villes hôtes ainsi que les milliers de personnes qui se rendront en Valdaquie, en Alilée et en Arovaquie pour cette Coupe du Monde : vous permettez et permettrez à l’avenir la réussite de cet évènement. Cette réussite nous la voulons tout d’abord sportive, mais également organisationnelle et sécuritaire. Sur ces points, la FIFA tient à remercier particulièrement l’hospitalité valdaque. Nous aurons une compétition extraordinaire, sur le terrain et en dehors. Nous sommes ici pour fêter le football en Valdaquie, en alilée et en Arovaquie, pour fêter le football dans le monde. »



Sous les applaudissements du public, les deux hommes sont invités à rejoindre leurs sièges au premier rang de la salle, et Anastasia Nicoleanu reprend la parole.

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Merci messieurs les présidents. Cette cérémonie peut donc désormais commencer ! J’accueille avec moi sur scène Tiberiu Bartos et Francesco Bergosi, qui réaliseront le tirage au sort ! »

Applaudissements nourrit de la salle, et les deux sommités du football (un peu âgés) apparaissent sur scène. Ils se places chacun derrières l’attirail de tirage au sort, en face de la présentatrice valdaque.

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Merci messieurs d’être avec nous ce soir. Avant de débuter le tirage au sort, regardons ensemble la présentation des nations qualifiées pour le Mondial 2042, à travers unerétrospective des précédentes éditions. »

La salle est alors plongée dans le noir, un écran s’abaisse sur la scène et les images des précédentes éditions de la Coupe du Monde sont projettés. Le public réagit par de nombreux applaudissements, notament lorsque l’on aperçoit Tiberiu Bartos, élégant milieu défensif, portant le maillot valdaque dans les années 2020. Puis l’on voit des images de dernière édition, enlevée par le Caeturia en 2039 au Karmalistan face… aux valdaques, sous quelques sifflets du public. Enfin, lemagneto se termine par des images de chaque équipe qualifiée à cette édition.



Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Une magnifique rétrospective. Procédons maintenant au tirage au sort, durant lequel une équipe de chaque chapeau (1, 2, 3 et 4) viendra prendre place dans chacun des groupes. Pour rappel, les quatre chapeaux ont été définis par le dernier classement de la FIFA [HRP : selon les notes des équipes, ne disposant pas réellement de classement valide à ce jour], avec la présence dans le 1er chapeau des deux pays organisateurs de cette édition, la Valdaquie et l’Alilée-Arovaquie.

Messieurs, vous tirerait à tour de rôle les équipes de chaque chapeau, en commençant par le chapeau 1 et en terminant par le chapeau 4, et les équipes tirées seront à chaque fois réparties dans le groupe A, puis B, puis C, etc. Rappelons que la FIFA impose des critères géographiques pour éviter la présence de plusieurs équipes issues de la même confédération au sein d'un même groupe. Seule exception, les fédérations de Dytolie-Natolique et de Janubie-Ventélie-Coralésie qui présente plus de pays qualifiés que de groupes. Il ne pourra donc y avoir plus d'une équipe algarbo-marquésienne dans le même groupe. Même chose pour les olgaro-dorimariens.

Image
*La Valdaquie et l'Alilée-Arovaquie bénéficient d'un bonus de note de 0,5 point pour l'accueil de la compétition.


C’est bien clair pour tout le monde ? [Rires] Alors débutons, monsieur Bartos, à vous l’honneur, pour tirer la première équipe du chapeau 1, qui rejoindra le groupe A. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« La Valdaquie ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Sans surprise évidemment, la boule étant séparée du reste des autres du chapeau 1 afin de placer la Valdaquie dans le groupe A, il en sera d’ailleurs de même avec l’Alilée-Arovaquie qui est à part pour être placée dans le groupe H.
Monsieur Bergosi, à vous pour la première équipe du groupe B, qui croisera avec les équipes du groupe A pour les 8e de finale... »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Le Leonora. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Continuons avec le groupe C maintenant. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« La Lantanie. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Le groupe D ? »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Les Îles-Unies ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Passons au groupe E. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Le Saog. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Le groupe F maintenant. »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« La Saltarie ».

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Que des belles équipes pour ce chapeau ! Nous devrions maintenant avoir le westrait pour le groupe G et l’Alilée-Arovaquie dans le groupe H, vérifions… »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Le Westrait, en effet. »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Et l’Alilée pour moi ! ».

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« C’est parfait, le chapeau 1 est terminée, les choses sérieuses peuvent désormais débuter ! Tirons maintenant les équipes du chapeau 2. »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« L’Eschaton ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« L’Eschaton rejoint donc le groupe A, en compagnie de la Valdaquie ! Je vois que vous êtes grand sourire Tiberiu, à vous maintenant. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« L’Anmayo. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Ah, et l’Anmayo étant dans la même fédération que le Leonora, elle est renversée dans le groupe C, avec la Lantanie ! tirons maintenant l’équipe qui rejoindra le Leonora dans le groupe B… »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Suspens… le Gandhari ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Le Gandhari aux côtés du Leonora donc. Continuons, monsieur Bartos. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Le Commonwealth de Britonnie. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Qui ira donc dans le groupe D avec les Îles-Unies, dans un duel briton haut en couleur à venir. Il ne pourra d’ailleurs plus y avoir d’équipes de l’UDNFI dans ce groupe. »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« La Byrsa. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« La Byrsa va donc dans le groupe F, le pays ne pouvant rejoindre le même groupe que le Saog. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Ennis. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« L’Ennis sera donc dans le groupe E, avec le Saog. »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Le Kars ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Le Kars dans le groupe G, avec le Westrait. Et donc pour le groupe H, avec l’Alilée-Arovaquie nous auront logiquement… »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« … la Rumagnola ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Un duel italique donc ! Passons maintenant aux équipes du chapeau C. Notons que le Makengo, l’Ölan et l’Al-Aqsa ne peuvent rejoindre les groupes E, F et G, et que le Jernland ne peut être placé dans les groupes D et H.
Commençons, monsieur Bergosi ? »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Le Jernland ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Dans le groupe A donc, un tirage qui semble satisfaire monsieur Hagi (ndlr : sélectionneur valdaque) au vu de son large sourire. Continuons, pour le groupe B maintenant…»

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« L’Ölan. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Qui rejoint donc le Leonora et le Gandhari, un groupe assez relevé. »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Le Wakoku pour le groupe C. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Exactement Francesco, avec la Lantanie et l’Anmayo. L’on voyagera à travers les cultures. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Le Makengo ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Le Makengo rejoint donc le groupe D, avec les deux nations britonnes. Ce placement renverse aussi automatiquement l’Al-Aqsa dans le groupe H, car il ne peut être placé dans les groupes E, F et G comme nous l’avons précisé. Reprenons avec donc la troisième équipe du groupe E qui sera… »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« La Roko. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Avec le Saog et l’Ennis donc. L’équipe du groupe F ? »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Le Furumatsu. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Et enfin pour le groupe G donc, avec le Westrait et le Kars… »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Le Chikkai ! ».

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Bien, il ne nous reste plus que les équipes du chapeau 4. Dans ce chapeau, deux équipes ont des restrictions : le Marksjord, appartenant à l’UDNFI, ne peut être placé dans les groupes A, D et H, et le Karmalistan, appartenant à la CIFAM ne peut aller dans les groupes B, D, E, F, G et H. Tous les groupes ne contenant pour l’instant qu’une seule équipe de la CIVJNA, toutes les autres équipes sont éligibles à n’importe quels groupes.
Commençons Tiberiu. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Le Marskjord ! Donc pas dans le groupe A, donc… »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Groupe B, avec le Leonora, le Gandhari et l’Ölan, c’est bien cela Tiberiu ! C’est notre premier groupe complet de ce tirage au sort. »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« L’Ostlandgar pour le groupe A donc ? »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Exactement, avec la Valdaquie, l’Eschaton et le Jernland. Et cela reverse aussi automatiquement le Karmalistan dans le groupe C, avec la Lantanie, l’Anmayo et le Wakoku. Continuons Tiberiu. »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Le Khelkadesh ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Il rejoint le groupe D, avec les Îles-Unies, le Commonwealth et le Makengo. Pour le groupe E ? »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« Les Madelines ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« En compagnie du Saog, de l’Ennis et de La Roko. Avec la Saltarie, la Byrsa et le Furumatsu dans le groupe F... »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« Le Kaiyuan. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« On approche de la fin… pour le groupe G, avec le Westrait, le Kars et le Chikkai ? »

Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts)
« L’Aiglantine. »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Et pour terminer donc… »

Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts)
« L’Uhmali ! »

Anastasia Nicoleanu, animatrice DiGi24 HD | Lumea
« Avec l’Alilée-Arovaquie, la Rumagnola et l’Al-Aqsa.

Merci énormément messieurs, c’était un plaisir de vous avoir à mes côtés ce soir pour effectuer ce tirage au sort. Nos huit groupes sont désormais composés, le sort est jeté ! Nous allons pouvoir recueillir à la sortie de cette cérémonie les premières impressions de chacun. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai vraiment hâte d’y être ! La compétition s’annonce belle et rude !

Merci à vous tous de nous avoir suivi, en direct sur DiGi24 HD | Lumea, et nous nous retrouvons donc pour l’ouverture de cette fabuleuse Coupe du Monde de la FIFA 2042, à Albarea le 10 juin prochain à l’Arena Națională, pour le match d’ouverture Valdaquie-Ostlandgar ! »

La salle applaudit fortement, et la cérémonie se termine en musique, avec un show de football acrobatique et de jonglage avec ballon.


Résumé du tirage au sort
Image
*La Valdaquie et l'Alilée-Arovaquie bénéficient d'un bonus de note de 0,5 point pour l'accueil de la compétition.

Calendrier complet des groupes A, B, C et D
Calendrier complet des groupes E, F, G et H
Calendrier de la compétition à partir des 8e de finale

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

ANALYSES ET COTES


Groupe A : La Valdaquie au-dessus du lot
Le tirage était redouté chez les vice-champions du monde en titre, et le soulagement sur les visages des joueurs valdaques en disait long à la fin du tirage au sort : les Tricolorii s’en sortent terriblement bien. Avec un groupe largement abordable (Eschaton, Jernland et Ostlandgar), les joueurs valdaques devraient terminer selon toute vraisemblance facilement premier deleur poule, avec une « finale » à jouer contre l’Eschaton au troisième match. Les olgariens devraient aussi réussir à se qualifier, sauf en cas de grosse performance jernlander. Le groupe A semble sansdoute être le groupe le pkus lisible de cette compétition.
Le match à ne pas manquer : Valdaquie – Ostlandgar, match d’ouverture (10 juin, Arena Nationala, Albarea, 20h)



Groupe B : L’Ölan facteur X ?
Le Groupe B fait indéniablement parti des groupes les plus difficile de cette coupe du monde. Bien qu’aucune des nations participantes n’aient été présentes à la dernière édition, l’on y retrouve un favori (Leonora), un outsider sérieux (Gandhari, champion de Ventélie) et l’Ölan… qui pourrait être la clé du groupe. Un brin en dessous de ces deux concurrents, l’équipe ölanaise pourrait bien être le facteur X du groupe B, d’autant plus qu’elle débutera sa compétition face au Gandhari, avant d’enchaîner face au Leonora. Un faux pas de l’une ou l’autre pourrait profiter à une U.R.P.O. assez ambitieuse. Le Marskjord lui, ne devrait que faire figure d’épouvantail.
Le match à ne pas manquer : Gandhari – Ölan, le « communistico » (11 juin, Stadio San-Nicola, Dovernico, 17h)



Groupe C : Le groupe de la mort ?
Si l’on regarde le tirage au sort, beaucoup s’accorderont pour faire du groupe C le « fameux « groupe de la mort » de cette édition 2042. Avec deux des favoris du tournoi (Lantanie et Anmayo), ainsi qu’un outsider imprévisible tel que la Wakoku, le groupe C est très imprévisible. Le Karmalistan lui ne devrait pas exister dans la compétition. Tout pourrait se jouer à la troisième journée, lors du match Lantanie-Anmayo. Et la différence de but pourrait être importante à l’issue des trois matchs de groupe…
Le match à ne pas manquer : Lantanie – Anmayo, le choc des titans (22 juin, Arena Nationala, Albarea, 17h)



Groupe D : Welcome chez les britons
C’est ce genre d’anecdote et de rivalité qu’on apprécie dans le football : britons de Britonnie et britons de Cambrie s’affronteront, sans doute pour la première place, dans ce groupe D de la Coupe du monde 2042. L’avantage reste donné légèrement aux cambriens, plus solides sur le papier (et avec un jeu nettement plus alléchant, bien que cela reste un jeu « à la britonne »). Derrière les deux mastodontes britons, le Makengo, qui espérait faire briller l’Algarbe noire, aura fort à faire. Mais la volonté de corriger le Commonwealth (et ses joueurs alekans) pourra-t-elle faire basculer les choses ?
Le match à ne pas manquer : Îles Unies – Commonwealth, le derby briton (22 juin, Stadio delle Friuli, Filipiada, 20h)



Groupe E : Un favori, une interrogation, et deux novices
Le Saog a hérité d’un groupe très abordable. Seul véritable adversaire sur le papier, l’Ennis reste sur un 8e de finale en 2039 et fait évidemment moins peur qu’en rugby. Derrière les deux favoris du groupe, on retrouvera les amateurs de La Roko et les madeliners, qui tenteront surtout de bien figurer et de s’imposer dans le « coralésico ». Le Saog aura un premier tour tranquille, et pourra se préparer calmement à un 8e bien plus électrique (peut être face à la Byrsa ?).
Le match à ne pas manquer : La Roko – Madelines, le « coralésico » (23 juin, Stadionul Electrica, Dej-Navodari, 17h)



Groupe F : Saltarie-Byrsa, le duel céruléen
Moins relevé que le groupe B, on retrouve néanmoins une configuration assez semblable dans le groupe F : un favori (Saltarie), un outsider sérieux (Byrsa) et deux équipes plus modestes (Furumatsu et kaiyuan). Logiquement, saltariens et byrsiens devraient se disputer la première place lors de la troisième journée, à Miliameni. Cependant, gare aux furumatsujins, qui sans être des adversaires redoutables, restent capable d’exploits et de coups d’éclats. L’équipe du furumatsu reste très jeune (21 ans de moyenne d’âge), et l’on connaît la fougue de la jeunesse…
Le match à ne pas manquer : Byrsa – Furumatsu, l’exploit ventélien ? (Stadio Renzo-Barbera, Miliameni, 14h)



Groupe G : Pas si sûr que ça…
A première vue, les westréens avaient de quoi être content. Surtout comparer à leur groupe de l’édition 2039 (Shinkyôko, Estura, Estolie), bien plus relevé sur le papier. Cependant, Andoni Enegoita a bien raison de se méfier, car ce groupe G, même s’il semble moins relevé que les groupes B et C, a tout pour ressembler au piège parfait. Prenez les favoris westréens, restant sur un échec cuisant en 2039 et des promesses à Mahra (JO 2040). Ajoutez-y un outsider piqué au vif par une défaite en demi-finale d’une coupe continentale accessible (Kars 0-1 Makengo, Coupe de la CIFAM 2040) et une équipe habituée aux surprises (Chikkai, demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde). En bonus, prenez une équipe paisible, peu menaçante et qui n’a rien à perdre. Et vous obtiendrez un cocktail explosif. Le Westrait devrait pouvoir s’en sortir, s’il s’en donne les moyens, mais gare aux karsais et surtout aux chikkai, qui pourraient bien vouloir refaire le coup de 2039…
Le match à ne pas manquer : Chikkai – Westrait, comme un goût de déjà-vu (19 juin, Stadionul Electrica, Dej-Navodari, 20h)



Groupe H : Mamma mia !
C’est la bonne pioche pour la Rumagnola, qui a donc hérité de l’équipe la plus abordable du chapeau 1 avec l’Alilée-Arovaquie, évitant tous les autres favoris. On retrouvera donc un groupe assez équilibré, mais où rumagnoli et aliléo-arovaques devraient sortir qualifiés. Pourtant, attention à l’Al-Aqsa, qui en cas de faux pas de l’un ou l’autre favori pourrait sortir son épingle du jeu. Derrière, l’Uhmali, deux des moins bonnes équipes de la compétition, fera surtout acte de présence.
Le match à ne pas manquer : Alilée-Arovaquie – Rumagnola, le derby italique (24 juin, Stadio Renzo-Barbera, Miliameni, 20h)



Cotes des bookmakers :
  • Favoris : Valdaquie (5.00), Westrait (5.25), Îles-Unies (6.50), Lantanie (7.00)
  • Outsiders : Leonora (9.00), Saog (10.00), Saltarie (12.00), Anmayo (13.50), Rumagnola (14.00), Byrsa (16.00), Gandhari (18.00)
  • Autres : Alilée-Arovaquie (30.00), Eschaton (40.00), Ölan (46.00), Wakoku (48.00), Makengo (51.00), Chikkai (55.00), Al-Aqsa (60.00), Furumatsu (75.00), La Roko (120.00), Jernland (132.00), Madelines (187.00), Kaiyuan (195.00), Khelkadesh (234.00), Aiglantine (312.00), Marksjord (501.00), Ostlandgar (751.00), Karmalistan (1000.00), Uhmali (1000.00)

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

Modification des groupes

Suite à l'exlusion pour dopage de la Lantanie et au retrait de l'équipe de La Roko, la Magyarie et la Flavie ont reçu de la part de la FIFA une WildCard pour participer à la Coupe du Monde de football 2042. Les deux équipes sont reversées à la place, respectivement, de la Lantanie et de La Roko.
De plus, la FIFA s'excuse auprès de l'équipe de la Marcheterre pour les erreurs de transcription orthographique dans le nom de la Marcheterre.


Image
*La Valdaquie et l'Alilée-Arovaquie bénéficient d'un bonus de note de 0,5 point pour l'accueil de la compétition.

Calendrier complet des groupes A, B, C et D
Calendrier complet des groupes E, F, G et H
Calendrier de la compétition à partir des 8e de finale

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

PARTENAIRES OFFICIELS

COUPE DU MONDE DE LA FIFA 2042
ALILÉE-AROVAQUIE - VALDAQUIE


Partenaires officiels

Image


Seuls les partenaires officiels de la FIFA® et de la Coupe du monde de la FIFA 2042 Alilée-Arovaquie - Valdaquie® sont autorisés à utiliser l'image de la marque déposé FIFA® et/ou de la compétition de la Coupe du monde de la FIFA 2042 Alilée-Arovaquie - Valdaquie® dans leurs communications commerciales, sous mention d'indiquer "Partenaire officiel de la compétition" ou "Partenaire officiel de la FIFA® "

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

10, 11 & 12 juin - Phase de groupes



GROUPE A - J1
Image Valdaquie - Ostlandgar Image
12 juin 2042 - Arena Națională, Albarea (VAL)
Arbitre : John Mc Kuley (LEO)

L’Arena Națională d’Albarea a fait le plein évidemment pour ce match d’ouverture. Les Tricolorii de Cornel Hagi mettent quelques minutes à rentrer dans leur match, sans doute un peu écrasé par la pression de tout un peuple sur leurs épaules, mais après une dizaine de minutes, les premiers enchaînements offensifs se mettent en place. A la 17e, le gardien ostlandgardais Hwang doit détourner une belle frappe d’Alexandru hagi, faisant suite à un mouvement collectif assez séduisant des valdaques. On joue la 21e minute et le stade pousse en chantant ses héros en jaune. Mihai Stelea se voit lancer sur le côté droit par Cristian Ungureanu. L’ailier valdaque déborde bien et temporise, faisant face à Chun Seung-Woo. Ungureanu déboule derrière lui, se voit le ballon arriver dans sa course et centre en retrait en force. Au cœur de la surface, Alexandru Hagi reprend de volée le centre et le ballon semble filer vers les cages, mais Sam Bae, défenseur central, détourne la frappe valdaque dans ses propres filets ! Ouverture du score valdaque, par un contre-son-camp.
Les valdaques continuent par la suite de dominer, sans pour autant réellement poser de danger aux ventéliens. Puis, juste avant la pause, la Valdaquie obtient un bon coup-franc à 25m des cages, légèrement sur la droite. C’est Stefan Kovacs qui s’en charge. Le numéro 8 valdaque envoie un bijou en plein dans la lucarne de Hwang, qui est resté totalement bloqué sur place ! Ça fait 2-0, et la mi-temps est sifflé par l’arbitre leonorien John McKuley.

La deuxième période repart sur le même rythme, avec les valdaques monopolisant le ballon, sans forcément réellement se montrer très dangereux. Les ostlandgardais jouent assez défensif. Sur une passe mal assurée, Sol Seung-Woo récupère la balle et part seul face au gardien valdaque ! Heureusement, Rustam Ursachi parvient à rattraper in-extremis l’attaquant ostlandgardais et détourne la balle en corner. A la 71e, alors que Claudiu Stefanescu partait en profondeur, il se voit faucher par la défense ostlandgardaise. L’arbitre ne bronche pas et désigne le point de pénalty ! C’est Iuliu Keșerü qui s’en charge… mais Hwang détourne le tir du valdaque et conserve le score de 2-0 ! Juste avant la fin de match, Alexandru Hagi aura une dernière occasion, détournée encore une fois par le gardien ostlandgardais. La Valdaquie s’impose 2-0 !
► Afficher le texte
Image Eschaton - Jernland Image
12 juin 2042 - Stadionul Electrica, Dej-Năvodari (VAL)
Arbitre : Hiro Chigamoto (CHK)

Le match débute sur les chapeaux de roue pour les eschatons, qui marquent dès la 4e minute sur un bon corner de Owen Colson, repris par le grand défenseur Peter Mac Namely, foudroyant Mikkel Dahle. Après ce début en fanfare, les olgariens baissent légèrement de rythme, et Erling Vee en profite pour égaliser à la 11e sur un bon service en profondeur d’Oscar Sunde. Piqué au vif, les eschatons se reconcentrent, et Hugues Walace part sur son côté gauche à la 33e, centre depuis la ligne médiane et, alors que le ballon file dans la surface, Owen Colson vient le reprendre victorieusement pour redonner l’avantage aux siens. A la mi-temps, l’Eschaton mène 2-1.

Les jernlanders tentent de repartir de l’avant en seconde période, et passent proche de l’égalisation à la 65e, avec Jonathan Fiske, mais l’attaquant jernlander ne peut battre Mateo Cameo, vigilant sur sa ligne. Cinq minutes après, les eschatons réalisent le break par l’intermédiaire de Timothy Base, le 9 et demi, bien servi par son capitaine Greg Harton.
► Afficher le texte


GROUPE B - J1
Image Leonora - Marcheterre Image
11 juin 2042 - Campo Nereo-Rocco, Suresisca (ALA)
Arbitre : Homura Sadao (CHK)

Il aura fallu une grosse demi-heure au Leonora pour se réveiller. Etonnement, la possession du ballon est même plutôt à l’avantage de la Marcheterre en début de match, sans qu’une réelle occasion de vienne mettre en danger les deux gardiens. Juste avant la pause, à la 40e, les leonorans ouvrent le score avec enfin une action offensive digne de ce nom : Liam Woods vient reprendre de la tête un beau centre de Sam Foster.

Le début de seconde période ressemble à la première, avec la possession de la Marcheterre. Et comme en fin de première période, il suffit d’une action, côté gauche cette fois, au Leonora pour doubler la mise, toujours par l’intermédiaire de Liam Woods, mais avec un service signé Max Shaw cette fois. Mené 2-0, la Marcheterre n’abdique pas, et repart à l’attaque. Mais les amateurs dytoliens baissent de rythme à partir de la 70e, et les leonorans obtienne une nouvelle occasion. Malheureusement, Henry Macdonald ne cadre pas. En tout fin de match, sur un corner, la Marcheterre réduit le score par l’intermédiaire de… Bernie Blaine. Le numéro 6 leonoran reprend malencontreusement le corner et envoi la balle dans ses propres filets.
► Afficher le texte
Image Gandhari - Ölan Image
11 juin 2042 - Stadio San-Nicola, Dovernico (ALA)
Arbitre : Jean Crosniard (FLA)

C’est le premier choc de cette compétition, entre le Gandhari et l’Ölan que beaucoup qualifient de « communistico ». Les tigres du Gandhari, en bleu, sont les premiers à se distinguer en début de match, avec une première offensive tranchante à la 5e minute. Le milieu latéral Nirban Welan déborde sur son côté droit avant de rentrer à l’intérieur. Sa frappe croisée est repoussée, mais lui revient dans les pieds. Voyant son capitaine Bakshi démarqué, il le sert en douceur et ce dernier envoi le cuir au fond des filets de Kerim Mardin ! La possession est ensuite plutôt ôlanaise, sans que ces derniers ne parviennent à mettre les gandhariens en danger. Le choc est surtout tactique. En toute fin de première période, Jadlev Suthar a l’occasion de doubler la mise mais envoi la balle juste au-dessus des cages ölanaises !

Dès le retour des vestiaires, les gandhariens se remettent à l’attaque. Rahul Panja tente sa chance aux 30 mètres mais Kerim Mardin détourne magnifiquement le tir du milieu gandharien en corner. Le match reste fermé, et l’on sent que tout peut basculer d’un côté comme de l’autre. Alors qu’il ne reste qu’une dizaine de minutes à jouer, les ölanais obtiennent un corner. Tiré par Gunes Torun, le ballon arrive sur la tête de Cevik Uzan qui le détourne hors de portée de Mohun Misra ! L’Ölan égalise en fin de match !
► Afficher le texte


GROUPE C - J1
Image Magyarie - Karmalistan Image
11 juin 2042 - Stadionul Viitorul, Cernavoda (VAL)
Arbitre : John McKuley (LEO)

Ce fut une promenade de santé pour les magyars aujourd’hui. Lajos Bene, servi par Vilmós Mézsöly, ouvre le score dès la 4e minute d’une belle frappe dans le petit filet gauche de Haji Abdulxirit. Puis le capitaine Bálazs Kun double la mise cinq minutes après sur une belle frappe en force après un tir contré de Lázsló Boldiszár qui lui revient dans les pieds. György Tiday réalise un exploit personnel à la 16e minute : le magyar déboule de son côté gauche pour armer une frappe du droit à l’entrée de la surface qui vient se loger en pleine lucarne ! Abdulxirit ne pouvait rien faire. Juste avant la pause, Vilmós Mézsöly voit son coup-franc s’écraser sur le poteau gauche d’Abdulxirit, on reste à 3-0.

Après une deuxième mi-temps moins intense mais toujours maîtrisée par les magyares, Vilmós Mézsöly réussit enfin à mettre son but, sur une passe en retrait de György Tiday. Les magyars s’imposent largement 4-0.
► Afficher le texte
Image Anmayo - Wakoku Image
12 juin 2042 - Stadionul Electrica, Dej-Năvodari (VAL)
Arbitre : James Wilson (UIS)

L’Anmayo débute bien sa compétition avec une large victoire 3-0 contre le Wakoku. Alors qu’on s’attendait à un match plus disputé, les anmayais ouvrent le score sur pénalty dès la 8e minute, après que l’attaquant Navarrete ait été fauché en pleine surface. C’est Raúl Botín qui se charge du penalty et trompe le gardien wa. Dans la foulée, les wa ont l’occasion d’égaliser, leur seule cartouche du match, mais Hozumi Katanobu ne cadre pas sa frappe, le ballon passant à quelques centimètres du poteau droit de Carmelo Cotilla. Les anmayais pensent faire le break à la 36e, mais le but de navarrete est refusé pour une position de hors-jeu de l’attaquant dorimarien.

En seconde période, le break est enfin fait par l’intermédiaire de Joaquín Ordóñez à la 61e sur un service du latéral Franco Vera. Un quart d’heure plus tard, Raúl Botín marque son doublé sur une passe de Navarrete, qui sans avoir marqué a rendu une très bonne copie.
► Afficher le texte


GROUPE D - J1
Image Îles-Unies - Khelkadesh Image
12 juin 2042 - Stadio San-Nicola, Dovernico (ALA)
Arbitre : Caleb Russel (WST)

Les blues de Cambrie sont bien rentrés dans leur compétition, face aux modestes lotus rouges du Khelkadesh. La première demi-heure est assez soporifique, le jeu rugueux des cambriens ne servant pas réellement dans le contexte, face à des amateurs entraînés par un rugbyman. Il faut donc un certain temps d’adaptation aux cambriens pour se mettre en ordre de marche, chose faite à la 35e lorsque Ewen Churchill reprend de volée un centre de Peter Ganaghan, ne laissant aucune chance à Bikesh Gorasaini. A partir de là, les blues ont littéralement confisqué la balle, terminant le match avec 77% de possession.

En deuxième période, Roy Bale profite d’un cafouillage de la défense pour marquer un deuxième but, après une bonne passe du jeune Hamish Clark. Puis, Ewen Churchill s’offre un doublé en toute fin de match (92e) sur un centre d’Alabama Lampard.
► Afficher le texte
Image Commonwealth - Makengo Image
12 juin 2042 - Stadio delle Friuli, Filipiada (ALA)
Arbitre : Zhu Na (UHM)

Le match débute sur les chapeaux de roues pour le Commonwealth, car dès la 4e minute, Somhairle Cearbhall trompe cédric Teguia à bout portant, en reprenant un tir contré de Akio Finn. L’on connaît la tactique des Seahawks, dès cette ouverture du score, les 10 joueurs de champs se regroupent derrière et font bloc, laissant le ballon à leurs adversaires. Ce n’est pas forcément la bonne configuration pour les makengais, qui préfèrent partir en contre, mais à la 27e, le jeune latéral Serge Ngomba part dans un rush solitaire et parvient à dribbler la défense britonne avant de fusiller Wilhelm de Klerk pour égaliser. Sur corner dans la foulée, Alexo Carlisle reprend de la tête la balle qui file juste au-dessus des cages makengaises. Sur une nouvelle offensive quelques minutes plus tard, le sort s’acharne contre les britons quand Sheldon Katsuro détourne dans ses propres filets un centre makengais, alors qu’il était à la lutte avec Simplice Kasongo. Les makengais rentrent donc à la pause avec un avantage pas forcément mérité.

La seconde période est très fermée, et il faut attendre la 58e pour voir un mouvement intéressant côté makengais, quand Simplice Kasongo, bien servi par Clinton Mola, se retrouve seul face à de Klerk. Le portier briton remporte son duel et détourne la balle en corner. A la 75e, Cédric Teguia sauve les siens, encore sur corner, en repoussant d’une main ferme une tête puissante de Florian Wasserman. Le match reste fermé jusqu’au coup de sifflet final, et le Makengo l’emporte !
► Afficher le texte


CLASSEMENTS J1
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

13, 14 & 15 juin - Phase de groupes



GROUPE E - J1
Image Saog - Madelines Image
13 juin 2042 - Arena Națională, Albarea (VAL)
Arbitre : Tiberiu Marin (VAL)

Les saogiens ont tranquillement entamé leur coupe du monde. Après un début de match plutôt bien maîtrisé, Ismael Shalhoub déborde sur l’aile gauche à l’approche de la demi-heure de jeu, éliminant Lewis Pearce, et son centre est repris en deux temps par Nasser Fakhoury qui envoi le ballon dans les buts de Chase Griffith. Sans autres grosses occasions, les saogiens rentrent aux vestiaires.

Après un début de deuxième mi-temps un peu moins maîtrisé, marqué notamment par un bon coup France madelin de Darcy Webb, détourné du bout des gants par Muhammad Al-Aqar, et un tir trop croisé de Beau Campbell, les marquésiens terminent leur match balle au pied. Il faut attendre le temps additionnel et un beau tir croisé d’Ismael Shalhoub, servi par Amel Zer, pour voir le break effectué.
► Afficher le texte
Image Ennis - Flavie Image
13 juin 2042 - Arena Emil Alexandrescu, Traianopol (VAL)
Arbitre : Michael Henderson (WST)

Ce fut une entrée en matière très compliquée pour les ennissois face à la modeste Flavie. Les flaviens n’étaient même pas préparé réellement à la Coupe du Monde, mais, malgré leur niveau faible, ils ont tout donné pour faire honneur à leurs couleurs. Organisé dans un 4-4-2 très simple, les flaviens ont totalement cadenassé le jeu, défendant corps et âmes, empêchant les coéquipiers de Billy O’Madden de s’approcher à moins de 25m de leur but. Ainsi, on eut droit à une première mi-temps rude et peu plaisante.

La deuxième période fut du même acabit, et malgré une occasion ennissoise à la 73e par l’intermédiaire de Samuel Dempsey, bien détourné par le portier flavien Rémi Beaugendre, le match fut encore plus soporifique. Tout s’est joué en 5 minutes à la fin. Les flaviens pensent ouvrir le score et obtenir le hold-up parfait (et inespéré) quand Jocelyn Boudier, flavien d’origine makengaise, reprend après un cafouillage dans la surface ennissoise le ballon et l’envoi dans les buts de Casey Dunn. Mais l’arbitre fait appel à la vidéo et refuse le but, Boudier étant hors-jeu ! Dans la foulée, les ennissois partent en contre, et c’est Scott Dalton qui réalise un sublime exploit personnel en dribblant toute la défense flavienne avant de crucifier Rémi Beaugendre, jusque là impérial. L’Ennis s’impose 1-0, sur le fil en toute fin de match.
► Afficher le texte


GROUPE F - J1
Image Saltarie - Kaiyuan Image
13 juin 2042 - Campo Nereo-Rocco, Suresisca (ALA)
Arbitre : Youssef Jouahri (BYR)

Match tranquille pour la Saltarie. Les saltariens ont largement dominé le Kaiyuan, monopolisant la balle et les occasions. Le capitaine Xochilt ouvre le score grâce à un beau travail de Raùl Salvador à la 27e minute, puis Nuño Rate le but du 2-0, alors que Wu Hua était totalement battu.

La seconde période voit les saltariens encore plus dominant et réalistes. Nuño sert parfaitement Américo Mercado à la 58e pour le 2-0. A la 75e, c’est Basilio Malave qui va de son but grâce à Vincente Pichardo (et un marquage laxiste de Pawarit Kriangsak). Enfin, en fin de match, Nuño (encore lui) sert bien Jan Jurado, entré plus tôt en jeu, qui s’en va tromper Wu Hua d’une belle frappe croisée dans le petit filet opposé.
► Afficher le texte
Image Byrsa - Furumatsu Image
14 juin 2042 - Stadio Renzo-Barbera, Miliameni (ALA)
Arbitre : Henrik Gunnar-Larsson (JER)

Le début de match est relativement soporifique, et les deux entraîneurs cherchent à animer le jeu de leurs équipes en donnant de la voix sur le banc de touche. Il faut attendre la 22e minute pour voir enfin une action intéressante côté byrsien. Initié sur l’aile gauche par Wajdo Kechrida et Qussay Sassi, ce dernier parvient à centrer en direction de Karim Belhadj. Le ballon est repoussé par Masaki Takamura mais revient dans les pieds de Mustapha Agha, monté pour l’occasion, qui reprend d’une volée somptueuse et spontanée. La balle vient se loger dans la lucarne droite de Hinata Takaya, impuissant sur un tel boulet de canon ! L’ouverture du score semble avoir perturbé les furumatsujins, qui commencent alors à moins bien assurer leurs passes. Pourtant, à la 45e, les rossignols obtiennent un corner. Le corner ne donne rien mais le ballon est mal négocié par la défense byrsienne et Yuki Takeda récupère la balle à l’angle de la surface de réparation, crochette son vis-a-vis et envoi la balle au fond des filets de Farouk Ben Saidane !

Revenu un peu de façon inespéré dans le match juste avant la pause, l’entame de seconde période est parfaite pour les furumatsujins qui obtiennent un nouveau corner. Tiré par Masao Nakagawa, la balle est reprise victorieusement pas Masaki Takamura ! Le défenseur furumatsujin, fautif sur le but byrsien, se rattrape donc et exulte en allant se faire pardonner par son entraîneur sur le bord du terrain. Les byrsiens, déboussolés, n’arrivent pas par la suite à initier d’attaque assez tranchantes pour mettre à défaut la jeune défense furumatsujin, et se feront même peur sur un tir légèrement détourné de Subaki Tanaka à la 73e. Les rossignols du Furumatsu s’imposent 2-1 !
► Afficher le texte


GROUPE G - J1
Image Westrait - Aiglantine Image
14 juin 2042 - Arena Națională, Albarea (VAL)
Arbitre : Thomas Wood (UKB)

Les westréens redoutaient ce premier match, face à l’équipe supposée la plus faible du groupe. De fait, les hommes d’Andoni Enegoita ont travaillé d’arache pied pour ne pas prendre ce match à la légère, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entraîneur « Loco » de la Red Army pourra être satisfait de son équipe ce soir (quoique celui-ci ne soit jamais réellement satisfait). Les westréens ont débuté de la meilleure des manières, monopolisant la balle, pour finir par ovurir le score par l’intermédiaire de Dave McLeod, bien servi par Ethan Wady, d’une frappe aux 20 mètres bien placée. Marian Heisig, le portier aiglantin, ira cherche la balle au fond desfilets pour la première fois de la soirée, mais pas la dernière. S’en suit un bien beau but collectif, conclu par Dave Mcleod et Liam Grant, se dernier marquant le but du break à la 26e. Malgré une belle occasion peu avant la pause, le score reste de 2-0.

Dès le retour des vestiaires, les westréens repartent à l’attaque, et Sam Beaumont, servi par le latéral gauche entré en jeu à la pause Arnold Briggs ajoute un troisième but, à bout portant devant Heisig. Puis c’est au tour d’Ethan Wady, encore servi par Dave McLeod, de porter le score à 4-0 à la 68e. Pour conclure le festival offensif, arnold briggs y va de son but, servi par Ethan Wady. En toute fin de rencontre, les aiglantin réduisent le score et sauvent l’honneur, avec un but en contre de jérôme JacquemIn, reprenant une belle passe en profondeur de Aymeric Saint-Yves. Enegoita avaient le sourire, et il l’a perdu à la dernière minute !
► Afficher le texte
Image Kars - Chikkai Image
14 juin 2042 - Stadionul Viitorul, Cernavoda (VAL)
Arbitre : Etienne Le Carpentier (FLA)

Le Kars ne devait pas rater son entrée en matière, surtout pas face au Chikkai, demi-finaliste surprise de la dernière édition qui prétend encore à de grandes ambitions cette année. Les Aigles du Déserts, menés par le « Loup » valdaque Constantin Antonescu ont ainsi cherché dès le départ à prouver leur valeur. Avec un schéma plutôt classique en 4-4-2, les combinaisons offensives sont pourtant tranchantes, et dès la 6e minute, c’est le latéral gauche Tobji qui se retrouve en position de marquer. Après une longue phase de possession, les karsais parviennent à trouevr la faille et Abdullah Ben Bouchta fait glisser la balle d’une belle passe « cachée » sur sa gauche à l’entrée de la surface, que Ismail Tobji reprend d’un tir croisé puissant qui va se loger au fond des filets de Tomoo Nakamura. Cinq minutes plus tard, les karsais font le break. Sur un coup franc bien placé aux 30 mètres, Ben Bouchta envoie la balle dans le paquet, et Ari Srour reprend de la tête, lancé, et trompe une nouvelle fois Nakamura, un peu gêné par ses propres défenseurs. Les Aigles du désert sont tout proche quelques minutes plus tard du 3-0, mais Abdalla Baz lève trop sa frappe. La fin de première mi-temps est totalement karsaise.

Au retour des vestiaires, les hommes de Junichi Takeyama semblent repartir avec de bien meilleures intentions, et le pressing karsais se fait plus laxiste. Ainsi, après une première alrte sur le but de Ahmad Al-Jirari suite à une frappe de Nobu Tamura, Yoshimichi Ishizaki réduit le score à la 57e, grâce à un bon centre de Daichi Ito, en deux fois. La réduction du score réveil les karsais qui s’étaient relâchés, et la possession revient aux marquésiens. La fin de match sera globalement bien maîtrisée.
► Afficher le texte


GROUPE H - J1
Image Alilée-Arovaquie - Uhmali Image
15 juin 2042 - Stadio delle Friuli, Filipiada (ALA)
Arbitre : Mikel Aragones (SAL)

Dans un Stadio delle Friuli de Filipiada survolté, les italiques d’Alilée-Arovaquie débutent leur compétition. La tâche s’annonce sur le papier plutôt simple, l’adversaire du jour étant les modestes uhmaléens. Dès le début de match, les Cavalieri s’emparent de la possession du ballon, qu’ils ne lâcheront qu’à quelques occasions dans le match. La première occasion intervient après un gros quart d’heure de jeu, quand Dragomir Iličić décide de tenter sa chance de 25 m. mais la balle flotte trop et termine sa course en tribunes. Quelques minutes après, les locaux obtiennent un corner. Joué en deux temps, le centre de Zach Vella est détourné dans ses propres filets par Yu Qiu ! Le défenseur central uhmaléen se retrouve malgré lui premier buteur du match, en faveur des aliléens-arovaques. La fin de première période est plutôt ennuyeuse, les uhmaléens ayant repris un peu de poil de la bête sans pour autant se monter offensif.

Dès le début de période, les hommes de James Killick reprennent possession du ballon. Les offensives se font plus tranchantes, et Harry Hart perce la défense uhmaléenne d’une sublime passe dans la course d’Iličić, qui cette fois se retrouve seul face au gardien et ne bronche pas. Les italiques ont fait le break ! Dans la foulée, les Uhmaléens obtiennent un bon coup franc, et la tentative de Lang Min oblige Mirko Pletikosa à s’employer. Le corner ne donne rien et sur le contre Iličić est même tout proche du doublé, ais croise trop sa frappe. Encore une fois en tout fin de match, l’Uhmali se montre dangereux sur corner, sans parvenir à tromper Pletikosa, toujours vigilant.
► Afficher le texte
Image Rumagnola - Al-Aqsa Image
15 juin 2042 - Stadio San-Nicola, Dovernico (ALA)
Arbitre : Kim Joo-Do (OLG)

Quel match ! La Rumagnola et l’Al Aqsa nous ont offert un véritable spectacle ! Les aigles de Cattavena sont les premiers à s’illustrer dans le match, par l’intermédiaire de Claude Marquis. Le petit milieu (par la taille) tente sa chance sur un bon service à l’entrée de la surface d’Oliviero Giru en pivot. La frappe du rumagnolo est détourné du bout des gants par Adid Farra, une première intervention d’une longue série par le portier aqsien. Les aigles du soleil couchant ont eu bien du mal à s’illustrer offensivement dans ce match, mais ont bien porté leur surnom : ce n’est pas par les occasions qu’ils auront brillé dans ce match, mais par la justesse de leurs interventions défensives. Mansouri, Priscas, Geros, perros et Rahman ont dégouté leurs adversaires, empêchant bon nombre de situations dangereuses. Pourtant, les rumagnoli auront eu plusieurs cartouches.

C’est surtout en deuxième période que les attaquants rumagnoli ont joué de maladresse et ont buté sur leurs adversaires. Par trois fois, Adid Farra aura sorti des arrêts de grande classe, sur des tentatives de Giru, Bernard et Chrétien. En toute fin de match, c’est pourtant Frédéric bernard qui donne l’avantage aux siens. Parti en contre, l’attaquant rumagnolo est fauché à la limite de la surface, par Geros. L’arbitre siffle le penalty, malgré les protestations aqsiennes. Si la faute a débuté en dehors de la surface, il semble en effet qu’elle se termine sur la ligne. Après intervention de la VAR, le penalty est confirmé, et Bernard s’en charge lui-même. Il le transforme et la Rumagnola s’impose ainsi au bout du suspense 1 à 0.
► Afficher le texte


CLASSEMENTS J1
► Afficher le texte


GROUPE A - J2
Image Jernland - Valdaquie Image
15 juin 2042 - Stadionul Viitorul, Cernavoda (VAL)
Arbitre : Zhou Yuhan (KAI)

Les Valdaques ont bien débuté leur compétition avec une victoire sans prétention 2 à 0 face à l’Ostlandgar. La pression de l’Arena Nationala laisse place à celle du Stadionul Viitorul de Cernavoda, qui affiche évidemment complet. Les valdaques sont évidemment donnés favoris face à une équipe jernlander qui a perdu 1-3 face à l’Eschaton. Le début de match est timide des tricolorii, et Cornel Hagi semble pester contre ses joueurs. Après un premier quart d’heure très compliqué techniquement, les valdaques commencent enfin à jouer leur jeu et à assurer leurs passes, comme si la rpession s’en aller petit à petit. L’apathie défensive des jernlander aide aussi els valdaques à se libérer. On joue la 18e minute, et les valdaques ont la balle. Claudiu Stefanescu finit par hériter du ballon, profitant d’un appel d’Alexandru Hagi qui aspire la défense jernlander, il préfère servir Mihai Stelea côté gauche. Ce dernier récupère, s’avance à l’entrée de la surface et arme sa frappe puissante. La balle est légèrement détournée, mais elle rentre ! Le but est aussi attribué au valdaque, qui avait de toute façon cadré sa frappe. La Valdaquie ne s’arrête pas de jouer, et repart de l’avant dès le coup d’envoie jernlander. La balle est vite récupérée, et Alexandru Hagi manque le 2-0, où plutôt voit son tir très bien repoussé par Mikkel Dahle.

La seconde période est elle aussi contrôlée par les valdaques. Iuliu Keșerü, puis Dragoș Rednic voient à la 68e et à la 72e leur tentative repousée par le gardien jernlander. Malgré une belle domination, la Valdaquie ne s’impose que 1-0, sans avoir été mise en danger du match. Les supporters célèbrent la victoire, les joueurs valdaques aussi. La qualification est presque assurée (et très vraisemblable), mais le sélectionneur tricolorii en attendait plus de ses joueurs.
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

16,17 & 18 juin - Phase de groupes



GROUPE A - J2
Image Ostlandgar - Eschaton Image
16 juin 2042 - Arena Emil Amexandrescu, Traianopol (VAL)
Arbitre : Mikel Aragones (ANY)

Deuxième match pour les eschatons, et deuxième victoire sur le score de 3 buts à 1. La première mi-temps fut dominée de la tête et des épaules par les olgariens, avec notamment une ouverture du score dès l’entame de match. Les eschatons donnent le coup d’envoi et Summaldur Hatunsen envoi un long ballon sur l’aile gauche que Dan O’Brien récupère. Ce dernier longe la ligne de touche, envoi un long centre qui arrive côté droit de la surface de réparation, Sam Bonrington reprend de volée, et la balle part en frôlant la pelouse se filer dans le petit filer gauche de Hwang. Le gardien ostlandgardois est malheureux sur le coup mais n’y peux rien. C’est un but extrêmement rapide qui met l’Eschaton sur les meilleurs rails. Vingt-minutes plus tard, C’est sur corner que les eschaton double la mise, avec une tête puissante de Jason Boswig. Puis, Timothy Base se fait bien servir par Owen Colson, dribble deux joueurs ostlandgardois et vient marquer un 3e but, son deuxième de la compétition.

La deuxième période est bien moindre en intensité. Les olgariens savent qu’ils sont qualifiés avec ce résultat, et n’ont plus à faire le jeu. On sent même un léger relâchement vers la 75e. Kam Sunghyon, entré en jeu à l’heure de jeu, vient même réduire le score sur une passe de son capitaine Kwok Chunyong. Les ventéliens termineront même avec une nouvelle occasion, bien détournée par Mateo Cameo, qui en profite pour rappeler à l’ordre ses défenseurs. L’Eschaton se qualifie donc pour les huitièmes de finale, en compagnie de la Valdaquie. Comme prévu par les bookmakers, l’ultime match sera la finale de ce groupe.
► Afficher le texte


GROUPE B - J2
Image Ölan - Leonora Image
16 juin 2042 - Stadio Renzo-Barbera, Miliameni (ALA)
Arbitre : Rune Aase (JER)

Après un premier match compliqué à négocier, mais plutôt réussi des ölanais face au Gandhari (1-1), c’est un deuxième match très compliqué encore qui les attends aujourd’hui. Les leonorans ont difficilement disposé des marcheterrois (2-1), mais sont provisoirement en tête du groupe B. Le début de match est plutôt olgarien, et Kerim Mardin doit même sortir un premier arrêt réflexe sur une première frappe lointaine et puissante de Liam Woods à la 9e minute. Après ce début de match compliqué, les ölanais reprennent petit à petit le contrôle du ballon, et commencent à lancer eux aussi des offensives tranchantes. A la 15e, Aygun Cagri hérite du ballon sur son côté gauche. Il fait mine de centrer puis repique intérieur, déposant Sam Foster. Le latéra ölanais centre à ras de terre et c’est Cevik Uzan qui récupère le cuir, contrôle, temporise et envoi un boulet de canon au fond des buts leonorans ! L’Ölan à fait le plus dur et mène désormais 1-0. Les marquésiens savent qu’une victoire dans ce match serait de très bon augure et leur laisserait maître de leur destin dans le troisième match face à la Marcheterre. Ils s’efforcent donc maintenant de conserver la balle et de faire tourner, pour fatiguer les leonorans.

En début de seconde période, les olgariens mettent plus d’intensité et parviennent à plus facilement récupérer les balles. Sur un bon contre, Liam Woods se retrouve en position de marque, mais sa reprise est bien trop dévissée. Peu après, c’est son compère en attaque, Freddie Byrne, qui envoie la balle juste au-dessus des buts de Kerim Mardin. A partir de la 70e, on sent que les leonorans commencent à subir le coup physiquement. Les ölanais reprennent le cours du match, et repartent de l’avant. Coup sur coup d’ailleurs, à la 74e et 76e, Arthur John sauve les siens, en repoussant des tentatives de Basri Turgut et Akin Dursun. Les ölanais s’imposent et réalise là une bien belle performance. Ce groupe reste très ouvert, alors que le Gandhari doit affronter la Marcheterre. Les ölanais eux auront leur destin entre leurs mains lors de la dernière journée, et quoi qu’il arrive, un match nul serai synonyme de qualification.
► Afficher le texte
Image Marcheterre - Gandhari Image
16 juin 2042 - Stadio delle Friuli, Filipiada (ALA)
Arbitre : Gunaydin Ozek (RPO)

Après la victoire ölanaise sur le leonora, le Gandari a l’occasion de se repositionner pour la qualification. Les tigres du Gandhari ne se font pas prier face aux amateurs marcheterrois, et Vijya Patel ouvre le score sur une passe décisive de Rahul Panja à la 8e minute, en trompant Albert Joly d’une frappe puissante. Peu de temps après, c’est le capitaine et joueur star gandharien, Anuraag Bakshi, qui inscrit son deuxième but de la compétition, encore servi par Rahul Panja, d’une belle tête croisée. Christian Barré et Damien Lamaury ont été totalement impuissant dans les aires face au gandharien. Le Gandhari a l’occasion d’enfoncer le clou à la 33e, mais Anuraag Bakshi voit son tir repoussé par Joly en corner du bout des doigts.

La suite du match est clairement à l’avantage gandharien. Les joueurs de Sampuran Guru font tourner la balle, monopolise la possession, et contrôle habilement le score. Il faut attendre la 87e pour voir tout de même les gandharien inscrire le troisième but, sur un coup franc lointain tiré par Nirban Welan. La balle est déviée par un défenseur marcheterrois et Ratanbir Chimma, entré en jeu, reprend la balle quasi sur la ligne et la pousse au fond. C’est une victoire aisée, mais très importante pour le Gandhari qui remonte à hauteur de l’Ölan avant son dernier match face au Leonora.
► Afficher le texte


GROUPE C - J2
Image Wakoku - Magyarie Image
17 juin 2042 - Stadionul Electrica, De-Navodari (VAL)
Arbitre : Michael Henderson (WST)

Après une première défaite cinglante face à l’Anmayo, grandissime favori du groupe, les guerriers de l’éventail wa se doivent absolument de réagir s’ils veulent continuer à espérer quelque chose de cette coupe du monde. Face à eux, les magyars ont facilement disposé des karmali dans leur premier match (4-0), et peuvent valider leur qualification dès ce deuxième match. La première période est extrêmement disputée et âpre. D’abord à l’avantage de des petits princes magyars, qui développent un jeu de passe plutôt plaisant, l’impact wa rééquilibre la possession, et surtout hache le jeu. L’arbitre de la rencontre, M. Henderson, doit d’ailleurs intervenir plusieurs fois et sort 3 cartons jaunes en première période. On sent de la tension entre les deux équipes qui savent que le moindre faux pas sera sanctionné. Les was sont les premiers à flancher, à la 36e minute, quand Vilmós Mézsöly lance en prodondeur par-dessus la défense Lázsló Boldiszár qui remporte son duel face à Iemichi Mikumo.

Les wa savent qu’il leur faut égaliser dans ce match, sinon, l’aventure serait prématurément terminée. Après un début de seconde période timoré, l’attaque wa se met en place, et Katanobu Hozumi se retrouve à la 59e en bonne position. Mais il est fauché dans la surface par Ferenc Nyilasi ! L’arbitre de s’y trompe pas et indique le point de penalty. C’est le capitaine Yukinao Watanabe qui se présente face à Zoltán Márkó, et qui inscrit ce but si important. Les compteurs sont remis à égalité. Le match se durcit, et l’arbitre sort encore deux cartons jaunes supplémentaires. A la 74e, Tamas Nagy manque le but du 2-1 de peu, et voit sa frappe repoussée par le poteau droit de Iemichi Mikumo. Les wa ont tremblé, mais arrachent finalement le match nul. Un moindre mal qui ne les satisfait tout de même pas, car si la logique est respectée entre l’Anmayo et le karmalistan, ils se verraient obligé de vaincre le karmalistan en espérant une défaite de la Magyarie dans le dernier match, tout en devant compter sur la différence de but (pour l’instant à l’avantage des dytoliens).
► Afficher le texte
Image Karmalistan - Anmayo Image
17 juin 2042 - Stadionul Viitorul, Cernavoda (VAL)
Arbitre : Mijak Velisic (ALA)

Facile vainqueur dans leur premier match, les anmayais peuvent assurer leur qualification en huitième de finale avec une victoire face au karmalistan. L’issu du match fait peu de doutes, mais le Karmalistan monopolise pourtant la possession pendant une vingtaine de minute. Puis, à la 25e, sur une perte de balle au milieu de terrain, c’est José Aleman qui se lance sur son aile droite. Le latéral centre en profondeur pour son attaquant Apollo Navarrete qui trompe Abdulxirit d’un beau petit piqué. Perturbé par cette ouverture du score, les karmali perdent petit à petit le fil du jeu. Juste avant la pause, Joaquin Ordoñez double la mise après une belle remise de Navarrete.

La deuxième période est extrêmement ennuyante, et seule la demi-occasion, une frappe trop écrasée de Ziya Zakir, qui a failli tromper Carmelo Cotilla, nous sort de notre torpeur. L’Anmayo s’assure l’essentiel avec cette qualification en huitième de finale.
► Afficher le texte


GROUPE D - J2
Image Makengo - Îles-Unies Image
17 juin 2042 - Campo Nereo-Rocco, Suresisca
Arbitre : Higa Akihito (WKK)

Les matchs se suivent et se ressemblent pour le Makengo : après le Commonwealth britonnique, c’est au tour des Îles-Unies de Cambrie. Cette fois, le sort ne sera pas tout aussi favorable aux algarbiens. Les blues cambriens prennent l’avantage de la possession en début de match, mais la quasi-totalité de la première mi-temps sera quelconque. Pas de jeu, pas d’entrain, les deux équipes n’y arrivent pas. Puis, il faut attendre la 42e pour voir de l’action, mais pas forcément comme on l’aimerai : sur un corner cambrien, le défenseur Pierrick Keutcha se rend coupable d’un mauvais coup de coude au visage d’Ewen Churchill. Ce dernier a d’ailleurs le nez en sang. L’arbitre de la rencontre, M. Akihito, sort un rouge direct ! Le makengo se retrouve à 10, et la Cambrie obtient le penalty. Roy Bale inscrit le but, malgré le fait que Cédric Teguia détourne légèrement le tir. Juste avant la pause, le Makengo est mené.

Réduit à 10, l’entame de seconde période est très compliquée pour les léopards makengais qui ne rugissent plus. Sur une bonne remise d’Hamish Clark, Peter Ganaghan inscrit le deuxième but. Sur la célébration, il retire son maillot et se voit prendre un carton jaune, comme le veut le règlement. Quelques minutes plus tard, le même Ganaghan tente de récupérer la balle dans les pieds de Clinton Mola, mais commet la faute. L’arbitre sort le carton jaune, le deuxième pour Ganaghan ! Exclusion sévère du cambrien ! Les deux équipes se retrouvent à 10. La fin de match sera hachée, avec de nombreuses autres fautes, et la possession sera largement favorable aux Îles-Unies. Le match se termine dans une ambiance particulière, mais la Cambrie réalise une bonne opération avant son troisième match face au Commonwealth.
► Afficher le texte
Image Khelkadesh - Commonwealth Image
18 juin 2042 - Stadio San-Nicola, Dovernico (ALA)
Arbitre : Miqdaam el-Attar (KRS)

Les britons ont l’occasion de profiter du faux pas makengais pour se remettre dans la course dans ce groupe D. Malheureusement pour eux, le début de match est plutôt catastrophique, et voit le Khelkadesh ouvrir le score. Jaydeb Bagjain parvient à trouver de la tête Erik Satyajeet sur un bon centre, et ce dernier envoi le ballon dans les filets de Wilhelm de Klerk. Contre toute attente, le Khelkadesh mène face au Commonwealth. Peu avant la pause, les britons ont l’occasion d’égaliser. D’abord, la frappe de Akio Finn est repoussée par la défense khelkadeshie, mais le ballon revient ensuite par un centre de Sheldon Katsuro qui trouve Somhairle Cearbhall qui inscrit son deuxième but de la compétition. Juste avant la pause, le Commonwealth égalise.

La seconde période débute et l’on sent que les ventéliens commencent à plonger physiquement. Sur un centre anodin briton, la défense khelkadeshie panique et Sohan Timsina envoi malencontreusement le ballon dans ses propres filets en voulant dégager. Le Commonwealth prend l’avantage. Quelques minutes après, C’est Sheldon Katsuro qui inscrit le troisième but briton après une passe de Boris Kalashnik. Les briton lèvent le pied. Puis, pour terminer en beauté, ils remettent deux accélérations en fin de match : à la 79e d’abord, après un déboulé de sheldon katsuro, ce derier passe en retrait à Marcio Linden qui marque. Puis Akio Finn clou le spectacle à la 86e avec un raid solitaire vainqueur. Le Commonwealth s’offre une finale pour sa qualification contre l’ennemi héréditaire cambrien…
► Afficher le texte


CLASSEMENTS J2
► Afficher le texte


GROUPE E - J2
Image Flavie - Saog Image
18 juin 2042 - Arena Nationala, Albarea (VAL)
Arbitre : Manuel Ocampo (SAL)

Ce deuxième match, comme le premier, fut globalement une promenade de santé pour les saogiens. Le match débute parfaitement avec un but signé Nour Al Sadat, sur un centre d’Hussein Moghadam bien lancé sur son aile droite. Puis, c’est sur un corner décroché à la 13e minute que les saogiens font le break par Ahmed Assaf. Il faut avoeur que le ballon avait parfaitement été brossé par Nasser Fakhoury. Sans réelle pression défensive, Amel Zer s’insère dans la défense flavienne à la 24e minute et est bousculé, l’arbitre siffle pénalty. Le penalty est inscrit par Nour Al Sadat qui signe donc un doublé. Puis, après une grosse occasion bien repoussée par Rémi Beaugendre, ismael Shalhoub vient, d’une action individuelle, inscrire le 4e but en toute fin de première période.

Après un tel spectacle, les saogiens se contentent de faire tourner la balle et de conserver la possession, jamais inquiétés par des flaviens peu inspirés, jusqu’au coup de sifflet final.
► Afficher le texte
Image Madelines - Ennis Image
18 juin 2042 - Stadionul Viitorul, Cernavoda (VAL)
Arbitre : Baltasar Sturrason (ESC)

Les ennissois peuvent décrocher leur qualification en 8e de finale avec une victoire ce soir, et ainsi sceller le groupe E. Le match commence sur les chapeaux de roues avec une belle occasion d’entrée de jeu par Scott Dalton, mais l’attaquant ennissois ne trompe pas Chase Griffith, bien entré dans sa rencontre. Après une dizaine de minutes de flottement, les ennissois remettent un coup d’accélérateur et sur un bon service en profondeur de Samuel Dempsey, Geraoid O’Donnellan s’en va tromper Griffith, cette fois en retard dans sa sortie. Les madelins réagissent pourtant aussitôt, mais c’est au tour de Casey Dunn de s’illustrer sur une belle claquette. Puis, juste avant la pause, un ennissois s’écroule dans la surface madeline sur un corner, et l’arbitre accorde le penalty, malgré les protestations coralésiennes. O’Donnellan met la balle au fond des filets, et permet aux siens de mener 2-0.

Dès le retour des vestiaires, les madelins mettent le pied sur le ballon. On sent une véritable révolte, avec l’envie de revenir au score pour ne pas abandonner toute chance dans cette coupe du monde. Il faut attendre la 60e et un missile d’Aidan Fowler poiur voir l’égalisation. Le milieu madelin trouve la transversale, mais le ballon revient sur Darcy Webb qui avait bien suivi et inscrit le but de l’espoir ! Dans la foulée, Scott Dalton manque l’immanquable, et aussi le but du break qui aurait fait respirer les ennissois. Pendant toute la fin de match, les ennissois vont courir après le ballon. Cependant, sans réelles occasions, les madelins ne mettront jamais en danger Casey Dunn, et l’Ennis s’impose finalement 2-1.
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

19, 20 & 21 juin - Phase de groupes



GROUPE F - J2
Image Furumatsu - Saltarie Image
18 juin 2042 - Stadio Renzo-barbera, Miliameni (ALA)
Arbitre : Muhanad Basara (SAO)

Après leur victoire surprise face à la Byrsa en match initiale, les rossignols du Furumatsu affrontent le favori du groupe, la redoutable Saltarie, facile vainqueur du Kaiyuan (4-0). Le début de match est timide des deux côtés. Les deux équipes s’observent et perdent facilement la balle, sans arriver à s’incruster durablement dans le camp adverse. C’est au quart d’heure de jeu que les saltariens commencent à prendre l’ascendant, et finalement après un bon jeu à trois, Tito Montero sert idéalement Cristiano Del Dagrario qui trompe Ichiro Ueda pour ouvrir le score. Gregorio Ruelos est proche du 2-0 quelques minutes après, mais est trop court pour reprendre u centre venant de la droite. Le ballon file en sortie de but. Les furumatsujins tentent de réagir par l’intermédiaire de Kotaro Tsuda, mais ce dernier lève trop sa frappe qui s’envole dans les tribunes. Puis, sur une action anodine, la balle termine en corner à la 40e minute. Bien tiré par Raùl salvador, Gregorio Ruelos reprend de la tête et dévie la trajectoire du ballon, qu’Américo Mercado peut reprendre victorieusement. La Saltarie mène 2-0 à la pause.

La seconde mi-temps démarre comme la première, mais les saltariens se réveillent plus vite qu’en début de match et Basilio Malave reprend encore une fois victorieusement un bon corner de Raùl Salvador. 3-0, le match est plié, et les saltariens conservent la possession. Ils dominent tranquillement les débats et finissent pas s’imposer.
► Afficher le texte
Image Kaiyuan - Byrsa Image
19 juin 2042 - Stadio delle Friuli, Filipiada (ALA)
Arbitre : Aidan O Flanagan (ENN)

He Xiuyuan (87e) / Qussay Sassi (9e), Skander Ben Chérif (34e, 59e), Ghayléne Chaälali (70e)
Les byrsiens doivent profiter de la défaite furumatsujin pour l’emporter ce soir et revenir dans la course, après leur défaite initiale surprise face aux rossignols. Ce match face à l’adversaire le plus faible de la poule est l’occasion parfaite, et les byrsiens la saisissent parfaitement. Ils dominent de bout en bout une rencontre facile et bien maîtrisée. Qussay Sassi ouvre le score à la 9e sur un centre de Mustapha Agha. Puis, à la 34e, c’est cette fois Sassi qui est le passeur pour son attaquant Ben Chérif.

Ben Chérif s’offre le doublé à la 59e, sur une nouvelle passe décisive d’Agha, avant que Chaälali ne clore le spectacle à la 70e grâce à Elyes Badri. Les kaiyuanais s’offrent un petit but d’honneur à la fin de match grâce au rentrant He Xiuyuan.
► Afficher le texte


GROUPE G - J2
Image Chikkai - Westrait Image
19 juin 2042 - Stadionul Electrica, Dej-Navodari (VAL)
Arbitre : Gabriele Vitali (RUM)

C’est sans doute LE match à ne pas perdre pour ces deux équipes. Après un bon premier match, le Westrait veut s’assurer quasi la qualification avec une victoire ce soir, tandis que le Chikkai doit gagner pour rester en course. Andoni Enegoita, le coach westréen, ne s’y est d’ailleurs pas tromper et voit en cette rencontre le tournant de sa Coupe du monde. L’entame est à l’avantage des westréens. Bien préparés et surtout en meilleur forme physiquement que les ventéliens, la Red Army impose son rythme. Les défenseurs chikkai ne peuvent suivre, et Sam Beaumont trouve la faille à la 25e sur un service en retrait de son comparse en attaque Fraser. Les westréens semblent soulagés, mais continuent à pousser dans le jeu et monopolisent littéralement le ballon. Dave McLeod est bien lancé apr Liam Grant à l’opposé, et trompe d’une frappe limpide filet opposé Tomoo Nakamura : 2-0 !

La supériorité westréenne est assez impressionnante, et bien que le score ne soit qu’à 2-0, on sent que rien ne pourrait venir ébranler cette formation bien huilée. A la 47e, Sam Beaumont croit réaliser le doublé mais Nakamura se détend magnifiquement et repousse la balle en corner. On joue la 55e, et John Walker monter balle au pied sur son côté gauche. Comme Grant en première période, il lance Dave MacLeod à l’opposé, et l’ailier westréen inscrit un doublé ! 3-0, c’est dans la poche ! Pourtant, les chikkai n’ont pas abandonnés. Ils profitent d’un léger relâchement westréen pour venir réduire le score, par Takuma Miyake sur un superbe service de Daichi Ito. Vingt minutes après, le capitaine chikkai remet ça : Ito lance Takafumi Takahashi, qui s’en va tromper Anthony Barett du pied droit. 3-2, les westréens tremblent, et match à laisser place à la peur. Enegoita hurle à tout va sur son bac, et est même rappelé à l’ordre par le 4e arbitre. Finalement, après les 10 dernières minutes de peur, le Westrait finit quand même par s’imposer, 3-2 malgré une large domination sur l’ensemble de la rencontre. Enegoita est très agacé par la fin de match de ses joueurs, alors qu’on voit daichi Ito, le capitaine chikkai en grande forme dans cette coupe du monde en larme sur le terrain, lorsqu’il comprend l’élimination de son pays.
► Afficher le texte
Image Aiglantine - Kars Image
20 juin 2042 - Arena Emil Alexandrescu, Traianopol (VAL)
Arbitre : Simon Mihaly (MAG)

Ismail Tobji (csc, 87e) / Abdalla Baz (pen 8e, 42e), Hicham Kabbal (30e)
Le Kars remporte facilement cette rencontre, grâce à une très belle première période. Par trois fois les hommes de Constantin Antonescu vont tromper Marian Heisig. Tout commence avec un pénalty d’Abdalla Baz, qui se fait vengeance lui-même après avoir été Bousculé à l’entrée de la surface, à la 8e minute. Puis c’est Hicham Kabbal sur corner qui envoi la balle au fond des filets aiglantin sur un service d’Ari Srour, avant de voir le doublé de Baz, cette fois lancé par Ben Bouchta, véritable distributeur de caviars.

Avec une avance confortable, les karsais lèvent le pied en seconde période et laissent un peu plus le jeu aux aiglantins. Ceux-ci ne mettent pas vraiment les karsais en danger, mais réussissent à réduire le score en fin de rencontre, sur un centre détourné dans ses propres filets par Ismail Tobji. Avec cette victoire, le Kars se qualifie en 8e de finale.
► Afficher le texte


GROUPE H - J2
Image Al Aqsa - Alilée-Arovaquie Image
20 juin 2042 - Campo Nereo-Rocco, Suresisca (ALA)
Arbitre : Yakumo Teruo (FMT)

Je crois qu’on se souviendra longtemps de ce match ! Les aliléo-arovaques évoluent à domicile dans une ambiance bouillante, et savent qu’une victoire les mettrai en très bonne position pour la qualification en huitième de finale et leur offrirait sûrement une « finale » du groupe face à l’ennemi héréditaire Rumagnolo. Et le début de match est parfait pour les italiques, qui ouvrent le score sur un missile de 30 m en pleine lucarne, magnifique de Ronaldo Muscat ! L’aliléen a décoché une frappe venue de nulle part et à littéralement transpercé Adid Farra ! Suite à cette ouverture du score, la possession est plutôt aqsienne, et les italiques ne ressortent plus trop de ballons. Peu avant la pause, c’est le show Pletikosa : le portier arovaque sort deux parades coup sur coup sur des tentatives aqsiennes, c’est du grand art ! ayant sauvé les siens, le portier harangue la foule, juste avant que l’arbitre ne siffle la mi-temps. L’Alilée-arovaquie mène grâce à un exploit individuel de Muscat, mais tremble.

Le retour des vestiaires coïncide avec la fin de la première période : d’entrée de jeu, Pletikosa sort encore le grand jeu pour repousser une tentative de Benchemsi. Le public a tremblé mais le gardien arovaque est ce soir impérial. Pendant une trentaine de minute, on ne dénombre aucune occasion, mais le spectacle est tactique e défensif : les deux équipes alterne les récupérations et sorties de balle de grandes classes. On se régale vraiment. Puis viennent les fatidiques dernières minutes. Pletikosa tient la baraque, et se retrouve une nouvelle fois mis à contribution, sur corner cette fois. Après avoir repoussé la balle sur une tête puissante, Abdelsam mansouri récupère le ballon et passe à bout portant à Driss Benchemsi qui réussi à tromper Pletikosa et à égaliser, malgré le fait que le gardien arovaque, encore au sol, touche légèrement la balle. Enfin, à 5 minutes de la fin, l’Al Aqsa égalise ! Ils n’y croyaient plus, mais c’est fait. Le stade gronde, et pousse ses hommes. Mais Benchemsi n’a pas dit son dernier mot, et à l’image de Muscat en début de match, décroche une frappe puissante à ras de terre des 25m. Le rebond trompe Pletikosa qui cette fois est bien coupable d’une mauvaise appréciation de trajectoire de la balle. En deux minutes, les aqsiens ont totalement renversé le match ! Après 4 minutes d’arrêts de jeu intenses où les nord algarbiens ont défendu comme des chiens, l’arbitre siffle la fin du match. Le groupe H est relancé !
► Afficher le texte
Image Uhmali - Rumagnola Image
20 juin 2042 - Stadio Renzo-Barbera, Miliameni (ALA)
Arbitre : Caleb Russel (WST)

Un match sans encombre pour les romagnoli qui s’imposent aisément 4 buts à 0 face aux uhmaléens. Les rumagnoli passent trois buts en première période, par l’intermédiaire de Claude Marquis, servit par Giru à la 15e, puis par Bélot grâce à Mathieu Caldare et Giru sur un centre de Luca Ernando.

En seconde période, André bélot s’offre le doublé sur une action individuelle, un beau crochet intérieur à l’entrée de la surface puis une frappe en finesse bien croisée. Les uhmaléens obtiennent un corner à la 65e, et y cadrent leur seule frappe du match, mais Ugo Lorizza veille aux grains et capte le cuir. Les rumagnoli s’imposent facilement et se placent en bonne position pour les 8e de finale.
► Afficher le texte


CLASSEMENTS J2
► Afficher le texte


GROUPE A - J3
Image Valdaquie - Eschaton Image
21 juin 2042 - Stadionul Electrica, Dej-Navodari (VAL)
Arbitre : Kuk Jin-Sang (SAM)

C’est la « finale » du groupe A. La Valdaquie, chez elle, et l’Eschaton sont déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, et se disputent la première place du groupe, et donc a priori un 8e plus simple, bien que le groupe B soit très relevé et indécis encore. Ce sont les olgariens qui démarrent mieux la rencontre. Les verts attaquent en premier, et Rodion Camataru est mis à contribution dès la 5e minute, repoussant une tentative lointaine de Greg Harton. Malgré cette première alerte, les tricolorii monopolisent le ballon, sans parvenir à se montrer réellement dangereux, alors que le Stadionul Electrica pousse ses héros. La première mi-temps est finalement assez pauvre en occasion et en jeu. Juste avant la pause, Timothy Base remet Camataru à contribution, par deux fois, mais le gardien valdaque tiens bon.

En seconde période, les valdaques continuent de conserver la possession. C’est sur un corner à la 53e que l‘ouverture du score est actée : Stefan Kovacs envoi un bon ballon en pleine surface, et c’est Rustam Ursachi qui s’élève plus haut que toute la défense pour envoiyer le ballon dans les buts, Mateo Cameo est battu. Les valdaques vont ensuite totalement confisquer la balle aux eschatons, et remporter le match sur ce petit score, néanmoins suffisant, de 1-0.
► Afficher le texte
Image Jernland - Ostlandgar Image
21 juin 2042 - Arena Emil Alexandrescu, Traianopol (VAL)
Arbitre : Sam Dipanda (RDM)

Dans ce match sans autre enjeu que de ne pas terminer fanny, les deux équipes nous ont offert un spectacle particulier. La première période est plutôt soporifique, mais les ostlandgardais réussissent tout de même à ouvrir le score à la 19e grâce à So Seung-Woo. L’attaquant se débarrasse de la défense jernlander, lancé par Chun Seung-Woo, puis trompe Mikkel Dahle. Juste avant la mi-temps, Seung-Woo rate la balle du 2-0 en croisant trop son tir sur un centre venant de la droite.

La seconde période est du même acabit : soporifique, mais avec des buts. Le premier est l’égalisation jernlander, par Sam Bae contre-son-camp (son deuxième de la compétition) à la 66e. Puis, Helge Lyng, entré en jeu quelques minutes plus tôt reprend un corner de Jonathan Fiske et permet au Jernland de gagner son dernier match.
► Afficher le texte


GROUPE B - J3
Image Leonora - Gandhari Image
21 juin 2042 - Campo Nereo-Rocco, Suresisca (ALA)
Arbitre : James Wilson (UIS)

Le groupe B est extrêmement ouvert encore. Après les matchs de cette après-midi, les équipes savent que le deuxième qualifié affrontera la Valdaquie, hôte et favorite de la compétition. Ainsi, la victoire semble plus que nécessaire. Les leonoran et gandhariens le savent très bien, et cette première mi-temps est globalement très indécise et disputée. Les deux équipes se rendent coup pour coup, sans parvenir à mettre en danger le gardien adverse. Les gandhariens sont les premiers à se montrer dangereux, quand à la 35e Anuraag Bakshi, l’inévitable attaquant et capitaine des tigres, tente sa chance sur un coup franc des 30 m. Le ballon frôle le montant droit leonoran, et le stade semble parcouru d’un frisson. Malgré tout, les deux équipes rentrent dos à dos à la mi-temps.

Après un début de deuxième période assez pauvre, les léonoran se mettent à l’attaque. Max Shaw se retrouve esseulé sur son côté gauche, et centre vers son attaquant. Le ballon est repoussé, mais revient dans les pieds du latéral gauche olgarien qui envoi une volée réflexe dans les buts de Misra, totalement surpris par une telle frappe ! Cette ouverture du score débloque totalement les olgariens, qui vont doubler le score moins de dix minutes après grâce à Anthony Bradley. Le jeune attaquant est idéalement servi par Max Shaw, en grande forme, et trompe une nouvelle fois Mohun Misra, pas dans un bon soir. La tâche est maintenant rude pour les gandhariens. Mais les Tigres y croient encore, et profitent d’un relâchement leonoran pour réduire le score. C’est Nirban Welan, sur une passe de Patel, qui trompe le gardien leonoran d’une frappe à ras-de-terre à l’entrée de la surface. Le tir semble d’ailleurs légèrement touché par un pied leonoran. Les Gandharien ont alors 10 minutes pour égaliser, et ils donnent tout ! La défense leonorane est soumise à des assauts à répétition de l’attaque gandharienne. Masie elle tient, et le leonora décroche une victoire très importante, qui leur offre peut-être la qualification. Il faut pour cela voir le résultat du match qui se déroulait en même temps entre l’Ölan et la Marcheterre…
► Afficher le texte
Image Ölan - Marcheterre Image
21 juin 2042 - Stadio San-Nicola, Dovernico (ALA)
Arbitre : Anand Panja (GDH)

Les ölanais terminent face à l’adversaire le plus faible de la poule, leur laissant globalement leur destin entre les mains pour se qualifier, après deux bons premiers matchs. Les ölanais sont proche d’ouvrir le score sur un corner obtenu à la 7e minute, mais Albert Joly repousse bien des poings. Puis, c’est Jacques Merlot qui sur corner est lui aussi proche d’ouvrir le score pour la Marcheterre. Les bergers de Marcheterre donnent beaucoup d’eux dans ce match, et veulent repartir de Valdaquie avec les honneurs. Malgré tout, les ölanais sont supérieurs, techniquement et physiquement, et c’est une nouvelle fois Joly qui joue parfaitement son rôle de dernier rempart face à Turgut peu avant la pause.

Les ölanais sont au courant du résultat à la pause de Leonora-Gandhari, et savent qu’ils ont l’occasion de prendre la première place du groupe et éviter la Valdaquie. Après quelques premières incursions, ils trouvent enfin la faille à la 54e. Aygun Cagri centre et Ilbey Suvari reprend de la tête, mettant la balle hors de portée de Joly. A la 65e, Roland Pinard obtient un bon coup-franc à 20m, et tente sa chance. Ça passe tout proche ! Les Marcheterrois continuent de pousser, donnant toutes leurs tripes. Sur un nouveau coup-franc, Pinard se positionne. Il s’élance et tire une merveille qui vient tromper Mardin. La Marcheterre égalise ! Incroyable ! Les marcheterrois tiennent leur exploit, et ils se regroupent tous en défense pour les dix dernières minutes. L’arbitre siffle la fin de match, et la marcheterre obtient un point dans la compétition ! Les ölanais eux, terminent deuxième du groupe, derrière le Leonora, et affronteront donc la Valdaquie en 8e de finale.
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

22, 23 & 24 juin - Phase de groupes



GROUPE C - J3
Image Magyarie - Anmayo Image
22 juin 2042 - Arena nationala, Albarea (VAL)
Arbitre : Azamat Adilev (KAR)

Le groupe C est encore très disputée, car si l’Anmayo est déjà qualifiée quoi qu’il en soit, la Magyarie peut encore se faire dépasser par le Wakoku, qui joue en même temps que ce match face au Karmalistan. Les magyars sont mieux positionnés, avec une di (+4, contre -3 pour le Wakoku). Cependant, une victoire ce soir serait prestigieuse, et assurerait un 8e de finale a priori plus abordable. Les Princes dytoliens débutent bien, et Nagy voit son tir contrer et passer proche des cages anmayaises à la 8e minute. Les deux équipes alternent les phases de possession, sans parvenir à tromper la défense adverse. Les coups sont relativement rudes, surtout côté magyar, et le match est assez haché dans cette première période. Plus le match avance ceci dit, et plus les anmayais prennent de l’assurance dans leur jeu. A la 37e, Urrutia récupère un ballon mal assuré par les milieux magyars, et lance Navarrete dans le dos de la défense. L’attaquant des Luces se retrouve quasi seul à seul face à Marko, mais Nyilasi revient in extremis pour envoyer la balle en corner.

Le deuxième période est bien différente. Ayant compris qu’ils s’exposaient trop aux contres à vouloir construire le jeu, les magyars laissent délibérément la possession à leurs adversaires. Les dorimariens jouent contre-nature, et se forcent à construire. Tout en monopolisant la balle, ils ne parviennent pas à inquiéter Marko, sauf à la 73e, sur une frappe lointaine décochée par Botin. Le match approche de la fin, et malgré une deuxième mi-temps assez vide d’occasion, le temps additionnel affiché est de 4 minute, notamment dû à de nombreuses coupures pour des tacles un peu trop appuyés de part et d’autres. A la 93e, les anmayais obtiennent un nouveau corner. C’est Urrutia qui s’en charge. Coup du sort pour les magyars ! En voulant dégager la balle sur le corner, Ferenc Nyilasi dévie la balle dans se spropres filets ! Les dytoliens avaient tenus jusque-là, mais se font avoir au pire des moments… Il faut maintenant attendre le résultat de Wakoku-Karmalistan pour connaître le classement final du groupe…
► Afficher le texte
Image Wakoku - Karmalistan Image
22 juin 2042 - Arena Emil Alexandrescu, Traianopol (VAL)
Arbitre : Sam Dipanda (RDM)

La victoire est indispensable pour les wa s’ils veulent espérer se qualifier. Même, il faudra être efficace offensivement et espérer une grosse déroute des magyars pour se qualifier. Face au Karmalistan, la tâche devrait ne pas être insurmontale. Le début de match est pourtant très fermé, car les karmali ne lâchent rien. C’est même eux qui mettent en danger la défense wa, grâce à un superbe mouvement de Ziya Zakir et Nur Raxman, mais Iemichi Mikumo s’interpose. Ce n’est qu’à partir de la 0e minute que les guerriers de l’éventails prennent l’ascendant. A la 37e minute, Yukinao Watanabe, le capitaine, envoi une petite balle piquée juste derrière la défense karmali, et c’est Nobunaga Hozumi qui surgit et s’empare de la balle. Seul face à Abulxirit, il décroche une frappe en force et ouvre le score ! Les wa ne rentrent aux vestiaires qu’avec un 1-0 en poche, alors que magyars et anmayais sont face à face à 0-0, il faudra encore patienter…

Décidés à s’offrir le plus de chances possibles, les wa repartent à l’attaque après la mi-temps. A la 51e, déjà buteur, Nobunaga sert son frère Katanobu Hozumi pour le 2-0 ! Les deux attaquants wa sont en grande forme, et se remettent en évidence par la suite. Cependant, Abulxirit sauve les siens deux fois face à des tentatives de Nobunaga Hozumi (65e) et Sanadaga Nishi (73e), ainsi qu’en toute fin de match face à Tamechika Hiromashi. Malgré cette victoire 2-0, et la défaite magyare dans les arrêts de jeu face à l’Anmayo, la différence de but est insuffisante pour se qualifier ! Sans un grand Abdulxirit, les wa auraient pu espérer mieux.
► Afficher le texte


GROUPE D - J3
Image Îles-Unies - Commonwealth Image
22 juin 2042 - Stadio delle Friuli, Filipiada (ALA)
Arbitre : Carsten Dörr (AIG)

Après une défaite injuste face au Makengo, les britons se sont bien repris face au Khelkadesh. Ce soit, dans ce match crucial, c’est un derby brito-cambrien chaud bouillan auquel nous assisteront. Les cambriens eux chercheront à réaliser la première phase parfaite pour éviter l’Anmayo en huitième de finale. Et le match commence très fort, et très mal pour les cambriens. Sur un preier centre de Boris Kalashnik côté gauche, Akio Finn saute plus haut que la défense et envoie la balle dans les buts ! C’est un début en trombe pour les britons ! Après un départ pareil, les Seahawks verrouillent totalement la partie et défendent corps et âme. Parfois à la limite de l’engagement, provoquant la colère cambrienne, et notamment celle d’Alex Wilson, le sélectionneur, qui réclament à l’arbitre d’intervenir. La première mi-temps est ainsi très pauvre en occasion, mais la tension monte sur le terrain (et en tribune).

Comme pour le début de rencontre, la deuxième période débute fort pour les britons qui sur une action quasi similaire au but voient Ashley Monroe, le gardien cambrien, sauver les siens ! Les Blues de Cambrie doivent lâcher les chevaux, et mettre à profit leur domination dans la possession. Répondant à la rigueur physique adverse, ils décrochent une bonne occasion de Peter Ganaghan qui frôle le montant gauche briton à la 57e. Malgré tout, les joueurs du Commonwealth défendent très bien, et rudement. En fin de rencontre, après une bonne occasion de Finn repoussée par la défense cambrienne, Somhairle Cearbhall vient clore les débats en inscrivant son 3e but de la compétition, sur un centre de Marcio Linden. Les britons ont été dominateurs dans le jeu aérien, prenant à défaut les cambriens pourtant normalement doués dans cet exercice.
► Afficher le texte
Image Makengo - Khelkadesh Image
22 juin 2042 - Campo Nereo-Rocco, Suresisca (ALA)
Arbitre : Mikel Aragones (ANY)

Les makengais n’ont pas totalement leur destin entre leurs mains, car le derby brito-cambrien disputé en même temps pourrait leur être défavorable en cas de défaite cambrienne. Malgré tout, il faut assurer la victoire ce soir, et avec la plus grande différence au score possible. Pourtant, les khelkadeshis démarrent mieux la rencontre, et profitant d’errements défensifs makengais, ils ouvrent le score sur un corner de Ranjan Vikar repris par Virendra Naidu. Il faut absolument se reprendre côté makengais, et les léopards sont encouragés par leur entraîneur à exploiter les ailes et leur vitesse. Suivant ces conseils, Régis Lusala décale Clinton Mola côté droit. Le jeune ailier makengais part à toute vitesse et croise sa frappe qui trompe le gardien khelkadeshi pour l’égalisation à la 34e minute.

La deuxième mi-temps reprend, et aucune des deux équipes n’arrive à prendre l’ascendant. Les ventéliens eux, essayent surtout de tenir le score, alors que les makengais semblent à cours de solutions offensives, ce qui agace fortement Suwedi Matondo, le sélectionneur. Les phases de possessions s’enchaînent pour les algarbiens, sans mettre à défaut la défense compacte de leurs adversaires tenaces du jour. Au final, Simplice Kasongo réussit à offrir à Divin Baningime la balle du 2-1, et offre ainsi la victoire aux siens. Le match se termine sans autre réelles occasions. Le capitaine makengais tire donc sa référence sur cette victoire, mais sur une élimination en phase de poule de la Coupe du monde, car le goal average est insuffisant pour les makengais.
► Afficher le texte


GROUPE E - J3
Image Saog - Ennis Image
23 juin 2042 - Arena Emil Alexandrescu, Traianopol (VAL)
Arbitre : Jaron Christiansen (MDL)

Les deux équipes sont déjà qualifiées et s’affrontent pour déterminer le n°1 du groupe. Le match est assez disputé, mais les saogiens obtiennent au quart d’heure de jeu un pénalty pour une faute de Kevin Roarty en retard sur Amel Zer à l’angle de la surface. Masud Ghanem marque et ouvre le score. Les ennissois voient Scott Dalton échouer face à Al-Aqar en duel à la 37e, et le score reste de 1-0 en faveur du Saog.

Bien remontés en deuxième période, les ennissois repartent fort et égalisent grâce à Luca MacNaughton, servi à l’entrée de la surface par Samuel Dempsey. Mais à la 61e, Nasser Fakhoury redonne l’avantage aux marquésiens sur un coup franc direct somptueux des 25 m. Les ennissois n’abandonnent pas et s’assurent la possession de la balle par la suite. Après un débordement de leon MacCarthy, c’est Max O’Henry, monté aux avant-postes, qui trompe une nouvelle fois Al-Aqar, et permet aux ennissois d’égaliser, à 10 minutes de la fin de match. Mais les saogiens veulent absolument la victoire, et Hussein Moghadam permet à Hussein Saliba, entré en jeu peu avant, de redonner l’avantage aux siens sur une belle tête croisée.
► Afficher le texte
Image Flavie - Madelines Image
23 uin 2042 - Stadionul Electrica, Dej-Navodari (VAL)
Arbitre : Youssef Jouahri (BYR)

Les deux équipes veulent s’offrir un baroud d’honneur pour leur dernier match dans la compétition. Comme attendue, c’est les Madelines qui se montrent le plus offensifs, mettant à contribution Rémi Beaugendre plusieurs fois dans le match. Les madelins ouvrent le score assez tardivement, à la 35e minute, par Beau Campbell, servi par Joel Glenn. Puis, uste avant la pause, un peu miraculeusement, les flaviens égalisent par l’intermédiaire de Luc Dubost, sur une passe de Jocelyn Boudier.

La seconde période sera 100% madeline, avec un doublé de Beau Campbell (59e, passe de Darcy Webb) et un dernier but pour Xaier Holt (86e, passe de Lewis Pearce).
► Afficher le texte


GROUPE F - J3
Image Saltarie - Byrsa Image
23 juin 2042 - Stadio Renzo-Barbera, Miliameni (ALA)
Arbitre : André Naudé (MAR)

Ce match est d’une importance capitale pour les byrsiens, qui sont sous la menace du Furumatsu, qui affronte dans l’autre match une modeste équipe du Kaiyuan. Il faut absolument une victoire ce soir, ou bien espérer un faux pas des rossignols du Furumatsu. Le début de match est très fermé, et petit à petit ce sont les saltariens qui prennent le dessus. A la 33e minute, Gregorio Ruelos est bien lancé par Xochilt, dans le dos de la défense byrsienne. Mais l’attaquant saltarien ne cadre pas sa reprise et le gardien byrsien peut souffler. Juste avant la pause, c’est aux byrsiens de se montrer dangereux pour la première fois du match, avec Ben Chérif, déjà auteur de 2 buts dans la compétition, mais ce dernier échoue face à Robledo. La mi-temps est sifflée sur ce score nul et vierge.

A la reprise, les saltariens reprennent la possession. Mais comme en début de match, les deux équipes se neutralisent mutuellement, et le jeu est très fermé. Le tout va s’accélérer et se jouer dans les derniers instants du match. Sur un corner, Qurssay Sassi réussi à trouver Ghayléne Chaâlali à l’entrée de la surface. Ce dernier reprend d’une puissante reprise, et le ballon et légèrement détourné par un pied saltarien. C’est en tout cas suffisant pour tromper Robledo, et offrir un but d’avance aux byrsiens ! Sur l’engagement, Gregorio Ruelos part tout seul et profite d’un relâchement de la défense byrsienne. L’attaquant saltarien réalise un vrai exploit et dribble la défense adverse avant de décrocher une frappe lointaine qui trompe Ben Saidane ! La Saltarie revient dans le match dans la minute qui a suivi l’ouverture du score byrsienne ! Les dernières minutes du match sont chaudes, et les esprits s’échauffent. Sans sortir de carton, l’arbitre parvient à ramener les esprits au calme, et siffle la fin de match sur ce score nul de 1 partout.
► Afficher le texte
Image Furumatsu - Kaiyuan Image
23 juin 2042 - Stadio delle Friuli, Filipiada (ALA)
Arbitre : Sadid al-Akrisios (BAQ)

Tout est encore possible pour les furumatsujins dans ce groupe. Alors que la Byrsa affronte le Saog, un meilleur résultat que les nord-algarbien assurerait la qualification aux Rossignols. En cas de victoire byrsienne, il faudra une victoire furumatsujin avec un très grand nombre de but marqué pour combler le retard au goal average. Les rossignols donnent le coup d’envoi, mais on n’aura rien à raconter de cette première période tant les deux équipes nous offrent un spectacle soporifique.

Au retour des vestiaires, les kaiyuanais alertent une première fois Hinata Takaya, mais le gardien du Furumatsu voit la frappe kaiyuanaise passer à quelques centimètres de son poteau droit. Après cette alerte, les furumatsujins reprennent du poil de la bête, et se montrent bien plus dangereux. C’est payant puisqu’à la 63e, bien servu par Masao Nakagawa, l’attaquant Ritsu Oda ouvre le score pour le Furumatsu. Le but de l’attaquant rossignol, transgenre, est à la fois applaudit mais aussi sifflé par le public du Stadio delle Friuli de Filipiada. Alors qu’une banderole est d’ailleurs dépliée dans les tribunes, avec inscrit dessus des insultes visant Oda Ritsu, les kaiyuanais voient le ballon du 2-0 passer tout proche des cages de Wu Hua, mais on en reste à 1-0. Le match est assez pauvre en occasion et les furumatsujins tentent de maintenir le résultat. Mais à la 91e, sur un ultime corner, c’est Han Xianrong qui reprend de la tête le tir de Xie Ming pour égaliser ! Le Kaiyuan décroche le nul, et élimine ainsi le Furumatsu, au profit de la Byrsa, elle aussi maintenu en échec face à la Saltarie.
► Afficher le texte


GROUPE G - J3
Image Westrait - Kars Image
24 juin 2042 - Arena Nationala, Albarea (VAL)
Arbitre : Jean Crosniard (FLA)

C’est la finale du groupe G ! Le Westrait à jusque-là impressionné, avec des victoires convaincantes et un jeu alléchant, et le Kars n’en est pas en reste. Les deux équipes chercheront ce soir à s’imposer pour s’assurer un 8e de finale a priori plus abordable. Le Westrait a la mainmise sur la première demi-heure de jeu, mais ne parvient pas à venir perturber la défense karsaise, bien en place. Et c’est Abdalla Baz qui alerte en premier réellement le gardien adverse, d’une bonne reprise un peu trop écrasée à la 33e, qu’Anthony Barett repousse sans difficulté. A part cette frappe trop molle, la première mi-temps est dominée par les olgariens sans réelle opportunité d’ouvrir le score.

La deuxième période repart sur le même rythme, avec encore le Westrait à la possession sans réelle occasion. Il faut attendre la 55e pour voir Sam beaumont et Ethan Wady bien combiner en une-deux, avant que l’attaquant westréen ne serve Dave McLeod, mais ce dernier croise trop sa frappe, gâchant ce beau mouvement. Les deux équipes se livrent un véritable combat tactique, et aucune n’arrive à prendre l’ascendant sur l’autre. A la 78e, John Walker déborde sur son côté gauche, bien lancé par Wady, et le latéral westréen envoi un centre que Ethan Fraser reprend de la tête. Le ballon est bien piqué et va tromper Ahmed Al-Jirari : le Westrait ouvre le score ! Les Westréens ont fait le plus dur, mais gare à la réaction karsaise. Les marquésiens repartent d’ailleurs vite à l’assaut, et se montrent très offensif pour tenter d’égaliser à tout prix. Le match se transforme pour ces 10 dernières minutes en attaque défense, et les westréens nt du mal à cntenir les offensives karsaises. Andoni Enegoita donne de la voix. Ari Srour est bousculé à l’entrée de la surface westréen, et réclame le pénalty ! L’arbitre consulte son oreillette, et se dirige vers la VAR ! Que c’est long… finalement, c’est un coup franc sur la ligne de la surface qui est donné aux karsais, c’était limite ! Ari Srour va s’en charger lui-même… et ça rentre ! Incroyable égalisation à la 89e du Kars ! C’est dur pour le Westrait mais mérité pour les karsais. Le match se termine sur ce score de 1-1 !
► Afficher le texte
Image Chikkai - Aiglantine Image
24 juin 2042 - Stadionul Vitorul, Cernavoda (VAL)
Arbitre : Miqdaam el-Attar (KRS)

Le Chikkai ne refera pas son exploit de l’édition 2039 au Karmalistan et se voit déjà éliminé avant cette troisième rencontre. Les hommes de Junichi Takeyama vont au moins tenter de sauver l’honneur en s’imposant face à l’Aiglantine ce soir. Ce sera chose faite dans un match sans grande saveur. Les aiglantins ont une première occasion à la 20e minute, mais c’est repoussé par Tommo Nakamura. Puis Nobu Tamura ouvre son compteur dans la compétition sur un centre de Keina Yamaguchi, et permet au Chikkai de mener 1-0 à la pause.

Le score n’évoluera pas, malgré une nouvelle tentative de Tamura, repoussée par Marian Heisig dans les ultimes minutes, et le Chikkai termine sur cette victoire 1-0, inutile mais méritante.
► Afficher le texte


GROUPE H - J3
Image Alilée-Arovaquie - Rumagnola Image
24 juin 2042 - Stadio Renzo-Barbera, Miliameni (ALA)
Arbitre : Gunaydin Özek (RPO)

Le groupe H est encore très ouvert, car si la Rumagnola est pour l’instant en ballotage favorable, tout est encore possible. Notamment car ce soir, c’est un soir de derby italique ! Le Stadio Renzo-Barbera de Miliameni a fait évidemment le plein pour voir s’affronter les deux rivaux aliléo-arovaques et rumagnolo ! Les tribunes sont chaudes, très chaude. Et dès l’entame de match, les locaux sont proches d’ouvrir le score quand Ronaldo Muscat reprend un centre venant de la gauche de la tête, puissante, mais Ugo Lorizza sort un arrêt réflexe, presque à bout portant, magnifique ! Cette entame en trombe annonce un match serré et disputé, mais le spectacle se déroule surtout dans les tribunes dans cette première période. Tandis que les deux équipes se rendent coup pour coup, parfois à la limite de l’engagement, sur le terrain, des fumigènes sont craqués en tribune, et les tifosis chantent chacun plus fort que ceux de l’adversaires. En fin de première période, des échauffourées éclatent même en tribune nord, mais les stadiers évacuent vite les quelques fauteurs de trouble du stade.

La seconde période reprend, et c’est encore les aliléo-arovaques qui s’illustrent, cette fois par Iličić qui manque de peu sa reprise, qui vient s’échouer à quelques centimètres du poteau de Lorizza. Les rumagnoli laissent la possession aux arovaques, et jouent en contre. Ainsi, c’est Giru qui, sur une bonne récupération au milieu de terrain, lance André Bélot. L’attaquant star rumagnolo se retrouve face à Pletikosa, mais le gardien arovaque gagne son duel et maintien le score à 0-0 dans une ambiance chaude ! On joue les dernières minutes, et les locaux poussent pour venir s’imposer face à leurs meilleurs ennemis. Sur un corner, le ballon est mal repoussé par la défense rumagnolo. Ronaldo Muscat récupère la balle et tente sa chance ! C’est repoussé une première fois par Lorizza, mais la balle revient sur Dragomir Iličić. Le capitaine aliléen ne tergiverse pas, et vient batte Lorizza, encore au sol de son arrêt précédent, d’une frappe puissante à bout portant ! C’est fait, l’Alilée-Arovaque ouvre le score dans les dernières secondes, et s’impose face au Rumagnola ! Mais la qualification est-elle assurée ? Il faudra voir le score de l’autre match, car la différence de but peut être importante…
► Afficher le texte
Image Al Aqsa - Uhmali Image
24 juin 2042 - Stadio San-Nicola, Dovernico (ALA)
Arbitre : Baltasar Sturrason (ESC)

Les aqsiens doivent battre l’Uhmali et surtout espérer qu’il n’y ai pas de match nul dans l’autre match du groupe pour espérer encore se qualifier. La différence de but aura son importance, donc il faudra marquer beaucoup ce soir. Et la consigne a bien été comprise par les aqsiens, qui malgré une défense à 5 se montrent très très offensif, les deux latéraux jouant presque en position d’ailier. C’est pourtant sur un premier corner que les aqsiens vont ouvrir la marque, quand Dimitrios Perros reprend le ballon envoyé parfaitement par Abdelaziz Bensouad, à la 8e minute. Puis, cinq minutes après, Abdel Zadin est bien servi par Abdelsam Mansouri sur son côté gauche, et double la marque. Les aqsiens ne s’arrêtent pas là, et continuent d’attaquer. Abdel Zadin est proche de marquer à la 25e, mais il voit sa frappe repoussée. Abdelsam mansouri récupère et centre pour Farra Al-Musri qui marque le 3e but. Juste avant la pause, les uhmaléens se voit accorder un pénalty pour un tirage de maillot dans la surface aqsienne. Ye Lei s’en charge et inscrit un but, réduisant l’écart à 3-1.

La seconde période repart sur les chapeaux de roue, et Driss Benchemsi vient inscrire son 3e but de la compétition sur un nouveau centre de Abdelsam Mansouri, sa 3e passe décisive du match. Les aqsiens sont quasi assurés de la victoire. L’entraineur fait entrer le jeune Abdelhak Benassi en attaque. Et ce dernier va s’illustrer avec un doublé en 2 minutes. A la 85e, il est servi par Abdelaziz Bensouad, à la limite du hors-jeu, et s’en va tromper le ardien uhmaléen pour le 5-1. Puis 2 minutes plus tard, c’est Farraj Al-Musri qui lui passe un beau ballon à l’entrée de la surface. Le jeune attaquant arme sa frappe et vient tromper en force une sixième fois le gardien adverse. Grâce à cette victoire, et malgré la victoire aliléenne face au Rumagnola, l’Al aqsa se qualifie grâce à la différence de but ! Le groupe H était extrêmement serré !
► Afficher le texte


CLASSEMENTS J3
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

Classements des buteurs et passeurs au l'issue de la phase de groupes




Classement des buteurs au 24 juin 2042
► Afficher le texte

Classement des passeurs décisifs au 24 juin 2042
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

26 & 27 juin - Huitièmes de finale



Image Valdaquie - Ölan Image
26 juin 2042 - Arena Emil Alexandrescu, Traianopol (VAL)
Arbitre : Kim Joo-Do (OLG)

C’est le premier des huitièmes de finale, et il oppose la valdaquie, grande favorite, aux surprenant ölanais, qui ont réussi à se qualifier aux dépends du Gandhari ! Le stade de Traianopol à fait le plein, et c’est Kim Joo-Do, ostlandgardais, qui sera au sifflet de la rencontre. Les valdaques sont relativement prudent sur le début de match, comme les ölanais, et les vingt premières minutes sont très fermées. Le jeu valdaque se met petit à petit en place, et les passes se font de plus en plus nombreuses. On sent les tricolorii sûrs d’eux. A la 23e minute, Rednic et Stefanescu combinent bien au milieu de terrain. Le meneur de jeu valdaque se retourne et laisse dans le vent le défenseur ölanais à sa marque. Il envoie une petite passe millimétrée à la limite du hors-jeu pour Alexandru Hagi, mais la star valdaque manque son contrôle et pousse le ballon légèrement trop loin, permettant à Kerim Mardin de venir se jeter dans ses pieds et éviter le face à face. La relance du gardien ölanaise est longue et atterit dans les pieds de Basri Turgut. A 35 mètres des buts aldaques, Rustam Ursachi vient au duel mais laisse traîner la semelle : coup-France. Gunes Torun s’en charge, et envoi un long ballon vers la surface valdaque. Ilbey Suvari saute plus haut que tous le monde et reprend de la tête ! Mais Rodion Camataru s’interpose et envoi le ballon en corner. C’était chaud ! Le corner ne donne rien.
Il ne reste que quelques minutes à jouer dans cette première période. Cristian ungureanu est servi sur son côté droit, et remonte balle au pied. Ne trouant pas de solution devant, il envoi un centre un peu désespérer vers la surface adverse. Sorti de nulle part, Mihai Stelea déboule et vient reprendre le ballon de la tête, un peu piquée, et ouvre le score ! mardin a été surpris ! Juste avant la pause, la Valdaquie mène 1-0.

Le match reprend à Traianopol, et les valdaques donnent le coup d’envoi de la seconde période. Balle aux pieds, ils remontent par une série de passes courtes le terrain, prenant bien le temps de construire leur action. Les ölanais ne voient plus la balle, et subissent. Au bout d’une longue séquence de possession, Mihai Stelea passe à Stefan Kovacs : le milieu valdaque prend sa chance de 20m. Son tir est limpide, et vient tromper Mardin, à la faveur d’un petit rebond vicieux ! Ça fait 2-0, c’est bien parti pour les valdaques !
Les tricolorii lâchent un peu la balle, et gèrent désormais le résultat. Ce sont les ölanais qui ont la possession, mais sans parvenir à mettre en danger la défense valdaque. Les minutes défilent, et rien ne change : on ne voit pas ce qui pourrait venir perturber les valdaques. Il ne reste plus que quelques minutes, et les ölanais, sans solutions, semblent avoir abandonner. Cornel Spinu, entré en jeu une vingtaine de minutes auparavant, se voit alors servit en profondeur par Alexandru Hagi, véritable chef d’orchestre de son équipe en attaque. Le jeune attaquant valdaque se retoruve alors quasi seul face à Mardin, et d’une frappe précise, vient achever els espoirs ölanais, en marquant le but du 3-0. Belle victoire et qualification sans bavures de la Valdaquie !
► Afficher le texte
Image Anmayo - Îles-Unies Image
26 juin 2042 - Stadio Renzo-Barbera, Miliameni (ALA)
Arbitre : Hiro Chigamoto (CHK)

C’est le deuxième huitième de finale de la journée, et il oppose deux équipes faisant parti des favorites de la compétition : l’Anmayo et les Îles-Unies ! Le stade Renzo-Barbera est comble, et le match sera arbitré par Hiro Chigamoto, originaire du Chikkai. Et le match début très fort, avec d’entrée une grosse pression offensive des cambriens. Plus durs dans les duels, les dytoliens mettent à défaut les défenseurs anmayais, et dès la 3e minute, Logan Mitchelm s’impose sur son côté gauche avant de centrer. Peter Ganaghan surgit et saute plus haut que tous le monde pour reprendre la balle de la tête et d’ouvrir le score ! Le début de match des cambriens est parfait, avec une grosse pression physique d’entrée !
Sachant que leurs adversaires préfèrent évoluer en contre aussi, les cambriens laissent délibérément la balle, maintenant qu’ils ont l’avantage. Les anmayais sont ainsi forcés à faire le jeu, ce qui n’est pas forcément leur point fort, surtout face aux équipes très dense défensivement. Un peu sonnés par ce but encaissé d’entrée, les anmayais se remettent dans le jeu petit à petit, et commencent à se montrer plus juste techniquement à partir de la demi-heure de jeu. A partir de ce moment, le rapport de force semble s’équilibrer, et enfin les dorimariens peuvent mettre en danger la défense adverse. Il faut cependant attendre la 41e pour voir un beau mouvement offensif anmayais : après quelques passes au centre du terrain, le ballon arrive sur Apollo Navarrete. L’attaquant anmayais joue en pivot, et décale parfaitement Raul Botin, lancé sur sa gauche. Le milieu des Luces croise alors une frappe à ras de terre, qui vient tromper Ashley Monroe ! Egalisation anmayaise peu avant la pause, tout est relancé !

C’est reparti à Miliameni ! Les deux équipes sont dos à dos, et semblent se méfier de la capacité de contrer de l’autre. Les cambriens ont la première cartouche, à la 57e, quand Hamish Clark se défait de son vis-à-vis et part seul au but ! Mais José Aleman effectue une course incroyable pour revenir juste avant que Clark de décroche sa frappe et lui détourne son tir d’un tacle admirable ! Quelques minutes plus tard, c’est Naverrete qui va faire frémir les supporters, sur un coup franc à 35m de Botin. Le milieu anmayais envoi un long ballon vers le but de Monroe, et naverrete s’impose face aux solides défenseurs cambriens de la tête, mais la balle passe à quelques centimètres de la barre transversale.
On arrive dans le dernier quart d’heure, et les deux équipes sont toujours à 1-1. Roy Bale et Phil Chamberlain combinent sur le côté droit, et lancent Peter McMillan, arrivé dans leur dos, sur l’aile. Le latéral centre, mais ni Clark ni Churchill ne sont assez bien positionnés pour reprendre la balle, et la défense anmayaise peut dégager. C’était très proche ! Plus que quelques minutes de jeu, et nouveau corner pour les anmayais. Botin est toujours là pour le frapper… et Oscar Plego reprend de la tête ! Mais Shley Monroe s’interpose et repousse la tentative du défenseur d’une main ferme ! Les deux équipes se répondent coup à coup, mais aucune ne craque. On se dirige vers des prolongations…

Voilà, les prolongations commencent. Les cambriens semblent plus frais physiquement que les anmayais, et les nouveaux entrant font parler leur puissance dans l’impact. Pourtant, les occasions se font rares encore. Ewen Churchill hérite du ballon, et lance l’attaque. Sa tentative de 25m est captée sans trop de difficulté par Cotilla, mais le gardien anmayais relance à la main, dans une volonté de jouer proprement et de repartir de derrière. Cependant, son défenseur n’a pas suivi, et Churchill en profite : il chipe la balle et vient se retrouver seul face à Cotilla ! Le gardien anmayais ne sait pas quoi faire, et s’incline sur la frappe de l‘attaquant cambrien ! Magnifique, ça fait 2-1 pour les Îles-Unies !
La deuxième période de prolongation est ultra cadenassée par les cambriens, qui jouent à 10 derrières ! Les dorimariens ne peuvent trouver de solutions… Et c’est terminé, les Îles-Unies s’imposent difficilement 2 buts à 1 et filent en quart de finale, face à la valdaquie !
► Afficher le texte
Image Saog - Byrsa Image
27 juin 2042 - Campo Nereo-Rocco, Suresisca (ALA)
Arbitre : Rune Aase (JER)

Troisième huitième de final, et il oppose cette fois deux équipes rivales : le saog et la Byrsa. Sorti 1er de sa poule assez facilement (3 victoires), le Saog part légèrement favori face à la Byrsa qui est passé très proche de l’élimination en phase de poule (2e ex-aequo avec le Furumatsu). Le Campo Nereo-Rocco sonnera oriental ce soir, pour ce match qui s’annonce très disputé.
Ce sont les saogiens qui donnent le coup d’envoi, sifflé par l’arbitre jernlander au sifflet de ce match. Les saogiens semblent être mieux entrés que leurs adversaires dans la rencontre. Ils monopolisent le ballon sur les premières minutes, et s’offre une première occasion avec un tir d’Amel Zer, bien repoussé par Farouk Ben Saidane. Les byrsiens se font sermoner par leur sélectionneur, Bachar Messoudi, qui demande visiblement bien plus d’intensité dans le pressing. Les consignes semblent écoutées, et c’est au tour de Skander Ben Chéri de buter sur le gardien adverse en réponse. Le match est plutôt plaisant à suivre. Oh la double occasion pour le Saog en quelques minutes ! Sur un corner, le ballon est bien repris de la tête par un défenseur saogien, et Ben Saidane repousse des deux points ! Les joueurs marquésiens récupèrent la balle, tournent un peu autour de la surface de réparation, et devant l’impossibilité de rentrer dans les 20 derniers mètres, Al Sadat décoche une frappe puissante des 30 mètres qui vient s’écraser sur le montant droit de ben Saidane ! On est passé tout proche de l’ouverture du score.

La deuxième période reprend, dans une belle ambiance assez chaude, les groupes de supporters se répondant chants à chants. Les byrsiens repartent mieux qu’en fin de première période, et cette fois monopolisent la possession. Encore une fois bien lancé, Ben Chérif à l’occasion d’ouvrir le score, mais croise légèrement trop son tir. Al-Aqar était battu ! Les byrsiens continuent avec la balle au pied, sans toruver de réelles ouvertures. Sur une mauvaise passe, Khaled Mubarak parvient à récupérer la balle, et lance un contre rapidement joué par les saogiens. Nour Al-Sadat est à la lutte avec Ahmed Meriah, et parvient à servir en retrait Amel Zer en bout de course ! L’attaquant saogien tir, mais la balle part trop haut ! C’était une occasion en or. Le match avance, et les deux équipes se neutralisent. Les byrsiens gardent la possession, mais ne parviennent plus à inquiéter Al-Aqar. On se dirige en prolongations…

C’est le début de la prolongation, et les saogiens sont à l’engagement. Les organismes souffrent, et l’imprécision technique se fait sentir des deux côtés.
On arrive en fin de prolongation, et le Saog à l’occasion de remporter le match. Suite à une faute unpeu grossière de Kechrida aux 30 m, le Saog obtient un coup franc excentré. Fakhoury s’en charge, et envoi le ballon dans la surface. Personne ne reprend, la balle passe tout proche du but ! On a failli assister à l’ouverture du score, encore une fois, mais ça sera les tirs au but !

Amel Zer débute pour la Saog… ça passe.
Karim Belhadj sera le premier tireur byrsien… il répond à Zer, 1-1.
Ismael Shalhoub… c’est bon, 2-1 pour le Saog.
Qussay Sassi se place… 2-2 !
Au capitaine, Masud Ghanem. Oui, 3-2.
Au tour de Skander Ben Chérif… il ne tremble pas, 3-3.
Nour Al-Sadat s’avance… oh ! C’est à côté ! Quel manque de lucidité ! On reste à 3-3 !
Seifeddine Ben Romdhane à l’occasion de donner l’avantage à la Byrsa… c’est fait ! 3-4.
Khaled Mubarak doit le mettre pour que le saog espère encore l’emporter… oui, ouf, 4-4.
Si Elyes Badri la met, c’est gagné… OUIIIII ! La Byrsa remporte le match aux tirs au but, et file en quart de finale !
► Afficher le texte
Image Westrait - Rumagnola Image
27 juin 2042 - Stadio delle Friuli, Filipiada (ALA)
Arbitre : Azamat Adilev (KAR)

On se retrouve au Stadio delle Friuli pour une belle affiche, opposition de style, entre la Red Army westréenne et les Aigles de Cattavenna. Le Westrait a réalisé une belle première phase, butant seulement face au Kars solide, et les rumagnoli ont eu chaud, et se qualifie à la différence de but (bien qu’ils ne soient pas premiers aussi à cause de cette différence de but). C’est un arbitre karmali au sifflet.
Les Westréens engagent, et imposent rapidement leur jeu. On sent que les consignes du coach Enegoita sont bien respectées en intégrées depuis le temps, les passes se multiplient. Pour l’instant, les rumagnoli ne voient pas la couleur de la balle. Pourtant, cette possession et plutôt stérile. On joue la 19e minute, et les rumagnoli ont enfin un peu la balle. Claude Marquis est au cœur du jeu, et parvient à trouver en profondeur d’une merveille de passe André Bélot, qui file seul face à Anthony Barett ! Le duel… c’est dedans ! But ! Oh mais… non ! C’est annulé, l’attaquant rumagnolo était hors-jeu, les westréens peuvent souffler !
Après cette grosse alerte, on sent les westréens plus concentrés derrières. 32e, on joue côté droit. Spencer Morris à la balle, et centre. Ethan Fraser déboule, et reprend de volée ! But ! Ouverture du score ! 1-0 pour le Westrait. C’est mérité au vu de la domination du début de rencontre.
Les rumagnoli repartent, et mettent plus d’impact physique. Sur une nouvelle belle ouverture, signée Domenico Calettacare cette fois, Oliviero Giru s’impose dans les airs et joue en déviation de la tête pour Frédéric Bernard ! Parfaitement lancé, l’attaquant rumagnolo vient égaliser face à un Barrett impuissant : 1-1.

La deuxième période débute ! Cette fois, ce sont les joueurs du Rumagnola qui mettent le pied sur le ballon. L’gélisation juste avant la pause semble avoir un peu perturbé les westréens, et le sélectionneur olgarien paraît circonspect. Pourtant, c’est à la 58e que tout un peuple se libère (à en croire l’explosion de la petite cohorte westréenne présente ce soir dans le stade) : après avoir récupéré un peu la balle, les westréens se projettent devant. Sam Beaumont récupère la balle aux abords de la surface, puis sert intelligemment d’une belle petite passe cachée Ethan Fraser qui vient inscrire son deuxième but du match ! 2-1 pour le Westrait ! Ce deuxièe but a visiblement rassuré les joueurs westréens, qui semblent bien plus confiant et commencent à maîtriser la rencontre.
Les Rumagnoli n’y arrivent plus, les olgariens en face maîtrisent les débats, et assurent leur avance au score. Malgré un petit regain de possession dans les 10 dernières minutes, l’arbitre vient mettre un terme à la rencontre : le Westrait affrontera la Byrsa en quart de finale !
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

29 & 30 juin - Huitièmes de finale



Image Leonora - Eschaton Image
29 juin 2042 - Arena Nationala, Albarea (VAL)
Arbitre : Tiberiu Marin (VAL)

C’est le premier huitième de finale de la deuxième partie de tableau. Ce soir le Leonora fera office de favori dans ce duel olgarien face à l’Eschaton, deuxième de son groupe derrière la Valdaquie.
L’arbitre de la rencontre donne le coup d’envoi, avec les eschatons dans le rond central. D’entée, on sent les verts mettre plus d’intensité que les leonorans, qui laissent trop le porteur de la balle eschaton libre de ses mouvements. Le pressing leonoran est trop laxiste. Cela n’y manque pas, après ce début de match trop moyen la défense leonorane laisse filer Jason Boswig, sur une passe de Timothy Base, et l’Eschaton ouvre la marque à la 9e minute ! Il va falloir vite se remettre dans le match pour le Leonora, car cette ouverture du score n’était pas prévue dans leurs plans. Quelques minutes après, à la 15e, Timothy Base, passeur décisif sur le but, passe même tout proche du 2-0, mais son tir est contré par la défense, ce qui sauve Arthur John. Les favoris se font balader en ce début de rencontre.
Après quelques remontrances de leur sélectionneur et du capitaine, les leonorans remettent le pied sur le ballon, et commencent enfin à enchaîner les passes et à se rapprocher des buts de Mateo Cameo. A la 22e, Liam Woods se retrouve en position de frappe, mais tarde trop, laissant la défense eschaton intervenir. La balle revient néanmoins dans les pieds de Bobby Barett, qui tente sa chance, sans trouver le cadre. On joue maintenant la trentième minute, et le Leonora obtient un bon coup franc, à 30 m excentré à gauche. C’est Macdonald qui s’en charge, et envoi la balle dans le paquet. Leon Austin saute haut et reprend de la tête, mais sa tentative file au-dessus de la transversale, Matéo Cameo avait de toute façon bien suivi.

La seconde période commence, avec toujours le Leonora qui court au score, mais avec la possession. Les premières dix minutes de reprises sont difficiles, avec plusieurs arrêts de jeu. Les Leonorans se montrent de plus en plus pressant, profitant d’une légère baisse physique eschatone. A la 63e, Liam Woods tente encore sa chance sur un bon service venant de la droite, mais Matéo Caméo repousse encore !
Après cette nouvelle alerte et quelques changements eschatons, les débats s’équilibrent. A part quelques arrêts de jeu pour des fautes grossières leonoranes, dont au sent les joueurs dépourvus de solutions, la fin de match est assez terne. Au final, l’Eschaton s’impose 1-0 et file en quart de finale, éliminant un des favoris de la compétition !
► Afficher le texte
Image Commonwealth - Magyarie Image
29 juin 2042 - Stadionul Viitorul, Cernavoda (VAL)
Arbitre : Sadid al-Akrisios (BAQ)

La Magyarie affronte ce soir le Commonwealth, dans une opposition de style complet. Battu injustement d’entrée par le Makengo, par malchance, les britons se sont bien repris par la suite. La Magyarie elle sort d’un groupe assez relevé, ayant éliminé le Wakoku notamment.
La première période débute, suite à l’engagement magyar. Les joueurs centre-dytoliens semblent assez tétanisés par l’enjeu, eux qui ne devaient même pas participer à cette coupe du monde. Les premières minutes sont donc assez fades, entre des magyars fébriles et des britons comme à leur habitude assez renfermée en défense. Bien qu’ils ne prennent pas de risques offensifs, ce sont les britons qui s’octroient la première occasion, par l’intermédiaire d’Akio Finn sur corner. L’attaquant reprend de la tête, mais c’est facilement capté par Zoltan Marko. Le match retombe assez vite en intensité, ne nous offrant pas un spectacle de grande qualité. Les britons finissent pas monopoliser la possession sans aller de l’avant, et attendent en contrôlant le match.

La deuxième période commence, et on aimerait un peu plus de jeu. Cette fois, les magyars ont l’avantage de la balle. Mais sur une récupération en milieu de terrain, Marcio Linden lance Florian Wasserman à droite. Ce dernier repique plein axe et crochette la défense magyare avant d’ouvrir le score ! Le Commonwealth mène 1-0 à la 52e !
On connaît les britons, et dès ce moment, ils n’attaquent plus pour blinder la défense. La possession est donc logiquement bien lus favorable aux magyars, qui ont du mal à entrer dans la surface britone. Boldiszar et Nagy parviennent tout de même à se procurer quelques petites possibilités de frappes, sans parvenir à les cadrer. Les britons contrôlent bien la rencontre. En toute fin de match, sur un corner briton, c’est Takeda Masahiko qui ajoute el deuxième but, reprenant une déviation de la tête de Finn. Le Commonwealth s’impose donc 2-0 et retrouvera l’Eschaton en quart.
► Afficher le texte
Image Saltarie - Ennis Image
30 juin 2042 - Stadio San-Nicola, Dovernico (ALA)
Arbitre : Higa Akihito (WKK)

C’est l’avant dernier huitième de finale. La Saltarie sort d’un bon premier tour, et affronte ce soir les ennissois, deuxième de leur groupe derrière le Saog. Les saltariens sont largement favoris, bien que les ennissois aient plus d’expériences en moyenne. Le début de match est assez calme, et rapidement, la possession est plutôt saltarienne. Pourtant, ce sont les ennissois qui s’offrent la première occasion, sur corner, avec l’inévitable Scott Dalton qui reprend un centre de Samuel Dempsey. Mais Inigo Robledo capte la balle, et permet aux siens de rester dans le match. Après cette petite alerte au quart d’heure de jeu, les saltariens prennent vraiment l’avantage, et débute un long attaque-défense qui durera toute la rencontre. Gregorio Ruelos obtient sa première grande occasion à la 31e, bien lancé après un une-deux entre Nuño et Basilio Malave. Mais l’attaquant saltarien fait face à un bon Casey Dunn, qui impose tout son corps pour arrêter la tentative saltarienne. Peu avant la pause, c’est au tour de Raul Salvador, sur coup-franc, d’inquiéter une nouvelle fois Casey Dunn. La tentative de 25m de Salvador est bien repoussée en extension par Dunn, encore une fois bien vigilant.

La deuxième période commence comme la première, avec une grosse domination territoriale saltarienne. A la 51e et 53e, Gregorio Ruelos tente une nouvelle fois sa chance, d’abord à côté, puis en butant une nouvelle fois sur Casey Dunn, en grande forme ce soir. Les ennissois parviennent sur une dizaine de minute à remettre le pied sur le ballon, se donnant un peu d’air. La défense peut respirer, mais les attaquants Dalton et O’More sont sevrés de ballons et ne peuvent s’illustrer. La défense saltarienne elle reste tranquille, et peu à peu les saltariens reprennent le cours du match. On arrive au dernier quart d’heure. Les saltariens ont toujours la possession et cherchent l’ouverture dans la défense adverse. Le capitaine Xochilt prend les choses en main et centre, directement sur la tête de Ruelos. C’était millimétré et l’attaquant saltarien trompe enfin, sur sa 4e tentative du match, le gardien Dunn, qui cette fois n’a rien pu faire. L’ouverture du score est largement méritée au vu de la physionomie du match et de la domination saltarienne. Ruelos exulte, et les supporters saltariens sont soulagés. La fin de match est très bien maîtrisée par les saltariens, qui ne se voient jamais inquiétés. Après avoir repoussé l’échéance, Casey Dunn et ses partenaires s’inclinent face à meilleurs qu’eux, et la Saltarie rejoint les quarts de finale.
► Afficher le texte
Image Al Aqsa - Kars Image
30 juin 2042 - Stadionul electrica, Dej-Navodari (VAL)
Arbitre : Gabriele Vitali (RUM)

C’est le dernier huitième de finale ! Un deuxième « islamico », entre l’Al Aqsa et le Kars. Les karsais partent favoris, eux qui ont terminé deuxième d’une poule relevée (avec le Westrait et le Chikkai), mais les aqsiens, qui ont terminé 1er de leur pour (devant le Rumagnola et l’Alilée-Arovaquie) à la faveur d’une meilleure différence de but sera un adversaire coriace qui ne lâchera rien. Driss Benchemsi est en grande forme, tout comme Ben Bouchta côté karsais.
Les asqiens donnent le coup d’envoi ! Les aigles du soleil couchant commencent avec beaucoup d’intensité, n’hésitant pas à mettre quelques coups d’entrée pour donner le ton aux aigles du désert. Constantin Antonescu peste d’ailleurs auprès du 4e arbitre, demandant d’entrée des cartons, mais rien n’en est. Les aqsiens continuent à mettent la pression défensivement, et récupèrent la balle sur un beau travail de Nik Geros. Le défenseur lance rapidement Abdel Zadin, qui part dans le dos de la défense karsaise. Mais le jeune attaquant est stoppé par derrière par Rachid Abdessalam ! L’arbitre n’hésite pas, et siffle pénalty ! Bon début de match pour les aqsiens qui peut être déjà récompensé. Farraj Al-Musri s’avance… et trompe Al-Jirari ! 1-0 pour l’Al-Aqsa dès le quart d’heure de jeu.
L’ouverture du score fait bizarrement un peu retomber l’intensité, les aqsiens se regroupant un peu derrière pour éviter tout relâchement, tandis que les karsais semblent sous le choc. Après quelques minutes de flottement, les aigles du désert remettent le pied sur le ballon, et repartent à l’attaque. Cette fois, ils haussent eux-aussi leur impact physique, et répondent aux aqsiens. On approche de la fin de période, et les karsais dominent en possession sans obtenir d’occasion, la défense à 5 aqsienne résistant bien. Ben Bouchta tente alors sa chance de loin, aux 25 m : c’est à côté. Mais sur l’action, les karsais semblent réclamer quelque chose. Une main ? L’arbitre arrête le jeu, et consulte l’arbitre VAR. La séquence semble durer une éternité : Antonis Priscas a-t-il touché le ballon de la main sur la frappe de Ben Bouchta ? L’arbitre se dirige vers l’écran VAR ! Il revient… pénalty ! Le Kars obtient le pénalty, la main de Priscas est limite, mais c’est sifflé. Hicham Kabbal, le capitaine, va prendre sa responsabilité… ça passe ! Un partout, égalisation du Kars !

On a eu une première mi-temps assez tendue, avec deux pénaltys, un de chaque côté. Les deux équipes reviennent sur le terrain, et c’est reparti. D’entrée, comme en première période, les aqsiens ont l’avantage du terrain et du jeu. Quelques minutes à peine après la reprise, Bensouad trouve Benchemsi qui tente la reprise, mais ça passe juste à côté ! Les aqsiens gardent la possession, même si la défense karsaise tient bon. C’est un véritable duel tactique et physique au cœur du jeu, les deux équipes ne laissant rien passer ! On sent que chacune des deux donne tout ! C’est au tour des karsais de dominer la possession, mais comme en première période, la défense à cinq aqsienne tient bon et reste bien en place. On arrive en fin de match, et les deux sélectionneurs ont fait tous leurs changements ! Plus que 5 minutes à jouer, et Farraj Al-Musri à la balle côté gauche. L’ailier aqsien des Aigles de Minaghar centre et c’est Abdel Zadin, le jeune attaquant de Sahran qui déboule et reprend en extension à la lutte avec Al-Ansari ! Al-Jirari est battu ! 2-1 pour l’Al-Aqsa ! Quelle sensation ! Les karsais donnent vite le coup d’envoi et tente de réagir rapidement : i faut absolument tout donner. Les aqsiens eux, bien que proche de l’exploit, restent concentrer. C’est une véritable attaque-défense. Sur un ballon récupéré, Zadin repart en contre, mais est arrêté illégalement. C’est un coup-franc pour l’Al Aqsa, Bensouad va s’en charger… OHHHHHHH C’est magnifique ! C’est dedans, pleine lucarne ! magnifique de Bensouad, qui met l’Al Aqsa à l’abri et offre la victoire aux siens ! Quelle sensation, l’Al Aqsa bat les karsais dans un match dantesque et se qualifie en quart de final, face à la Saltarie !
► Afficher le texte

Tableau de la compétition
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

1 & 2 juilet - Quarts de finale



Image Valdaquie - Îles-Unies Image
1 juillet 2042 - Stadionul Viitorul, Cernavoda (VAL)
Arbitre : Kuk Jin-Sang (SAM)

C’est le premier quart de finale de cette compétition ! On retrouve inévitablement le pays organisateur et grand favori, la Valdaquie, face à une sérieuse équipe cabrienne. Si les valdaques ont eu jusque là une compétition relativement simple (avec un groupe composé de l’Eschaton, du Jernland et de l’Ostlandgar, et un 8e face à l’Ölan), les cambriens ont eu du sortir difficilement d’un groupe relevé (Commonwealth, Makengo, Khelkadesh) et se défaire des favoris anmayais en 8e de finale, 2 buts à 1.

Le match débute, et relativement calmement. Les deux équipes s’observent. Pour les tricolorii, c’est le véritable premier test, tandis que les cambriens restent prudents face au grand favori. Portés par un stade Viitorul plein à craquer, les valdaques prennent cependant assez vite l’ascendant dans le jeu, et s’offrent les premières incursions dans le camp adverse. A la 17e, Mihai Stelea hérite pour une des premières fois du match du ballon sur son côté droit, et centre en première intention vers Iuliu Keseru. L’attaquant valdaque avait fait l’appel parfait, et devance son défenseur, contrôle du droit et arme sa frappe du gauche. La balle part se loger dans le côté opposé, alors que Ahsley Monroe n’a rien pu faire ! Ouverture du score valdaque !
Le stade est libéré, mais continue à pousser les siens : il faut aller marquer le deuxième but pour éviter toute mauvaise surprise, et Cornel Hagi le comprend bien. Il encourage ses joueurs à continuer à aller de l’avant, profitant de la désorganisation défensive adverse. Les coups sont rudes, de la part des cambriens, mais la technique et le jeu collectif valdaque se développe. A la 28e, après un tir lointain détourné par la défense cambrienne, les valdaques obtiennent un corner. C’est Alexandru Hagi qui va s’en charger. Les esprits s’échauffent dans la surface et l’arbitre doit intervenir pour calmer les esprits, mais on va pouvoir tirer le corner. Hagi envoi un caviar sur la tête de Tanase. Le grand défenseur central valdaque envoi d’une tête puissante la balle dans les filets de monroe, encore dépassé ! 2-0 pour la Valdaquie, le stade exulte.
Les cambriens sont sonnés, et les valdaques baissent un peu le rythme, préférant temporiser et conserver le score avant la pause. La fin de première mi-temps est assez calme.

Les 22 acteurs sont de retour sur la pelouse, avec toujours cet avantage de 2 buts à rien pour les valdaques. D’entrée, les tricolorii repartent fort, et sur une des premières attaques placées de la période, Hagi et Keseru combinent bien : le jeune prodige valdaque se retrouve à la limite de la surface en position de frappe et tente sa chance : cette fois Monroe s’étend bien et repousse la tentative ! Ce n’est que partie remise pour la star valdaque. On approche de l’heure de jeu, quand Stelea est encore une fois bien servi sur son côté gauche. Cette fois il décide de partir en dribble, et arrivé à l’entrée de la surface, centre en retrait à mi-hauteur pour Hagi. Le valdaque reprend d’une volée somptueuse et inscrit le 3e but ! Cette fois, Monroe était bien placé et touche la balle, mais n’a pas la main assez ferme pour repousser le tir.
Largement mené, on sent les cambriens à la fois dépités mais libérés. Le jeune Hamish Clark part même en contre à la 67e, mais but sur Rodion Camataru ! C’est le moment des changements, et côté valdaque, le jeune Vasile Brinza vient remplacer un Alexandru Hagi acclamé par le stade entier. Le valdaque a illuminé le Stadionul Viitorul de sa classe aujourd’hui, et mérite cette ovation. Fraîchement entrée en jeu, le jeune Brinza s’illustre lui aussi rapidement, d’une frappe que Monroe repousse.
Plus que dix minutes à jouer, les valdaques sont toujours dans le camp adverse. Cette fois, c’est Claudiu Stefanescu qui, en pivot, lance Brinza vers le but côté gauche. L’attaquant valdaque se retrouve quasi seul face au gardien, et le trompe d’une petite frappe habilement piquée ! 4-0, le festival est complet, mais le score est lourd pour les cambriens.
L’arbitre vient mettre un terme à la rencontre, largement dominée par les valdaques, qui rallient donc le dernier carré de la compétition !
► Afficher le texte
Image Byrsa - Westrait Image
1 juillet 2042 - Stadio Renzo-Barbera, Miliameni (ALA)
Arbitre : Muhanad Basara (SAO)

C’est le deuxième quart de finale. Qui de la Byrsa, tombeur du saog aux tirs au but, ou du Westrait, vainqueur du Rumagnola, rejoindra la Valdaquie ? Les westréens sont donnés favoris, surtout au vu du niveau de jeu affiché depuis le début de la compétition, et la Byrsa pourra peut-être souffrir physiquement suite aux 30 minutes supplémentaires disputées par rapport aux westréens.
L’arbitre siffle le début de la rencontre, le stadio Renzo-Barbera se fait entendre ! Pour l’instant, les deux équipes font jeu égal. Peu d’occasions en cé début de rencontre, malgré quelques tentatives de chaque côté. Après 12 minutes de jeu, trop relâché au duel, Gene Nelson perd la balle face à Elyes Badri. Le milieu byrsien lance le contre, et sert sur le côté Karim Belhadj. Aux 20m, l’attaquand byrsien, en pivot, lance Seifeddine Ben Romdhane sur la droite, et l’ailier byrsien vient tromper Anthony Barett ! Ouverture du score byrsienne, assez tôt dans le match ! Enegoita est fou de rage, et replace immédiatement ses hommes.
Les westréens reprennent après l’engagement le total contrôle du match et du ballon. Les byrsiens sont sevré de la possession, et subissent désormais les assauts westréens. Cela vient de partout. 35e, Sam Beaumont et Ethan Wady combinent, puis ce dernier sert Ethan Fraser, mais sa tentative est contrée par la défense.
On s’approche de la mi-temps, et malgré les offensives westréennes, la Byrsa tient le 1-0. Liam Grant décide de prendre les choses en main, et centre en profondeur, c’est millimétré. Ethan Wady récupère, contrôle, se retourne et tir : im-pa-rable. Egalisation du Westrait, juste avant la pause !

Après une première mi-temps décevante, malgré l’égalisation juste avant la pause, le Westrait revient sur la pelouse avec la ferme intention de s’imposer. Les joueurs byrsiens eux, sont toujours aussi déterminés et âpres dans les duels. 50e minute, et Sam Beaumont entre en action : l’expérimenté attaquant westréen récupère la balle côté gauche, dribble un premier défenseur puis, après avoir fait mine de tirer, décale habilement Corey Sharp sur sa droite. Le milieu arrive et tir en force : Ben Saidane ne peut rien faire ! Le Westrait reprend quasi d’entrée en seconde période l’avantage.
On sent après ce but les byrsiens un peu déboussolés. Il fallait tenir le plus longtemps possible, sachant que la fatigue va commencer à se faire ressentir après la prolongations disputée quelques jours plus tôt.
Après quelques changements, dont la sortie de Gene Nelson remplacé par Ronald Boyd, les westréens remettent un coup d’accélérateur. 68e minute, Sam Beaumont se charge d’un coup franc obtenu aux 35 m. Il envoi la balle dans le paquet, et c’est l’entrant Ronald Boyd qui reprend au second poteau, droit dans les buts ! 3-1 pour le Westrait !
Une dizaine de minutes plus tard, Liam Grant s’illustre de nouveau et lance de son côté gauche Bob Kirk, nouvel entrant lui aissi. Le jeune attaquant se retrouve une nouvelle fois seul face au gardien, et le trompe encore : 4-1 ! L’addition commence à être lourde pour les byrsiens, mais la fatigue se fait ressentir dans les jambes.
On jour la fin de match maintenant, et bien servi par Dave McLeod, Sam Beaumont vient terminer le festival offensif westréen en trompant d’une belle frappe croisée Ben Saidane, pour le 5e but ! Beaumont, avec 2 passes décisives et un but, est élu homme du match. Le Westrait rejoint facilement la Valdaquie en demi-finale, pour un duel qui s’annonce dantesque.
► Afficher le texte
Image Eschaton - Commonwealth Image
2 juillet 2042 - Arena Emil Alexandrescu, Traianopol (VAL)
Arbitre : Zhu NA (UHM)

C’est le deuxième jour des quarts de finale. L’Eschaton, vainqueur surprise du Leonora, affronte ce soir le Commonwealth, qui impressionne par sa maîtrise dans cette compétition. Sans un jeu flamboyant (que l’on peut même qualifier d’ennuyeux), les britons ont une attaque très en forme. Face à eux, l’Eschaton tentera de faire un nouvel exploit pour rallier les demi-finales.
Les olgariens démarrent d’ailleurs en monopolisant la balle. Les britons adoptent leur tactique habituelle : attendre regrouper derrière et partir en contre. Ainsi, les eschatons ont certes la possession, mais n’inquiètent jamais la défense britonne, bien en place.
Après une demi-heure de jeu, on assiste toujours à la même physionomie de match, et les britons restent grouper derrière, attendant la faute eschatonne pour partir en contre. Cette erreur arrive justement à la 33e, et Akio Finn peut partir quasiment seul. Il se fait néanmoins rattraper et obtient le coup-franc à 25m. C’est Somharile Cearbhall qui s’en charge. Le tir part bien, mais c’est la transversale ! Oh ! Mais la balle rebondit sur le dos de Matéo Caméo, et le gardien eschaton renvoi la balle dans ses propres filets ! Coup dur pour le gardien olgarien… Le Commonwealth ouvre le score.
Juste après, les eschatons concèdent une nouvelle occasion sur coup franc, et Cearbhall et tout près de doubler la mise !

La deuxième période commence. Les britons mènent 1-0, et restent encore derrière Les eschatons eux doivent trouver la faille dans une défense britonne bien en place. Si les dix premières minutes sont à l’avantage des olgariens, le Commonwealth prend petit à petit l’ascendant physique, et reprend la possession. Petit à petit, les britons sortent plus, et partent à l’offensive.
On arrive sur les dix dernières minutes, et cette seconde période a été assez décevante. Les britons sont à l’attaque. Samuel Willis sur le côté droit parvient à centrer, et c’est un eu attaquant entré en jeu à l’heure de jeu qui reprend victorieusement, Tsudawa Mira. Le Commonwealth double la mise, et s’assure une fin de match tranquille. Les olgariens vont retrouver la possession pour la fin de match, mais sans parvenir à inquiéter des britons qui se qualifient tranquillement en demi-finale.
► Afficher le texte
Image Saltarie - Al Aqsa Image
2 juillet 2042 - Campo Nereo-Rocco, Suresisca (ALA)
Arbitre : Etienne Le Carpentier (FLA)

C’est le dernier quart de finale ! Qui de la Saltarie ou de l’Al Aqsa, invité surprise de ce niveau de compétition, ralliera les demi-finales aux côtés de la Valdaquie, du Westrait et du Commonwealth ? Les saltariens sont largement favoris, face à de surprenants aqsiens tombeurs du Kars en 8e de finale. Les algarbiens réalisent pour l’instant un superbe parcours, qui n’est pas sans rappeler celui des teiko, ex-chikkai, en 2039. Cependant, la Saltarie a véritablement impressionné jusqu’à maintenant, avec seulement un petit accro face à la Byrsa en phase de poule.

Le match et lancé ! Les saltariens prennant rapidement l’ascendant. C’est une attaque-défense qui s’instaure. Cependant, la défense à 5 aqsienne est irréprochable, et malgré une domination territoriale et un monopole de la possession, les saltariens ne se montrent pas dangereux. Gregorio Ruelos est assez esseulé en attaque, et les milieux ne trouvent pas la faille.
Les saltariens monopolisent la balle (72% de possession en 1ere période), mais rien ne passe. La première mi-temps passe, sans occasions. L’arbitre siffle la mi-temps sur ce 0-0 très fermé.

Le match reprend ! On espère plus d’occasions dans cette deuxième période.
Les saltariens commencent d’ailleurs plutôt fort, avec Xochilt qui se voit bien combiner avec Ruelos en une-deux à l’entrée de la surface. Le capitaine saltarien prend sa chance, mais ça passe juste à côté des buts aqsiens.
Un quart d’heure de jeu en deuxième période, et toujours la Saltarie à l’attaque. Les aqsiens ont du mal, mais cette fois ils obtiennent un bon coup franc. C’est Benchemsi qui s’en charge. L’attaquant aqsien envoie la balle… Zadin ! Non c’est repoussé par Robledo ! Mais ça revient sur Bensouad ! Le milieu offensif aqsien reprend la balle et ouvre le score, totalement contre le cours du jeu ! 1-0 pour l’Al Aqsa !
Les saltariens ont pris un coup sur la tête avec cette ouverture du score. Après quelques minutes de flottement, ils repartent enfin à l’attaque. 73e, la Saltarie est à l’attaque. Raul Salvador a la balle au cœur du jeu, et cherche l’ouverture. Il lance Ruelos, et l’attaquant est à la lutte avec la défense aqsienne. Il se débarrasse de son vis-à-vis, et se retoruve en bonne position de frappe ! C’est tiré… mais non ! Adid Farra réalise l’arrêt ! C’était pas loin !
La Saltarie continue à mettre la pression sur la défense aqsienne, mais la défense algarbienne tient bon. Plus que quelques minutes !! C’est très chaud, mais pour l’instant, l’Al Aqsa tient son exploit, et sa demi-finale.
Ça y est ! Malgré une domination sans partage de la Saltarie, la défense aqsienne à tenue, et sur une de leur seule occasion c’est Bensouad qui marque le but de la victoire. L’Al Aqsa atteint le dernier carré et affrontera le Commonwealth en demi-finale !
► Afficher le texte

Tableau de la compétition
► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
MJ Sports
Messages : 289
Inscription : 09 févr. 2020 18:01

Re: COMPETITION | Coupe du monde de Football 2042 (Valdaquie)

Message par MJ Sports »

6 juillet - Demi-finale




Image Valdaquie - Westrait Image
2 juillet 2042 - Stadio San-Nicola, Dovernico (ALA)
Arbitre : Jaron Christiansen (MDL)

On se retrouve dans ce stade de Dovernico pour cette première demi-finale. C’est LE match de ce mondial, assurément. Tous le monde attendait cette affiche en finale, ce sera finalement en demie, mais c’est un sommet du football international qui nous attends ce soir. La Valdaquie, vice-champion du monde et champion de Dytolie, pays organisateur et grand favori, affronte le Westrait, vice-champion d’Olgarie et champion olympique, en grande forme dans la compétition. Les deux équipes se connaissent bien, et sont en grande forme : 4-0 pour la valdaquie contre les cambriens en quart de final, 5-1 pour le Westrait contre la Byrsa. On s’attend à une rencontre palpitante !

Les deux équipes rentrent sur la pelouse, et les hymnes sont repris en cœur par le public. C’est absolument magnifique, l’ambiance est incroyable, dans un stade évidemment acquis à la cause valdaque, même si l’on compte près de 2 000 supporters westréens qui donnent de la voix ! L’arbitre va donner le coup d’envoi… c’est parti !
Les valdaques ont la balle en ce début de match. Sur le côté gauche, Constantinescu placé très haut lance Hagi. Trop longue, la passe n’est pas récupérée. Griffith est déjà vigilant en ce début de match, et anticipe parfaitement la passe en profondeur, qu’il intercepte.
Les attaquants valdaques commencent à se chercher. Le une-deux Hagi-Keseru est intercepté mais il démontre que les deux veulent joueur ensemble. En position de rappe, Kovacs choisit de jouer sur Hagi. Après avoir dribblé plusieurs joueurs du centre vers la gauche, la star valdaque tente un lob qui n’inquiète pas Barett.
La Valdaquie a des ambitions ce soir, après une frappe de l’extérieur de la surface détournée, Stefanescu tente sa chance à la retombée du ballon. La frappe part bien mais est trop fuyante.
Les valdaques dictent le jeu depuis le début de rencontre, et monopolisent la balle. Mais les hommes de Hagi ne trouvent pas la faille face à une défense bien en place des westréens, où tous le monde joue ensemble. L’opposition tactique est de grand niveau, et seules des frappes lointaines valdaques pourraient éventuellement inquiéter Barett pour l’instant.
Le rythme du match est retombé un peu depuis quelques minutes. Les 22 acteurs vont attendre calmement la pause. Les valdaques n’ont pas d’idée ce soir, notamment Kovacs qui ne veut jouer qu’avec Hagi. Sans succès jusqu’à maintenant.
C’est la pause ! On reste à 0-0. Les valdaques ont dominé dans la possession, mais n’ont jamais réussi à inquiéter Anthony Barett, contraints de tenter de loin, sans précision.

Le match reprend ! Les deux formations sont de retour sur le terrain, et les westréens donnent le coup d’envoi.
Les valdaques ont mis le pied sur le ballon u retour des vestiaires. Alexandru Hagi s’énerve ! Alerté plein axe, la star valdaque accélère face à la montée de Griffiths, crochète du gauche pour effacer le westréen et arme un tir puissant du droit qui rase le montant du Westrait !
Quelle parade de Barett ! Stefan Kovacs récupère le ballon sur la droite de la surface à la suite d’une percée de Keseru repoussée par la défense. Le milieu assène une frappe lourde du droit qu’Anthony Barett, qui s’est bien détendu, repousse du gant droit !
Enfin, les westréens commencent à se montrer offensifs ! Wady lance Dave McLeod sur la droite de la surface. L’ailier westréen, en grande forme dans la compétition, élimine Rodion Camataru d’un contrôle orienté dévastateur. Il sert alors Sam Beaumont sur un plateau, l’attaquant westréen n’ayant plus qu’à pousser le ballon du gauche dans le but vide ! BUT WESTREEN !!!! 1-0 ! La Valdaquie dominait, de façon assez stérile, mais cette première offensive westréenne était incroyable de justesse et de fulgurance !
Le Westrait a désormais la mainmise sur le ballon, sans réussir à remettre en danger l’équipe valdaque, bien regroupée en défense. Les valdaques peinent cependant à se porter en contre-attaque.
Au tour de Fraser de tenter sa chance ! L’attaquant westréen récupère le ballon côté gauche, s’appuie en une-deux sur Liam Grant et se retrouve esseulé sur la gauche des 5,5 m. La reprise du pied gauche est contrée par Rustam Ursachi, solidement ancré sur ses appuis !
Sam Beaumont est intenable en cette fin de match ! L’attaquant tente tant bien que mal de s’infiltrer sur l’extrémité droite de la surface valdaque, mais ne peut empêcher le ballon de sortir des limites du terrain.

Le Westrait s’impose dans la douleur ! La Red Army a bataillé dur pour venir à bout des Tricolorii, la formation d’Andoni Enegoita ne prenant les commandes qu’en seconde période. C’est une énorme déception pour les valdaques, qui pensaient filer au titre chez eux. Ils ne verront pas la finale. Les westréens eux sautent de joie ! On n’a jamais vu leur entraîneur aussi heureux, bien qu’il ne se reprenne vite et calme ses joueurs, allant saluer l’entraineur adverse et chaque joueur valdaque, visage fermé, en s’excusant presque. Le Westrait rallie la finale, et n’est plus qu’à 90 minute du sacre ultime !
► Afficher le texte

Répondre

Revenir à « Football »