[2042 - ....] Ministère de l'Intérieur

Dytolie 18
Avatar de l’utilisateur
Johel3007
Messages : 232
Inscription : 06 févr. 2020 17:47

[2042 - ....] Ministère de l'Intérieur

Message par Johel3007 »

Ministère de l'Intérieur

Où sont détaillés les organisations sécuritaires en Ennis et leurs actions


En Ennis, la question sécuritaire a longtemps été tenue à l'écart de l'armée, dont la mission est avant tout la défense de l'intégrité des frontières et la projection de la volonté politique d'Ennis par des moyens violents. Le Ministère de l'Intérieur est pour sa part avant tout concerné par la stabilité intérieure du pays, avec notamment l'identification, l'observation et, si besoin, la neutralisation des différents groupes d'influence politiques, financiers, économiques, culturels, religieux, sportifs, paramilitaires et criminels pouvant présenter une menace pour le gouvernement et, de manière plus large, pour la République.

Outre les institutions officiellement sous la tutelle du Ministère, comme la police ou les services de renseignement, il y a plusieurs associations citoyennes, entreprises privées et organisations clandestines qui sont impliquées, consciemment ou inconsciemment, dans cette mission, sans pour autant que cette participation soit connue des Chambres, du gouvernement ou même du Président.

Cet "état dans l'état", qualificatif parfois attribué aussi aux forces armées, est un héritage du 18ème siècle, où la lutte contre l'envahisseur Briton, venu soutenir la révolte du duché de Tyrolane, nécessita le développement d'une conscience nationale dépassant la simple unité culturelle et l'allégeance à un gouvernement précis. Les forces paramilitaires, sociétés secrètes et réseaux de contrebande contribuèrent, chacun à leur échelle et selon leurs intérêts, à tisser une épaisse tapisserie de familles nouées dans des fraternités qui ne peuvent survivre que dans l'anonymat car leur raison d'être elle-même était de sauvegarder une certaine conception d'Ennis, aujourd'hui fortement romancée mais néanmoins derrière les mouvements ayant agité le pays récemment.

Paradoxalement, si chaque gouvernement trouve une utilité à ce réseau, c'est aussi précisément ce qui rend la nomination au poste de Ministre de l'Intérieur si délicate : un individu mal connecté aurait peu ou pas d'emprise sur les institutions qu'il est supposé superviser... tandis qu'un individu suffisemment connecté serait d'une loyauté incertaine envers le gouvernement lui-même.

Il est toutefois faux de croire qu'Ennis serait ainsi contrôlée dans l'ombre par une seule organisation monolithique : tout comme sa société civile, la communauté sécuritaire en Ennis a ses courants politiques, ses pôles idéologiques et ses personnalités influentes, chacun avec des intérêts divergents. C’est cette division et la méconnaissance des différents groupes de leurs existences mutuelles qui empêche tout ce bagage nationaliste d’être un contrepouvoir absolu à la démocratie républicaine.

Répondre

Revenir à « Ennis »